Macron Phase 2

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Macron Phase 2

Message non lu par signora » 16 juin 2019, 10:19:03

pierre30 a écrit :
16 juin 2019, 09:43:26
Hector a écrit :
15 juin 2019, 23:45:07
Si j'étais aux manettes, je n'aurais pas plus peur de la rue que feu Jules Moch eut peur des mineurs. Quand on va prendre les manettes, il faut avoir des convictions et de la détermination, et le dernier de ce style a été Gorges Pompidou (décédé il y a 45 ans).
Putaingue ça foût la trouille :star7:
Voui, voui, voui, on comprend pourquoi les républicains fuient dans tous les sens ... on comprend aussi pourquoi Chirac semble le personnage le plus sympa ...
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
johanono
Messages : 33161
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Macron Phase 2

Message non lu par johanono » 16 juin 2019, 10:41:45

Hector a écrit :
15 juin 2019, 23:23:17
johanono a écrit :
15 juin 2019, 08:36:10
Peut-être. Mais il est difficile de réduire vraiment les dépenses avec un peuple prompt à se révolter à la moindre occasion.
C'est l'éternelle discussion sur l'état de ses glandes. Comme tu peux le comprendre, de mon côté je suis prêt à attaquer des réformes difficiles, mais je dois bien être le seul ici. Moi je n'ai pas peur de la rue, je n'ai peur de personne.
Dans une démocratie, on ne gouverne pas contre le peuple. Le peuple français est ce qu'il est, hélas, il faut bien faire avec.
Spartiate a écrit :
16 juin 2019, 00:13:35
Tu ne ferais pas long feu surtout. Tous les politiques qui se targuent de ne reculer devant rien ont fini par être éjectés. Thatcher par exemple.
Thatcher a tenu plus de 10 ans au pouvoir. Les Britanniques n'ont pas la même mentalité que les Français.

Avatar du membre
Hector
Messages : 12013
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Macron Phase 2

Message non lu par Hector » 16 juin 2019, 11:32:34

Spartiate a écrit :
16 juin 2019, 00:13:35
Tu ne ferais pas long feu surtout. Tous les politiques qui se targuent de ne reculer devant rien ont fini par être éjectés. Thatcher par exemple.
Elle a tenu 12 ans et a fait beaucoup de bien à son peuple.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 22119
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Macron Phase 2

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 juin 2019, 15:13:48

C'est pas faux. Mais pas que. Mais pour être honnête ne vivant pas là bas, ça m'importe peu.
En revanche en temps que citoyen Européen, je lui en veux d'avoir saccager la construction Européenne de l'intérieur.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60720
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Macron Phase 2

Message non lu par Nombrilist » 16 juin 2019, 15:47:11

Hector a écrit :
16 juin 2019, 11:32:34
Spartiate a écrit :
16 juin 2019, 00:13:35
Tu ne ferais pas long feu surtout. Tous les politiques qui se targuent de ne reculer devant rien ont fini par être éjectés. Thatcher par exemple.
Elle a tenu 12 ans et a fait beaucoup de bien à son peuple.
En effet. Ce qui lui importait était l'Allemagne, pas l'UE. Tout le contraire de nos bénis oui-oui de présidents qui se sont succédé.

Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Macron Phase 2

Message non lu par signora » 16 juin 2019, 19:27:37

@Nombrilist
Allemagne ? Tu rassembles dans un même panier Thatcher et Merkel ;)
Il est vrai que dans les deux cas elles oeuvrent principalement pour le bien de leur pays ...
Mais en Allemagne un homme avait déjà fait le gd nettoyage ...
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60720
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Macron Phase 2

Message non lu par Nombrilist » 16 juin 2019, 20:37:21

signora a écrit :
16 juin 2019, 19:27:37
@Nombrilist
Allemagne ? Tu rassembles dans un même panier Thatcher et Merkel ;)
Il est vrai que dans les deux cas elles oeuvrent principalement pour le bien de leur pays ...
Mais en Allemagne un homme avait déjà fait le gd nettoyage ...
Je me suis emmêlé les crayons, je parlais de Merkel, qui aura tenu 16 ans je crois.

Avatar du membre
Hector
Messages : 12013
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Macron Phase 2

Message non lu par Hector » 16 juin 2019, 21:00:02

Oui, Merkel, c'est un peu un trouble obsessionnel compulsif chez certains.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

pierre30
Messages : 9485
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Macron Phase 2

Message non lu par pierre30 » 25 juin 2019, 10:14:01

Macron le retour ! ou Macron Phase 2 ? :troll:
https://www.latribune.fr/economie/franc ... 21489.html
Le baromètre mensuel réalisé par BVA pour La Tribune-Orange-RTL indique que 35% des Français interrogés ont une opinion positive à l'égard d'Emmanuel Macron en juin, contre 32% en mai et avril.
C'est une bonne surprise pour l'exécutif. Selon le dernier baromètre BVA réalisé pour La Tribune, RTL et Orange, la popularité d'Emmanuel Macron gagne trois points au mois de juin pour passer de 32% à 35%. À l'inverse, la part d'opinions négatives perd du terrain pour passer de 68% à 65% sur la même période.

Depuis le point bas de novembre 2018 (26%) dans le contexte du début de la crise des "Gilets jaunes", la cote de popularité du chef de l'État a gagné neuf points de réponses positives. La multiplication des annonces en décembre et en avril, et le Grand débat ont permis au locataire de l'Élysée de regagner quelques points dans les enquêtes d'opinion. Le chef de l'État n'avait pas dépassé le seuil des 35% depuis juillet 2018 au moment de la sortie de l'enquête sur l'affaire Benalla.

Le président gagne du terrain chez les seniors
Dans le détail, Emmanuel Macron a gagné de la popularité chez les personnes âgées avec 12 points en plus en un mois, pour s'établir à 48%. Après avoir suscité la colère chez les retraités en 2018, le gouvernement a lâché du lest en réindexant sur l'inflation toutes les pensions de retraite du régime général inférieures à 2.000 euros à partir de l'année prochaine. Pour les pensions supérieures à 2.000 euros, elles devraient être à nouveau revalorisées à partir du premier janvier 2021. L'annonce prochaine des principaux axes de la réforme des retraites pourrait à nouveau assombrir la popularité de l'ancien ministre de l'Économie dans cette catégorie spécifique.

PUBLICITÉ

inRead invented by Teads
Sur le plan politique, la progression la plus marquée concerne les sympathisants socialistes (+6 points ; 27%). Chez les Républicains, le président de la République gagne deux points à 36%. Du côté de La République en marche, la totalité des sympathisants soutient Emmanuel Macron alors qu'au Rassemblement national, il obtient 91% de mauvaises opinions. Le quadragénaire demeure plus populaire que François Hollande après plus de deux ans de mandat. En revanche, il reste plus impopulaire que Nicolas Sarkozy (45%) ou François Mitterrand (37%).

Le Premier ministre toujours en tête
À Matignon, le Premier ministre retrouve un niveau de popularité inédit depuis octobre 2018 (40%). En un mois, Édouard Philippe gagne quatre points de réponses positives. À l'opposé, la proportion de mauvaises opinions décline de trois points pour passer de 63% à 60% sur les deux derniers mois.

Malgré une remontée d'Emmanuel Macron, le chef du gouvernement reste toujours devant en termes d'opinions positives avec un écart de quatre points. Il conserve ainsi cette position depuis mars 2018. En revanche, il demeure moins populaire que Manuel Valls (48%) et François Fillon (51%) après la même durée d'exercice du pouvoir.

Yannick Jadot en avant
Après le succès de la liste d'Europe Ecologie-les-Verts aux Européennes, la cote d'influence de Yannick Jadot progresse fortement ce mois-ci avec 10 points en plus pour s'établir à 24%. Ce score permet au nouveau député européen de figurer à la 5e place du classement établi par BVA, toujours dominé par l'ancien ministre de la Transition écologique et des solidarités Nicolas Hulot.

Selon l'institut de sondages, « c'est, de loin, le meilleur score de Yannick Jadot depuis qu'il est testé dans notre baromètre ». L'élu progresse de manière significative chez les sympathisants EELV (+14 points ; 54%) mais aussi de manière marquée chez les sympathisants du Parti socialiste (35% ; + 16 points) et chez les personnes proches de partis situés à la gauche du PS (+12 points ; 42%).

EELV domine largement les autres partis
Cette montée en puissance se traduit également dans la popularité du parti écologiste. Il bénéficie désormais d'un socle d'opinions favorables relativement solide (61% ; +13 points), et domine de très loin les autres forces politiques. Ainsi, LREM obtient 34% d'opinions favorables. Arrivent ensuite le MoDem (30%), les Républicains (27%) et la France Insoumise (25%). « Des éléments à surveiller à l'avenir pour comprendre s'il s'agit d'un effet conjoncturel post-Européennes, ce scrutin étant traditionnellement plus favorable à EELV, ou d'un élément structurel préfigurant une progression pérenne d'EELV à l'avenir, dans un contexte de forte prise de conscience des enjeux environnementaux, notamment sur le plan climatique », expliquent les auteurs du baromètre. Le verdissement du discours de l'exécutif pour tenter d'attirer des voix chez les Verts n'a pas encore eu d'effets dans le baromètre BVA.

Jordan Bardella progresse fortement
L'ancienne tête de liste du RN aux élections européennes réalise une progression spectaculaire (18%) chez les sympathisants du parti nationaliste. Le néodéputé arrive ainsi à la troisième marche du podium des personnalités les plus populaires à l'extrême droite. Sur les deux premières marches figurent Marine Le Pen (86%) et Marion Maréchal (64%). Nicolas Dupont-Aignan (36%) et Nicolas Sarkozy (34%) arrivent respectivement en quatrième et cinquième position.

La popularité de Wauquiez s'effondre
À droite, les déboires n'en finissent plus. Ainsi, Laurent Wauquiez, qui a démissionné de son poste de président de parti après le score décevant des Républicains aux élections parlementaires européennes, perd sept points et voit sa cote d'influence s'établir à 11%, son plus bas niveau depuis juin 2017. « Suite à sa démission du parti, il n'apparaît plus comme potentiellement porteur d'avenir et voit sa cote d'influence s'effondrer également chez les sympathisants LR (31% ; -25 points) », ajoute BVA.

Les élections européennes n'ont pas profité au leader de la France insoumise. Les résultats collectés par BVA indiquent que Jean-Luc Mélenchon perd six points chez les sympathisants de gauche pour s'établir à 39%. Le mauvais score réalisé par la liste LFI au scrutin européen a fragilisé l'état-major du parti de gauche radicale déjà ébranlé par de nombreux départs de cadres importants ces derniers mois.

___

EXCLUSIF. Consultez le baromètre politique de juin 2019 réalisé par BVA pour La Tribune-Orange-RTL [28 pages, 3 Mo] en cliquant sur l'image ci-dessous (affichage plein écran) :

--

Baromètre politique BVA-Orange-RTL-La Tribune - Juin2019

___

Méthode : enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par Internet du 19 au 20 juin 2019. Échantillon de 1.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l'échantillon est assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, profession de la personne de référence du ménage et de la personne interrogée, région et catégorie d'agglomération.

Avatar du membre
Hector
Messages : 12013
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Macron Phase 2

Message non lu par Hector » 26 juin 2019, 23:22:16

Ben tout va bien, on n'arrive plus à recruter, les GJ ont fait faillite, Wauquiez est out, Marine Le Pen va aller en prison et LFI a enterré Mélenchon. Quoi d'autre ?
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Macron Phase 2

Message non lu par signora » 27 juin 2019, 05:59:26

Hector a écrit :
26 juin 2019, 23:22:16
Ben tout va bien, on n'arrive plus à recruter, les GJ ont fait faillite, Wauquiez est out, Marine Le Pen va aller en prison et LFI a enterré Mélenchon. Quoi d'autre ?
Sarkozy nous conte ses passions ... dévoilant même son immense admiration pour le roi fainéant !
Tout va bien, tout va bien.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

pierre30
Messages : 9485
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Macron Phase 2

Message non lu par pierre30 » 27 juin 2019, 07:28:04

C'est sûr que la disparition des gj contribue à la remontée dans l'opinion. Et en plus les gj ont achevé de torpiller les syndicats qui prenaient déjà l'eau. La cerise sur le cake, c'est que Mélenchon a été entraîné vers le fond.

Et maintenant Macron joue à la SNCM en envoyant une bouée aux syndicats et finira peut être par passer pour le sauveur des corps intermediaires. Pareil pour les mairies.

Yaurait pas du Napoleon ? Yen a !! (les tontons flingueurs ou presque )

Avatar du membre
johanono
Messages : 33161
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Macron Phase 2

Message non lu par johanono » 27 juin 2019, 07:57:08

Hector a écrit :
26 juin 2019, 23:22:16
Ben tout va bien, on n'arrive plus à recruter, les GJ ont fait faillite, Wauquiez est out, Marine Le Pen va aller en prison et LFI a enterré Mélenchon. Quoi d'autre ?
Et la Cour des comptes a compris (comme moi) que la baisse des déficits n'était plus la priorité de Macron :

https://www.lepoint.fr/economie/reducti ... 804_28.php

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré