Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Avatar du membre
filochard
Messages : 98
Enregistré le : 04 févr. 2019, 08:44:54
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par filochard » 10 mai 2019, 09:30:40

Le chat: responsables de la mort de près de 4 milliards d’oiseaux et de près de 22 milliards de petits mammifères, de reptiles et d’amphibiens chaque année aux Etats-Unis.
http://www.lefigaro.fr/sciences/le-chat ... e-20190507

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2829
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Spartiate » 10 mai 2019, 11:09:37

Image

Les chats feraient partie des espèces envahissantes (aussi à cause d'une absence de programme de stérilisation). Le reste, ce sont des facteurs humains.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Yakiv » 10 mai 2019, 18:08:11

filochard a écrit :
10 mai 2019, 09:22:45
Bon j'y connais rien en réchauffement climatique ni en biodiversité, vous aurez notés que je ne contestais rien si ce n'est le bourrage de crane ambiant et la tournure quasi religieuse que prend le traitement de ces sujets.
Comme j'ai bien fait !
Un peu grâce à vous chers amis j'ai décidé de me renseigner un peu et de lire le dossier consacré à ces sujets de l'excellent mensuel Causeur du moi de Mars et intitulé: "Contre la religion du climat, pour la raison".
'tain ça secoue: les "climatosceptiques" ne sont pas des hurluberlus et ont de sacrés arguments !

Alors oui c'est vrai il ne faut pas confondre changement climatique et perte de biodiversité qui ont certes en commun de faire l'objet d'un culte millénariste, mais ce n'est pas la meme chose.
Donc ici on parle de biodiversité, si quelqu'un a un fil à me conseiller sur le climat, j'irais poster certains arguments aussi sérieux que dérangeants la bas.

En ce qui concerne la biodiversité il est certains que la dévastation des forets primaires, en plus de la pêche industrielle, sont des catastrophes.
Pour la foret on ne peu pas y faire grand chose, à part en Guyane (grande comme le Portugal quand meme ..)
Pour la pêche, je rappel encore une fois qu'on a la seconde plus grande ZEE du monde. Il doit y avoir moyen de faire autre chose que des petits films débiles.
Alors c'est sûr que si vous partez du principe de vous renseigner en allant directement aux "contre-sources", vous ne risquez pas d'avoir un point de vue très censé.

Moi aussi je peux dire : je ne connais rien aux détails du 11 septembre 2001, alors je vais me renseigner tient, mais pas n'importe où, je vais allez voir ce que disent ceux qui croient dur comme fer que c'était un "false-flag". Je vais trouver plein de "sources", je vais en sortir avec plein de petits détails favorisant le doute qui vont me servir "d'arguments" et j'aurais l'impression d'être instruit à la chose...
Si vous aviez vraiment la volonté de vous renseigner sur le sujet, vous iriez de temps en temps chercher des informations auprès de sources qui essaient d'être un peu objectives, vous n'iriez pas direct vous rancarder auprès des "climato-sceptiques".

Et puis alors le lien sur le chat, là c'est carrément du trollage.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Nombrilist » 10 mai 2019, 18:21:37

Disons que le cas du chat est archi-connu. En France et même en Europe, je doute fort que le chat soit une menace pour la biodiversité. En effet, si il dézingue les oiseaux, les victimes sont probablement surtout les pigeons et les moineaux des villes, espèces non à risque et même non grata pour la première. En Australie, il semble qu'il pose bien de plus de problèmes. Le chat tue 10 milliards d'oiseaux par an dans le monde. Soit. Mais combien y a-t-il d'oiseaux dans le monde? 10 000 milliards ? Qu'en est-il pour l'Homme ?

Avatar du membre
filochard
Messages : 98
Enregistré le : 04 févr. 2019, 08:44:54
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par filochard » 10 mai 2019, 19:45:31

Yakiv a écrit :
10 mai 2019, 18:08:11
Alors c'est sûr que si vous partez du principe de vous renseigner en allant directement aux "contre-sources", vous ne risquez pas d'avoir un point de vue très censé.

Moi aussi je peux dire : je ne connais rien aux détails du 11 septembre 2001, alors je vais me renseigner tient, mais pas n'importe où, je vais allez voir ce que disent ceux qui croient dur comme fer que c'était un "false-flag". Je vais trouver plein de "sources", je vais en sortir avec plein de petits détails favorisant le doute qui vont me servir "d'arguments" et j'aurais l'impression d'être instruit à la chose...
Si vous aviez vraiment la volonté de vous renseigner sur le sujet, vous iriez de temps en temps chercher des informations auprès de sources qui essaient d'être un peu objectives, vous n'iriez pas direct vous rancarder auprès des "climato-sceptiques".
Sauf que la source est la plus digne de confiance qui soit et non pas un vague site complotiste. Causeur c'est de la qualité.

La France peut s'enorgueillir d’être encore capable d'héberger un universitaire qui ne se contente pas de répéter le catéchisme ambiant: François Gervais.
Si vous étiez un peut curieux ou au moins adepte du stress test des idées qui ne font jamais de mal, vous m'auriez demandé la source ou m'auriez indiqué le fil qui va bien pour parler du réchauffement climatique.

En très bref Gervais ne nie pas le réchauffement, il nie l'ampleur et le catastrophisme: les période chaude de l'histoire de l'Europe furent fastes (l'optimum romains ou médiéval) a contrario les périodes froides furent difficiles (fin du règne de Louis XIV)
Juste un petit calcul bref qui semble imparable:
"...
Les français devraient donc débourser, soit sous forme de taxes, soit par l'endettement, quelque 3300 milliards d'euros supplémentaires. Pourquoi ? Pour éviter un réchauffement de l'ordre de 0.2°C d'ici cinquante ans selon un corpus issu plus de 3000 publications dans des revues internationales à comité de lecture dont les conclusions n'ont rien de catastrophiste.
Et meme si les français font cet effort colossal, quel impact aurait il sur la planète quand la France est responsable de seulement 0.9% des émissions mondiales de CO2 ? Dans l'hypothèse d'un réchauffement de 0.2°C en 50 ans, la France serait donc responsable de seulement 0.002°C
..."

François Gervais dans Causeur Mars 2019.

Bref ça ressemble encore à une vaste fumisterie d'élites dégénérées cette affaire de climat. En tout cas en ce qui concerne la France.
Yakiv a écrit :
10 mai 2019, 18:08:11
Et puis alors le lien sur le chat, là c'est carrément du trollage.
Pas assez auto-flagellateur je présume ?

Avatar du membre
les orteils
Messages : 3816
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par les orteils » 10 mai 2019, 20:27:07

Le réchauffement climatique ne se conteste pas, la disparition des espèces animales non plus. Une base de discussion valable de l'Huma à Causeur, et encore, je restreins involontairement.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
filochard
Messages : 98
Enregistré le : 04 févr. 2019, 08:44:54
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par filochard » 10 mai 2019, 20:38:02

les orteils a écrit :
10 mai 2019, 20:27:07
Le réchauffement climatique ne se conteste pas,
Pas contesté en l’occurrence. Ce qui est contesté c'est le catastrophisme en ce qui concerne la France en regard du cout pour le réduire de 0.002°C au mieux (d'après l'article)
Calcul avantage / inconvénient francocentré de la lutte contre le réchauffement qui n'est jamais fait il me semble, rien que pour ça c'est intéressant.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 3816
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par les orteils » 10 mai 2019, 20:49:06

Je ne vois pas de catastrophisme, juste une urgence, pas seulement pour la France, pour la planète. On n'a pas le choix d'agir, nous ne sommes pas dans l'appréciation du rapport bénéfice/risques. Au delà, il y a notre sens des responsabilités, notre égoïsme.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Snark
Messages : 2856
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Snark » 10 mai 2019, 21:01:46

filochard a écrit :
10 mai 2019, 19:45:31

Les français devraient donc débourser, soit sous forme de taxes, soit par l'endettement, quelque 3300 milliards d'euros supplémentaires. Pourquoi ? Pour éviter un réchauffement de l'ordre de 0.2°C d'ici cinquante ans selon un corpus issu plus de 3000 publications dans des revues internationales à comité de lecture dont les conclusions n'ont rien de catastrophiste.
Et meme si les français font cet effort colossal, quel impact aurait il sur la planète quand la France est responsable de seulement 0.9% des émissions mondiales de CO2 ? Dans l'hypothèse d'un réchauffement de 0.2°C en 50 ans, la France serait donc responsable de seulement 0.002°C
..."

François Gervais dans Causeur Mars 2019.

Bref ça ressemble encore à une vaste fumisterie d'élites dégénérées cette affaire de climat. En tout cas en ce qui concerne la France.
3.300 milliards ! Mazette . Il manque le fait que le tournant énergétique va nous permettre beaucoup d'économies
notamment sur les importations d'énergies fossiles et de dégats liés à la pollution ( santé par exemple ) .
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Yakiv » 10 mai 2019, 21:16:23

filochard a écrit :
10 mai 2019, 19:45:31
Sauf que la source est la plus digne de confiance qui soit et non pas un vague site complotiste. Causeur c'est de la qualité.

La France peut s'enorgueillir d’être encore capable d'héberger un universitaire qui ne se contente pas de répéter le catéchisme ambiant: François Gervais.
Si vous étiez un peut curieux ou au moins adepte du stress test des idées qui ne font jamais de mal, vous m'auriez demandé la source ou m'auriez indiqué le fil qui va bien pour parler du réchauffement climatique.

En très bref Gervais ne nie pas le réchauffement, il nie l'ampleur et le catastrophisme: les période chaude de l'histoire de l'Europe furent fastes (l'optimum romains ou médiéval) a contrario les périodes froides furent difficiles (fin du règne de Louis XIV)
Juste un petit calcul bref qui semble imparable:
"...
Les français devraient donc débourser, soit sous forme de taxes, soit par l'endettement, quelque 3300 milliards d'euros supplémentaires. Pourquoi ? Pour éviter un réchauffement de l'ordre de 0.2°C d'ici cinquante ans selon un corpus issu plus de 3000 publications dans des revues internationales à comité de lecture dont les conclusions n'ont rien de catastrophiste.
Et meme si les français font cet effort colossal, quel impact aurait il sur la planète quand la France est responsable de seulement 0.9% des émissions mondiales de CO2 ? Dans l'hypothèse d'un réchauffement de 0.2°C en 50 ans, la France serait donc responsable de seulement 0.002°C
..."

François Gervais dans Causeur Mars 2019.

Bref ça ressemble encore à une vaste fumisterie d'élites dégénérées cette affaire de climat. En tout cas en ce qui concerne la France.
Causeur, dont le slogan est "Surtout si vous n'êtes pas d'accord", autrement dit "on fait exprès de dire l'inverse de ce qui se dit majoritairement" et où officie en premier lieu la réactionnaire et climato-sceptique Elizabeth Levy : on sait où on met les pieds.
"Qualité" n'est donc pas le premier adjectif que j'associerais à cette presse mais elle a un public.

Sinon, il est bien évident que vous arriverez toujours à trouver des universitaires pour défendre des théories exotiques.
Reste à savoir ce qu'ils représentent dans la communauté scientifique et ça c'est autre chose... (Montagnier en est un exemple dans un autre domaine).
Vous savez combien il y a d'experts qui travaillent au GIEC (IPCC) ? Organisation autrement plus représentative. Pourquoi n'êtes vous pas allez voir de ce côté là ? Non bien sûr, parce que les constats qui y sont établis ne vous intéresseraient sûrement pas, même s'ils font consensus parmi les scientifiques.
filochard a écrit :
10 mai 2019, 19:45:31
Yakiv a écrit :
10 mai 2019, 18:08:11
Et puis alors le lien sur le chat, là c'est carrément du trollage.
Pas assez auto-flagellateur je présume ?
Non, disons que c'est surtout débile et que je n'imaginais pas nécessaire d'expliquer pourquoi. Mais Nombrilist et Spartiate l'ont fait quand même.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Yakiv » 10 mai 2019, 21:25:02

filochard a écrit :
10 mai 2019, 19:45:31
Sauf que la source est la plus digne de confiance qui soit et non pas un vague site complotiste. Causeur c'est de la qualité.

La France peut s'enorgueillir d’être encore capable d'héberger un universitaire qui ne se contente pas de répéter le catéchisme ambiant: François Gervais.
Si vous étiez un peut curieux ou au moins adepte du stress test des idées qui ne font jamais de mal, vous m'auriez demandé la source ou m'auriez indiqué le fil qui va bien pour parler du réchauffement climatique.

En très bref Gervais ne nie pas le réchauffement, il nie l'ampleur et le catastrophisme: les période chaude de l'histoire de l'Europe furent fastes (l'optimum romains ou médiéval) a contrario les périodes froides furent difficiles (fin du règne de Louis XIV)
Juste un petit calcul bref qui semble imparable:
"...
Les français devraient donc débourser, soit sous forme de taxes, soit par l'endettement, quelque 3300 milliards d'euros supplémentaires. Pourquoi ? Pour éviter un réchauffement de l'ordre de 0.2°C d'ici cinquante ans selon un corpus issu plus de 3000 publications dans des revues internationales à comité de lecture dont les conclusions n'ont rien de catastrophiste.
Et meme si les français font cet effort colossal, quel impact aurait il sur la planète quand la France est responsable de seulement 0.9% des émissions mondiales de CO2 ? Dans l'hypothèse d'un réchauffement de 0.2°C en 50 ans, la France serait donc responsable de seulement 0.002°C
..."

François Gervais dans Causeur Mars 2019.
Et je ne sais pas encore dans quelle tête de demeuré vous êtes allé chercher "une élévation de la température de 0,2°C en 50 ans" mais il est plutôt question de 10 fois plus au moins.
https://www.futura-sciences.com/planete ... 5-c-13610/

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par Nombrilist » 10 mai 2019, 21:52:31

0.9% des émissions pour un pays qui représente 0.9% de la population mondiale. Donc, si on demande des efforts aux autres, il faut aussi en faire nous-mêmes ! Et avec le raisonnement de Gervais extrapolé à une élection, comme chaque électeur représente quelques dix millièmes de pourcent de l'électorat, il ne sert à rien à chacun de ces électeurs d'aller voter. C'est une variante du dilemme du prisonnier.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par asterix » 10 mai 2019, 22:17:43

filochard a écrit :
10 mai 2019, 20:38:02
les orteils a écrit :
10 mai 2019, 20:27:07
Le réchauffement climatique ne se conteste pas,
Pas contesté en l’occurrence. Ce qui est contesté c'est le catastrophisme en ce qui concerne la France en regard du cout pour le réduire de 0.002°C au mieux (d'après l'article)
Calcul avantage / inconvénient francocentré de la lutte contre le réchauffement qui n'est jamais fait il me semble, rien que pour ça c'est intéressant.
L'histoire de limiter le réchauffement à 2 ou 3 ou 4 degrés est tout sauf du catastrophisme: c'est plutôt d'un optimisme résolut, pour essayer de ne pas se faire peur.
Nous avons mis trop longtemps à comprendre le rôle des océans dans l'équilibre de l'atmosphère, et trop longtemps cru que les végétaux étaient les principaux stabilisateurs. Perso, je ne suis plus un profane dans le sujet, sans être un expert pour autant. Mais j'ai compris la mécanique du réchauffement, et surtout comment le réchauffement s'auto-alimente, de sorte que même après un arrêt total et brutal des énergies carbonées, le réchauffement s'emballera et se nourrira de ses premiers symptômes, et cela pendant sans doute plusieurs siècles.

Je fais partie des gens qui pensent (et pas dans le vide) qu'il est déjà trop tard. Nous avons déjà perdu le contrôle de ce qui est amorcé. Mais ce n'est pas une raison pour rester inactif et blasé.

Ma fille soutiendra sa thèse de doctorat en bio toxicologie en novembre prochain, sur le parcours des molécules de thorium et de zirconium dans la chaine alimentaire dans le bio film des eaux douces. Elle connait donc des tas de choses à la fois extérieures et parallèles à son domaine. Il est clair que le milieu scientifique commence à douter sérieusement d'une rémission "heureuse" des effets de l'homme sur la planète.

Donc s'il y a encore des climato sceptiques (ce qui me semble aussi ahurissant que de dire que la vitesse et l'alcool ne causent pas la mort dans l'accidentologie automobile), il y a un autre scepticisme scientifique, celui des savants qui ne voient pas d'issue.

Juste rappeler que "polluer", c'est mettre des choses à des endroits ou elles n'ont pas à y être, et ainsi perturber, voir tuer, l'évolution naturelle des organismes. Organismes dont pour aucun nous n'avons prouvé l'inutilité, pas même le choléra. Ils sont donc tous utiles, par défaut, parce que maillons d'une chaîne alimentaire qui s'autorégule.

La France ne lutte que très mal contre le réchauffement climatique. Elle s'exonère d'avoir encore des usines fumantes, mais elle a délocalisé sa pollution, ce qui lui permet, comme toujours, d'être arrogante et donneuse de leçon. Comme d'hab.

Pour mieux s'y connaitre en problématique écologique, il y a foule d'émissions hyper pédagogique et de bonne vulgarisation sur la chaîne qui est juste avant Hanouna, et bien souvent à la même heure. Celui qui a compris le rôle et la précarité du phytoplancton des océans (relativement à la chaleur de l'eau et à son acidité), ne pourra plus jamais être climatosceptique. Mais le déni existe: même des femmes après avoir accouché, nient avoir été enceintes!
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
filochard
Messages : 98
Enregistré le : 04 févr. 2019, 08:44:54
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par filochard » 10 mai 2019, 22:17:57

Yakiv a écrit :
10 mai 2019, 21:25:02
Et je ne sais pas encore dans quelle tête de demeuré vous êtes allé chercher "une élévation de la température de 0,2°C en 50 ans" mais il est plutôt question de 10 fois plus au moins.
https://www.futura-sciences.com/planete ... 5-c-13610/
C'est sur que entre le GIEC qui se base sur 6000 études et François Gervais qui se base sur 3000 publications pour donner un chiffre qui va de 1 à 10, il va falloir se mettre d'accord.

Avatar du membre
filochard
Messages : 98
Enregistré le : 04 févr. 2019, 08:44:54
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: Biodiversité : l’humanité face à ses responsabilités

Message non lu par filochard » 10 mai 2019, 22:19:44

Nombrilist a écrit :
10 mai 2019, 21:52:31
0.9% des émissions pour un pays qui représente 0.9% de la population mondiale. Donc, si on demande des efforts aux autres, il faut aussi en faire nous-mêmes ! Et avec le raisonnement de Gervais extrapolé à une élection, comme chaque électeur représente quelques dix millièmes de pourcent de l'électorat, il ne sert à rien à chacun de ces électeurs d'aller voter. C'est une variante du dilemme du prisonnier.
Les français, grâce au nucléaire, ont largement fait leur part.
Les Allemands produisent 2x plus de CO2 par habitants que les français "grâce" à leur fantastique effort dans le renouvelable [intermittent]..

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré