Quotas d'immigration: le débat relancé

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par politicien » 17 juin 2019, 22:21:32

Bonjour,
Le ministre de l'Intérieur a proposé l'instauration de quotas visant à limiter l'immigration dans le dernier numéro du Journal du dimanche. L'ensemble de la classe politique a réagi.

Christophe Castaner a relancé un vieux débat à travers l'entretien qu'il a accordé ce week-end au Journal du dimanche. "La question des quotas pourra être posée dans le cadre du débat pour d'autres modes d'immigration légale", posait-il, excluant en revanche les demandeurs d'asile de ce schéma.

La déclaration a rencontré immédiatement de nombreux échos sur la scène publique. Dès dimanche, sur notre plateau, le maire de Béziers Robert Ménard, classé à l'extrême droite, appuyait: "Je ne suis pas plus royaliste que le Roi; tout ce qui limitera (...) l'immigration de masse est le bienvenu. Est-ce que ça suffit à limiter l'immigration de masse? Je n'en suis pas sûr. Mais (...) j'y suis évidemment favorable."
"Le marronnier de la vie politique"

Au Rassemblement national, cependant, on crie à l'entourloupe. Au sortir du Conseil national de son mouvement à La Rochelle, Marine Le Pen expliquait à l'AFP voir dans la proposition du ministre de l'Intérieur "un moyen d'endormir les électeurs".

"C'est le marronnier de la vie politique, les quotas. Je crois que Nicolas Sarkozy nous avait déjà fait ce coup-là pour essayer de faire passer la pilule d'une immigration légale de plus en plus importante", continuait-elle.

Ce lundi sur notre plateau, Laurent Jacobelli, membre du bureau national du RN, a creusé le même sillon. "C’est un artifice. Cette idée des quotas pour délimiter le nombre de migrants qui pourraient arriver en France chaque année ne sert absolument à rien car nous n’avons plus de frontière nationale, c’est-à-dire qu’on peut entrer en France sans contrôle", a-t-il lancé. "Le rôle du ministre de l’Intérieur est d’appliquer la loi, pas de proposer des gadgets. Premièrement, tout migrant clandestin doit être renvoyé chez lui. Deuxième cas, tout migrant commettant des délits en France doit être renvoyé chez lui. Troisième cas, tout migrant débouté du droit d’asile doit lui aussi rentrer chez lui", a-t-il encore développé.

(...)

https://www.bfmtv.com/politique/quotas- ... 13962.html
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2829
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par Spartiate » 17 juin 2019, 22:39:05

Mesure très démago et sans efficacité. De plus, le gouvernement s'oriente vers des quotas d'immigration économique. Bref, vider les pays d'émigration de leurs forces vives. Good job.

Avatar du membre
Hector
Messages : 11339
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par Hector » 17 juin 2019, 22:51:42

Simple, les USA et le UK nous piquent nos meilleurs éléments, alors il faut compenser. Dans tous les cas, quand on reçoit un immigré, il vaut mieux qu'il soit en bonne santé, chrétien, de QI au-dessus de la moyenne et capable de devenir un honnête travailleur et citoyen à terme ou bien de QI élevé capable d'être un leader ou un expert plutôt que d'accueillir une racaille qui finit en Irak.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par johanono » 18 juin 2019, 08:37:27

N'importe quel pays qui se respecte choisit qui il accueille sur son territoire. Il choisit le nombre de gens qu'il désire accueillir. Il choisit aussi l'origine et le profil professionnel des gens qu'il veut accueillir (parce qu'accueillir un médecin roumain ou un ingénieur indien, ce n'est pas la même chose qu'accueillir un bac-10 en provenance d'Afrique).

Cependant, cette histoire de quotas ne suffit pas : encore faut-il être capable de les faire respecter, c'est-à-dire d'expulser les clandestins qui se présentent à nos frontières et qui ne remplissent pas les critères définis. Or en pratique, on sait que les procédures d'expulsion sont peu appliquées.

Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par signora » 18 juin 2019, 09:28:47

... ou d'empêcher les gens de venir !
Ceci par des accords, avec les pays d'origine, par exemple, aide au développement qui seraient soumis à condition.
Pour faire respecter les quotas il faut se faire respecter par les gouvernements des pays dont viennent ces immigrés.
Enfin, je crois que c'est une piste à explorer...
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par johanono » 18 juin 2019, 09:50:20

Le problème, c'est que le développement économique ne se décrète pas. Il me semble un peu naïf de croire que des aides au développement suffiront à permettre le développement économique des pays d'origine et donc à faire en sorte que les gens originaires de ces pays ne soient plus tentés de venir en Europe.

Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par signora » 18 juin 2019, 13:18:40

Enfin, on peut contrôler si cet argent va vraiment au développement. Je crois comprendre que non, du moins pas toujours !
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par johanono » 18 juin 2019, 14:07:02

Mais même si on contrôle, le développement économique ne se décrète pas.

Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par signora » 18 juin 2019, 15:01:45

Pour ce qui est des pays africains.
L"argent mis dans l'économie (et non dans les poches de certains dirigeants), plus, les forces vives du pays, sachant qu'elles ne peuvent s'installer ailleurs, crois-tu que ce ne soit pas une incitation au développement ?
Savons-nous ce qu'est devenu le projet d'électrification de Borloo ?

edit : http://www.energiespourlafrique.org/

ça ne bouge plus ...

Pour en revenir au fil : je suis favorable à la mise en place de quotas.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 22062
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par Jeff Van Planet » 18 juin 2019, 19:46:18

Spartiate a écrit :
17 juin 2019, 22:39:05
Mesure très démago et sans efficacité. De plus, le gouvernement s'oriente vers des quotas d'immigration économique. Bref, vider les pays d'émigration de leurs forces vives. Good job.
un truc que j'ai pas compris: pourquoi "vider les pays d'émigration de leurs forces vives"?
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2829
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par Spartiate » 18 juin 2019, 23:22:20

Si tu crées un appel d'air en demandant à tous les hauts diplômés de venir dans ton pays, tu appauvris le pays d'émigration.

Certains peuvent trouver ça normal, au nom de la compétitivité entre les pays, ou de la logique "les autres le font, pourquoi pas nous ?" mais il ne faudra pas s'étonner des conséquences.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par johanono » 19 juin 2019, 08:34:20

Spartiate a écrit :
18 juin 2019, 23:22:20
Si tu crées un appel d'air en demandant à tous les hauts diplômés de venir dans ton pays, tu appauvris le pays d'émigration.

Certains peuvent trouver ça normal, au nom de la compétitivité entre les pays, ou de la logique "les autres le font, pourquoi pas nous ?" mais il ne faudra pas s'étonner des conséquences.
Oui, c'est vrai, on appauvrit un peu les pays d'émigration en faisant venir leurs diplômés (encore que le propos doit être nuancé car ces immigrés diplômés renvoient souvent de l'argent à leur famille restée au pays).

Mais a-t-on le choix ?

La France est aujourd'hui un pays qui fait fuir ses diplômés, ses chercheurs, ses têtes pensantes, et qui, en contrepartie, recrute des bac-10 en provenance d'Afrique. Il ne faut pas s'étonner, dès lors, si la France décline. Il convient de remédier à cette situation, et cela ne peut passer que par une sélection de nos immigrés.

Avatar du membre
signora
Messages : 4945
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par signora » 19 juin 2019, 10:07:05

@Spartiate
Si tu crées un appel d'air en demandant à tous les hauts diplômés de venir dans ton pays, tu appauvris le pays d'émigration.

Certains peuvent trouver ça normal, au nom de la compétitivité entre les pays, ou de la logique "les autres le font, pourquoi pas nous ?" mais il ne faudra pas s'étonner des conséquences.
Il faudra bien mettre fin à l'état inverse, qui consiste à accueillir tous ceux qui n'ont pas de formation, voire ceux qui posent problème chez eux, en mettant en péril l'état de notre système social : financé à crédit !
Ce sont ces gens qu'il faut aider à rester chez eux, mais tu as raison il n'est pas bon de faire venir chez nous les diplomés de ces pays.
Pour cela :
bien insister pour que les étudiants qui se forment en France rentrent chez eux ;
accentuer l'aide au développement de ces pays.

Donc, oui, il faut "choisir" les immigrés qui souhaitent s'installer en France, en fonction des postes à pourvoir.

On peut aussi espérer que ces diplômés aiment suffisamment leur pays pour avoir envie de se battre sur place pour son développement ...
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Papibilou
Messages : 10156
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par Papibilou » 19 juin 2019, 19:02:42

Si je récapitule:
- les quotas ne règlent pas l'immigration illégale.
- les quotas ne peuvent avoir pour conséquence de vider les pays africains de leurs cerveaux.
- les quotas n' empêcheront pas l'Afrique de passer à 2 milliards d'habitants et les migrations d'augmenter de manière exponentielle.

Les quotas ne règlent donc que très partiellement un problème qui va devenir considérable dans les années à venir. Et nous savons que la non résolution de ce problème amènera l'extrême droite au pouvoir de manière inéluctable.

Ce problème doit donc trouver d'autres modes de résolution même si les quotas peuvent être un faible palliatif.
Le premier problème à régler me semble être la limitation des naissances. Une limitation provoquerait un enrichissement des pays et limiterait fortement les migrations. Les pays riches doivent donc proposer un deal aux pays africains.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12266
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quotas d'immigration: le débat relancé

Message non lu par Yakiv » 19 juin 2019, 19:10:39

johanono a écrit :
18 juin 2019, 08:37:27
N'importe quel pays qui se respecte choisit qui il accueille sur son territoire. Il choisit le nombre de gens qu'il désire accueillir. Il choisit aussi l'origine et le profil professionnel des gens qu'il veut accueillir (parce qu'accueillir un médecin roumain ou un ingénieur indien, ce n'est pas la même chose qu'accueillir un bac-10 en provenance d'Afrique).

Cependant, cette histoire de quotas ne suffit pas : encore faut-il être capable de les faire respecter, c'est-à-dire d'expulser les clandestins qui se présentent à nos frontières et qui ne remplissent pas les critères définis. Or en pratique, on sait que les procédures d'expulsion sont peu appliquées.
Je suis vraiment très opposé à ce qu'un pays comme la France passe commande chez les pauvres pour obtenir la crème de la crème à pas cher.

Et ce qui est le plus choquant quelque part, c'est qu'on trouve des partisans de cette mesure chez les souverainistes et les opposants à la mondialisation sauvage (ou en tout cas qui l'affirment).

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré