Taxer la spéculation pour ou contre

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Conscience

Message non lu par Conscience » 08 août 2010, 15:49:00

.
Merci Nombrilist,mais le Modem,Bayrou c est un démocratre libéral ?

Critiques faites au libéralisme
Le projet global du libéralisme, mis en oeuvre à partir des années 80, consiste à transformer la société pour qu'elle réponde pleinement aux exigences du capitalisme :
  • libre circulation des capitaux,
  • mise en concurrence des travailleurs et nivellement par le bas des salaires et droits sociaux,
  • suppression de services publics,
  • suprématie absolue de l'économie. [/list:u]
    Le libéralisme est devenu le fondement des grandes instances mondiales, comme l'OMC ou le FMI qui par leur supranationalité échappe à toute légitimité démocratique. Il est le seul modèle enseigné dans les grandes écoles où aucune autre vision n'est étudiée. Il est la seule logique des grandes entreprises et du capitalisme et tend à devenir la seule référence des gouvernements, de droite comme de gauche.
    Présenté comme loi naturelle, le libéralisme devient alors intouchable, ce qui lui permet d'échapper aux aléas électoraux du jeu démocratique.
Modifié en dernier par Conscience le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 08 août 2010, 16:03:00

logan a écrit :une politique libérale c'est :
Rectification : une politique néolibérale.
Modifié en dernier par El Fredo le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Conscience

Message non lu par Conscience » 08 août 2010, 16:15:00

El Fredo a écrit :
logan a écrit :une politique libérale c'est :
Rectification : une politique néolibérale.

.

Qu elle est la différence ?
Modifié en dernier par Conscience le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 08 août 2010, 16:19:00

Conscience a écrit :
El Fredo a écrit :Rectification : une politique néolibérale.
Qu elle est la différence ?
La même qu'entre socialisme et national-socialisme.

C'est la réponse que je donne en général. Un peu provoquant, mais proche de la réalité icon_cheesygrin
Modifié en dernier par El Fredo le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 08 août 2010, 16:26:00

Tu n'as pas lu ma réponse, Conscience ?

Bon, en ce qui concerne Bayrou, c'est un libéral qui répond aux 4 points que tu as énoncés. Il m'a semblé en revanche qu'il était pro-PME, ce qui n'est déjà pas si mal pour un type de droite.
Modifié en dernier par Nombrilist le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.

Conscience

Message non lu par Conscience » 08 août 2010, 16:31:00

Nombrilist a écrit :Tu n'as pas lu ma réponse, Conscience ?
Bon, en ce qui concerne Bayrou, c'est un libéral qui répond aux 4 points que tu as énoncés. Il m'a semblé en revanche qu'il était pro-PME, ce qui n'est déjà pas si mal pour un type de droite.

.

Si en principe je lis mais ce n est pas toujours à ma portée,
est ce que Bayrou s attaquera à la spéculation ?à la haute finance ?
Je viens de jeter un oeil sur son programme ,il ne propose pas la hausse du smic,c est pas sérieux.
Modifié en dernier par Conscience le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 08 août 2010, 16:36:00

"Je viens de jeter un oeil sur son programme ,il ne propose pas la hausse du smic,c est pas sérieux."

Bayrou est de droite, c'est tout. Donc non, il ne s'attaquera à rien du tout.
Modifié en dernier par Nombrilist le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 7984
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 08 août 2010, 16:53:00

"Je viens de jeter un oeil sur son programme ,il ne propose pas la hausse du smic,c est pas sérieux."
le smic n'a jamais baissé et chaque année il est plus haut que le précédent, "proposer la hausse de smic", c'est faire un remake du programme de l'UMP aux régionnales dans le NPDC : "nous améliorerons la desserte du nord en aménageant, en plus de ce que prévois l'état, le canal seine Nord, pour qu'il devient un pôle dynamique". Ces aménagements sont déjà prévus depuis longtemps, soit par des entreprises, soit par l'Etat, soit par la région. Si Bayrou est pro PME, logique qu'il veuille pas donner, en plus, une hausse franche au SMIC, ça gangrénerait les PME.
Le projet global du libéralisme, mis en oeuvre à partir des années 80, consiste à transformer la société pour qu'elle réponde pleinement aux exigences du capitalisme :

* libre circulation des capitaux,
* mise en concurrence des travailleurs et nivellement par le bas des salaires et droits sociaux,
* suppression de services publics,
* suprématie absolue de l'économie.
premier point, je suis d'accord, dans le deuxième point, un peu mois, c'est lors des gouvernement fortement libéraux (pas trop conservateurs) qu'on a fait le plus augmenter les salaires (source, J.Marseille : L'argent des français)
Troisième point j'en ai discuté avec Nombrilist, et non le libéral ne veut pas la suppression des services publics, au pire il veut juste une évolution de ceux-ci.
je ne comprends pas ce que veux dire le second point....
On en a un bel exemple avec le brevetabilité du vivant.
qui heureusement, n'a pas court en France.
Modifié en dernier par artragis le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 08 août 2010, 16:58:00

qui heureusement, n'a pas court en France... pour le moment ! icon_biggrin
Modifié en dernier par Nombrilist le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 08 août 2010, 17:02:00

La brevetabilité du vivant n'a absolument rien à voir avec le libéralisme. C'est une dérive des organismes de propriété intellectuelle nord-américains, qui pour de nombreuses raisons se sont mis à accorder des brevets sur tout et n'importe quoi.

Ajoutons que de nombreux courants libéraux sont opposés à l'idée même de propriété intellectuelle, donc affirmer que le libéralisme c'est la brevetabilité du vivant est un non-sens.
Modifié en dernier par El Fredo le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 08 août 2010, 17:15:00

"Ajoutons que de nombreux courants libéraux sont opposés à l'idée même de propriété intellectuelle"

Des libéraux opposés à la notion de droit d'auteur, brevet, etc ? Qui sont-ils ?
Modifié en dernier par Nombrilist le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 08 août 2010, 18:20:00

Nombrilist a écrit :Des libéraux opposés à la notion de droit d'auteur, brevet, etc ? Qui sont-ils ?
Les libertariens, entre autres, sont opposés aux brevets, qui ne sont en réalité que des monopoles temporairement garantis par une autorité supérieure (dont la seule mention est suffisante pour provoquer une forte sensation d'épouvante chez tout libertarien), sur des notions telles que des idées, qui pour eux sont à distinguer des biens physiques du point de vue de la propriété. En effet, un bien physique ne peut avoir qu'un seul propriétaire, le droit de propriété peut donc s'y appliquer; au contraire une idée ou un concept sont par nature partagés, de préférence par le plus grand nombre, le concept de propriété leur est donc inapplicable car la seule façon d'en conserver la propriété est de les garder secrets : à partir du moment où ils sont publics et donc partagés, leur propriété échappe à leur concepteur. En revanche ils ne sont pas opposés au droit d'auteur ou au copyright, bien au contraire. Mais dans le cas du droit d'auteur, ce n'est pas l'idée qui est protégée mais sa matérialisation concrète. Cf. le mouvement des logiciels libres, imprégné de philosophie libertarienne, dont l'argument principal est l'affirmation de la supériorité du copyright comme instrument de protection de la liberté dans le domaine de l'immatériel, et qui est en pointe dans la lutte contre le principe même de brevet sur les idées et concepts (logiciels, modèles économiques...).
Modifié en dernier par El Fredo le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 08 août 2010, 18:42:00

Tu oublies l'essentiel : une idée n'est pas brevetable !

Ce qui l'est, par contre, c'est la fiche technique de son développement, soit le résultat de plusieurs années de recherches et d'invetissements.
Modifié en dernier par mps le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 08 août 2010, 18:44:00

mps a écrit :Tu oublies l'essentiel : une idée n'est pas brevetable !

Ce qui l'est, par contre, c'est la fiche technique de son développement, soit le résultat de plusieurs années de recherches et d'invetissements.
C'est faux, bien entendu, et les exemples abondent.
Modifié en dernier par El Fredo le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 08 août 2010, 19:07:00

Nombrilist a écrit : Je pense qu'il y a des degrés de libéralisme, avec certaines formes qui acceptent un état fort et une régulation des marchés par celui-ci. Ensuite, ce que Logan décrit, c'est le néo-libéralisme. Mais peut importe la sémantique, le libéralisme actuel est pour moi tel que Logan le décrit, pas de doute. Par exemple:

"la marchandisation de tout ce qui peut l'être et même de ce qui ne peut pas"

On en a un bel exemple avec le brevetabilité du vivant.

"la dépénalisation des crimes financiers, des trafics d'influence etc ..."

Sarkozy et Berlusconi qui ont dépénalisé le droit des affaires.

"une politique sécuritaire pour tenter de lutter contre la violence induite par l'accroissement des inégalités et la montée de l'individualisme inversement proportionnellement à la régression des solidarités"

L'actualité récente démontre que c'est le cas. Et on pourrait trouver des exemples pour chacun des points soulevés par Logan.
En effet Nombrilist je ne nie pas l'existence de divers courants de pensée au niveau du libéralisme, mais quand le libéralisme est appliqué en politique, il n'y a aucune nuance, c'est toujours la même politique qui est menée, et c'est celle que j'ai décrite

Bien évidemment dans chacun des pays ces politiques sont menées avec plus ou moins de modération, mais non pas parce que les libéraux sont modérés, mais parce qu'ils n'ont pas le choix et doivent faire face à des résistances vives des populations contre les régressions sociales qu'ils mettent en place

En cela, la crise financière est une aubaine pour eux, dumoins plus précisément la crise des dettes publiques qu'elle a provoqué, qu'ils ont provoqué en sauvant les banques privées. Ils en profitent pour accélérer leurs réformes et profitent du chantage et de la peur de la faillite pour mettre en oeuvre leur projet politique qu'ils ont eu du mal à mettre en oeuvre jusqu'à présent en France.
Modifié en dernier par logan le 06 août 2010, 14:46:00, modifié 1 fois.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré