Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Avatar du membre
johanono
Messages : 32582
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par johanono » 06 mai 2019, 21:13:35

Mais la pollution est la somme de nos comportements individuels : en tant que consommateurs, conducteurs, travailleurs... Seule une modification de ces comportements individuels permettra de réduire la pollution. Il ne faut pas croire que l'État avec ses gros biscotos puisse réduire la pollution d'un coup de baguette magique sans rien demander à personne.

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2829
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Spartiate » 06 mai 2019, 21:16:10

L'autre erreur, c'est de penser que c'est en produisant et en achetant des Tesla qu'on agit pour l'environnement et la biodiversité. La réalité, c'est qu'on agit toujours contre l'environnement, mais juste dans une (toute petite) moindre mesure. Le marché n'a donc pas la réponse à tout, il y a des mesures qui ne peuvent pas être rentables tout simplement, comme la création d'aires protégées. Encore que, même si je ne peux pas être hostile à de telles mesures, c'est catastrophique de se dire qu'on est réduit à créer des sanctuaires. La France doit avoir la première ou la deuxième aire maritime du monde, elle a donc les marges de manoeuvre pour ça.

Déjà, si on pouvait déclérer la production de plastique, qui a envahi le moindre centimètre carré de notre quotidien, ce serait une bonne chose et elle est à notre portée.
Donc, agir à titre individuel, pourquoi pas. Mais l'offre ne suit pas toujours. La dernière fois, à Auchan, je m'étais donné comme objectif de n'acheter que des produits dont l'emballage n'est pas en plastique. Je peux vous dire que mon panier était quasiment vide.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11253
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Nolimits » 06 mai 2019, 21:16:26

johanono a écrit :
06 mai 2019, 21:13:35
Mais la pollution est la somme de nos comportements individuels : en tant que consommateurs, conducteurs, travailleurs... Seule une modification de ces comportements individuels permettra de réduire la pollution. Il ne faut pas croire que l'État avec ses gros biscotos puisse réduire la pollution d'un coup de baguette magique sans rien demander à personne.
Je ne sais pas si mon exemple est parlant, mais j'ai pensé à ça. On peut tous se dire "je vais réduire un peu ma vitesse pour polluer moins". La somme de ces comportements individuels sera bon. Mais si l'état décide de réduire la vitesse, je pense que ce sera plus efficace quand même.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11253
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Nolimits » 06 mai 2019, 21:20:46

Spartiate a écrit :
06 mai 2019, 21:16:10
L'autre erreur, c'est de penser que c'est en produisant et en achetant des Tesla qu'on agit pour l'environnement et la biodiversité. La réalité, c'est qu'on agit toujours contre l'environnement, mais juste dans une (toute petite) moindre mesure. Le marché n'a donc pas la réponse à tout, il y a des mesures qui ne peuvent pas être rentables tout simplement, comme la création d'aires protégées. Encore que, même si je ne peux pas être hostile à de telles mesures, c'est catastrophique de se dire qu'on est réduit à créer des sanctuaires. La France doit avoir la première ou la deuxième aire maritime du monde, elle a donc les marges de manoeuvre pour ça.

Déjà, si on pouvait déclérer la production de plastique, qui a envahi le moindre centimètre carré de notre quotidien, ce serait une bonne chose et elle est à notre portée.
Donc, agir à titre individuel, pourquoi pas. Mais l'offre ne suit pas toujours. La dernière fois, à Auchan, je m'étais donné comme objectif de n'acheter que des produits dont l'emballage n'est pas en plastique. Je peux vous dire que mon panier était quasiment vide.
Je partage complètement. Si l'état met en place des systèmes de taxation, d'impôts, d'aides... non plus en fonction du seul résultat financier mais en fonction de l'impact environnemental, ça peut tout changer et ce sera certainement plus efficace que d'espérer que le consommateur ira de lui même vers la bouteille en verre recyclable (plus chère) que la bouteille en plastique.

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2829
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Spartiate » 06 mai 2019, 21:25:34

Par contre, là où Macron reste un gros enfumeur, c'est que tandis que le rapport indique que la France fait partie des pays les plus menacés par la perte de biodiversité ( https://www.huffingtonpost.fr/entry/bio ... 8b735c5c7f ) en prenant exemple sur les alouettes dont la population a été réduite d'un tiers en quinze ans, on continue d'autoriser la chasse tous azimuts aux "premiers écologistes" : https://www.franceinter.fr/societe/la-l ... importante

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11253
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Nolimits » 06 mai 2019, 21:31:39

@Spartiate les chasseurs sont juste une aberration dans le paysage actuel. (parce qu'en plus des alouettes, ils flinguent aussi des VTTistes...mais ils sont et demeurent IN-TOU-CHA-BLES. :mur:

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Yakiv » 06 mai 2019, 21:33:52

filochard a écrit :
06 mai 2019, 20:58:31
Nombrilist a écrit :
06 mai 2019, 20:32:17
Je n'ai rien compris. Tu nies tout en bloc ou bien... ?
Non, comme j'ai dit je suis dubitatif.

Je ne crois pas à la puissance des comportements individuels quand ils ne peuvent influer que de quelques pouillèmes dans un pays qui ne représente que quelques pouillèmes de la planète. Bref beaucoup d'efforts et de communication pour un maigre résultat.

Sur le réchauffement climatique j'ai quelques certitudes, ici, aucune. Les médias et politiques ne ne sont pas/plus à meme de me donner des certitudes.

En fait je répondais à Nolimits qui dans son premier post disait qu'en gros on s'en foutait. Peut etre que non, peut etre que beaucoup on la meme attitude que moi et sont seulement dubitatifs, ce qui, n'y pouvant pas grand chose, n'est pas une attitude malsaine.
Si vous ne faites pas confiance aux politiques, faites au moins confiance aux scientifiques.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32582
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par johanono » 06 mai 2019, 21:37:05

Nolimits a écrit :
06 mai 2019, 21:16:26
johanono a écrit :
06 mai 2019, 21:13:35
Mais la pollution est la somme de nos comportements individuels : en tant que consommateurs, conducteurs, travailleurs... Seule une modification de ces comportements individuels permettra de réduire la pollution. Il ne faut pas croire que l'État avec ses gros biscotos puisse réduire la pollution d'un coup de baguette magique sans rien demander à personne.
Je ne sais pas si mon exemple est parlant, mais j'ai pensé à ça. On peut tous se dire "je vais réduire un peu ma vitesse pour polluer moins". La somme de ces comportements individuels sera bon. Mais si l'état décide de réduire la vitesse, je pense que ce sera plus efficace quand même.
Je ne sais pas si réduire la vitesse est vraiment efficace. Si on réduit sa vitesse, on augmente aussi la durée du trajet...

Ceci dit, ta démarche est quand même la bonne. Il convient que chacun, à son niveau, décide de modifier ses habitudes de vie (transports, consommation, etc.) pour polluer moins.

De mon côté, j'ai décidé d'acheter une voiture hybride, j'achète de la nourriture bio, si possible locale ( mais ce n'est pas évident).

Malheureusement, beaucoup de gens refusent toute remise en cause. Parce que ça coûte cher. Parce que c'est aux autres de faire des efforts. Parce que l'État doit montrer l'exemple, etc. Avec des mentalités comme ça, on n'arrivera jamais à rien...

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2829
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Spartiate » 06 mai 2019, 21:42:07

Si ça provoque des mécontentements, c'est aussi parce que le pouvoir est centralisé et que la mesure s'applique sur le territoire, sans discernement. Or, évidemment qu'il y a des régions plus réfractaires que d'autres et en ce sens, j'aimerais que les communes et les départements puissent avoir plus de prérogatives. Pourquoi une collectivité ne pourrait-elle pas, déjà, par exemple interdire le plastique à son échelle ? Or, si une commune tente ça, le préfet rapplique dans les 5 minutes pour lever l'interdiction.

L'expérience à l'étranger montre que ce sont par des initiatives locales, qui sont peu à peu étendues à tout le pays, qu'on progresse.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Yakiv » 06 mai 2019, 22:11:23

Quant au nucléaire (brièvement évoqué en page 1), je crois qu'on sera assez nombreux à dire que ce n'est pas une solution à nos problèmes de réchauffement climatique :
1- parce que le nucléaire est dangereux et que le moindre pépin peut provoquer des conséquences humaines et environnementales absolument catastrophiques durant des dizaines d'années au moins,
2- parce que le fonctionnement normal d'une centrale nucléaire génère des déchets nucléaires pour des millions d'années dont on ne sait que faire (à part les planquer sous terre en espérant que rien ne viendra ébranler les contenants jusqu'à la fin de l'humanité...),
3- parce que les centrales nucléaires rejettent une quantité non négligeable d'eaux anormalement chaudes, ce qui présente aussi un impact environnemental.
Sans parler des investissements qui sont coûteux et longs dans ce domaine.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Nombrilist » 06 mai 2019, 22:18:50

johanono a écrit :
06 mai 2019, 21:37:05
Nolimits a écrit :
06 mai 2019, 21:16:26
johanono a écrit :
06 mai 2019, 21:13:35
Mais la pollution est la somme de nos comportements individuels : en tant que consommateurs, conducteurs, travailleurs... Seule une modification de ces comportements individuels permettra de réduire la pollution. Il ne faut pas croire que l'État avec ses gros biscotos puisse réduire la pollution d'un coup de baguette magique sans rien demander à personne.
Je ne sais pas si mon exemple est parlant, mais j'ai pensé à ça. On peut tous se dire "je vais réduire un peu ma vitesse pour polluer moins". La somme de ces comportements individuels sera bon. Mais si l'état décide de réduire la vitesse, je pense que ce sera plus efficace quand même.
Je ne sais pas si réduire la vitesse est vraiment efficace. Si on réduit sa vitesse, on augmente aussi la durée du trajet...
Ouh là, je pense que tu as un coup de fatigue, car ça ne te ressemble pas. Si tu réduis ta vitesse, tu consommes moins aux 100 km. Voilà qui répond à ton interrogation.

Avatar du membre
filochard
Messages : 98
Enregistré le : 04 févr. 2019, 08:44:54
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par filochard » 06 mai 2019, 23:15:37

Yakiv a écrit :
06 mai 2019, 21:33:52
Si vous ne faites pas confiance aux politiques, faites au moins confiance aux scientifiques.
Absolument.
.. mais peuvent ils tous s'exprimer ? l'obscurantisme gagne nos universités, il n'est pas sur qu'un scientifique qui sortirait de la doxa progressiste bien pensante n'aurait pas des problèmes. Pour sa carrière voir pour sa sécurité.
Mais sur ce sujet il faut vraiment que je me renseigne, je ne peux pas en dire plus sous peine de dire des bêtises.

Néanmoins Spartiate a parlé des plastiques c'est un très bon exemple. Il semble que les plastiques soient une plaie extrêmement dangereuse jusqu'à la microparticule, ce n'est pas avec des comportement individuels qu'on en limitera drastiquement l'usage et poussera aux substituts, c'est par la loi, et ceci sans emmerder grand monde pour un résultat probant. Pas comme les limitations de vitesse :roll:
Des exemple comme ça il doit y en avoir plein d'autre, on pense à la pêche industrielle.

La loi des 80-20 se retrouve partout. Avec 20% des emmerdements on a 80% des résultats, avec 80% des emmerdements on a 20% des résultats. Pourquoi faut il qu'on se concentre toujours prioritairement sur les 80% d'emmerdements ?

Avatar du membre
filochard
Messages : 98
Enregistré le : 04 févr. 2019, 08:44:54
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par filochard » 06 mai 2019, 23:25:51

Yakiv a écrit :
06 mai 2019, 22:11:23
Quant au nucléaire (brièvement évoqué en page 1), je crois qu'on sera assez nombreux à dire que ce n'est pas une solution à nos problèmes de réchauffement climatique :
1- parce que le nucléaire est dangereux et que le moindre pépin peut provoquer des conséquences humaines et environnementales absolument catastrophiques durant des dizaines d'années au moins,
2- parce que le fonctionnement normal d'une centrale nucléaire génère des déchets nucléaires pour des millions d'années dont on ne sait que faire (à part les planquer sous terre en espérant que rien ne viendra ébranler les contenants jusqu'à la fin de l'humanité...),
3- parce que les centrales nucléaires rejettent une quantité non négligeable d'eaux anormalement chaudes, ce qui présente aussi un impact environnemental.
Sans parler des investissements qui sont coûteux et longs dans ce domaine.
Le nucléaire a ses inconvénients, mais le nucléaire est la manière la plus efficace et rapide pour faire face aux rejets de CO2, et donc au réchauffement climatique, et de très très loin.
Si on considère que les inconvénients du nucléaire sont pires que ceux du réchauffement climatique c'est que le réchauffement climatique ne doit pas être aussi urgent ou dramatique qu'on le dit.
Simple déduction logique.

Mais ne faisons pas dérailler ce fil avec le réchauffement climatique [/HS]

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Nombrilist » 07 mai 2019, 00:08:58

@filochard , tu as un doute sur l'extinction des espèces ?

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Yakiv » 07 mai 2019, 08:47:24

filochard a écrit :
06 mai 2019, 23:15:37
Absolument.
.. mais peuvent ils tous s'exprimer ? l'obscurantisme gagne nos universités, il n'est pas sur qu'un scientifique qui sortirait de la doxa progressiste bien pensante n'aurait pas des problèmes. Pour sa carrière voir pour sa sécurité.
Il y a une notion de "consensus scientifique" qui est importante.
Parce que oui, on peut toujours trouver des scientifiques qui ne croient pas au réchauffement climatique, qui ne croient pas que la pollution ou le tabagisme passif provoque des maladies mortelles, qui ne croient pas vraiment en la théorie de Darwin, etc.
Et donc même si ces opposants scientifiques ont et doivent avoir le droit de s'exprimer, il faut quand même bien plutôt faire confiance au consensus scientifique qui s'établit sur 2 critères j'ai l'impression :
- la quantité (la proportion de scientifique d'accord avec une théorie)
- la qualité (l'avis des plus grands scientifiques reconnus comme tels par leurs condisciples.
Or cette extinction des espèces semble bien faire l'objet d'un consensus scientifique d'après ce que j'ai compris (les conclusions ont été établies à partir de nombreuses et diverses études, recoupées entre elles).

Pour ce qui est du nucléaire, je dirais qu'entre 2 systèmes qui présentent un risque excessif pour la planète et ses habitants, autant choisir une 3ème voie moins risquée et qui pourrait tout autant répondre à l'urgence si on y mettait un peu de volonté politique.

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré