Délires sexistes : suite et pas fin

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12072
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 09 juin 2019, 23:31:57

Nolimits a écrit :
09 juin 2019, 23:20:32
Modo : Va t'on vraiment lister sur ce fil chaque c*** qui est dite quelque part ? Chaque mauvaise blague ? Chaque mauvais mot ?
J'aimerais que l'on définisse précisément l'objet de ce fil, l'objet du débat ? S'il n'y en a pas, on verrouille.
Cette remarque pose vraiment un gros problème d'impartialité sur ce forum.
Parce que pourquoi le topic "délires féministes" (régulièrement alimenté) ne poserait strictement aucun problème alors que ce fil là poserait tant de problèmes ?
Les sujets que je poste ici font l'actualité, que ça vous plaise ou non.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11188
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Nolimits » 09 juin 2019, 23:33:10

Modo : quel est l'objet du débat ? Merci.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12072
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 09 juin 2019, 23:33:50

Les propos sexistes qui font l'actualité.

Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par signora » 10 juin 2019, 06:13:03

c'est pas gagné !
Propos, qualifiés ou perçus, comme sexistes par les uns et pas par les autres ...
Dès que j'entends un propos qu je qualifie, moi, de sexiste j'alimente le débat.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
johanono
Messages : 32070
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par johanono » 10 juin 2019, 08:37:36

Yakiv a écrit :
09 juin 2019, 23:31:57
Nolimits a écrit :
09 juin 2019, 23:20:32
Modo : Va t'on vraiment lister sur ce fil chaque c*** qui est dite quelque part ? Chaque mauvaise blague ? Chaque mauvais mot ?
J'aimerais que l'on définisse précisément l'objet de ce fil, l'objet du débat ? S'il n'y en a pas, on verrouille.
Cette remarque pose vraiment un gros problème d'impartialité sur ce forum.
Parce que pourquoi le topic "délires féministes" (régulièrement alimenté) ne poserait strictement aucun problème alors que ce fil là poserait tant de problèmes ?
Les sujets que je poste ici font l'actualité, que ça vous plaise ou non.
Le topic sur les délires féministes a vocation à alimenter le débat sur la liberté d'expression. C'est important, la liberté d'expression.

Je reproche aux féministes (et à tous les lobbies communautaires en général) de vouloir attenter à la liberté d'expression, par des menaces, des plaintes, contre tout ce qui ne va pas dans le sens de la cause qu'elles prétendent défendre. Mon objectif est donc de compiler ce que l'on n'a désormais plus le droit, plus la possibilité de faire, en France, sans encourir les foudres des féministes.

La polémique suite aux propos de Daniel Riolo constitue un bon exemple de délire féministe. Une blague potache justifie-t-elle que la ministre saisisse le CSA ?

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12072
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 10 juin 2019, 08:52:29

johanono a écrit :
10 juin 2019, 08:37:36
Le topic sur les délires féministes a vocation à alimenter le débat sur la liberté d'expression. C'est important, la liberté d'expression.

Je reproche aux féministes (et à tous les lobbies communautaires en général) de vouloir attenter à la liberté d'expression, par des menaces, des plaintes, contre tout ce qui ne va pas dans le sens de la cause qu'elles prétendent défendre. Mon objectif est donc de compiler ce que l'on n'a désormais plus le droit, plus la possibilité de faire, en France, sans encourir les foudres des féministes.

La polémique suite aux propos de Daniel Riolo constitue un bon exemple de délire féministe. Une blague potache justifie-t-elle que la ministre saisisse le CSA ?
Oui, parce que ce genre de "blagues potaches" alimente assez largement la culture du viol. On y reviendra sûrement.
Et ce concept ne paraît pas être un "délire féministe" mais bien une réalité.

Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par signora » 10 juin 2019, 11:14:37

La polémique suite aux propos de Daniel Riolo constitue un bon exemple de délire féministe. Une blague potache justifie-t-elle que la ministre saisisse le CSA ?
Clairement non !
Ou alors on considère que chaque téléspectateur est influençable, incapable d'avoir un jugement, de reconnaître une blague de bon ou de mauvais goût.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12072
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 10 juin 2019, 11:24:19

signora a écrit :
10 juin 2019, 11:14:37
Clairement non !
Ou alors on considère que chaque téléspectateur est influençable, incapable d'avoir un jugement, de reconnaître une blague de bon ou de mauvais goût.
Oui je sais, les filles influençables sont "des cruches".
En attendant, cruches ou pas cruches, le fait qu'elles hésitent à porter plainte lors de viols, notamment par crainte des réactions de l'entourage, d'être traînées dans la boue, d'être humiliées, est une réalité.
On verra ce qu'en pense le CSA de toute façon.

Je dois dire que sur l'affaire DSK par exemple, je n'ai jamais cru au viol. J'ai toujours pensé et je persiste à croire qu'il s'agissait d'un coup monté, du fait du contexte, du moment, du schéma de médiatisation, de la "danse de la joie", etc, etc.
Mais je dois dire aussi que l'argument le plus immonde que j'ai entendu à l'époque, c'est que madame Diallo était trop moche pour être violée par DSK.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12072
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 10 juin 2019, 11:30:45

D'ailleurs, je dois dire qu'il est assez triste que les auteurs eux-mêmes aient finalement compris et admis la bêtise et la gravité de leurs propos et qu'ici....

Avatar du membre
johanono
Messages : 32070
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par johanono » 10 juin 2019, 11:34:38

Yakiv a écrit :
10 juin 2019, 08:52:29
johanono a écrit :
10 juin 2019, 08:37:36
Le topic sur les délires féministes a vocation à alimenter le débat sur la liberté d'expression. C'est important, la liberté d'expression.

Je reproche aux féministes (et à tous les lobbies communautaires en général) de vouloir attenter à la liberté d'expression, par des menaces, des plaintes, contre tout ce qui ne va pas dans le sens de la cause qu'elles prétendent défendre. Mon objectif est donc de compiler ce que l'on n'a désormais plus le droit, plus la possibilité de faire, en France, sans encourir les foudres des féministes.

La polémique suite aux propos de Daniel Riolo constitue un bon exemple de délire féministe. Une blague potache justifie-t-elle que la ministre saisisse le CSA ?
Oui, parce que ce genre de "blagues potaches" alimente assez largement la culture du viol. On y reviendra sûrement.
Et ce concept ne paraît pas être un "délire féministe" mais bien une réalité.
Je me souviens de l'affaire Daval il y a quelques mois. Il y avait eu une polémique médiatique lorsque l'avocat de Jonathan Daval, juste après les aveux de son clients, avait fait une déclaration, devant les journalistes, où il indiquait en substance que, si Alexia Daval a été assassinée, c'est de sa faute à elle, parce qu'elle avait une personnalité écrasante. Marlène Schiappa était intervenue pour condamner les propos de l'avocat, certains lui avaient reproché cette intervention. Or Marlène Schiappa était dans son rôle, car clairement, l'avocat de Jonathan Daval était en train de justifier un meurtre conjugal.

Là, on parle d'une blague potache. Le rapport entre une blague potache et la culture du viol me semble bien mince. Ce n'est pas comme s'ils avaient dit que c'est de sa faute à elle si elle s'est fait violer. Non, on parle d'une simple blague potache.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12072
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 10 juin 2019, 11:44:36

johanono a écrit :
10 juin 2019, 11:34:38
Là, on parle d'une blague potache. Le rapport entre une blague potache et la culture du viol me semble bien mince. Ce n'est pas comme s'ils avaient dit que c'est de sa faute à elle si elle s'est fait violer. Non, on parle d'une simple blague potache.
On peut dire des monstruosités avec des "blagues potaches".

Et puis quand j'y réfléchis, je me dis que si quelqu'un, dans cette émission de foot, avait dit que Ribery était moche comme un poux, je crois qu'ils auraient été plusieurs à se dire "mais attends, qu'est-ce qui te prends ? c'est pas drôle".
Curieusement, lorsqu'on critique un physique, ça passe toujours mieux lorsque ça s'adresse aux filles. C'est le petite misogynie du quotidien justifiée par "des blagues potaches".
Sauf que lorsqu'on critique le physique de filles qui se disent avoir été récemment violées, c'est beaucoup plus grave.
Modifié en dernier par Yakiv le 10 juin 2019, 21:08:17, modifié 1 fois.

Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par signora » 10 juin 2019, 13:07:20

Je répondais à la question de johanono "
La polémique suite aux propos de Daniel Riolo constitue un bon exemple de délire féministe. Une blague potache justifie-t-elle que la ministre saisisse le CSA ?
clairement non !
Quant aux cruches ... ce n'est l'apanage ni des moches ni des belles ... !!!

Ceci dit, ton histoire sur le viol ne tient pas la route.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
johanono
Messages : 32070
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par johanono » 10 juin 2019, 18:31:51

Yakiv a écrit :
10 juin 2019, 11:44:36
johanono a écrit :
10 juin 2019, 11:34:38
Là, on parle d'une blague potache. Le rapport entre une blague potache et la culture du viol me semble bien mince. Ce n'est pas comme s'ils avaient dit que c'est de sa faute à elle si elle s'est fait violer. Non, on parle d'une simple blague potache.
On peut dire des monstruosités avec des "blagues potaches".

Et puis quand j'y réfléchis, je me dis que si quelqu'un, dans cette émission de foot, avait dit que Ribery était moche comme un poux, je crois qu'ils auraient été plusieurs à se dire "mais attends, qu'est-ce qui te prends ? c'est pas drôle".
Curieusement, lorsqu'on critique un physique, ça passe toujours mieux lorsque ça s'adresse aux filles. C'est le petite misogynie du quotidien justifiée par "des blagues potaches".
Sauf que lorsqu'on critique le physique de files qui se disent avoir été récemment violées, c'est beaucoup plus grave.
En effet, on peut dire des monstruosités avec des blagues potaches.

Mais en l'occurrence, il n'y a aucune monstruosité. Ils n'ont pas justifié le viol. Ils n'ont pas dit "c'est bien fait pour elle". Ils ont simplement dit qu'elle n'est pas si mignonne que ça, et que Neymar aurait pu trouver mieux.

Alors c'est idiot, certes, et je veux bien admettre qu'on attend autre chose, de la part de consultants en vue, que des blagues de comptoir. Mais ça n'a rien de sexiste, sauf à penser qu'une blagounette sur le physique d'une personne est sexiste.

Mais la tyrannie du politiquement correct sera la plus forte : on apprend que Riolo et Rothen viennent d'être suspendus d'antenne.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Nombrilist » 10 juin 2019, 20:08:06

Yakiv a écrit :
10 juin 2019, 11:44:36
johanono a écrit :
10 juin 2019, 11:34:38
Là, on parle d'une blague potache. Le rapport entre une blague potache et la culture du viol me semble bien mince. Ce n'est pas comme s'ils avaient dit que c'est de sa faute à elle si elle s'est fait violer. Non, on parle d'une simple blague potache.
On peut dire des monstruosités avec des "blagues potaches".

Et puis quand j'y réfléchis, je me dis que si quelqu'un, dans cette émission de foot, avait dit que Ribery était moche comme un poux, je crois qu'ils auraient été plusieurs à se dire "mais attends, qu'est-ce qui te prends ? c'est pas drôle".
Curieusement, lorsqu'on critique un physique, ça passe toujours mieux lorsque ça s'adresse aux filles. C'est le petite misogynie du quotidien justifiée par "des blagues potaches".
Sauf que lorsqu'on critique le physique de files qui se disent avoir été récemment violées, c'est beaucoup plus grave.
+1.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13804
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Baltorupec » 10 juin 2019, 20:54:00

Yakiv a écrit :
09 juin 2019, 21:46:52
Sur ce qui me paraît être le plus important, c'est un peu subjectif certes, mais je retiens surtout l'accès au pouvoir, la rémunération et l'intégrité physique, force est de constater que les femmes sont toujours derrière.
Me permets-tu de considérer que le sujet de la garde d'enfants est un peu particulier et qu'il mériterait un débat spécifique ?

Peut être oui. Après, je parle du droit familial en général.
Et donc maintenant, je ferais une remarque sur l'écart de revenus entre hommes et femmes que tu as décortiqué (et que j'ai lu aussi, je ne remets donc pas en cause tes chiffres).
Oui, plus on prend en compte de critères de façon à être "toutes choses égales par ailleurs", plus l'écart de salaire entre hommes et femmes se réduit, effectivement.
Mais le problème, c'est aussi de savoir pourquoi "ces choses par ailleurs" sont si différentes. Or une de ces choses qui pèse beaucoup dans le salaire, c'est le niveau de responsabilité du poste occupé.
Donc une fois qu'on a analysé qu'il était normal que les femmes gagnent moins parce qu'elles occupent moins souvent des postes à responsabilité, reste à savoir pourquoi elles occupent moins de postes à responsabilité que les hommes.
Est-ce uniquement de leur fait ? Ou est-ce du à une part de misogynie de la société ?
Je pense pour ma part que la deuxième hypothèse est aussi une réalité très influente.
Il n'y a rien de certain là dedans.
Je ne souhaite pas m'étendre plus que ça sur ma vie, mais je suis passé dans des formations où clairement la possibilité de gagner beaucoup d'argent était écartée, hors ces formations étaient clairement très féminines. Personne ne les forçait à aller là et clairement elles auraient pu demander des formations plus rémunératrices.

L'hypothèse des féministes est une hypothèses qui héritière des thèses freudienne qui voient l'être humain comme une sorte de table vierge qui est façonnée à travers différent conditionnement hors on sait que c'est partiellement faux, sans remettre en cause qu'il existe évidemment une partie culturelle à certains comportement sexués. Néanmoins l'entièreté des comportements sexués ne peut être réduit à des questions d'influences sociales. Hors, c'est souvent l'idéologie qui me semble sous tendre dans le féminisme actuelle, et globalement tout le post-modernisme.

Il y a des raisons de penser que les hommes ont plus naturellement une affection vers les objets et les femmes vers la sociabilité.
https://www.livescience.com/22677-girls ... rucks.html (en anglais)
https://www.math.kth.se/matstat/gru/5b1501/F/sex.pdf
On remarque cela avec des hommes qui préfèrent des métiers plus techniques et des femmes des métiers plus sociales. J'ai lu quelque part d'ailleurs qu'apparemment les femmes faisaient souvent des meilleurs médecins généralistes.

De même ce que j'ai cité sur la testostérone reste valide, il est possible que les hommes aient plus de facilités pour les jeux de pouvoirs car leurs hormones les encourage à avoir des comportements compétitifs. On notera d'ailleurs que les taux de testostérone ont fortement diminué chez les hommes ces derniers temps.

On notera aussi que les voix les plus graves représentent mieux l'autorité. Pour avoir éduquer des chiens, je note que cela est vrai pour les chiens aussi. Les chiens ont tendance à plus écouter les voix graves, les voix aigus sont plus des voix de "joie". Le fait que ce soit un fait vrai non seulement chez toutes les sociétés humaines mais chez de nombreuses espèces animales semble indiquer que l'on n'est pas dans un fait culturel.
https://www.telegraph.co.uk/news/newsto ... rship.html

De plus, je suppose qu'il est plus facile d'obtenir une promotion vis à vis d'un poste en faisant des heures supplémentaires, hors le pourcentage d'hommes faisant des heures supplémentaires en France est le double de celui des femmes (34 contre 17%).

Je n'exclus pas complètement l'existence de misogynie dans certains milieux, mais bon, je pense qu'il n'est pas non plus structurants dans nos sociétés, au contraire, nous sommes des sociétés extrêmement gynophile.

Je pense qu'il est bon de considérer que les hommes et les femmes sont par nature différent, et donc de par leur différence il est normal de retrouver des différences de résultats.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré