Bruxelles autorise la commercialisation de six maïs OGM

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 01 août 2010, 22:45:00

Encore un coup de pub anti Montsanto !

Même le film d'Arthus Bertrand montre très clairement ce quis'est passé : endettement monstrueux des fermiers en transition entre leur agriculture séculaire, et ce qu'ils ont  cru "moderne" avec les tracteurs représentant leurs revenus de 50 années de travail, leurs engrais, leurs pesticipdes en quantités folles.  Le rachat de semences n'a  été que la goutte qui a fait déborder le  vase (pour certains, les autres s'étant suicidés avant).

Actuellement, leurs terres épuisées reprennent du poil  de la bête, grâce à des cultures physiquement alternées :  deux rangs d'OGM, deux rangs de légumes, deux ranges de céréales pour le bétail, etc. Les terres reprennent vigueur,  les comptes des fermiers aussi.

Le drame actuel, d'origine écolo, est la conversion de nombreux champs en cultures pour le bio-carburant. a interdire, bien entendu .



 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 02 août 2010, 14:47:00

"Le drame actuel, d'origine écolo, est la conversion de nombreux champs en cultures pour le bio-carburant. a interdire, bien entendu ."

Tu parles du drame indien, ou bien de complètement autre chose ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 août 2010, 16:18:00

La frénésie des cultures bio-carburant avait largement dépassé l'Inde. Il semble heureusement que cela se calme (?)
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 02 août 2010, 16:34:00

Oui ça se calme car on s'est rendu compte que c'est une belle connerie, aussi bien d'un point de vue alimentaire qu'énergétique d'ailleurs.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 août 2010, 17:39:00

Pondérons. Il est parfaitement idiot de cultiver POUR faire du bio-carburant.

Ce l'est moins de récupérer des déchets végétaux inutiles pour en faire. En débardage, par exemple, on peut imaginer garder le bois, et faire du carburant avec les feuillages.
C'est donc intéressant pour certains usages locaux limités.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 02 août 2010, 19:34:00

Oui, bien entendu.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 02 août 2010, 20:32:00

C'est d'ailleurs déjà valorisé et cela fonctionne dans ma région, en plusieurs endroits et à des couts très favorables. Nombre de collectivités s'équipent en filière bois (renouvelable et neutre) pour leurs cantines, hotel de ville, etc ....

les particuliers s'équipent aussi. Le granulat de bois est peu cher, très calorifique, et hautement renouvelable avec un bilan carbone nul, soit une absence de pollution.

Bon, je sais, je dérive du sujet.

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 05 août 2010, 09:24:00

mps a écrit : Voila du neuf ! Les omnivores ne mangeraient pas de viande ? icon_biggrin

Le carnivore ne mange que de la viande, l'omnivore, comme son nom l'indique, mange de tout.

Le poulet grapille du maïs, bouffe des vers de terre, de petites charognes, etc. Le cochon pareil, mange ses petits s'il est dérangé, et chaque année l'un ou l'autre petit humain est dévoré par des cochons.

http://document.observatoire-environnem ... hosate.pdf
Il est vrai que j'ai déjà vu des hommes courir après un poulet dans le but de le bouffer.

Peut-être que ce qui manque à un sanglier c'est un fusil ?

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 16 août 2010, 08:47:00

Des militants ont détruit des plants de vigne OGM hier. Ils appartenaient à un centre de recherche.

Le but de ces recherches était de produire des plants de vigne qui résistent à une maladie : le court-noué (je ne connais pas l'orthographe de ce terme).

La durée de vie d'une parcelle de vigne est normalement de 30 à 50 ans.

Le court-noué est une maladie dégénérative dont le vecteur se trouve dans le sol. Une parcelle infectée dégénère en 5 à 10 ans. Les plants ne meurent pas, mais ils ne produisent plus grand chose.

Jusqu'à il y a 5 ans, on désinfectait les parcelles avant de replanter une vigne. Le résultat était assez alléatoire. Il dépendait largement des conditions dans lesquelles les ravaux étaient réalisés. Disons que cela retardait le retour de la maladie et permettait de gagner 10 à 15 ans. Mais ce produit a été interdit en France car considéré comme polluant.

L'autre solution pour éviter une infection de la parcelle lorsqu'on la replante, c'est d'attendre 10 ans avant de replanter.

On voit que les viticulteurs français, déjà en difficulté dans de nombreuses régions, sont pénalisés par rapport à ceux des pays qui continuent à désinfecter les parcelles.
Les recherches sur les OGM peuvent proposer une solution à ce problème.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 16 août 2010, 08:58:00

C'est là que les militant sont débiles : ils ne savent pas faire la différence entre des plantations destinées à la consommations et des plantations destinées à la recherche. Ces imbéciles pensent que c'est du pareil au même, or il est clair que cela aurait largement permis de créer des pieds productifs non dangereux. Et si c'était dangereux, un rapport aurait été publié, les recherches arrêtées et on n'en aurai plus parlé. Il n'y a pas de honte à être contre les OGM, mais être contre la recherche, c'est totalement débile.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 16 août 2010, 09:08:00

Tout à fait d'accord !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 31 août 2010, 11:57:00

Je ne trouve pas les militants si débiles que ça. On sait bien que ça ne sert à rien de faucher des champs destinés à la consommation, car c'est déjà trop tard. Ils ont raison d'intervenir en amont. L'INRA ferait mieux de se focaliser sur la sélection variétale. De plus, je n'ai jamais entendu parler de ce péril court-noué, qui ne doit pas toucher beaucoup de viticulteurs.

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 31 août 2010, 14:17:00

Dans le languedoc tous les viticulteurs sont concernés. Ailleurs, je ne sais pas. C'est un pb constant depuis plusieurs dizaines d'années. Mais comme on ne sait rien y faire, on n'en parle pas beaucoup.

Actuellement, avec l'interdiction des produits de désinfection, l'impact est encore plus important et le deviendra encore plus d'ici à 10 ans lorsque les parcelles plantées récemment vont commencer à dégénérer.

C'est un pb qui concerne la profession. Bien sûr, les écolos s'en tapent. Il y aura toujours du vin à avheter chez Carrefour.

A force d'interdire des produits, puis les OGM, on achètera de plus en plus notre nourriture à l'étranger. Cela revient à exporter notre pollution et aussi nos emplois. Il faut donc réfléchir avant de prendre ce type de décision.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 31 août 2010, 14:29:00

Pour le vin, on n'en est pas là. Les viticulteurs n'ont jamais eu autant de mal à écouler leur production. Alors...

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 31 août 2010, 14:53:00

Erreur : il est très facile de vendre. La difficulté, c'est d'obtenir un prix qui couvre les coûts de production. Et le court-noué fait partie des facteurs qui augmentent ces coûts.

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré