Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par asterix » 01 juin 2019, 19:50:39

Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 14:53:28
Petite anecdote : ce matin je vois un four solaire sur un stand associatif ainsi qu’un panneau solaire motorisé. Je discute avec le bénévole avec des questions pointues, prend des photos pour mes cours. Temps de travail ou sortie familiale ?
Perso, j'ai toujours cru que mon travail était un loisir, puisque j'ai tellement eu envie de le faire. Ou que mon loisir était un travail, je ne sais plus. Cette question ne s'est jamais posée pour moi, et je l'ai toujours trouvée bizarre dans son fondement. Mais j'ai appris à comprendre qu'il est légitime de se la poser, vu que c'est une obsession sociétale.
D'ailleurs, là, je suis au travail. Je travaille à construire et partager l'opinion. :D du moment que l'on fait les choses sérieusement, avec méthode et application, c'est un travail. Le loisir est consumériste, on y donne rien, on prend.

T'en pense quoi?
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par asterix » 01 juin 2019, 20:20:08

Au sujet des profs de math.
Les profs de math, de loin, sont les seuls à ne pas comprendre à quoi servent les maths.

Jamais, je dis bien jamais, un prof de math ne m'a évoqué un domaine d'application. Et même sur demande, je n'ai jamais eu de réponse. JAMAIS.

Donc, par ce constat, et en total accord avec Cédric Villani, du moment que l'on fait des langues, de l'histoire et de la géographie, des SVT, on y fait des maths. Le cours de math doit se fondre dans l'ensemble des matières. Les langues sont des constructions mathématiques, l'histoire amène aux math par la notion de temps, la géographie par la notion de distance, latitude, longitude, les SVT par le nombre de cellules des organismes vivant. Les maths sont partout. Sauf dans les cours de math.


C'est hors sujet. Désolé. Mais en fait c'est pour dire que je minimise l'épreuve BAC, et que c'est l'occasion de la faire disparaitre. Sauf bien sur les épreuves de Bac pro, qui reste un diplôme exprimant potentiellement une fin d'étude, donc valorisant. Le Bac général n'est que sélectif, autant le valider en continu, par des acquis ou non acquis.

C'est peut être ce que veulent les profs au fond, sans l'avouer, et même en prétendant le contraire.

Et dans l'escalade perpétuelle du rapport de force, conformément à la technique GJ, on passe à un degrés de plus, non pas de violence pour le coup, mais dans la gène de ses semblables, pire, de ses enfants. C'est profondément antisocial. Alors que la grève est un acte social.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Golgoth » 01 juin 2019, 20:33:23

asterix a écrit :
01 juin 2019, 20:20:08
Au sujet des profs de math.
Les profs de math, de loin, sont les seuls à ne pas comprendre à quoi servent les maths.

Jamais, je dis bien jamais, un prof de math ne m'a évoqué un domaine d'application. Et même sur demande, je n'ai jamais eu de réponse. JAMAIS.

Donc, par ce constat, et en total accord avec Cédric Villani, du moment que l'on fait des langues, de l'histoire et de la géographie, des SVT, on y fait des maths. Le cours de math doit se fondre dans l'ensemble des matières. Les langues sont des constructions mathématiques, l'histoire amène aux math par la notion de temps, la géographie par la notion de distance, latitude, longitude, les SVT par le nombre de cellules des organismes vivant. Les maths sont partout. Sauf dans les cours de math.


C'est hors sujet. Désolé. Mais en fait c'est pour dire que je minimise l'épreuve BAC, et que c'est l'occasion de la faire disparaitre. Sauf bien sur les épreuves de Bac pro, qui reste un diplôme exprimant potentiellement une fin d'étude, donc valorisant. Le Bac général n'est que sélectif, autant le valider en continu, par des acquis ou non acquis.

C'est peut être ce que veulent les profs au fond, sans l'avouer, et même en prétendant le contraire.

Et dans l'escalade perpétuelle du rapport de force, conformément à la technique GJ, on passe à un degrés de plus, non pas de violence pour le coup, mais dans la gène de ses semblables, pire, de ses enfants. C'est profondément antisocial. Alors que la grève est un acte social.
Les maths niveau ES permettaient de voir des outils dans un aspect appiqué : fonctions dérivées, exponentielles etc...
Désormais ce sera soit des maths intellos, soit rien. Pour faire des maths qui dépassent la simple proportionnalité en transversal, il faut un prof de maths ou à la limite de physique avec les autres profs. Dire le contraire c'est ne rien connaitre à l'enseignement secondaire.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Golgoth » 01 juin 2019, 20:37:17

asterix a écrit :
01 juin 2019, 19:50:39
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 14:53:28
Petite anecdote : ce matin je vois un four solaire sur un stand associatif ainsi qu’un panneau solaire motorisé. Je discute avec le bénévole avec des questions pointues, prend des photos pour mes cours. Temps de travail ou sortie familiale ?
Perso, j'ai toujours cru que mon travail était un loisir, puisque j'ai tellement eu envie de le faire. Ou que mon loisir était un travail, je ne sais plus. Cette question ne s'est jamais posée pour moi, et je l'ai toujours trouvée bizarre dans son fondement. Mais j'ai appris à comprendre qu'il est légitime de se la poser, vu que c'est une obsession sociétale.
D'ailleurs, là, je suis au travail. Je travaille à construire et partager l'opinion. :D du moment que l'on fait les choses sérieusement, avec méthode et application, c'est un travail. Le loisir est consumériste, on y donne rien, on prend.

T'en pense quoi?
Si je pose la question c'est qu'on renvoie sans cesse les profs à leurs simples obligations de services comme temps de travail. Contrairement aux autres cadres. Personnellement je bosse quasi h24, quand je ne réfléchis pas à une application pour un cours, je bosse à titre associatif dans le domaine de la biodiversité. Je ne relâche jamais mon cerveau, même en vacances, même avec mes gamins, même en buvant une bière etc...
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Golgoth » 01 juin 2019, 20:40:43

Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 18:26:31
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 14:50:29
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 14:25:52
J'avoue parcontre qu'entre les grèves, les formations et les arrêts maladie, on a en général entre 5 et 7 semaines de cours qui sautent par an. ça fait beaucoup (soit environ 20%). Mais qu'y faire?
Les grèves des profs’ sont toujours courtes et peu suivies. L’impact est négligeable ce qui explique que leur salaire baisse depuis 20 ans. Pour les arrêts maladies il y en a moins que dans le privé, le problème est que depuis Sarko il n’y a plus de remplaçants à court terme.
Reste la formation. La faire pendant les vacances scolaires serait acceptable s’il y avait une revalorisation de salaire en regard. Les profs font déjà les 35 h si on moyenne sur l’année (environ 40 à 44 h de travail par semaine plus boulot pendant les vacances, mais bien entendu tout le monde croit que ć’est 18h par semaine).
Attention, pas de méprise. Je ne critique pas les profs pour leurs grèves et leurs arrêts maladie. Mais fait est que depuis que mon fils va à l'école, tous les ans c'est la même chose. J'ai fait mes stats et on arrive facile à 5 semaines de cours en moins rien qu'avec les grèves (1 jour par mois en moyenne) et les formations (idem). Et enfin, il n'est bien entendu pas question de faire travailler plus sans gagner bien plus.
2 jours par mois ça fait 18 jours sur 9 mois. Donc plutôt moins de 4 semaines sauf en primaire.
Pour les grèves ça dépend du prof. La majorité n'en fait pas. Tu es mal tombé.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par asterix » 01 juin 2019, 21:13:54

Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 20:33:23
asterix a écrit :
01 juin 2019, 20:20:08
Au sujet des profs de math.
Les profs de math, de loin, sont les seuls à ne pas comprendre à quoi servent les maths.

Jamais, je dis bien jamais, un prof de math ne m'a évoqué un domaine d'application. Et même sur demande, je n'ai jamais eu de réponse. JAMAIS.

Donc, par ce constat, et en total accord avec Cédric Villani, du moment que l'on fait des langues, de l'histoire et de la géographie, des SVT, on y fait des maths. Le cours de math doit se fondre dans l'ensemble des matières. Les langues sont des constructions mathématiques, l'histoire amène aux math par la notion de temps, la géographie par la notion de distance, latitude, longitude, les SVT par le nombre de cellules des organismes vivant. Les maths sont partout. Sauf dans les cours de math.


C'est hors sujet. Désolé. Mais en fait c'est pour dire que je minimise l'épreuve BAC, et que c'est l'occasion de la faire disparaitre. Sauf bien sur les épreuves de Bac pro, qui reste un diplôme exprimant potentiellement une fin d'étude, donc valorisant. Le Bac général n'est que sélectif, autant le valider en continu, par des acquis ou non acquis.

C'est peut être ce que veulent les profs au fond, sans l'avouer, et même en prétendant le contraire.

Et dans l'escalade perpétuelle du rapport de force, conformément à la technique GJ, on passe à un degrés de plus, non pas de violence pour le coup, mais dans la gène de ses semblables, pire, de ses enfants. C'est profondément antisocial. Alors que la grève est un acte social.
Les maths niveau ES permettaient de voir des outils dans un aspect appiqué : fonctions dérivées, exponentielles etc...
Désormais ce sera soit des maths intellos, soit rien. Pour faire des maths qui dépassent la simple proportionnalité en transversal, il faut un prof de maths ou à la limite de physique avec les autres profs. Dire le contraire c'est ne rien connaitre à l'enseignement secondaire.
Je ne parlais que des maths nécessaire au commun des mortels. Donc si cela doit être des maths intellos soit rien, c'est le contraire de ce que je pense. Moi je prétend juste que pour faire droit ou sociologie, on fait des maths en français, du français en géo, et du français dans les maths. Je ne veux rien dire d'autre. Dès lors que l'on souhaite se consacrer à des activités futures qui demandent des maths avancée, un autre régime est possible. Mais pourquoi emmerder toute une génération pour quelques individus? Répond à cela. Alors même que beaucoup de gens se découvre un peu matheux sur le tard, parce que la méthode leur a fichu la nausée?
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par asterix » 01 juin 2019, 21:23:00

Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 20:40:43
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 18:26:31
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 14:50:29
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 14:25:52
J'avoue parcontre qu'entre les grèves, les formations et les arrêts maladie, on a en général entre 5 et 7 semaines de cours qui sautent par an. ça fait beaucoup (soit environ 20%). Mais qu'y faire?
Les grèves des profs’ sont toujours courtes et peu suivies. L’impact est négligeable ce qui explique que leur salaire baisse depuis 20 ans. Pour les arrêts maladies il y en a moins que dans le privé, le problème est que depuis Sarko il n’y a plus de remplaçants à court terme.
Reste la formation. La faire pendant les vacances scolaires serait acceptable s’il y avait une revalorisation de salaire en regard. Les profs font déjà les 35 h si on moyenne sur l’année (environ 40 à 44 h de travail par semaine plus boulot pendant les vacances, mais bien entendu tout le monde croit que ć’est 18h par semaine).
Attention, pas de méprise. Je ne critique pas les profs pour leurs grèves et leurs arrêts maladie. Mais fait est que depuis que mon fils va à l'école, tous les ans c'est la même chose. J'ai fait mes stats et on arrive facile à 5 semaines de cours en moins rien qu'avec les grèves (1 jour par mois en moyenne) et les formations (idem). Et enfin, il n'est bien entendu pas question de faire travailler plus sans gagner bien plus.
2 jours par mois ça fait 18 jours sur 9 mois. Donc plutôt moins de 4 semaines sauf en primaire.
Pour les grèves ça dépend du prof. La majorité n'en fait pas. Tu es mal tombé.
Il n'y a pas besoin d'un grand nombre pour perturber. Les profs eux même te diront qu'un seul élément dans la classe peut la mettre par terre.
18h par semaine peut être pas. Mais les parents de mon gendre sont enseignants, et tu ne m'affabuleras pas sur leur temps libre. Mon beau frère l'était aussi. Hop hop hop. Jamais je ne les ai vu faire du boulot 24/24, mais mordre à pleine dents plus que tout le monde dans le loisir consumériste. Nan mais je suis allongé sur un transat au 7 ème pont d'un bateau de croisière, mais on dirait pas, je bosse…
je prépare ma rentrée… mais oui, mais oui, je ne bois pas de whisky, je m'hydrate. :D
Je ne les critique pas, parce que j'estime beaucoup leur boulot et qu'ils ne déméritent pas. Quand à les plaindre, compte pas sur moi, surtout qu'ils sont grandement responsables de leurs problèmes. Leurs pédagogies leur revient dans la figure comme un boomerang. Pédagogies qu'ils ont applaudis syndicalement il y a 35 ans, quand ils avaient un ministre fétiche. Ca arrive une fois par siècle. J'ai une pensée pour les gamins de 2090.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par asterix » 01 juin 2019, 21:37:23

@Golgoth En te relisant, j'ai retenu que tu verrais bien les profs élevés au statut de cadre, c'est à dire sans horaires prédéfinit (sauf les cours), et rétribution forfaitaire, mais comme les cadres, avec obligation de résultat sinon la porte. Banco. J'achète.

Mais tu verras. Pas eux. Ce n'est pas dans leur esprit. Trop d'entre eux (sans doute pas la majorité mais trop quand même) sont encore habité par la lutte des classes, et cela les couperait de leur sport favori.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59221
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Nombrilist » 01 juin 2019, 21:43:30

Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 20:40:43
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 18:26:31
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 14:50:29
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 14:25:52
J'avoue parcontre qu'entre les grèves, les formations et les arrêts maladie, on a en général entre 5 et 7 semaines de cours qui sautent par an. ça fait beaucoup (soit environ 20%). Mais qu'y faire?
Les grèves des profs’ sont toujours courtes et peu suivies. L’impact est négligeable ce qui explique que leur salaire baisse depuis 20 ans. Pour les arrêts maladies il y en a moins que dans le privé, le problème est que depuis Sarko il n’y a plus de remplaçants à court terme.
Reste la formation. La faire pendant les vacances scolaires serait acceptable s’il y avait une revalorisation de salaire en regard. Les profs font déjà les 35 h si on moyenne sur l’année (environ 40 à 44 h de travail par semaine plus boulot pendant les vacances, mais bien entendu tout le monde croit que ć’est 18h par semaine).
Attention, pas de méprise. Je ne critique pas les profs pour leurs grèves et leurs arrêts maladie. Mais fait est que depuis que mon fils va à l'école, tous les ans c'est la même chose. J'ai fait mes stats et on arrive facile à 5 semaines de cours en moins rien qu'avec les grèves (1 jour par mois en moyenne) et les formations (idem). Et enfin, il n'est bien entendu pas question de faire travailler plus sans gagner bien plus.
2 jours par mois ça fait 18 jours sur 9 mois. Donc plutôt moins de 4 semaines sauf en primaire.
Pour les grèves ça dépend du prof. La majorité n'en fait pas. Tu es mal tombé.
Je parlais bien du primaire (mon grand y est). Et c'est sur dix mois. Donc 20 jours divisés par des semaines de 4 jours = 5 semaines.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Golgoth » 01 juin 2019, 21:45:38

asterix a écrit :
01 juin 2019, 21:23:00
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 20:40:43
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 18:26:31
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 14:50:29
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 14:25:52
J'avoue parcontre qu'entre les grèves, les formations et les arrêts maladie, on a en général entre 5 et 7 semaines de cours qui sautent par an. ça fait beaucoup (soit environ 20%). Mais qu'y faire?
Les grèves des profs’ sont toujours courtes et peu suivies. L’impact est négligeable ce qui explique que leur salaire baisse depuis 20 ans. Pour les arrêts maladies il y en a moins que dans le privé, le problème est que depuis Sarko il n’y a plus de remplaçants à court terme.
Reste la formation. La faire pendant les vacances scolaires serait acceptable s’il y avait une revalorisation de salaire en regard. Les profs font déjà les 35 h si on moyenne sur l’année (environ 40 à 44 h de travail par semaine plus boulot pendant les vacances, mais bien entendu tout le monde croit que ć’est 18h par semaine).
Attention, pas de méprise. Je ne critique pas les profs pour leurs grèves et leurs arrêts maladie. Mais fait est que depuis que mon fils va à l'école, tous les ans c'est la même chose. J'ai fait mes stats et on arrive facile à 5 semaines de cours en moins rien qu'avec les grèves (1 jour par mois en moyenne) et les formations (idem). Et enfin, il n'est bien entendu pas question de faire travailler plus sans gagner bien plus.
2 jours par mois ça fait 18 jours sur 9 mois. Donc plutôt moins de 4 semaines sauf en primaire.
Pour les grèves ça dépend du prof. La majorité n'en fait pas. Tu es mal tombé.
Il n'y a pas besoin d'un grand nombre pour perturber. Les profs eux même te diront qu'un seul élément dans la classe peut la mettre par terre.
18h par semaine peut être pas. Mais les parents de mon gendre sont enseignants, et tu ne m'affabuleras pas sur leur temps libre. Mon beau frère l'était aussi. Hop hop hop. Jamais je ne les ai vu faire du boulot 24/24, mais mordre à pleine dents plus que tout le monde dans le loisir consumériste. Nan mais je suis allongé sur un transat au 7 ème pont d'un bateau de croisière, mais on dirait pas, je bosse…
je prépare ma rentrée… mais oui, mais oui, je ne bois pas de whisky, je m'hydrate. :D
Je ne les critique pas, parce que j'estime beaucoup leur boulot et qu'ils ne déméritent pas. Quand à les plaindre, compte pas sur moi, surtout qu'ils sont grandement responsables de leurs problèmes. Leurs pédagogies leur revient dans la figure comme un boomerang. Pédagogies qu'ils ont applaudis syndicalement il y a 35 ans, quand ils avaient un ministre fétiche. Ca arrive une fois par siècle. J'ai une pensée pour les gamins de 2090.
Oui, on a tous un beau frère prof glandouille comme on a tous un ami noir. Mais il y a des études serieuses qui ont été faites sur le temps de travail enseignant et c’est bien plus que 35h semaine.
https://www.lesechos.fr/2016/10/quel-es ... nts-218077
Pour le reste je te laisse à tes pensées profondes.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Golgoth » 01 juin 2019, 21:46:48

Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 21:43:30
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 20:40:43
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 18:26:31
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 14:50:29
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 14:25:52
J'avoue parcontre qu'entre les grèves, les formations et les arrêts maladie, on a en général entre 5 et 7 semaines de cours qui sautent par an. ça fait beaucoup (soit environ 20%). Mais qu'y faire?
Les grèves des profs’ sont toujours courtes et peu suivies. L’impact est négligeable ce qui explique que leur salaire baisse depuis 20 ans. Pour les arrêts maladies il y en a moins que dans le privé, le problème est que depuis Sarko il n’y a plus de remplaçants à court terme.
Reste la formation. La faire pendant les vacances scolaires serait acceptable s’il y avait une revalorisation de salaire en regard. Les profs font déjà les 35 h si on moyenne sur l’année (environ 40 à 44 h de travail par semaine plus boulot pendant les vacances, mais bien entendu tout le monde croit que ć’est 18h par semaine).
Attention, pas de méprise. Je ne critique pas les profs pour leurs grèves et leurs arrêts maladie. Mais fait est que depuis que mon fils va à l'école, tous les ans c'est la même chose. J'ai fait mes stats et on arrive facile à 5 semaines de cours en moins rien qu'avec les grèves (1 jour par mois en moyenne) et les formations (idem). Et enfin, il n'est bien entendu pas question de faire travailler plus sans gagner bien plus.
2 jours par mois ça fait 18 jours sur 9 mois. Donc plutôt moins de 4 semaines sauf en primaire.
Pour les grèves ça dépend du prof. La majorité n'en fait pas. Tu es mal tombé.
Je parlais bien du primaire (mon grand y est). Et c'est sur dix mois. Donc 20 jours divisés par des semaines de 4 jours = 5 semaines.
10 mois ? Il n’y a pas de vacances scolaires chez toi ?
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59221
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Nombrilist » 01 juin 2019, 21:48:21

Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 21:46:48
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 21:43:30
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 20:40:43
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 18:26:31
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 14:50:29

Les grèves des profs’ sont toujours courtes et peu suivies. L’impact est négligeable ce qui explique que leur salaire baisse depuis 20 ans. Pour les arrêts maladies il y en a moins que dans le privé, le problème est que depuis Sarko il n’y a plus de remplaçants à court terme.
Reste la formation. La faire pendant les vacances scolaires serait acceptable s’il y avait une revalorisation de salaire en regard. Les profs font déjà les 35 h si on moyenne sur l’année (environ 40 à 44 h de travail par semaine plus boulot pendant les vacances, mais bien entendu tout le monde croit que ć’est 18h par semaine).
Attention, pas de méprise. Je ne critique pas les profs pour leurs grèves et leurs arrêts maladie. Mais fait est que depuis que mon fils va à l'école, tous les ans c'est la même chose. J'ai fait mes stats et on arrive facile à 5 semaines de cours en moins rien qu'avec les grèves (1 jour par mois en moyenne) et les formations (idem). Et enfin, il n'est bien entendu pas question de faire travailler plus sans gagner bien plus.
2 jours par mois ça fait 18 jours sur 9 mois. Donc plutôt moins de 4 semaines sauf en primaire.
Pour les grèves ça dépend du prof. La majorité n'en fait pas. Tu es mal tombé.
Je parlais bien du primaire (mon grand y est). Et c'est sur dix mois. Donc 20 jours divisés par des semaines de 4 jours = 5 semaines.
10 mois ? Il n’y a pas de vacances scolaires chez toi ?
Je parle bien d'une journée de grève par mois de septembre à juin.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Golgoth » 01 juin 2019, 21:53:01

Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 21:48:21
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 21:46:48
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 21:43:30
Golgoth a écrit :
01 juin 2019, 20:40:43
Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 18:26:31


Attention, pas de méprise. Je ne critique pas les profs pour leurs grèves et leurs arrêts maladie. Mais fait est que depuis que mon fils va à l'école, tous les ans c'est la même chose. J'ai fait mes stats et on arrive facile à 5 semaines de cours en moins rien qu'avec les grèves (1 jour par mois en moyenne) et les formations (idem). Et enfin, il n'est bien entendu pas question de faire travailler plus sans gagner bien plus.
2 jours par mois ça fait 18 jours sur 9 mois. Donc plutôt moins de 4 semaines sauf en primaire.
Pour les grèves ça dépend du prof. La majorité n'en fait pas. Tu es mal tombé.
Je parlais bien du primaire (mon grand y est). Et c'est sur dix mois. Donc 20 jours divisés par des semaines de 4 jours = 5 semaines.
10 mois ? Il n’y a pas de vacances scolaires chez toi ?
Je parle bien d'une journée de grève par mois de septembre à juin.
Cette année il y a du avoir 5 ou 6 journée syndicales, à part sud qui a mis un préavis tous les jours. Sachant que le taux est au max de 25%, on est loin de tes chiffres en moyenne. Après pas de bol si tu es tombé sur une ultra.
Pour ma part la maitresse de mon fils a manqué zéro jour et celle de ma fille 2 ou 3. Et c’est comme ça depuis des années. Ton cas me semble bien exagéré. Dans le secondaire il y a plus d’absences par contre pour la formations et les divers jurys.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59221
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Nombrilist » 01 juin 2019, 22:13:31

Tu m'as mis le doute. Du coup j'ai vérifié mon historique What's app:

Jeudi 9 mai
Jeudi 4 avril
Mardi 19 mars
Mardi 5 février
Mardi 18 décembre
Mardi 12 novembre
Mardi 9 octobre
+ celle de juin à venir

Au temps pour moi, ça fait 8 et non pas 10. 20% de moins que ce que je pensais :(
J'habite dans le 95 côté REP. Toutes les grèves sont suivies.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les épreuves du bac 2019 risquent-elles vraiment d'être perturbées par une grève ?

Message non lu par Golgoth » 01 juin 2019, 22:22:47

Nombrilist a écrit :
01 juin 2019, 22:13:31
Tu m'as mis le doute. Du coup j'ai vérifié mon historique What's app:

Jeudi 9 mai
Jeudi 4 avril
Mardi 19 mars
Mardi 5 février
Mardi 18 décembre
Mardi 12 novembre
Mardi 9 octobre
+ celle de juin à venir

Au temps pour moi, ça fait 8 et non pas 10. 20% de moins que ce que je pensais :(
J'habite dans le 95 côté REP. Toutes les grèves sont suivies.
Suivies à 100% ? Ça doit être chaud :mrgreen2: la moyenne nationale est bien plus basse. On est pas en train de discuter de l’école machin ou du bof d’Asterix :star4:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré