Européennes : Benoît Hamon, chronique d'un crash annoncé

Venez débattre ici des élections Européennes 2019, actualité, candidats, c'est à suivre ici
Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Européennes : Benoît Hamon, chronique d'un crash annoncé

Message non lu par asterix » 18 avr. 2019, 21:11:36

Yakiv a écrit :
14 avr. 2019, 12:02:42
C'est vrai que Glucksman est en partie une énigme parce que son parcours idéologique est un peu chaotique je trouve. Mais je ne suis pas sûr que ce soit aujourd'hui un chantre du social-libéralisme comme le suggère asterix.
Peut être pas le chantre encore, mais peut être celui qui rompt avec ce qui faisait de la gauche française une gauche unique au monde, et de ce fait, assez isolée des gauches conventionnelles européennes ou anglo saxonnes, et donc peut encline à sortir de ses totalitarismes étatique.
Par contre, Glucksman, j'avoue que je le découvre et qu'il n'a pas encore fait partie de mes lectures privilégiées. Je l'ai découvert lors de son passage dans C/POLITIQUE il y a quelques mois, et il m'a particulièrement intéressé dans son approche de mutation de la gauche. Alors que je zappais autrefois lorsqu'il paraissait dans une émission littéraire, assez bêtement d'ailleurs, comme un délit de salle g....., à cause de sa nonchalance et de son attitude affalée de flanc mal cuit :D . Donc je ne connais pas son passé idéologique.
En tout cas, j'ai sentit chez lui une décrispation, un affranchissement des vieux dogmes socialistes, qui font de lui, un homme bien plus intéressant que Hamon pour l'avenir de la gauche. Hamon est un type sincère, cela l'honore et lui attire l'estime, mais reste dans une remasterisassions du vieux logiciel, dans une pathétique reconquête des classes laborieuses chez qui il est définitivement grillé, comme les autres. La sincérité n'a jamais été un gage de victoire politique.
Reste qu'il fut le premier a mettre dans un programme présidentiel, ce que même des gens de la droite centriste conçoivent, un projet de salaire citoyen universel. Pensée avant-gardiste.
Il serait prétentieux de ma part de dire ce que doit être la Gauche, puisque je n'en suis pas. Mais si la gauche française était du genre social démocrate américain, alors il est clair que j'en serais. Cette gauche que l'on espère, quand on désespère de la droite.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12594
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Européennes : Benoît Hamon, chronique d'un crash annoncé

Message non lu par Yakiv » 18 avr. 2019, 22:01:56

asterix a écrit :
18 avr. 2019, 21:11:36
Yakiv a écrit :
14 avr. 2019, 12:02:42
C'est vrai que Glucksman est en partie une énigme parce que son parcours idéologique est un peu chaotique je trouve. Mais je ne suis pas sûr que ce soit aujourd'hui un chantre du social-libéralisme comme le suggère asterix.
Peut être pas le chantre encore, mais peut être celui qui rompt avec ce qui faisait de la gauche française une gauche unique au monde, et de ce fait, assez isolée des gauches conventionnelles européennes ou anglo saxonnes, et donc peut encline à sortir de ses totalitarismes étatique.
Par contre, Glucksman, j'avoue que je le découvre et qu'il n'a pas encore fait partie de mes lectures privilégiées. Je l'ai découvert lors de son passage dans C/POLITIQUE il y a quelques mois, et il m'a particulièrement intéressé dans son approche de mutation de la gauche. Alors que je zappais autrefois lorsqu'il paraissait dans une émission littéraire, assez bêtement d'ailleurs, comme un délit de salle g....., à cause de sa nonchalance et de son attitude affalée de flanc mal cuit :D . Donc je ne connais pas son passé idéologique.
En tout cas, j'ai sentit chez lui une décrispation, un affranchissement des vieux dogmes socialistes, qui font de lui, un homme bien plus intéressant que Hamon pour l'avenir de la gauche. Hamon est un type sincère, cela l'honore et lui attire l'estime, mais reste dans une remasterisassions du vieux logiciel, dans une pathétique reconquête des classes laborieuses chez qui il est définitivement grillé, comme les autres. La sincérité n'a jamais été un gage de victoire politique.
Reste qu'il fut le premier a mettre dans un programme présidentiel, ce que même des gens de la droite centriste conçoivent, un projet de salaire citoyen universel. Pensée avant-gardiste.
Il serait prétentieux de ma part de dire ce que doit être la Gauche, puisque je n'en suis pas. Mais si la gauche française était du genre social démocrate américain, alors il est clair que j'en serais. Cette gauche que l'on espère, quand on désespère de la droite.
Très honnêtement, je pense que Glucksman est plus proche de Hamon (dont il a été un proche conseiller) que de Tony Blair !

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Européennes : Benoît Hamon, chronique d'un crash annoncé

Message non lu par asterix » 19 avr. 2019, 20:47:49

Yakiv a écrit :
18 avr. 2019, 22:01:56

Très honnêtement, je pense que Glucksman est plus proche de Hamon (dont il a été un proche conseiller) que de Tony Blair !
A la différence que Glucksman pense sans doute inclure Tony Blair à la gauche plutôt que de l'exclure. Enfin selon mon ressentit. Mais je suis sur que tu le connais mieux que moi, donc je suis plutôt curieux qu'affirmatif à son sujet. Je crois aussi que le passé des gens ne les définit pas toujours dans le présent. Mitterrand a cherché longtemps s'il était de gauche ou de droite, jusqu'au jour ou De Gaulle l'a maladroitement méprisé (même si c'était fondé). De Gaulle ne se revendiquait pas de droite, seul son électorat majoritaire s'en revendiquait, avec bien des nuances.
Donc, je crois qu'en politique, en dehors de l'opportunisme primaire d'adhérer à l'air du temps dans la démagogie la plus totale, exactement comme Bezos sait ou il y a des marchés à prendre, il reste aussi de vrais combattants et de vrais créateurs, trop souvent sans aucun charisme, mais tout de même. Le dernier en date c'était Bayrou, victime d'une OPA avec délit d'initié, sans que je n'ai besoin d'en citer l'auteur.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12594
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Européennes : Benoît Hamon, chronique d'un crash annoncé

Message non lu par Yakiv » 20 avr. 2019, 07:04:46

asterix a écrit :
19 avr. 2019, 20:47:49
Yakiv a écrit :
18 avr. 2019, 22:01:56

Très honnêtement, je pense que Glucksman est plus proche de Hamon (dont il a été un proche conseiller) que de Tony Blair !
A la différence que Glucksman pense sans doute inclure Tony Blair à la gauche plutôt que de l'exclure. Enfin selon mon ressentit. Mais je suis sur que tu le connais mieux que moi, donc je suis plutôt curieux qu'affirmatif à son sujet. Je crois aussi que le passé des gens ne les définit pas toujours dans le présent. Mitterrand a cherché longtemps s'il était de gauche ou de droite, jusqu'au jour ou De Gaulle l'a maladroitement méprisé (même si c'était fondé). De Gaulle ne se revendiquait pas de droite, seul son électorat majoritaire s'en revendiquait, avec bien des nuances.
Donc, je crois qu'en politique, en dehors de l'opportunisme primaire d'adhérer à l'air du temps dans la démagogie la plus totale, exactement comme Bezos sait ou il y a des marchés à prendre, il reste aussi de vrais combattants et de vrais créateurs, trop souvent sans aucun charisme, mais tout de même. Le dernier en date c'était Bayrou, victime d'une OPA avec délit d'initié, sans que je n'ai besoin d'en citer l'auteur.
Ce qui est à peu près certain, c'est que Glucksman est démocrate, libéral sur les sujets de société et en politique étrangère il a en gros les mêmes idées que moi.
Sur le plan européen, il se positionne clairement comme un fédéraliste.
Et je pense que ce n'est pas lui qui portera mes idées protectionnistes.
Sur le plan économique, c'est moins clair mais j'ai l'impression qu'il défend une gauche traditionnelle qui ne fonctionne pas, celle de la relance keynésienne en économie ouverte.

Par contre, j'avais dit avant qu'il ne se présente que je ne le voyais pas forcément prendre une tête de liste, je me suis donc trompé, il est peut-être un peu plus opportuniste que je ne l'aurais cru.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Européennes : Benoît Hamon, chronique d'un crash annoncé

Message non lu par asterix » 20 avr. 2019, 16:48:49

@Yakiv Oui c'est globalement ce que j'ai perçu de lui.
Le protectionnisme est souvent un paradoxe des libéraux. En gros, un patch d'hypothétique pragmatisme face à une irrésistible mondialisation, dans un pays qui vit au dessus de ses moyens normatifs, dans un pays qui engage du progrès social disproportionné au reste du monde.
Il me plait beaucoup qu'il soit fédéraliste. Keynésien, le restera t il? en tout cas c'est moins bien.
Donc pour conclure, Hamon est le fossoyeur du socialisme, et Glucksman, j'aime à penser qu'il personnifie de manière volontariste une tentative de résurrection, avec une conformité accrue aux autres partis socialistes européens.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12594
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Européennes : Benoît Hamon, chronique d'un crash annoncé

Message non lu par Yakiv » 20 avr. 2019, 17:34:25

asterix a écrit :
20 avr. 2019, 16:48:49
Il me plait beaucoup qu'il soit fédéraliste. Keynésien, le restera t il? en tout cas c'est moins bien.
Donc pour conclure, Hamon est le fossoyeur du socialisme, et Glucksman, j'aime à penser qu'il personnifie de manière volontariste une tentative de résurrection, avec une conformité accrue aux autres partis socialistes européens.
Oui enfin les autres partis socialistes européens s'inspirent malgré tout fortement du keynésianisme.
Y compris des prix Nobel américains d'économie d'ailleurs. Pour moi, c'est plutôt une qualité qu'une tare.
Le keynésianisme est le seul courant de pensée économique qui tente d'associer des objectifs de performance économique et de performance sociale.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 22119
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Européennes : Benoît Hamon, chronique d'un crash annoncé

Message non lu par Jeff Van Planet » 20 avr. 2019, 19:48:09

De nos jours peut être, mais à l'origine non. A l'origine l'idée en une phrase c'est il faut de la dépense publique pour compenser la contraction de la demande. Que ce soit en achetant des canon en construisant des ponts ou je ne sais quoi ils s'en moquaient bien, ce qui comptait c'était de créer de la demande par la dépense publique. Il n'y avait aucuns objectifs sociaux.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Election Européennes 2019 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré