Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Hector
Messages : 8300
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Hector » 06 oct. 2019, 10:47:39

Papibilou a écrit :
06 oct. 2019, 08:00:41
wesker a écrit :
06 oct. 2019, 00:53:41
La pleurniche habituelle pour justifier des politiques et des pratiques que les citoyens refuseraient....Naturellement, plus crédible à l'heure d'internet et du chômage de masse.
Vous parlez à qui et de quoi ? Soyez clair et plus précis , ou alors c'est moi ( rien 'est à exclure bien sûr ).
C'est probalement à moi qu'il s'en prend comme d'habitude, mais les chiens aboient et la caravane pass.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 31246
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par wesker » 08 oct. 2019, 23:16:24

Non Hector, désolé tu n'es pas le centre du monde, ne t'en déplaise, tu n'es qu'un travailleur, comme moi, qui a juste un meilleur niveau de vie et qui croit avoir les mêmes intérêts que les friqués.

Je faisais simplement référence à un discours et une rhétorique en matière de pénurie de main d'oeuvre, de gens qui ne voudraient pas travailler et ainsi de suite, sans jamais s'interroger sur les conditions de travail, la rémunération et les perspectives offertes par l'entreprise.

En l'occurrence il y a de nombreux métiers où des besoins existent et des métiers d'avenir sur lesquels, nous devons investir, préparer les actuels demandeurs d'emplois mais cela a un coût et ni les entreprises ni l'Etat ne veulent l'assumer. Et prétendre, comme le disent certains que les galériens pourraient se les financer eux même ces formations relèvent d'une chimère.

Avatar du membre
Hector
Messages : 8300
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Hector » 09 oct. 2019, 20:57:59

Il faut certes former les actuels demandeurs d'emploi, et il est vain d'espérer que ces chômeurs se financent leurs formations tant que ces formations seront inadaptées et coûteuses. On peut se demander d'ailleurs pourquoi des gens qui sont allés à l'école jusqu'à 18 ans (20 ou 21 pour les crétins et cancres) et souvent à l'université 2,3 voire 5 ans de plus n'ont pas une formation qualifiante pour prendre un job.
On pourrait aussi se demander pourquoi il faut aller au lycée jusqu'à 18-20 ans pour faire un bac pro, quand un gars né en 1955 ou 1960 travaillait full time dès ses 20 ans avec un Certificat d'Etudes Primaires, un CAP fait en apprentissage chez un artisan-commerçant et une année de service militaire.
Mais le sujet n'est pas là, les gens ne veulent simplement plus travailler pour 1300-1500 €/mois, se lever tôt le matin pour monter dans le camion ou filer à la boucherie-charcuterie. Pourquoi aller prendre froid ou suer sur un chantier, une arrière-boutique ou une cusine-boulangerie quand on peut gagner presque la même chose à ne rien faire ?

Un exemple: le secteur du tansport routier où il manquerait 25 000 chauffeurs, dont par exemple 3 500 conducteurs de camions-poubelles, et il n'y avait plus de chauffeur cet été pour rouler le bitume pour réparer les routes.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 31246
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par wesker » 11 oct. 2019, 00:18:51

Tu travaillerais, toi, pour 1300€ mensuels pour être méprisés, pour entendre les friqués dirent à leurs gosses, tu ne veux pas devenir comme lui etc... ?

Peut être faut il considérer les enjeux de compétitivité de notre économie si nous voulons avoir des entreprises, des initiatives qui sont nécessaires au développement de notre pays, mais peut être, aussi faut il avoir des entrepreneurs et des patrons sérieux, compétent, soucieux de fidéliser leurs équipes, de les motiver plutôt que de vouloir gagner toujours plus pour acheter la dernière fringue de marque à la mode.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20587
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Jeff Van Planet » 12 oct. 2019, 10:53:34

<<Tu travaillerais, toi, pour 1300€ mensuels pour être méprisés, pour entendre les friqués dirent à leurs gosses, tu ne veux pas devenir comme lui etc... ?>>

moi je le fais, mais vu comment tu en parles...
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Hector
Messages : 8300
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Hector » 12 oct. 2019, 12:04:29

wesker a écrit :
11 oct. 2019, 00:18:51
Tu travaillerais, toi, pour 1300€ mensuels pour être méprisés, pour entendre les friqués dirent à leurs gosses, tu ne veux pas devenir comme lui etc... ?

Peut être faut il considérer les enjeux de compétitivité de notre économie si nous voulons avoir des entreprises, des initiatives qui sont nécessaires au développement de notre pays, mais peut être, aussi faut il avoir des entrepreneurs et des patrons sérieux, compétent, soucieux de fidéliser leurs équipes, de les motiver plutôt que de vouloir gagner toujours plus pour acheter la dernière fringue de marque à la mode.
J'ai été salarié à de très faibles salaires quand j'étais jeune, lycéen et étudiant car il fallait cela pour financer mes études. Chacun fait ce qu'il peut dans la vie, et l'émotion complexée n'a pas sa place dans l'économie moderne.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 31246
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par wesker » 12 oct. 2019, 20:14:09

Comme tout le monde, mais tout le monde Hector n'a pas des parents qui peuvent les pistonner, leur transmettre un petit capital pour démarrer dans la vie ou obtenir à leurs fistons un crédit bancaire avantageux, se portant caution, tout le monde ne peut devenir milliardaire, (d'ailleurs certains ont d'autres définitions de la réussite) et cependant, nous devons coexister, et travailler, construire ensemble un territoire dans lequel nous évoluons, nous vivons et je l'espère pour moi, nous y mourrons.

Ma question demeure, accepterais tu aujourd'hui de vivre avec de tels salaires ?

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9634
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Nolimits » 12 oct. 2019, 20:18:10

wesker a écrit :
12 oct. 2019, 20:14:09

Ma question demeure, accepterais tu aujourd'hui de vivre avec de tels salaires ?
La question ne se pose pas en ce sens. Chacun est acteur/responsable de sa vie. Sa propre situation tient un peu des autres (mais très très peu) et beaucoup (beaucoup beaucoup) de soi-même.
@Hector a peut-être fait ce qu'il fallait faire pour ne pas vivre avec de tels salaires. Et si c'est le cas, je l'en félicite.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3691
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Cheshire cat » 12 oct. 2019, 20:38:18

Nolimits a écrit :
12 oct. 2019, 20:18:10

(...) Chacun est acteur/responsable de sa vie. Sa propre situation tient un peu des autres (mais très très peu) et beaucoup (beaucoup beaucoup) de soi-même.
(...)
Comme Robinnson, Tarzan ?
Ce sont des fictions. L'Homme n'existe qu'en société.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Hector
Messages : 8300
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Hector » 12 oct. 2019, 20:58:40

Nolimits a écrit :
12 oct. 2019, 20:18:10
wesker a écrit :
12 oct. 2019, 20:14:09

Ma question demeure, accepterais tu aujourd'hui de vivre avec de tels salaires ?
La question ne se pose pas en ce sens. Chacun est acteur/responsable de sa vie. Sa propre situation tient un peu des autres (mais très très peu) et beaucoup (beaucoup beaucoup) de soi-même.
@Hector a peut-être fait ce qu'il fallait faire pour ne pas vivre avec de tels salaires. Et si c'est le cas, je l'en félicite.
J'ai effectivement fait ce qu'il fallait faire. Né très modeste, je ne suis pas riche (car on ne devient pas riche aisément en France) mais je suis désormais largement à l'abri du besoin et mon épouse et mon fils aussi. Je ne dois rien à personne, mes parents et grand-parents m'ont peu aidé financièrement car ils n'avaient pas beaucoup d'argent, mais ils m'ont aidé de leur amour et leur soutien. Le système éducatif française necoûte pas cher si on sait y avancer intelligemment.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 9634
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Nolimits » 12 oct. 2019, 21:37:17

Cheshire cat a écrit :
Nolimits a écrit :
12 oct. 2019, 20:18:10

(...) Chacun est acteur/responsable de sa vie. Sa propre situation tient un peu des autres (mais très très peu) et beaucoup (beaucoup beaucoup) de soi-même.
(...)
Comme Robinnson, Tarzan ?
Ce sont des fictions. L'Homme n'existe qu'en société.
Qui a parlé d'être seul ?
C'est valable en société : les diplômes et les qualifications, ils arrivent parce qu'on travaille. Le travail, il arrive parce qu'on se bouge. Les bons salaires, ils arrivent parce qu'on fait des choix et qu'on accepte de se bouger encore plus. Ceux qui sont toujours en train d'attendre (et de chouiner) après les autres pour leur amener diplômes et travail...


Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20587
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Jeff Van Planet » 13 oct. 2019, 08:42:28

Cheshire cat a écrit :
12 oct. 2019, 20:38:18
Nolimits a écrit :
12 oct. 2019, 20:18:10

(...) Chacun est acteur/responsable de sa vie. Sa propre situation tient un peu des autres (mais très très peu) et beaucoup (beaucoup beaucoup) de soi-même.
(...)
Comme Robinnson, Tarzan ?
Ce sont des fictions. L'Homme n'existe qu'en société.
Sauf que @Nolimits a raison. Au lieux de te l'expliquer, je te conseille de regarder deux filmes très intéressants qui parlent tous deux, indirectement, de ça. Ces filmes sont "8 Miles" et "Get rich or die trying". Le premier est l'hisoitre vrai de Slim Shady aka Eminem et le deuxième est l'histoire vraie du rapeur 50 cents.
Là où ces deux donnent raison à Nolimits c'est que dans le cas de 50 cents il a décidé de vivre dans le gang, d'être un crétin fataliste qui, sous prétexte qu'il vit dans cette société il doit être comme ça. Dans le cas de Eminem, tout le filme montre que ça vie, son voisinage, sa situation, ses perspectives sont de la bouse puante, et pourtant il n'est pas fataliste et se dit "je ne veux pas de ça, je vais m'en sortir".

Donc, contrairement à ce que tu dis la société n'est qu'une fiction que certains utilisent comme une excuse pour leur paresse ou leurs mauvais choix.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Aiden
Messages : 82
Enregistré le : 22 oct. 2014, 15:55:18

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Aiden » 13 oct. 2019, 10:15:29

Les deux positions ont une part de réalité. Effectivement la motivation est un facteur essentiel. Toutefois je trouve un peu étrange qu'on la considère comme quelque chose de purement individuelle. La motivation se travaille aussi grace aux groupes auxquels nous appartenons. Dans le film "8 miles" justement, nous apprenons que la molesse de Jimmy est entretenu par son groupe d'amis (du moins si j'en crois la page wikipédia). De même, une personne ayant reçu une éducation valorisant l'autonomie le sera plus qu'une personne qui n'a rien eu à faire pendant son enfance. Raymond Boudon lui-même, souvent cité par les "anti-déterministes", nous apprend que la position sociale joue sur nos ambitions personnelles. C'est moins vrai aujourd'hui qu'à l'époque ou il a écrit mais il y a encore une part de réalité. J'ai lu trois exemples:
-le livre de Sophie Orange nommé "Les BTS". On apprend que le choix du BTS se fait parfois par imitation des choix fraternels.
-un excellent article nommé " Les effets d'attraction des grandes écoles. Excellence, prestige et rapport à l'institution " d'Hugues Draelants. Celui-ci montre qu'être scolarisé dans un lycée possédant une classe préparatoire permet d'augmenter la motivation à aller dans ces classes du fait d'un rappel constant des professeur.
-un article que j'ai malheureusement égaré expliquant que l'appartenance à une famille aisée et diplômé augmentait l'envie d'avoir un diplôme "élevé" pour ne pas perdre la face.

Je m'intéresse également aux travaux montrant que certains traits de caractères comme l'anxiété commencent dès la naissance. On ne sait pas si c'est inné ou si les conditions de la grossesse jouent mais c'est intéressant. En tout cas, je trouve étonnant que l'on puisse penser que l'on est responsable de sa personnalité comme si l'on pouvait choisir rationnellement ce qui nous plait ou non.

Cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas sortir par soi-même de ces pièges. Mais ça ne se fait pas forcément aisément.

Enfin, je ne suis pas sûr que la volonté fait nécessairement la capacité. Je connais des personnes qui aimaient vraiment l'école mais qui n'y arrivaient pas.

J'espère ne pas être hors-sujet.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 53463
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par Nombrilist » 13 oct. 2019, 11:40:33

Non, c'est en plein dans le sujet, et ça nous change du "rien que des feignasses". Je souscris, notre comportement et nos choix sont pour beaucoup dictés par nos gènes et l'effet de groupe.

Avatar du membre
wesker
Messages : 31246
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Près d'une entreprise industrielle sur deux se plaint du manque de main-d'œuvre

Message non lu par wesker » 13 oct. 2019, 14:33:59

Evidemment que nos choix ont des conséquences et que nous en portons une responsabilité, néanmoins cette fable néolibérale consistant à faire croire que d'eux seuls dépend notre situation revient à faire croire qu'on peut tous y arriver et que c'est ce dont notre pays a obligatoirement besoin. Ce n'est ni le cas ni souhaitable mais nous devrions être fier d'éviter à ceux ayant fait de mauvais choix, parfois pour de bonnes raisons que nous ignorons, le décrochage social qui ne profite réellement pas à ceux qui sont à l'abri du besoin.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré