Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
johanono
Messages : 33161
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par johanono » 08 déc. 2020, 15:13:37

Il y a une baisse générale du niveau scolaire, culturel et intellectuel des Français. La conséquence, c'est que les concours administratifs sont de moins en moins sélectifs. Cela vaut pour les profs comme pour les flics, d'ailleurs. Et tout ça, c'est plutôt inquiétant pour l'avenir.

Avatar du membre
Mewtow
Messages : 240
Enregistré le : 05 janv. 2015, 09:16:21

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Mewtow » 08 déc. 2020, 16:24:11

Pour avoir vu la catastrophe de mes yeux dans mes classes, les résultats de TIMSS n'ont rien d'étonnant. Maintenant, j'accuserais plutôt les programmes scolaires qui sont rédigés par des singes, les méthodes pédagogiques promues par l'institution (surtout le délaissement de l’apprentissage par cœur, des exercices d'entrainement et des leçons magistrales au profit de méthodes où l'élève "découvre le savoir" et reste assez autonome), un manque de sévérité dans l'évaluation, ainsi qu'un recrutement des professeurs aussi ridicule qu'inefficace.

Pour le niveau des professeurs, le fait que les bons éléments ne souhaitent pas devenir professeurs est une part du problème, mais leur formation à l'ESPE (le remplaçant de l'IUFM) l'est encore plus. La formation est surtout "pédagogique", en réalité fortement idéologique et peu utile dans la pratique réelle, la part de disciplinaire est réduite à sa portion congrue. Avec tout cela, pas étonnant que des mecs recrutés à bac+5 se mettent à raconter les idioties citées dans les messages précédents. Cela n'arriverait pas si la formation disciplinaire jouait son rôle dans les ESPE.

Ensuite, l'autre gros problème est le recours aux contractuels pour lesquels la compétence peut aller du très bon au très mauvais (ce n'est pas une insulte envers mes collègues contractuels, j'en étais encore un l'année dernière). Personnellement, j'ai toujours été embauché juste après enregistrement sur les listes du rectorat et un entretien avec le principal de l'établissement, sans aucun test quelconque de compétence pour vérifier si j'avais le niveau. Autant cela n'a pas posé de problème quand j'enseignais en BTS/terminale, autant j'aurais peut-être dû me retenir pour le contrat de professeur de technologie en collège... Après, si personne ne se présente aux concours nationaux, le gouvernement n'a pas le choix. La nécessité d'avoir un BAC+5 et la mutation obligatoire en début de carrière font que personne ne veut devenir professeur, les autorités s'adaptent à la pénurie et recrutent qui ils peuvent.

Papibilou
Messages : 10455
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Papibilou » 08 déc. 2020, 17:56:53

Mewtow a écrit :
08 déc. 2020, 16:24:11
Pour avoir vu la catastrophe de mes yeux dans mes classes, les résultats de TIMSS n'ont rien d'étonnant. Maintenant, j'accuserais plutôt les programmes scolaires qui sont rédigés par des singes, les méthodes pédagogiques promues par l'institution (surtout le délaissement de l’apprentissage par cœur, des exercices d'entrainement et des leçons magistrales au profit de méthodes où l'élève "découvre le savoir" et reste assez autonome), un manque de sévérité dans l'évaluation, ainsi qu'un recrutement des professeurs aussi ridicule qu'inefficace.

Pour le niveau des professeurs, le fait que les bons éléments ne souhaitent pas devenir professeurs est une part du problème, mais leur formation à l'ESPE (le remplaçant de l'IUFM) l'est encore plus. La formation est surtout "pédagogique", en réalité fortement idéologique et peu utile dans la pratique réelle, la part de disciplinaire est réduite à sa portion congrue. Avec tout cela, pas étonnant que des mecs recrutés à bac+5 se mettent à raconter les idioties citées dans les messages précédents. Cela n'arriverait pas si la formation disciplinaire jouait son rôle dans les ESPE.

Ensuite, l'autre gros problème est le recours aux contractuels pour lesquels la compétence peut aller du très bon au très mauvais (ce n'est pas une insulte envers mes collègues contractuels, j'en étais encore un l'année dernière). Personnellement, j'ai toujours été embauché juste après enregistrement sur les listes du rectorat et un entretien avec le principal de l'établissement, sans aucun test quelconque de compétence pour vérifier si j'avais le niveau. Autant cela n'a pas posé de problème quand j'enseignais en BTS/terminale, autant j'aurais peut-être dû me retenir pour le contrat de professeur de technologie en collège... Après, si personne ne se présente aux concours nationaux, le gouvernement n'a pas le choix. La nécessité d'avoir un BAC+5 et la mutation obligatoire en début de carrière font que personne ne veut devenir professeur, les autorités s'adaptent à la pénurie et recrutent qui ils peuvent.
Le problème est progressif. A partir du moment ou le niveau baisse depuis des décennies, et que, logiquement, c'est parmi ces élèves que l'on a recruté les profs d'aujourd'hui, le niveau a forcément baissé. Et il n'y a aucune raison pour que ça s'arrête.

D'autre part les meilleurs ne sont attirés ni par le salaire ni par les postes en banlieues difficiles qu'on leur propose en début de carrière.
Ils ne sont pas non plus attirés par l'attitude générale des élèves ET des parents. Quand le prof rentrait en classe on se levait, on ne lui disait pas tu, et s'il nous engueulait on acceptait. Aujourd'hui l'élève râle si on lui fait un reproche , il en parle à ses parents qui viennent faire une scène au prof alors qu'autrefois les parents disaient le prof a surement raison, voire ils "t'en mettaient une".

On voit donc que c'est de tous les côtés qu'il faut faire un effort:
- l'état avec des formations adéquates et de bons salaires
- les supérieurs hiérarchiques en soutenant les profs
- les élèves en respectant les enseignants
- les parents en respectant aussi les enseignants et en les soutenant contre leur progéniture.
Ya du boulot pour redresser la barre.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60719
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Nombrilist » 08 déc. 2020, 18:09:45

On en revient à l'éducation des parents, et donc c'est foutu d'avance. Tant qu'on n'acceptera pas que 20-30% des enfants puissent être largués très tôt dans le cursus scolaire normal, on n'en reviendra pas.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 13064
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Yakiv » 08 déc. 2020, 19:54:18

Je ne sais pas ce que vaut cette étude, j'ai un peu plus de considération pour les classements PISA qui ne disent pas tout à fait la même chose.

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 15160
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Narbonne » 08 déc. 2020, 20:47:10

Pendant des décennies, il y avait plus de postes à pourvoir que de candidats au CAPES de math.
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 22119
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 12 déc. 2020, 09:36:17

Papibilou a écrit :
08 déc. 2020, 10:55:33
Un constat de plus en plus alarmant :
https://www.lemonde.fr/societe/article/ ... _3224.html

Mais je pense qu'il y a un gouffre qui se creuse entre les écoles des quartiers défavorisés et les autres. Et ce n'est pas en reléguant les mathématiques à un niveau accessoire que l'on règlera le problème du niveau des français en éco.
Le rapport entre maths et économies, il est où?
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60719
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Nombrilist » 12 déc. 2020, 10:12:58

Jeff Van Planet a écrit :
12 déc. 2020, 09:36:17
Papibilou a écrit :
08 déc. 2020, 10:55:33
Un constat de plus en plus alarmant :
https://www.lemonde.fr/societe/article/ ... _3224.html

Mais je pense qu'il y a un gouffre qui se creuse entre les écoles des quartiers défavorisés et les autres. Et ce n'est pas en reléguant les mathématiques à un niveau accessoire que l'on règlera le problème du niveau des français en éco.
Le rapport entre maths et économies, il est où?
C'est une blague ?

Papibilou
Messages : 10455
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Papibilou » 12 déc. 2020, 10:31:20

Jeff Van Planet a écrit :
12 déc. 2020, 09:36:17
Papibilou a écrit :
08 déc. 2020, 10:55:33
Un constat de plus en plus alarmant :
https://www.lemonde.fr/societe/article/ ... _3224.html

Mais je pense qu'il y a un gouffre qui se creuse entre les écoles des quartiers défavorisés et les autres. Et ce n'est pas en reléguant les mathématiques à un niveau accessoire que l'on règlera le problème du niveau des français en éco.
Le rapport entre maths et économies, il est où?
Vous avez fait des études d'éco ?

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60719
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Nombrilist » 12 déc. 2020, 10:39:31

Même moi qui n'en ai pas fait, j'imagine bien qu'on y retrouve les suites arithmético-géométriques, les équations différentielles, les fonctions...

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 15160
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Narbonne » 12 déc. 2020, 10:53:02

L'économétrie est un exemple de l'utilisation conjointe des maths et de l'économie.
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

pierre30
Messages : 9485
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par pierre30 » 13 déc. 2020, 07:47:27

Mewtow a écrit :
08 déc. 2020, 16:24:11
Pour avoir vu la catastrophe de mes yeux dans mes classes, les résultats de TIMSS n'ont rien d'étonnant. Maintenant, j'accuserais plutôt les programmes scolaires qui sont rédigés par des singes, les méthodes pédagogiques promues par l'institution (surtout le délaissement de l’apprentissage par cœur, des exercices d'entrainement et des leçons magistrales au profit de méthodes où l'élève "découvre le savoir" et reste assez autonome), un manque de sévérité dans l'évaluation, ainsi qu'un recrutement des professeurs aussi ridicule qu'inefficace.

Pour le niveau des professeurs, le fait que les bons éléments ne souhaitent pas devenir professeurs est une part du problème, mais leur formation à l'ESPE (le remplaçant de l'IUFM) l'est encore plus. La formation est surtout "pédagogique", en réalité fortement idéologique et peu utile dans la pratique réelle, la part de disciplinaire est réduite à sa portion congrue. Avec tout cela, pas étonnant que des mecs recrutés à bac+5 se mettent à raconter les idioties citées dans les messages précédents. Cela n'arriverait pas si la formation disciplinaire jouait son rôle dans les ESPE.

Ensuite, l'autre gros problème est le recours aux contractuels pour lesquels la compétence peut aller du très bon au très mauvais (ce n'est pas une insulte envers mes collègues contractuels, j'en étais encore un l'année dernière). Personnellement, j'ai toujours été embauché juste après enregistrement sur les listes du rectorat et un entretien avec le principal de l'établissement, sans aucun test quelconque de compétence pour vérifier si j'avais le niveau. Autant cela n'a pas posé de problème quand j'enseignais en BTS/terminale, autant j'aurais peut-être dû me retenir pour le contrat de professeur de technologie en collège... Après, si personne ne se présente aux concours nationaux, le gouvernaement n'a pas le choix. La nécessité d'avoir un BAC+5 et la mutation obligatoire en début de carrière font que personne ne veut devenir professeur, les autorités s'adaptent à la pénurie et recrutent qui ils peuvent.
je ne suis pas sûr qu'il y ait besoin d'un niveau de math extrêmement élevé pour enseigner au collège. Et même au lycée dans certaines filaires.

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 15160
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Narbonne » 13 déc. 2020, 09:11:56

Pour enseigner, il est nécessaire de dominer son sujet. Au niveau n, il faut être parfaitement à l'aise sur le niveau n+2, voir n+3.
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
artragis
Messages : 8061
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par artragis » 13 déc. 2020, 09:35:19

Donc un enseignant en 6ème doit juste avoir le niveau de 3ème?
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60719
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les Français sont-ils fâchés avec l’économie ?

Message non lu par Nombrilist » 13 déc. 2020, 09:41:28

artragis a écrit :
13 déc. 2020, 09:35:19
Donc un enseignant en 6ème doit juste avoir le niveau de 3ème?
@Narbonne a parlé d'être à l'aise, il n'a pas parlé de niveau.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré