Délires sexistes : suite et pas fin

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12005
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 06 juin 2019, 22:09:37

signora a écrit :
06 juin 2019, 22:03:13
Alors je ne suis pas contre certaines revendications "féministes" comme le fait qu'il y ait 50 % d'hommes et de femme au parlement.
A la condition qu elles soient choisies par ce qu'elles sont les meilleures, pas parce qu'elles sont femmes !
Pour tout le reste je suis entièrement d'accord avec toi.
A partir du moment où on fixe un quota, alors le critère de mérite n'est plus le seul à entrer en compte, à moins d'un gros coup de bol.
Mais par ailleurs, avant même les quotas, combien d'hommes ont été préférés simplement parce qu'ils étaient des hommes ?
Le problème, c'est qu'avant les quotas, on tenait compte des sexes et que depuis les quotas, on tient toujours compte des sexes, la seule différence c'est qu'avec les quotas, on espère se rapprocher un peu plus de ce que serait la "juste" proportion si les considérations de sexe n'existaient pas.

Avatar du membre
signora
Messages : 4944
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par signora » 06 juin 2019, 22:12:16

Je comprends ton interrogation ...
Mais asséner le féministe à tout propos peut provoquer des réactions contraire parfois excessives.
Marlène Schiappa me gonfle particulièrement...
Mais par ailleurs, avant même les quotas, combien d'hommes ont été préférés simplement parce qu'ils étaient des hommes ?
Méfie toi car on peut tout à fait arriver à la situation inverse !
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13804
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Baltorupec » 06 juin 2019, 22:23:09

signora a écrit :
06 juin 2019, 22:03:13
Alors je ne suis pas contre certaines revendications "féministes" comme le fait qu'il y ait 50 % d'hommes et de femme au parlement.
A la condition qu elles soient choisies par ce qu'elles sont les meilleures, pas parce qu'elles sont femmes !
Pour tout le reste je suis entièrement d'accord avec toi.

Je pars du postulat que les hommes et les femmes ont des natures assez différentes, des façons de penser différentes et qu'il est nécessaire d'avoir un équilibre à ce niveau là. Bon, ça restera probablement des gros bourgeois donc on aura une diversité de façon de penser en moins.
A mon sens, les façons de penser des hommes et des femmes peuvent se compléter et s'équilibrer. Je n'attend rien de miraculeux ou de beaucoup mieux, ça reste un détail pour moi.
En soit cet argument va plutôt à contre sens d'une partie du féminisme qui considère les hommes et les femmes comme équivalent.

Je pense qu'il est tout à fait possible de trouver 200 hommes et de 200 femmes compétents pour les parlements. Il y a suffisamment d'hommes et de femmes de valeurs en France pour cela.

@Yakiv Il n'y a rien avancé de concret, retirer des livres "sexistes", c'est concret. Je te trouve assez inquisiteur.
Il aurait dit "il faut interdire le football féminin", il y aurait eu matière à débattre. Qu'un programmateur retire de la grille des programmes le football féminin car féminin et non pas à cause d'une histoire de manque de vue, oui il y aurait quelque chose à débattre.
Il n'a pas non plus déclaré, "ceux qui regardent le football féminin sont des décadents", cela aurait été sa liberté de dire ça pour moi et n'aurait pas mérité un édit de censure, mais une nouvelle fois, cela aurait été plus sujet à débat.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par asterix » 06 juin 2019, 22:54:50

signora a écrit :
06 juin 2019, 21:28:39
Voilà !
Ce sont le premiers qui voient juste ...

Et pis on peut aussi mixer les deux j'aime pas trop voir les matchs de foot féminin ET je trouve pas que ce sport soit très adapté à leur féminité :star1:
A première vue, et je ne suis pas un footeux, les femmes ont ostensiblement un jeu ultra collectif, on voit peu d'action d'éclat individuelle. Donc, les 20 premières minutes, j'observe avec intérêt. Puis ensuite je m'ennuie, parce que c'est lent, pas ou peu de jeu de tête, peu d'amortis au corps. Le foot est un spectacle, le spectateur jugera, et sera, j'en suis persuadé, au vu de son jugement, s'il est sincère, jugé sexiste. C'est fatal.
On ne dira pas ça au tennis, parce que les match féminins ne donnent pas ce sentiment de lenteur, et encore moins au hand ou au basket.

Alors je suis d'accord. Ni même le rugby. On dirait qu'elles jouent dans la ouate, avec une pesanteur terrestre augmentée.
Donc, que les femmes fassent pour leur bon plaisir, mais si le succès médiatique ne vient pas, et qu'elle en hurlent au sexisme, elle auront la réponse du berger, poliment formulée.
Le foot n'est pas un étendard du féminisme, juste du fric, ce qui les amènera, plutôt qu'à être des femmes, à devenir des hommes comme les autres. L'allaitement maternel en tout lieu et en toute heure, oui, ça c'est une cause féministe, dont les hommes seraient bien inspirés de s'emparer.

Je n'ai aucun doute, Finkielkraut développera sous peu sa pensée. Comme toujours ses premiers mots surprennent (c'est son ADN), mais ses développement nous font souvent et régulièrement regretter nos insultes, et nous laissent "petits", de ne pas avoir tout pensé.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Logos
Messages : 1128
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Logos » 06 juin 2019, 23:02:09

Ce qui est idiot, c'est de penser que tous les secteurs de la société doivent être composés à 50% de chaque sexe.
Car sinon ça veut forcément dire qu'il y a discrimination. Que ça soit vrai... ou pas !

Même en politique je trouve ça idiot. Et je soutiendrai totalement l'abrogation de la loi sur la parité.

En quoi une femme est forcément mieux représentée par une femme ? un homme par un homme ?
Pourquoi d'ailleurs cette conception de la représentativité non pas sur les idées mais sur le "profil sociologique" se limite au sexe ?
Pourquoi ils ne parlent jamais d'un quota de candidats employés, jeunes, ruraux, noirs, etc ? Des critères aussi importants que le sexe.

Un autre exemple est le vote RN. Voilà un parti sensé être le plus anti-féministe et réac, avec un électorat majoritairement masculin. Et qui pourtant est un des seuls à vouloir élire une femme Présidente de la République. Secondée pendant longtemps par un Vice-Pdt homo. Et dont même la frange catho s'était choisie une femme comme favorite (Marion MLP).

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12005
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 06 juin 2019, 23:22:39

Après, force est d'admettre, quoi qu'on pense des quotas, que l'homme s'est approprié des fonctions de pouvoir depuis la nuit des temps, parce qu'il avait la force physique de l'imposer et de s'imposer. (On est d'accord là-dessus ?)
Et qu'on a essayé en quelques années de mettre fin à cette pratique multi-millénaire, certes un peu maladroitement peut-être.
Mais à côté de cela, fallait-il vraiment ne rien faire en prétendant hypocritement qu'il n'y a jamais eu aucun problème d'égalité de traitement entre les hommes et les femmes ?
Modifié en dernier par Yakiv le 06 juin 2019, 23:23:35, modifié 1 fois.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32012
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par johanono » 06 juin 2019, 23:23:02

asterix a écrit :
06 juin 2019, 22:54:50
signora a écrit :
06 juin 2019, 21:28:39
Voilà !
Ce sont le premiers qui voient juste ...

Et pis on peut aussi mixer les deux j'aime pas trop voir les matchs de foot féminin ET je trouve pas que ce sport soit très adapté à leur féminité :star1:
A première vue, et je ne suis pas un footeux, les femmes ont ostensiblement un jeu ultra collectif, on voit peu d'action d'éclat individuelle. Donc, les 20 premières minutes, j'observe avec intérêt. Puis ensuite je m'ennuie, parce que c'est lent, pas ou peu de jeu de tête, peu d'amortis au corps. Le foot est un spectacle, le spectateur jugera, et sera, j'en suis persuadé, au vu de son jugement, s'il est sincère, jugé sexiste. C'est fatal.
On ne dira pas ça au tennis, parce que les match féminins ne donnent pas ce sentiment de lenteur, et encore moins au hand ou au basket.

Alors je suis d'accord. Ni même le rugby. On dirait qu'elles jouent dans la ouate, avec une pesanteur terrestre augmentée.
Donc, que les femmes fassent pour leur bon plaisir, mais si le succès médiatique ne vient pas, et qu'elle en hurlent au sexisme, elle auront la réponse du berger, poliment formulée.
Le foot n'est pas un étendard du féminisme, juste du fric, ce qui les amènera, plutôt qu'à être des femmes, à devenir des hommes comme les autres. L'allaitement maternel en tout lieu et en toute heure, oui, ça c'est une cause féministe, dont les hommes seraient bien inspirés de s'emparer.

Je n'ai aucun doute, Finkielkraut développera sous peu sa pensée. Comme toujours ses premiers mots surprennent (c'est son ADN), mais ses développement nous font souvent et régulièrement regretter nos insultes, et nous laissent "petits", de ne pas avoir tout pensé.
Au tennis, les matches féminins sont plus ennuyeux que ceux des hommes. Heureusement, en Grand Chelem, ils durent moins longtemps. Et ils drainent moins de spectateurs. L'égalité du prize money entre les hommes et les femmes sur les tournois du Grand Chelem est ridicule.

Avatar du membre
Logos
Messages : 1128
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Logos » 07 juin 2019, 06:00:40

Yakiv a écrit :
06 juin 2019, 23:22:39
Après, force est d'admettre, quoi qu'on pense des quotas, que l'homme s'est approprié des fonctions de pouvoir depuis la nuit des temps, parce qu'il avait la force physique de l'imposer et de s'imposer. (On est d'accord là-dessus ?)
Et qu'on a essayé en quelques années de mettre fin à cette pratique multi-millénaire, certes un peu maladroitement peut-être.
Mais à côté de cela, fallait-il vraiment ne rien faire en prétendant hypocritement qu'il n'y a jamais eu aucun problème d'égalité de traitement entre les hommes et les femmes ?
Remplacer une injustice par une autre injustice qui décrédibilise en plus le système électoral ?
Oui perso je pense qu'il ne fallait pas imposer cette discrimination positive. Et laisser les changements sociétaux
(bien réels eux aussi) produire leurs effets de façon peut-être plus lente, mais plus saine et viable.

De toute façon l'histoire est un éternel balancier. Les excès du "patriarcat" à l'ancienne ont produit les excès du féminisme.
Qui à leur tour vont produire une réaction inverse si ils ne sont pas rapidement maîtrisés. Là on est en train de préparer
une société non pas de l'égalité, mais de la concurrence et de la défiance des sexes.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13804
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Baltorupec » 07 juin 2019, 08:26:59

Yakiv a écrit :
06 juin 2019, 23:22:39
Après, force est d'admettre, quoi qu'on pense des quotas, que l'homme s'est approprié des fonctions de pouvoir depuis la nuit des temps, parce qu'il avait la force physique de l'imposer et de s'imposer. (On est d'accord là-dessus ?)
Et qu'on a essayé en quelques années de mettre fin à cette pratique multi-millénaire, certes un peu maladroitement peut-être.
Mais à côté de cela, fallait-il vraiment ne rien faire en prétendant hypocritement qu'il n'y a jamais eu aucun problème d'égalité de traitement entre les hommes et les femmes ?
C'est plus compliqué que cela.

Premièrement, les hommes très compétitifs ont tendance à émettre plus de testostérone que les hommes moins compétitifs. Des hommes mis dans une situation de compétition ont tendance à avoir une augmentation du taux de leur testostérone. Donc on n'est plus dans de la pratique multi millénaire, mais vers quelque chose d'encore plus profond.

Deuxièmement, au niveau politique, il faut se rappeler que dans l'ancien régime, la situation de rang prévaut sur le sexe. Si à statut égal, l'homme est supérieur à la femme en terme d'autorité politique, le statut importe plus. Une femme noble a autorité sur un roturier, une duchesse sur un petit noble et une reine a une autorité sur un duc. Donc la relation au pouvoir et à l'autorité est plus complexe que simplement "les hommes dominaient". D'ailleurs il me semble que pour la nomination des états généraux (certes exclusivement masculin), des femmes ont votés puisque les votes étaient fait par le chef de foyer, en cas de mari disparu ou mort, cela pouvait être une femme. La période de l'histoire où les femmes ont le plus dirigé la France, c'est sous l'ancien régime avec les régences d'Anne d'Autriche, de Marie de Médicis, de Blanche de Castille et Anne de Beaujeu.

Dernièrement, aujourd'hui on fait des travaux de bureau, donc on peut parler d'égalité. Mais 95 % des travaux jusqu'en 1900 étaient des travaux se basant sur la force manuelle, or les hommes sont largement avantagés par rapport aux femmes en terme de force manuelle.
Enfin, une femme connaissait beaucoup plus de grossesses durant l'ancien temps, or une grossesse reste une période de vulnérabilité.

Bref, on peut parler d'égalité aujourd'hui car quelque part les machines, la contraception et les progrès en obstétrique nous le permette.

Les quotas, je suis juste pour les parlements et autre assemblées. Pour les ministères, la simple compétence devrait primer.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11169
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Nolimits » 07 juin 2019, 10:17:07

Absolument contre tout quota, dans n'importe quel domaine : ca jettera systématiquement un doute sur la réelle compétence de l'ensemble des femmes : elle est là, par ce que "c'est une femme" ou "parce qu'elle a les compétences" ?
Pour favoriser quelques looseuses qui n'ont comme qualité que d'être des "femmes" pour prétendre à des postes, on va jeter le doute sur toutes celles qui sont compétentes et qui méritent leurs postes.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32012
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par johanono » 07 juin 2019, 10:44:45

Sur cette histoire de compétences, Françoise Giroud disait que le jour où des femmes incompétentes seront nommées à des postes importants, alors ce sera le début de la parité. Sur ce point, on peut difficilement lui donner tort.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11169
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Nolimits » 07 juin 2019, 10:50:36

johanono a écrit :
07 juin 2019, 10:44:45
Sur cette histoire de compétences, Françoise Giroud disait que le jour où des femmes incompétentes seront nommées à des postes importants, alors ce sera le début de la parité. Sur ce point, on peut difficilement lui donner tort.
Mouhais...c'est histoire de faire un bon mot. Dès que quelqu'un a un poste important, il est exposé à la critique d'être incompétent. Donc tu prends n’importe qu'elle femme politique (par exemple), il y aura de très nombreuses personnes qui la qualifieront "d'incompétente". Vrai/Faux ? Difficile à dire : quand tu t'exposes, tu prends ces risques.

Avatar du membre
signora
Messages : 4944
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par signora » 07 juin 2019, 14:15:18

@Yakiv
Ce matin AF s'expliquait chez Bourdin sur cette affaire de footballeuses ... Je n'ai entendu que la dernière phrase : "sacrifier la différence sur l hôtel de l'égalité). J'adopte.
J'ai demandé à mon mari ce qu'il comptait faire ce soir, voilà la réponse : je regarde, elle joue aussi bien que les hommes, respectent les règles, passent pas leur temps à gueuler ... et lui il est ancien joueur, supporter, regarde presque tous les matchs.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11169
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Nolimits » 07 juin 2019, 14:46:18

signora a écrit :
07 juin 2019, 14:15:18
@Yakiv
Ce matin AF s'expliquait chez Bourdin sur cette affaire de footballeuses ... Je n'ai entendu que la dernière phrase : "sacrifier la différence sur l hôtel de l'égalité). J'adopte.
J'ai demandé à mon mari ce qu'il comptait faire ce soir, voilà la réponse : je regarde, elle joue aussi bien que les hommes, respectent les règles, passent pas leur temps à gueuler ... et lui il est ancien joueur, supporter, regarde presque tous les matchs.
Je ne suis pas surpris. Hommes et femmes ne sont pas identiques...ouf !
Ce qui n'empêche pas chacun de faire ce qu'il a envie de faire et à Finkelkraut de dire qu'il n'aime pas voir des femmes au foot.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13804
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Délires sexistes : suite et pas fin

Message non lu par Baltorupec » 07 juin 2019, 16:02:19

johanono a écrit :
07 juin 2019, 10:44:45
Sur cette histoire de compétences, Françoise Giroud disait que le jour où des femmes incompétentes seront nommées à des postes importants, alors ce sera le début de la parité. Sur ce point, on peut difficilement lui donner tort.
Ouf, la parité a été atteinte. :star3:
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré