"Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par asterix » 11 mai 2019, 21:04:08

Snark a écrit :
11 mai 2019, 18:25:59
On manque d'évaluations sérieuses , indépendantes et rendues publiques
dans l'agro alimentaire , d'un organisme européen crédible qui nous mette justement à l'abri du lobbying.

Je veux bien qu'on dise pis que pendre des études de Séralini sur le glyphosate
à condition qu'on nous explique comment faire mieux .
Depuis 1974 qu'il existe il n'y a pas une étude (pas 400 ...) sérieuse et indépendante
pour nous dire si ce machin est cancérigène ou pas pour l'homme . Ou alors qu'on me la cite .
J'ai posé la question à Christiane Lambert ( FNSEA ) via facebook et elle m'a répondu ... qu'on allait me répondre .
Rien depuis évidemment .

Dans l'automobile il y a des trous dans la raquette façon dieselgate
mais au moins les produits vendus sont vérifiés .

https://www.lemonde.fr/planete/article/ ... _3244.html
Des études sérieuses, il y en a heureusement, indépendantes c'est autre chose. Qui est indépendant 100%, façon Zorro?? Même s'il n'y a pas de conflit d'intérêt, il reste que les scientifiques (comme les juges) ont des opinions politiques. Autrefois on formait ces gens à l'abstraction politique dans leur travail, avec un "relatif" succès (même les curés ont un problème avec l'abstraction du sexe). Aujourd'hui c'est compliqué, car j'ai le net sentiment que dans la nouvelle génération, les gens ne vont plus vers des professions scientifiques ou d'expertise pour l'amour de la science et de la vérité quelle qu'elle soit, mais bien plus par idéologie, déterminés par avance à prouver que leur posture idéologique est la vérité, à tort ou à raison. Donc des recherches ciblées, avec une focale rétrécie, d'autant que l'hyperspécialisation des sciences pousse à cela, avec un croisement de données inter disciplinaire pas toujours vigoureux.
Du coup aujourd'hui, les sciences deviennent doucement un concours de mensonge par omission ou par protocole fallacieux. Et on doit se contenter de la diversités des études pour tenter de faire une moyenne (une fois de plus), en tout cas une synthèse, de tout ce qui peut être publié scientifiquement, thèses et travaux de recherche.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Snark
Messages : 2765
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Snark » 12 mai 2019, 08:40:02

asterix a écrit :
11 mai 2019, 21:04:08
Des études sérieuses, il y en a heureusement, indépendantes c'est autre chose. Qui est indépendant 100%, façon Zorro?? Même s'il n'y a pas de conflit d'intérêt, il reste que les scientifiques (comme les juges) ont des opinions politiques. Autrefois on formait ces gens à l'abstraction politique dans leur travail, avec un "relatif" succès (même les curés ont un problème avec l'abstraction du sexe). Aujourd'hui c'est compliqué, car j'ai le net sentiment que dans la nouvelle génération, les gens ne vont plus vers des professions scientifiques ou d'expertise pour l'amour de la science et de la vérité quelle qu'elle soit, mais bien plus par idéologie, déterminés par avance à prouver que leur posture idéologique est la vérité, à tort ou à raison. Donc des recherches ciblées, avec une focale rétrécie, d'autant que l'hyperspécialisation des sciences pousse à cela, avec un croisement de données inter disciplinaire pas toujours vigoureux.
Du coup aujourd'hui, les sciences deviennent doucement un concours de mensonge par omission ou par protocole fallacieux. Et on doit se contenter de la diversités des études pour tenter de faire une moyenne (une fois de plus), en tout cas une synthèse, de tout ce qui peut être publié scientifiquement, thèses et travaux de recherche.
On est en 2019 . Il est matériellement possible de fixer des régles d'évaluation claires
concernant la toxicité d'une molécule , par exemple de déterminer si elle est cancérigène
pour au moins un mammifère .

Est il normal qu'on se prétende incapable de se prononcer une bonne fois pour toute
pour le glyphosate breveté en 1974 sous la marque roundup !?

Il est possible également de légiférer , par exemple d'interdire la vente d'une molécule
si elle s'avère cancérigène pour au moins un mammifère .

A part ça :
"Fichier Monsanto": Bayer dit ne pas accepter ce qui va contre l'éthique
Monsanto et éthique dans la méme phrase ça fait curieux .
Bayer aurait décidément du se renseigner avant d'acheter .

https://www.boursier.com/actualites/reu ... 33728.html
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par asterix » 12 mai 2019, 11:19:14

Snark a écrit :
12 mai 2019, 08:40:02


On est en 2019 . Il est matériellement possible de fixer des régles d'évaluation claires
concernant la toxicité d'une molécule , par exemple de déterminer si elle est cancérigène
pour au moins un mammifère .

Est il normal qu'on se prétende incapable de se prononcer une bonne fois pour toute
pour le glyphosate breveté en 1974 sous la marque roundup !?

Il est possible également de légiférer , par exemple d'interdire la vente d'une molécule
si elle s'avère cancérigène pour au moins un mammifère .
On est en 2019 effectivement. Seulement, pour avoir des évaluations claires, la science demande du temps, il faut donc commencer tôt, et de manière multiple, pour pouvoir avoir des résultats fiables et démonstratifs. Or nous avons commencé tard, et jamais attendu le feu vert de la science internationale, pour mettre en œuvre des procédés chimiques ou physiques incertains.
On ne peut pas avoir un résultat sur la toxicité d'une molécule en claquant des doigts. Car ce qu'il faut savoir, c'est que toutes les matières ont une toxicité. Il n'y a pas de bonnes matières ni de mauvaises matières. La toxicité est toujours (disons 99.9%des cas) relative au dosage et à la fréquence d'exposition. Si nous avons des pesticides dans les cheveux, la belle affaire! Nous ne savons pas ou peu ce que nous avions avant en terme de norme. C'est comme le réchauffement climatique, on a mis plus de 30 ans à le prouver, et quand bien même, il reste encore des arguments scientifiques et des zones d'ombres à la faveur des climatosceptiques.

De même, tu ne peux pas déclarer quelqu'un dangereux, juste parce qu'un jour il a mis une torgnole à son gosse, et que ce sera là, le seul acte violent de toute sa vie. Juste parce que ce jour là, sa rationalité a eu un "trou d'air".

Pour mettre tout le monde d'accord, il y a le principe de précaution: dans l'ignorance, s'abstenir. Car il ne faut pas négliger l'intuition humaine: avant la science on avait que ça, et ça nous a plutôt réussit. C'est plutôt l'apparition de la blouse blanche qui nous a perdu: c'est donc à elle de nous sauver maintenant.

Il y a d'autres scandales sanitaires à venir dans le même type: notamment les ondes pulsées de la wifi et de nos téléphones. On en parle à peine, parce que les médias nous subjuguent avec les pesticides, le plastique et les métaux lourds. Mais je reconnais qu'il n'est pas facile de faire feu sur tous les fronts. En terme d'ondes pulsées, on connait le danger du four micro onde. Mais nous ne savons rien sur le rapport nocivité brute/ dosage / fréquence d'exposition. On saura, si tant est qu'on se donne la peine de commencer des études qui donneront des résultats dans 10 15 20 ans.
Modifié en dernier par asterix le 13 mai 2019, 21:12:25, modifié 1 fois.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par asterix » 12 mai 2019, 11:58:33

Yakiv a écrit :
10 mai 2019, 18:25:49
Nombrilist a écrit :
10 mai 2019, 18:18:14
Encore une pièce à conviction qui montre que si certains en doutaient encore, la droite c'est le business avant tout. Après, qu'une boîte fasse du fichage de ce genre, franchement...
Alors il y a quand même une chose qui m'étonne dans la théorie de ce système économique, c'est que si les citoyens étaient vraiment préoccupés par ces enjeux et par l'influence perverse des lobbies de la pollution et de la malbouffe (pour faire simple, quitte à caricaturer un peu), il devrait alors y avoir la place dans une économie libre pour un contre-pouvoir à la hauteur de ces multinationales.
Une sorte de "60 millions de consommateurs / Cash investigation", mais puissance 1000.
Je me demande parfois pourquoi ça n'émerge pas.
Est-ce parce que notre système économique ne le permet pas, ou est-ce parce que les gens s'en foutent tout simplement ?
Là tout de suite, si j'avais à me prononcer, je pencherais plutôt pour la seconde option...
Sans aucun doute c'est la seconde option. Soit les gens s'en foutent, soit il vivent dans un déni. Parce que le système économique n'est pas une entrave: le producteur de fromage de chèvre bio utilise le même système économique, les même stratégies de marketing, que Monsanto, à son échelle. Perso, dans ma profession et surtout dans la forme ou je la pratique, je suis une entorse à la règle, tout en étant dans les règles. Histoire de conviction. Histoire de donner un rôle à son métier autre "qu'alimentaire".
Et le problème est aussi Cash investigation lui même: sa méthode est contreproductive, c'est le "Closer" de la bonne cause. Cela a d'ailleurs toujours été le problème de l'écologie: toujours un aspect punitif, délétaire, vengeur, discriminatoire, lapidaire, accusateur... enfin une méthode, comment dire... populiste, essayant de soulever la rage des gens, plutôt que leur bon sens. Alors qu'il y a des méthodes plus pédagogiques, qui peuvent amener les gens a être "consentant" à l'écologie, et par induction, à une meilleure approche sociale humaine, sans même l'intervention du PS.
La preuve est que les tout jeunes, ayant été instruits rationellement (par l'enseignement) sur la problématique écologique, sont déjà convaincus, alors que des gens agés s'enferment dans un conservatisme autiste, complètement affolés à l'idée d'être bousculés dans leur confort et habitudes. Alors que ce n'est pas si difficile, si on change ensemble. Ce qui compte depuis toujours dans les problématiques humaines n'est pas tant le niveau de bonheur et de confort: c'est plutôt d'avoir à peu près tous le même niveau, qu'il soit haut, qu'il soit bas, en tout cas pas trop de distortion.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12072
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par Yakiv » 13 mai 2019, 21:02:12

asterix a écrit :
12 mai 2019, 11:58:33
Et le problème est aussi Cash investigation lui même: sa méthode est contreproductive, c'est le "Closer" de la bonne cause. Cela a d'ailleurs toujours été le problème de l'écologie: toujours un aspect punitif, délétaire, vengeur, discriminatoire, lapidaire, accusateur... enfin une méthode, comment dire... populiste, essayant de soulever la rage des gens, plutôt que leur bon sens. Alors qu'il y a des méthodes plus pédagogiques, qui peuvent amener les gens a être "consentant" à l'écologie, et par induction, à une meilleure approche sociale humaine, sans même l'intervention du PS.
Dans l'absolu, tu as raison, je te rejoins.
Mais je suis bien obligé de constater aussi que Cash Investigation ne connaîtrait probablement pas le succès que l'émission connaît si elle ne parvenait pas à faire le buzz et donc si l'émission était plus "ennuyeuse", malheureusement.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Fichiers Monsanto" : quelles sont les personnalités fichées ?

Message non lu par asterix » 13 mai 2019, 21:10:36

Yakiv a écrit :
13 mai 2019, 21:02:12
asterix a écrit :
12 mai 2019, 11:58:33
Et le problème est aussi Cash investigation lui même: sa méthode est contreproductive, c'est le "Closer" de la bonne cause. Cela a d'ailleurs toujours été le problème de l'écologie: toujours un aspect punitif, délétaire, vengeur, discriminatoire, lapidaire, accusateur... enfin une méthode, comment dire... populiste, essayant de soulever la rage des gens, plutôt que leur bon sens. Alors qu'il y a des méthodes plus pédagogiques, qui peuvent amener les gens a être "consentant" à l'écologie, et par induction, à une meilleure approche sociale humaine, sans même l'intervention du PS.
Dans l'absolu, tu as raison, je te rejoins.
Mais je suis bien obligé de constater aussi que Cash Investigation ne connaîtrait probablement pas le succès que l'émission connaît si elle ne parvenait pas à faire le buzz et donc si l'émission était plus "ennuyeuse", malheureusement.
Oui, on en est là. Faut que ça saigne et que ça traine dans la boue. Je dirai même qu'il y a un "fumet" de téléréalité bassement racoleur. Pourtant, difficile de critiquer le fond et la démarche.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré