"Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Avatar du membre
johanono
Messages : 32564
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

"Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par johanono » 10 mai 2019, 17:49:11

"Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Les documents ont été établis fin 2016 par des agences de communication travaillant pour Monsanto et révélés jeudi 9 mai par Le Monde et France 2.

suite
Au-delà de la question de savoir si ce fichage est choquant ou non, ce qui m'intéresse ici, ce sont les personnes qui ont été fichées, et comment elles ont été classées selon leur degré d'opposition au glyphosate.

Or voici ce que nous dit l'article :
Ainsi, Jérémy Decerle, ancien président du syndicat des Jeunes agriculteurs, en quatrième position sur la liste LREM pour les européennes, est classé comme "un allié potentiel" dans le "fichier Monsanto". La navigatrice Maud Fontenoy, classée à l'époque comme conseillère de Nicolas Sarkozy, est, elle, décrite comme "plutôt sceptique, mais ouverte d'esprit". Autre "allié potentiel", l'actuel président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand. Le député LR Christian Jacob est lui perçu comme le meilleur soutien de Monsanto parmi les élus, note Le Monde.

Les ministres de l'époque, Marisol Touraine et Ségolène Royal sont considérées comme "hostiles" au glyphosate. Les noms des eurodéputés Verts Michèle Rivasi et Yannick Jadot se trouvent également dans la liste parmi les opposants à l'herbicide controversé. L'actuel ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, à l'époque membre du Parti socialiste, est lui aussi classé parmi les détractreurs au glyphosate. Le nom du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, à l'époque membre du parti Les Républicains, est également cité.
En résumé : à droite, ils sont pro-pesticides, à gauche, plus mitigés, et les écolos sont vraiment contre.

Tout ceci n'est pas si surprenant, mais il est quand même très intéressant de voir Christian Jacob reconnu à sa juste valeur par Monsanto. :mrgreen:

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Yakiv » 10 mai 2019, 18:10:22

johanono a écrit :
10 mai 2019, 17:49:11
"Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Les documents ont été établis fin 2016 par des agences de communication travaillant pour Monsanto et révélés jeudi 9 mai par Le Monde et France 2.

suite
Au-delà de la question de savoir si ce fichage est choquant ou non, ce qui m'intéresse ici, ce sont les personnes qui ont été fichées, et comment elles ont été classées selon leur degré d'opposition au glyphosate.

Or voici ce que nous dit l'article :
Ainsi, Jérémy Decerle, ancien président du syndicat des Jeunes agriculteurs, en quatrième position sur la liste LREM pour les européennes, est classé comme "un allié potentiel" dans le "fichier Monsanto". La navigatrice Maud Fontenoy, classée à l'époque comme conseillère de Nicolas Sarkozy, est, elle, décrite comme "plutôt sceptique, mais ouverte d'esprit". Autre "allié potentiel", l'actuel président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand. Le député LR Christian Jacob est lui perçu comme le meilleur soutien de Monsanto parmi les élus, note Le Monde.

Les ministres de l'époque, Marisol Touraine et Ségolène Royal sont considérées comme "hostiles" au glyphosate. Les noms des eurodéputés Verts Michèle Rivasi et Yannick Jadot se trouvent également dans la liste parmi les opposants à l'herbicide controversé. L'actuel ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, à l'époque membre du Parti socialiste, est lui aussi classé parmi les détractreurs au glyphosate. Le nom du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, à l'époque membre du parti Les Républicains, est également cité.
En résumé : à droite, ils sont pro-pesticides, à gauche, plus mitigés, et les écolos sont vraiment contre.

Tout ceci n'est pas si surprenant, mais il est quand même très intéressant de voir Christian Jacob reconnu à sa juste valeur par Monsanto. :mrgreen:
Ce qu'il y a de rassurant, c'est qu'ils préfèrent se poser des questions quant à leurs soutiens politiques et médiatiques, plutôt que de se poser des questions sur la nocivité de leur produit.
C'est là qu'on se rend compte qu'il y a 2 ou 3 trucs qui coincent dans l'économie de marché.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Nombrilist » 10 mai 2019, 18:18:14

Encore une pièce à conviction qui montre que si certains en doutaient encore, la droite c'est le business avant tout. Après, qu'une boîte fasse du fichage de ce genre, franchement...

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Yakiv » 10 mai 2019, 18:25:49

Nombrilist a écrit :
10 mai 2019, 18:18:14
Encore une pièce à conviction qui montre que si certains en doutaient encore, la droite c'est le business avant tout. Après, qu'une boîte fasse du fichage de ce genre, franchement...
Alors il y a quand même une chose qui m'étonne dans la théorie de ce système économique, c'est que si les citoyens étaient vraiment préoccupés par ces enjeux et par l'influence perverse des lobbies de la pollution et de la malbouffe (pour faire simple, quitte à caricaturer un peu), il devrait alors y avoir la place dans une économie libre pour un contre-pouvoir à la hauteur de ces multinationales.
Une sorte de "60 millions de consommateurs / Cash investigation", mais puissance 1000.
Je me demande parfois pourquoi ça n'émerge pas.
Est-ce parce que notre système économique ne le permet pas, ou est-ce parce que les gens s'en foutent tout simplement ?
Là tout de suite, si j'avais à me prononcer, je pencherais plutôt pour la seconde option...

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2829
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Spartiate » 10 mai 2019, 19:21:02

Oui, les gens s'en foutent. Et surtout, on leur fait un chantage à l'emploi et aux retombées économiques. Si on contrarie Monsanto, c'est d'autant d'emplois qui seraient ainsi menacés et un recul des recettes fiscales pour l'Etat. C'est malheureusement un levier très puissant.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 3816
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par les orteils » 10 mai 2019, 19:25:04

Tout ça ne me choque pas et c'est inévitable. Quand on commercialise des produits sujets à polémiques, il est naturel de cibler sa communication. Je ne dis pas que c'est éthique mais c'est indispensable.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
johanono
Messages : 32564
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par johanono » 10 mai 2019, 20:28:26

Yakiv a écrit :
10 mai 2019, 18:25:49
Nombrilist a écrit :
10 mai 2019, 18:18:14
Encore une pièce à conviction qui montre que si certains en doutaient encore, la droite c'est le business avant tout. Après, qu'une boîte fasse du fichage de ce genre, franchement...
Alors il y a quand même une chose qui m'étonne dans la théorie de ce système économique, c'est que si les citoyens étaient vraiment préoccupés par ces enjeux et par l'influence perverse des lobbies de la pollution et de la malbouffe (pour faire simple, quitte à caricaturer un peu), il devrait alors y avoir la place dans une économie libre pour un contre-pouvoir à la hauteur de ces multinationales.
Une sorte de "60 millions de consommateurs / Cash investigation", mais puissance 1000.
Je me demande parfois pourquoi ça n'émerge pas.
Est-ce parce que notre système économique ne le permet pas, ou est-ce parce que les gens s'en foutent tout simplement ?
Là tout de suite, si j'avais à me prononcer, je pencherais plutôt pour la seconde option...
Beaucoup de consommateurs sont d'abord obsédés par leur intérêt individuel immédiat. Et cet intérêt individuel immédiat, c'est le pouvoir d'achat. Cela passe par des prix bas. L'environnement, pour beaucoup de gens, c'est abstrait.

La préoccupation environnementale progresse chez les consommateurs, c'est pour ça qu'on voit de plus en plus de produits bios, mais ça reste une progression lente.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par asterix » 10 mai 2019, 20:43:24

Yakiv a écrit :
10 mai 2019, 18:10:22
johanono a écrit :
10 mai 2019, 17:49:11
"Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Les documents ont été établis fin 2016 par des agences de communication travaillant pour Monsanto et révélés jeudi 9 mai par Le Monde et France 2.

suite
Au-delà de la question de savoir si ce fichage est choquant ou non, ce qui m'intéresse ici, ce sont les personnes qui ont été fichées, et comment elles ont été classées selon leur degré d'opposition au glyphosate.

Or voici ce que nous dit l'article :
Ainsi, Jérémy Decerle, ancien président du syndicat des Jeunes agriculteurs, en quatrième position sur la liste LREM pour les européennes, est classé comme "un allié potentiel" dans le "fichier Monsanto". La navigatrice Maud Fontenoy, classée à l'époque comme conseillère de Nicolas Sarkozy, est, elle, décrite comme "plutôt sceptique, mais ouverte d'esprit". Autre "allié potentiel", l'actuel président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand. Le député LR Christian Jacob est lui perçu comme le meilleur soutien de Monsanto parmi les élus, note Le Monde.

Les ministres de l'époque, Marisol Touraine et Ségolène Royal sont considérées comme "hostiles" au glyphosate. Les noms des eurodéputés Verts Michèle Rivasi et Yannick Jadot se trouvent également dans la liste parmi les opposants à l'herbicide controversé. L'actuel ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, à l'époque membre du Parti socialiste, est lui aussi classé parmi les détractreurs au glyphosate. Le nom du ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire, à l'époque membre du parti Les Républicains, est également cité.
En résumé : à droite, ils sont pro-pesticides, à gauche, plus mitigés, et les écolos sont vraiment contre.

Tout ceci n'est pas si surprenant, mais il est quand même très intéressant de voir Christian Jacob reconnu à sa juste valeur par Monsanto. :mrgreen:
Ce qu'il y a de rassurant, c'est qu'ils préfèrent se poser des questions quant à leurs soutiens politiques et médiatiques, plutôt que de se poser des questions sur la nocivité de leur produit.
C'est là qu'on se rend compte qu'il y a 2 ou 3 trucs qui coincent dans l'économie de marché.
Il y a des tas de choses qui coincent dans l'économie de marché, comme dans la démocratie. Les deux sont fondés sur la conscience humaine. Donc encore une fois, les systèmes sont plutôt bon et vont sans aucun doute de pair. C'est l'humain qui est mauvais. Mauvais dans l'offre. Mauvais dans la demande. Car s'il y a des psychopathes pour nous faire avaler ou être au contact des poisons, il y a aussi des gens qui avalent et utilisent n'importe quoi sans se poser de question comme des béni oui-oui.
C'est le syndrome de la blouse blanche, une fois de plus.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Yakiv » 10 mai 2019, 20:50:13

johanono a écrit :
10 mai 2019, 20:28:26
Beaucoup de consommateurs sont d'abord obsédés par leur intérêt individuel immédiat. Et cet intérêt individuel immédiat, c'est le pouvoir d'achat. Cela passe par des prix bas. L'environnement, pour beaucoup de gens, c'est abstrait.

La préoccupation environnementale progresse chez les consommateurs, c'est pour ça qu'on voit de plus en plus de produits bios, mais ça reste une progression lente.
Sans même parler d'environnement, je pensais à la sécurité alimentaire.
Mais le constat reste le même, la priorité des priorités ça a toujours été d'aller au moins cher (Leclerc a joué ce jeu). On en paye le prix.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 3816
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par les orteils » 10 mai 2019, 20:54:25

johanono a écrit :
10 mai 2019, 20:28:26
Beaucoup de consommateurs sont d'abord obsédés par leur intérêt individuel immédiat. Et cet intérêt individuel immédiat, c'est le pouvoir d'achat. Cela passe par des prix bas. L'environnement, pour beaucoup de gens, c'est abstrait.

La préoccupation environnementale progresse chez les consommateurs, c'est pour ça qu'on voit de plus en plus de produits bios, mais ça reste une progression lente.
Pour beaucoup, les préoccupations environnementales sont tout simplement un frein au profit. Voilà pourquoi il y a davantage d'écologistes (et de doux idéalistes) à gauche qu'à droite. Et donc davantage de pragmatiques à droite qu'à gauche.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par asterix » 10 mai 2019, 21:11:31

les orteils a écrit :
10 mai 2019, 19:25:04
Tout ça ne me choque pas et c'est inévitable. Quand on commercialise des produits sujets à polémiques, il est naturel de cibler sa communication. Je ne dis pas que c'est éthique mais c'est indispensable.
Tout le monde fait ça. Même sans vendre des produits sujets à polémique.
Perso, dans ma gestion, dans mon fichier client, j'ai des champs réservés à des appréciations personnelles sur mes clients, et aussi par qui ils m'ont été recommandé, éventuellement des liens de parenté avec d'autres clients, de manière à ce que mon secrétariat et ma comptabilité puissent avoir un aperçu de la personnalité du client. Et ainsi savoir de quelle manière l'aborder au besoin, pour obtenir un paiement par exemple, ou décaler une intervention.
C'est dans l'unique but de communiquer facilement et rapidement avec mon personnel. Et pour éviter des erreurs "diplomatiques".
Ce qui ne serait pas éthique, ce serait de divulguer les données, de les vendre.

Donc, je ne suis pas choqué non plus. Je suis plutôt choqué que des gens pensent que ça n'existe pas, tant l'évidence que cela existe partout est ultra logique. Dès qu'il il a de la démocratie, il y a du lobbies. Je dirais même que l'existence des lobbies est un preuve de la bonne santé d'une démocratie. Ce qui est mauvais pour la démocratie, c'est l'inexistence de contre lobbies. La démocratie est un rapport de force entre des masses citoyennes.
C'est ce que les GJ n'ont pas compris: un rapport de force entre individus sans représentation de groupe, ce n'est pas un lobbies, mais un quasi état de guerre civile qui fait vaciller la démocratie.
Les syndicats, les partis, les ONG, les assos sont des lobbies, parce qu'ils sont des groupes qui parlent d'une seule voix avec cohérence, et qui mènent un combat au seins de la démocratie représentative, et non pas dans la rue, et qui usent d'influence par tout moyens. Illégaux parfois. Mais pas vu pas pris. C'est ça la règle. Celui qui ne voit pas est aussi coupable moralement que celui qui commet.

Comme toujours, Médiapart, Elyse Lucet et consort, exploitent l'ignorance et l'innocence des gens pour construire un scandale qui n'en est pas un. Ce qui nous apparait scandale, est souvent la surprise de notre naïveté et de notre ignorance, plus que les faits eux mêmes qui sont au grand jour, mais pas dans notre champs de vision obtus. C'est aussi un business, et c'est un autre lobbies, ou contre lobbies, et c'est bien ainsi. Il n'y a pas de quoi sauter au plafond, mais les choses se disent, et les gens y perdent leur virginité angélique, voilà tout.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par asterix » 10 mai 2019, 21:33:20

Yakiv a écrit :
10 mai 2019, 20:50:13
johanono a écrit :
10 mai 2019, 20:28:26
Beaucoup de consommateurs sont d'abord obsédés par leur intérêt individuel immédiat. Et cet intérêt individuel immédiat, c'est le pouvoir d'achat. Cela passe par des prix bas. L'environnement, pour beaucoup de gens, c'est abstrait.

La préoccupation environnementale progresse chez les consommateurs, c'est pour ça qu'on voit de plus en plus de produits bios, mais ça reste une progression lente.
Sans même parler d'environnement, je pensais à la sécurité alimentaire.
Mais le constat reste le même, la priorité des priorités ça a toujours été d'aller au moins cher (Leclerc a joué ce jeu). On en paye le prix.
Je me souviens des vieux nés avant 1900 dans ma jeunesse, précisément à l'époque des tout premiers hyper marchés, qui disaient souvent: "il faut être riche pour être pauvre", signifiant ainsi que l'obsession du pas cher a un coût supérieur à l'obsession de la qualité et du durable, et que les choses chères le sont beaucoup moins à terme. On les a traité de vieux c... collectivement. Et ça nous est revenu en pleine figure. Les problèmes écologiques et de santé sont le prix réel du pas cher.
Ainsi, il est naïf et coupable, de penser que le pas cher est sain et salvateur. C'est pour cela que plus haut je disais qu'il est inutile d'accuser Monsanto au delà de sa culpabilité de fabriquant de poison, le reste de la culpabilité repose sur la société entière, tout aussi cupide que Monsanto. Et cette cupidité de "petit joueur" qui se flatte de jeter son rasoir tout les jour (ça donne des airs de riche), a fait le bonheur de la cupidité des riches. Ce sont donc bien les pauvres qui fabriquent les riches, et qui fabriquent du même coup d'autres pauvres par induction ("la misère génère la misère", autre dicton de ces mêmes vieux d'alors). Voilà la culpabilité du pauvre, jamais avouée parce que pas politiquement correcte, celle du riche étant depuis longtemps établie et scellée dans les pamphlets de tous siècles.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59995
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Nombrilist » 10 mai 2019, 22:04:15

En fait, je viens seulement de comprendre que ce fichage est illégal.

https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 22119
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 mai 2019, 15:23:19

Yakiv a écrit :
10 mai 2019, 18:25:49
Nombrilist a écrit :
10 mai 2019, 18:18:14
Encore une pièce à conviction qui montre que si certains en doutaient encore, la droite c'est le business avant tout. Après, qu'une boîte fasse du fichage de ce genre, franchement...
Alors il y a quand même une chose qui m'étonne dans la théorie de ce système économique, c'est que si les citoyens étaient vraiment préoccupés par ces enjeux et par l'influence perverse des lobbies de la pollution et de la malbouffe (pour faire simple, quitte à caricaturer un peu), il devrait alors y avoir la place dans une économie libre pour un contre-pouvoir à la hauteur de ces multinationales.
Une sorte de "60 millions de consommateurs / Cash investigation", mais puissance 1000.
Je me demande parfois pourquoi ça n'émerge pas.
Est-ce parce que notre système économique ne le permet pas, ou est-ce parce que les gens s'en foutent tout simplement ?
Là tout de suite, si j'avais à me prononcer, je pencherais plutôt pour la seconde option...
Sans aucuns doutes c'est la seconde option.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 22119
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 mai 2019, 15:25:14

Spartiate a écrit :
10 mai 2019, 19:21:02
Oui, les gens s'en foutent. Et surtout, on leur fait un chantage à l'emploi et aux retombées économiques. Si on contrarie Monsanto, c'est d'autant d'emplois qui seraient ainsi menacés et un recul des recettes fiscales pour l'Etat. C'est malheureusement un levier très puissant.
je crois que Yakiv voulait parler de l'apparition de concurrents qui vendraient des bons produits bien bio et bien environment friendly et bien tout ce qu'il y a de bien. Rien a voir avec un quelconque chantage à l'emplois.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré