Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 13065
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Yakiv » 26 mai 2019, 12:51:41

LCI a écrit :LICENCIEMENT - L'enseigne de grande distribution Cora a licencié pour "faute grave" deux salariés de son magasin de Saint-Malo, en Bretagne, après leur refus de travailler le dimanche matin. Soutenus par la CFTC, ils attaqueront leur ex-employeur devant le conseil des prud'hommes pour licenciement sans cause réelle ni sérieuse.

22 mai 2019 07:41 - Mathilde Roche

"Tu viens ou on te vire" : voilà le mot d'ordre du groupe Cora concernant le travail dominical, selon Cyrille Lechevestrier, délégué syndical CFTC et employé du supermarché Cora de Rennes. "Il n'y a pas de concertation, pas de volontariat, dans tous les Cora c'est le même discours, tu acceptes de travailler le dimanche, ou c'est la porte". Et pour Christelle, salariée du magasin de Saint-Malo, cela a été la porte. Elle et un autre employé du même établissement ont été licenciés le 26 avril, avec comme motif de "faute grave" l'insubordination, pour refus de travailler le dimanche. L'affaire, d'abord révélée par Europe 1, met en cause l'enseigne de grande distribution, déjà connue pour des faits similaires en 2015.

Un licenciement sans avertissement préalable

Christelle était une employée polyvalente du Cora de Saint-Malo depuis dix-huit ans. Lorsqu'on lui annonce que "le dimanche, c'est obligatoire, c'est comme ça", elle répond systématiquement qu'elle ne s'y pliera pas. Même quand on lui rétorque que le directeur "dit que c'est la loi Macron et que vu la conjoncture actuelle, c'est son gagne-pain, dit-elle à Europe 1. C'est ça ou on prenait la porte directement."

Dans son courrier de licenciement signé par le directeur du magasin, Christelle a pu lire : "Les explications recueillies auprès de vous lors de notre entretien ont été claires et vous avez mentionné le refus total de venir travailler le dimanche matin. Au vu de ces éléments, je me vois contraint de vous notifier votre licenciement immédiat pour faute grave". Christelle se dit "dégoûtée et en colère" depuis l'annonce. "Faute grave ? Refuser de venir travailler le dimanche, ce n'est pas une faute grave", estime-t-elle. "Je ne pensais pas qu'on m'aurait virée comme ça au bout de dix-huit ans de boîte. (...) Se faire jeter comme une malpropre… Ça me sidère, ça me met hors de moi", a-t-elle confié à Europe 1.

Cyrille Lechevestrier confirme ses propos : "Nous étions déjà en contact car elle refusait depuis un moment de travailler les dimanches. Mais ça s'est passé du jour au lendemain, elle n'a pas eu d'avertissement, rien." Le délégué syndical nous confirme également qu'un autre employé du magasin de Saint-Malo a été licencié pour les mêmes raisons, après huit ans chez Cora.

Ni volontariat, ni avenant à leur contrat de travail

"Moi cela me choque un peu, on ne se soucie pas des gens qui doivent venir sans transports en commun, ou qui doivent faire garder leurs enfants", commente Cyrille Lechevestrier. Ce nouvel aménagement d'horaires oblige notamment certains employés à travailler onze ou douze jours d'affilés, étant déjà prévus au planning du lundi au samedi.

Ayant été licenciés pour faute grave, les deux salariés ne bénéficient d'aucun préavis ni indemnité de licenciement. Ils veulent attaquer leur employeur devant le conseil des prud'hommes pour "licenciement sans cause réelle ni sérieuse", et pourront compter sur l'aide juridique de la CFTC.

En effet, selon François Macquaire, défenseur du syndicat, "le salarié a tout à fait le droit de refuser de travailler un jour de repos". D'autant plus qu'aucune mention de travail dominical ne figure sur leur contrat de travail, et il n'y a eu aucun avenant aux contrats de travail des 230 salariés du magasin. La direction du Cora a pourtant décidé d'ouvrir tous les dimanches matins depuis le mois de mars 2018, imposant aux employés de venir travailler six dimanches par an, en se référant à la loi Macron. Aucun volontariat n'a été pratiqué. Une décision qui a fortement déplu à la quasi-totalité des employés, comme le rapportait Ouest France l'année dernière.

Une affaire similaire à Saint-Quentin

La direction du Cora de Saint-Malo n'a pas donné suite à nos sollicitations, mais le groupe a déjà dû se présenter devant la justice pour une affaire similaire. Comme le rapporte le Courrier Picard, sept employés du Cora de Saint-Quentin ont été licenciés en octobre 2015, trois mois après avoir refusé de signer un avenant à leur contrat de travail pour travailler le dimanche. L'affaire a été plaidée fin novembre devant le conseil des prud'hommes, qui devrait rendre sa décision cette année. Le groupe avait alors défendu avoir renvoyé ces personnes pour un motif économique. Mais le fait que les sept licenciés soient les seuls n'ayant pas signé l'avenant sur les 189 employés du magasin de Saint-Quentin rend la coïncidence peu probable.
Source : https://www.lci.fr/social/saint-malo-de ... 21729.html

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11476
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Nolimits » 26 mai 2019, 13:09:17

@Yakiv , je ne suis pas d'accord avec le titre de ton fil. C'est une assertion, (même avec les "..") or le travail le dimanche n'est pas dans un vide juridique, loin de là. Il y a le Code du Travail, les Conventions Collectives, les Accords d'entreprise. Tout ceci est parfaitement encadré. Il peut y avoir des patrons, en connaissance de cause ou pas , qui ne respectent pas les règles. Comme pour un simple stop grillé, il y a la justice (les CPH) qui interviendront. (tu peux frauder le train, pas de souci...jusqu’au moment où tu te fais cramer). Ton titre ne me convient donc pas. (nota : ce n'est pas le modo qui "cause" !)

Avatar du membre
Hector
Messages : 12013
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Hector » 26 mai 2019, 13:21:24

Le titre de l'article de presse était :"Saint-Malo : deux salariés de Cora licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche".

La façon de faire de Yakiv est propre à sa philosophie politique.

Sur le fond de l'affaire, 2 salariés entrent en désaccord avec leur employeur et sont licenciés. La justice tranchera si besoin.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 13065
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Yakiv » 26 mai 2019, 14:00:13

Pour moi il correspond bien, parce que je suis persuadé qu'il correspond avant tout à la réalité. Je ne crois pas du tout qu'il soit possible de faire respecter le principe du volontariat lié au travail le dimanche, même avec des lois.

Par exemple, dans le cas dont on parle, quand bien même les 2 salariés gagnent aux prud’hommes (ne nous faisons pas d'illusions sur le fait que Cora tentera de "chercher" des fautes pour faire croire que les salariées n'ont pas été virées pour ce motif là), elles se retrouveront malgré tout sorties de l'entreprise = sans emploi.

D'autre part, les plaintes doivent rester rares à mon avis lorsqu'on est confronté à ces agissements.

Et enfin, quand bien même on arriverait à faire respecter les lois existantes, il resterait toujours la phase de recrutement, la sélection à l'embauche, durant laquelle les candidats qui ne voudront pas travailler le dimanche pour ce type de poste seront systématiquement écartés, et ce en toute légalité.

Donc même avec toutes les "lois encadrantes" que tu veux, à partir du moment où on autorise le travail dominical dans une économie de marché, il est impossible de garantir que la liberté théorique des salariés de ne pas le travailler soit effective.
Ça + ça + ça, font que, si tu veux le job, tu dois dire oui au dimanche.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 22119
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Jeff Van Planet » 26 mai 2019, 16:34:55

Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
les orteils
Messages : 3960
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par les orteils » 26 mai 2019, 18:21:48

Yakiv a écrit :
26 mai 2019, 14:00:13
Et enfin, quand bien même on arriverait à faire respecter les lois existantes, il resterait toujours la phase de recrutement, la sélection à l'embauche, durant laquelle les candidats qui ne voudront pas travailler le dimanche pour ce type de poste seront systématiquement écartés, et ce en toute légalité.

Donc même avec toutes les "lois encadrantes" que tu veux, à partir du moment où on autorise le travail dominical dans une économie de marché, il est impossible de garantir que la liberté théorique des salariés de ne pas le travailler soit effective.
Ça + ça + ça, font que, si tu veux le job, tu dois dire oui au dimanche.
Je crains fort que tu n'aies raison. Et pourtant il est fondamental que les salariés aient le choix, entre autres pour ceux qui privilégient la famille.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11476
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Nolimits » 26 mai 2019, 19:25:22

Yakiv a écrit :
26 mai 2019, 14:00:13
Et enfin, quand bien même on arriverait à faire respecter les lois existantes, il resterait toujours la phase de recrutement, la sélection à l'embauche, durant laquelle les candidats qui ne voudront pas travailler le dimanche pour ce type de poste seront systématiquement écartés, et ce en toute légalité.
Là, non. Pour faire travailler quelqu'un le dimanche, il ne suffit pas de lui demander s'il est d'accord ou pas à l'entretien d'embauche. Encore une fois le travail le dimanche est très encadré et ce, collectivement (Convention Collectives/Accords d'Entreprise...), pas individuellement. Si effectivement, le travail le dimanche est prévu dans cette entreprise et qu'à l'entretien d'embauche le candidat précise qu'il refuse, il est évident qu'il sera écarté.
(comme le serait quelqu'un qui veut devenir pompier et qui refuserait de bosser le dimanche)
Mais tu ne pourras pas faire bosser un type le dimanche si ce n'est pas prévu dans les accords (régime de dérogations)

Avatar du membre
Hector
Messages : 12013
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Hector » 26 mai 2019, 19:45:50

Les deux licenciés se sont visiblement mis en marge de l'entreprise et du reste des salariés. Mais la presse gauchiste ne veut rien savoir, c'est "mort aux patrons".
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11476
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Nolimits » 26 mai 2019, 20:02:15

Hector a écrit :
26 mai 2019, 19:45:50
Les deux licenciés se sont visiblement mis en marge de l'entreprise et du reste des salariés. Mais la presse gauchiste ne veut rien savoir, c'est "mort aux patrons".
Je ne sais pas si c'est la presse gauchiste, le patron peut très bien, volontairement ou pas (!?!) ne pas connaître la loi, mais là encore c'est très clair :
Le fait de méconnaître les dispositions du code du travail relatives au repos hebdomadaire et au repos dominical est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe. Les contraventions donnent lieu à autant d’amendes qu’il y a de salariés illégalement employés. Les peines sont aggravées en cas de récidive dans le délai d’un an.
Et pour les salariés, c'est extrèmement clair aussi :
Salariés concernés

Seuls les salariés volontaires ayant donné leur accord par écrit à leur employeur peuvent travailler le dimanche sur le fondement d’une autorisation donnée en application de l’article L. 3132-20 du code du travail (voir ci-dessus). Cet accord doit faire l’objet d’un écrit explicite.

De ce principe de volontariat découlent les conséquences suivantes :

une entreprise bénéficiaire d’une autorisation de déroger au repos dominical donnée sur le fondement de l’article L. 3132-20 du Code du travail, ne peut prendre en considération le refus d’une personne de travailler le dimanche pour refuser de l’embaucher ;
le salarié d’une entreprise bénéficiaire d’une telle autorisation qui refuse de travailler le dimanche ne peut faire l’objet d’une mesure discriminatoire dans le cadre de l’exécution de son contrat de travail ;
le refus de travailler le dimanche pour un salarié d’une entreprise bénéficiaire d’une telle autorisation ne constitue pas une faute ou un motif de licenciement.
ICI

S'agissant d'un patron d'une grande surface avec beaucoup de personnel, j'ai des gros doutes qu'il puisse l'ignorer et qu'il annonce à des salariées qu'elles sont virées alors qu'il a l'assurance de perdre en référé aux CPH dans l'instant.
Je pense donc comme @Hector qu'il doit s'agir d'une belle manipulation.

Avatar du membre
johanono
Messages : 33161
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par johanono » 26 mai 2019, 20:19:20

Donc le travail dominical se fait (en principe) sur la base du volontariat, mais en pratique, il y a quand même des volontaires désignés.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11476
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Nolimits » 26 mai 2019, 20:26:15

johanono a écrit :
26 mai 2019, 20:19:20
Donc le travail dominical se fait (en principe) sur la base du volontariat, mais en pratique, il y a quand même des volontaires désignés.
Ca, je veux bien en convenir. Mais à partir du moment où tu entres dans une boîte qui est sous régime dérogatoire pour le travail le dimanche, tu sais que si tu refuses toujours (ce qui est ton droit le plus strict), tu risques de subir une forte pression.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 13065
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Yakiv » 27 mai 2019, 06:49:32

Nolimits a écrit :
26 mai 2019, 19:25:22
Yakiv a écrit :
26 mai 2019, 14:00:13
Et enfin, quand bien même on arriverait à faire respecter les lois existantes, il resterait toujours la phase de recrutement, la sélection à l'embauche, durant laquelle les candidats qui ne voudront pas travailler le dimanche pour ce type de poste seront systématiquement écartés, et ce en toute légalité.
Là, non. Pour faire travailler quelqu'un le dimanche, il ne suffit pas de lui demander s'il est d'accord ou pas à l'entretien d'embauche. Encore une fois le travail le dimanche est très encadré et ce, collectivement (Convention Collectives/Accords d'Entreprise...), pas individuellement. Si effectivement, le travail le dimanche est prévu dans cette entreprise et qu'à l'entretien d'embauche le candidat précise qu'il refuse, il est évident qu'il sera écarté.
(comme le serait quelqu'un qui veut devenir pompier et qui refuserait de bosser le dimanche)
Mais tu ne pourras pas faire bosser un type le dimanche si ce n'est pas prévu dans les accords (régime de dérogations)
Conclusion, tu es caissière, tu as globalement moins de chances d'être embauchée si tu ne souhaites pas travailler le dimanche.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 13065
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Yakiv » 27 mai 2019, 06:53:36

Nolimits a écrit :
26 mai 2019, 20:26:15
johanono a écrit :
26 mai 2019, 20:19:20
Donc le travail dominical se fait (en principe) sur la base du volontariat, mais en pratique, il y a quand même des volontaires désignés.
Ca, je veux bien en convenir. Mais à partir du moment où tu entres dans une boîte qui est sous régime dérogatoire pour le travail le dimanche, tu sais que si tu refuses toujours (ce qui est ton droit le plus strict), tu risques de subir une forte pression.
Voilà.
Et c'est d'ailleurs probablement pour cette raison là que les 2 employés se sont retrouvées "en marge de l'entreprise et des autres salariés" si c'est vrai.
La conclusion est toujours la même, lorsqu'on autorise le travail le dimanche, il existe une multitude de moyens pour "faire pression" et donc pour faire travailler les gens le dimanche contre leur gré.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11476
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Nolimits » 27 mai 2019, 08:52:29

Yakiv a écrit :
27 mai 2019, 06:53:36
Nolimits a écrit :
26 mai 2019, 20:26:15
johanono a écrit :
26 mai 2019, 20:19:20
Donc le travail dominical se fait (en principe) sur la base du volontariat, mais en pratique, il y a quand même des volontaires désignés.
Ca, je veux bien en convenir. Mais à partir du moment où tu entres dans une boîte qui est sous régime dérogatoire pour le travail le dimanche, tu sais que si tu refuses toujours (ce qui est ton droit le plus strict), tu risques de subir une forte pression.
Voilà.
Et c'est d'ailleurs probablement pour cette raison là que les 2 employés se sont retrouvées "en marge de l'entreprise et des autres salariés" si c'est vrai.
La conclusion est toujours la même, lorsqu'on autorise le travail le dimanche, il existe une multitude de moyens pour "faire pression" et donc pour faire travailler les gens le dimanche contre leur gré.
Il y a une solution imparable pour les salariés qui ne veulent absolument pas travailler le dimanche, ne pas entrer dans une boîte qui est sous régime dérogatoire. Et pour ceux qui ont vu passer un accord ultérieur à leur entrée (les représentants syndicaux ont donc voté l'accord !), se poser des questions sur leurs places dans cette société : entrer dans une société en 1980 et se dire qu'il ne se passera jamais rien pendant 40 ans...Même chez les foncx, ça n'existe pas.

Avatar du membre
Logos
Messages : 1128
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Travail le dimanche = "Tu viens ou on te vire"

Message non lu par Logos » 27 mai 2019, 16:42:37

Je suis d'accord avec Yakiv, le problème de fond c'est l'affaiblissement général de la norme du repos dominical.
Qui au passage n'existe pas dans tous les pays. En Allemagne et en Autriche par exemple, elle reste très forte.

C'est un enjeu d'équilibre vie professionnelle / vie familiale. Mais c'est aussi un enjeu culturel.
A côté de Marseille il y a une énorme zone commerciale ouverte le Dimanche, "Plan de Campagne"
Alors c'est bien pratique, moi aussi j'en ai profité plusieurs fois.

Mais il y a quelque chose de vraiment pathétique : voir toutes ces familles qui y passent leur Dimanche entier.
Car pour beaucoup c'est ça qui tient lieu de sortie familiale hebdomadaire. Et évidemment c'est souvent le même profil populaire.
Les parents des milieux éduqués ou aisés souhaitent autre chose que des WE Carrouf-McDo-Darty pour leurs gamins.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré