la France et l'impôt

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59249
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 20:55:00

70%, ça me paraît très gros. Je veux bien une source internet. Actuellement, c'est 33% sur le bénéfice fiscal (qui est plus faible que le bénéfice réel, puisque l'on peut y enlever tout un tas de choses).

Conscience

Message non lu par Conscience » 09 août 2010, 21:00:00

.
Ecoute ce n est pas une source internet c est du vecu,je ne peux pas dire mieux.

Quant à une source internet,j ai cherché je n ai pas trouvé la fiscalité sous Mittérant,mais c est sur je t assure celà dit il en reste quand même....

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59249
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 21:08:00

Petite recherche rapide. En 1989, le taux d'imposition sur les bénéfices est de 42%. Alors soit ta source raconte des bêtises, soit tu as mal compris.

http://www.mitterrand.org/Croissance-et-partage.html

Conscience

Message non lu par Conscience » 09 août 2010, 21:18:00

Nombrilist a écrit :Petite recherche rapide. En 1989, le taux d'imposition sur les bénéfices est de 42%. Alors soit ta source raconte des bêtises, soit tu as mal compris.
http://www.mitterrand.org/Croissance-et-partage.html

.

Ca c est si tu es marié avec des enfants,mais célibataire sans enfant tu avais des tranches à 70%.

Le revenu fiscal tenait compte de cet aspect,même en SARL.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59249
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 21:57:00

Mais non. Ce que tu appelles impôts sur les bénéfices, c'est en fait l'impôt sur les bénéfices des sociétés. Une société n'a pas de femme ou d'enfant.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26120
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 09 août 2010, 22:02:00

La seule mention de 70% dont je me souvienne concerne l'ancêtre du bouclier fiscal mis en place sous Rocard en 1988, qui plafonnait à 70% des revenus la somme de l'ISF et de l'IR perçu par un contribuable.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 09 août 2010, 22:05:00

Quand on est SARL, on paye a la fois ses charges, l'impot sur les bénéfices (sur la société), et l'impot sur le revenu sur les dividendes que l'on prend. Si d'aventure, on en prend, bien sur, sinon c'est le régime de l'impot sur le revenu, avec les charges sociales croissant de façon linéaire avec le salaire que l'on prend.

Le tout ... peut bel et bien représenter 70%, ou plus.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59249
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 22:08:00

Donc, en comptant les cotisations sociales. C'est bien ce que je disais.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 août 2010, 22:18:00

La seule mention de 70% dont je me souvienne concerne l'ancêtre du bouclier fiscal mis en place sous Rocard en 1988, qui plafonnait à 70% des revenus la somme de l'ISF et de l'IR perçu par un contribuable.
Dé mémoire, lorsque Johnny Halliday a demandé la nationalité belge, il payait en France 92 % d'impôts !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26120
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 09 août 2010, 22:31:00

mps a écrit :Dé mémoire, lorsque Johnny Halliday a demandé la nationalité belge, il payait en France 92 % d'impôts !
Non, c'est impossible. L'IR est limité à 40% dans son taux marginal supérieur (en pratique c'est donc autour de 35%) après abattements, les droits d'auteur bénéficient d'un régime favorable, l'ISF ne dépasse pas les 1,80% du patrimoine (moins qu'en Suisse !). Et pour atteindre un tel taux il faudrait cumuler faibles revenus et patrimoine important, ce qui n'est bien entendu pas le cas de Johnny Halliday.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 09 août 2010, 22:41:00

Il devait payer entre 20 et 30 %, comme tous les riches pas trop bêtes ou pas trop mal conseillés.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59249
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 août 2010, 22:42:00

Bettencourt en paye 9, grand maximum. mps, ça devait plutôt être 9.2%

Conscience

Message non lu par Conscience » 09 août 2010, 22:46:00

.
Bon vous finissez par me faire douter,c est un comble,je vais demander à mon comptable.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 22 août 2010, 10:02:00

Pour clore le débat d'avec conscience, en France 73% du revenu total (charge patronale comprise) et impôsé pour les gens qui paient l'impôt sur le revenu.

L'impôt en France c'est aussi l'ISF, impôt de solidarité sur la Fortune, souvent parodiée en Incitation à Sortir de France.
Cet impôt est prélevée à grand coût sur le patrimoine hors patrimoine somptuaire (oeuvre d'art...). Depuis l'instauration de cet impôt, le nombre de "riche" en France ne cesse de décroître, mais l'abscence d'étude fiable à ce sujet permet aux politiques toutes les approximations qui servent à leur idéologie. Résultat on estime pour un député de l'UMP son coût à "4.5milliards d'euro par an de manque à gagner", du côté de la commission des finances du scénat, on estime que "tout ce qui est gagné par l'ISF en 2006 est mangé par le coût de perception et les baisses de consommation (TVA...)" .
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré