L'EN, victime des marchés publics ?

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
En ligne
Avatar du membre
Hector
Messages : 11164
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: L'EN, victime des marchés publics ?

Message non lu par Hector » 23 juin 2019, 11:26:08

pierre30 a écrit :
23 juin 2019, 07:46:59
Hier je discutais avec un artisan qui traite un chantier pour une chaîne télé publique. Il m'a dit que le client est chiant (il faut se faire référencer avec plein de paperasse pénible pour un artisan, ils payent 2 mois après la fin sans verser d'accompte, exigent des dates d'intervention du genre 13 au 16 août, etc ). Du coup les petites boites n'y vont pas. Lui y va et facture plein pot.
Et si une grosse boîte traite la commande pour un petit chantier, c'est encore plus cher.
Je suppose que c'est pareil pour l'EN.
Tout à fait. Quand on offre sur un marché public, il faut affronter une masse bureaucratique qui génère une chienlit de paperasse, prévoir d'arroser machin et bidule en billets de banque discrètement, et prévoir le risque de difficultés à faire enregistrer ses factures et même à de se faire payer à + l'infini. Tout a un prix.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'EN, victime des marchés publics ?

Message non lu par Nombrilist » 23 juin 2019, 13:17:46

Hector a écrit :
23 juin 2019, 11:26:08
pierre30 a écrit :
23 juin 2019, 07:46:59
Hier je discutais avec un artisan qui traite un chantier pour une chaîne télé publique. Il m'a dit que le client est chiant (il faut se faire référencer avec plein de paperasse pénible pour un artisan, ils payent 2 mois après la fin sans verser d'accompte, exigent des dates d'intervention du genre 13 au 16 août, etc ). Du coup les petites boites n'y vont pas. Lui y va et facture plein pot.
Et si une grosse boîte traite la commande pour un petit chantier, c'est encore plus cher.
Je suppose que c'est pareil pour l'EN.
Tout à fait. Quand on offre sur un marché public, il faut affronter une masse bureaucratique qui génère une chienlit de paperasse, prévoir d'arroser machin et bidule en billets de banque discrètement, et prévoir le risque de difficultés à faire enregistrer ses factures et même à de se faire payer à + l'infini. Tout a un prix.
Je ne peux qu'approuver. Il n'y a pas pire client que l'administration.

pierre30
Messages : 9024
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: L'EN, victime des marchés publics ?

Message non lu par pierre30 » 24 juin 2019, 08:38:20

Certaines grosses boites ne sont pas très vertueuses non plus. Ils payent mais il vaut mieux attendre d'avoir le bon de commande signé avant de bouger un doigt, même si le chantier est urgent et incontournable. Juste pour qu'ils se bougent un peu plus.

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré