Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par politicien » 19 août 2019, 19:46:54

Brexit: Londres menace de fermer les frontières dès le 31 octobre

Boris Johnson a invité lundi l'Allemagne et la France à ouvrir la voie à un compromis sur le Brexit, tout en assurant à nouveau que le Royaume-Uni était prêt à quitter l'Union européenne sans accord, le 31 octobre.

Le gouvernement du premier ministre britannique Boris Johnson a dit lundi vouloir mettre «immédiatement» fin à la libre circulation des personnes en cas de Brexit sans accord le 31 octobre, un durcissement de position par rapport au précédent gouvernement.

Boris Johnson dénonce la «collaboration terrible» avec l'Union européenne
«Nos amis européens ne bougent pas (...) Ils ne font aucun compromis sur l'accord de retrait, même s'il a été rejeté trois fois» par le Parlement britannique, a affirmé le Premier ministre britannique, lors de son intervention en direct sur Facebook.

L'ancienne première ministre Theresa May, à qui Boris Johnson a succédé le 24 juillet, prévoyait une «période de transition» même en cas d'absence d'accord de divorce avec l'UE, permettant aux citoyens européens de se rendre au Royaume-Uni, d'y travailler ou d'y étudier sans démarches particulières. La «libre circulation telle qu'elle existe actuellement se terminera le 31 octobre quand le Royaume-Uni quittera l'UE», a indiqué une porte-parole du 10 Downing Street.

«Par exemple, nous introduirons immédiatement des règles plus strictes en matière de criminalité pour les personnes entrant au Royaume-Uni», a-t-elle ajouté, précisant que les autres changements immédiats en vue de la mise en place d'un nouveau système d'immigration étaient «en cours d'élaboration». Elle a rappelé que Boris Johnson souhaitait introduire un système à points, sur le modèle de l'Australie.

«Une discrimination généralisée»
The3million, association défendant les intérêts des quelque 3,6 millions de citoyens européens résidant au Royaume-Uni, s'est offusquée de cette annonce. «C'est irresponsable et cela ouvre la porte à une discrimination généralisée», a-t-elle tweeté. Selon le gouvernement, à la fin juillet, plus d'un million d'Européens avaient obtenu un statut de «résident permanent» pour continuer à vivre dans le pays après le Brexit.

(...)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/brexi ... s-20190819
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Hector
Messages : 11502
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par Hector » 19 août 2019, 21:25:58

Johnson n'est pas en position de force, et pourtant il roule les mécaniques.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26215
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par El Fredo » 19 août 2019, 23:11:08

Il nous menace avec un pistolet à eau vide, tel le clown qu'il est.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Hector
Messages : 11502
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par Hector » 20 août 2019, 10:40:42

Nous sommes d'accord. Mettre les européens résidents dehors soit 3 millions de personnes reviendrait à provoquer l'écroulement de l'économie britannique. D'autre part en cas de Brexit dur "no deal" non préparé, l'économie britannique ne recevrait plus de marchandises pendant plusieurs semaines le temps de prendre les mesures d'urgence au niveau des douanes et des frontières.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par wesker » 20 août 2019, 19:32:02

Ils retrouvent leur liberté et préfèrent respecter la volonté de la majorité que de satisfaire aux prédicateurs d'apocalypses dont nous savons bien qu'ils n'ont plus de crédibilité.

Concernant la marchandise et l'approvisionnement de l'économie, le commerce international exista bien avant l'Union Européenne et existera bien après....par ailleurs les britanniques disposent d'industries, d'agricultures et sont parfaitement en capacité d'effectuer des accords commerciaux comme le pratiquent la quasi totalité des pays du monde mais que nous ne pouvons pas faire, par exemple avec des pays tels que l'Iran, au prétexte que notre appartenance à l'Union Européenne nous contraint à respecter des règles de libre échange, adaptées ou non à certains secteurs économiques.

Papibilou
Messages : 10249
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par Papibilou » 22 août 2019, 09:26:40

wesker a écrit :
20 août 2019, 19:32:02
Ils retrouvent leur liberté et préfèrent respecter la volonté de la majorité que de satisfaire aux prédicateurs d'apocalypses dont nous savons bien qu'ils n'ont plus de crédibilité.

Concernant la marchandise et l'approvisionnement de l'économie, le commerce international exista bien avant l'Union Européenne et existera bien après....par ailleurs les britanniques disposent d'industries, d'agricultures et sont parfaitement en capacité d'effectuer des accords commerciaux comme le pratiquent la quasi totalité des pays du monde mais que nous ne pouvons pas faire, par exemple avec des pays tels que l'Iran, au prétexte que notre appartenance à l'Union Européenne nous contraint à respecter des règles de libre échange, adaptées ou non à certains secteurs économiques.
L'avenir vous donnera peut-être raison, mais je serais vous je me montrerais plus prudent dans vos affirmations :
https://www.lemonde.fr/economie/article ... 3234.html7

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par politicien » 22 août 2019, 22:22:50

« On peut encore trouver un accord » : reçu à l’Elysée, Boris Johnson insiste sur un Brexit le 31 octobre

Près de deux mois avant la date officielle du Brexit – prévu le 31 octobre –, Emmanuel Macron et Boris Johnson ont adopté, jeudi 22 août, un ton plus conciliant au cours de leur rencontre à l’Elysée. « Je pense que nous pouvons avoir un accord et un bon accord », a fait savoir le premier ministre britannique, tout en rappelant :

« Nous devons quitter l’Union européenne le 31 octobre, quelle que soit la situation, avec ou sans accord. »

Le président français s’est montré plus prudent mais s’est déclaré « confiant » sur le fait qu’une solution puisse être trouvée « dans les trente prochains jours » entre Londres et les Vingt-Sept. M. Macron s’est ainsi placé sur la même ligne que la chancelière allemande Angela Merkel qui, en recevant M. Johnson mercredi, avait jugé possible de trouver « dans les trente prochains jours » un accord pour éviter un « Brexit dur ».

« Je suis, comme la chancelière Merkel, confiant sur le fait que l’intelligence collective, notre volonté de construire, doit nous permettre de trouver quelque chose d’intelligent dans les trente jours s’il y a une bonne volonté de part et d’autre, et c’est ce que je veux croire », a-t-il ajouté devant la presse, estimant que « l’avenir du Royaume-Uni ne peut se trouver qu’en Europe ».
Débat sur la frontière irlandaise

Il faut pour cela trouver un terrain d’entente sur la question du « backstop », ou « filet de sécurité », à la frontière irlandaise, qui empoisonne les débats sur le Brexit et dont M. Johnson réclame le retrait.

(...)

https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Papibilou
Messages : 10249
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par Papibilou » 23 août 2019, 16:00:03

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que Macron et Johnson ont joué au plus hypocrite et je les classerais ex aequo. Macron parce qu'aux yeux des autres pays européens dont il veut apparaître le leader, il ne veut pas se montrer trop clivant. Johnson, parce qu'il veut faire croire à l'opinion britannique que si il y a eu un no deal c'est la faute de l'UE.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par wesker » 23 août 2019, 23:42:41

Johnson (et pourtant ce n'est pas ma "came idéologique") a, au moins le souci de faire prévaloir la volonté que les britanniques exprimèrent par référendum, chose qu'on ne peut sincèrement lui reprocher.

Qu'il parvienne ou pas à trouver un accord avec l'Union Européenne ne dépend que de la capacité des négociations à accepter le compromis et la réalité, à savoir le départ de l'Union Européenne, or depuis le débat ils refusent que cette hypothèse trouvent une traduction concrète et politique.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 22119
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par Jeff Van Planet » 24 août 2019, 09:24:53

Au moins may a essayé de ne pas casser le pays en faisant de son mieux pour trouver un accord avantageux pour tous. Lui il est prêt à ne pas faire d'accord du tout. Ne pense-t-il pas aux conséquences?
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Papibilou
Messages : 10249
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par Papibilou » 24 août 2019, 10:32:00

wesker a écrit :
23 août 2019, 23:42:41
Johnson (et pourtant ce n'est pas ma "came idéologique") a, au moins le souci de faire prévaloir la volonté que les britanniques exprimèrent par référendum, chose qu'on ne peut sincèrement lui reprocher.

Qu'il parvienne ou pas à trouver un accord avec l'Union Européenne ne dépend que de la capacité des négociations à accepter le compromis et la réalité, à savoir le départ de l'Union Européenne, or depuis le débat ils refusent que cette hypothèse trouvent une traduction concrète et politique.
Non, il veut gouverner c'est tout.
Les britanniques se sont exprimés c'est fait mais sauriez vous dire s'ils se sont exprimés pour un Brexit dur ou une sortie avec accord avec l'UE ? Surement pas. Sauriez vous dire si les britanniques se sont prononcés en connaissance de cause ou pas ? Et s'il y a , comme je le pense, des élections prochaines, il y aura sans doute non les conservateurs contre les travaillistes mais 3 positions au choix: hard Brexit, soft Brexit et pas de sortie du tout.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par wesker » 24 août 2019, 15:26:14

Papibilou

S'ils avaient voté en faveur du "remain", poserions nous ces questions ? Je ne le pense pas, nous considérerions qu'ils adhèrent à toutes les orientations de l'Union Européenne, nous affirmerions qu'ils ont voté démocratiquement et qu'ils doivent être respecté, pourquoi refuser l'idée qu'ils ne veulent pas rester au sein de l'Union Européenne ? Pourquoi continuer à prétendre qu'il n'y a pas d'alternative à l'appartenance à cette architecture fédérale, alors qu'ils refusèrent la monnaie unique et que leur économie ne fut pas pénalisée pour autant ?

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 22119
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par Jeff Van Planet » 24 août 2019, 15:52:34

Papibilou a écrit :
24 août 2019, 10:32:00
wesker a écrit :
23 août 2019, 23:42:41
Johnson (et pourtant ce n'est pas ma "came idéologique") a, au moins le souci de faire prévaloir la volonté que les britanniques exprimèrent par référendum, chose qu'on ne peut sincèrement lui reprocher.

Qu'il parvienne ou pas à trouver un accord avec l'Union Européenne ne dépend que de la capacité des négociations à accepter le compromis et la réalité, à savoir le départ de l'Union Européenne, or depuis le débat ils refusent que cette hypothèse trouvent une traduction concrète et politique.
Non, il veut gouverner c'est tout.
Les britanniques se sont exprimés c'est fait mais sauriez vous dire s'ils se sont exprimés pour un Brexit dur ou une sortie avec accord avec l'UE ? Surement pas. Sauriez vous dire si les britanniques se sont prononcés en connaissance de cause ou pas ? Et s'il y a , comme je le pense, des élections prochaines, il y aura sans doute non les conservateurs contre les travaillistes mais 3 positions au choix: hard Brexit, soft Brexit et pas de sortie du tout.
Tout à fait.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Papibilou
Messages : 10249
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par Papibilou » 25 août 2019, 08:59:26

wesker a écrit :
24 août 2019, 15:26:14
Papibilou

S'ils avaient voté en faveur du "remain", poserions nous ces questions ? Je ne le pense pas, nous considérerions qu'ils adhèrent à toutes les orientations de l'Union Européenne, nous affirmerions qu'ils ont voté démocratiquement et qu'ils doivent être respecté, pourquoi refuser l'idée qu'ils ne veulent pas rester au sein de l'Union Européenne ? Pourquoi continuer à prétendre qu'il n'y a pas d'alternative à l'appartenance à cette architecture fédérale, alors qu'ils refusèrent la monnaie unique et que leur économie ne fut pas pénalisée pour autant ?
La question n'est pas de savoir s'ils veulent rester ou pas mais de savoir si c'est un Brexit dur ou avec accord. Et sur ce point on ne leur a pas posé la question. Mais si vous avez la réponse .. dur ou pas ???

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Boris Johnson Premier Ministre, en avant vers le Brexit

Message non lu par politicien » 25 août 2019, 09:32:54


Johnson retranchera la note du Brexit en cas de "no deal"

LONDRES, 25 août (Reuters) - Boris Johnson va prévenir les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne que la Grande-Bretagne déduira 30 milliards de livres sterling (33 milliards d'euros environ) de la facture du Brexit si les Vingt-Sept n'acceptent pas de revoir l'accord de divorce, rapporte dimanche le Mail on Sunday.

D'après Sky News, le Premier ministre britannique dira lors de son entretien avec le président du Conseil européen Donald Tusk, dimanche au sommet du G7 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), que Londres s'acquittera seulement d'une note de 9 milliards de livres sterling (9,8 milliards d'euros environ) en cas de sortie de l'UE sans accord ("no deal").

Theresa May, dont Boris Johnson a pris en juillet la succession à la tête du Parti conservateur et du gouvernement britanniques, avait convenu dans le cadre de l'accord de Brexit négocié avec Bruxelles que Londres débourserait une somme estimée à près de 40 milliards de livres sterling pour le divorce.

Le Mail on Sunday, qui ne cite pas ses sources, écrit que les conseillers juridiques du gouvernement britannique ont établi que la Grande-Bretagne n'aurait à payer aucun coût relatif à une période de transition dans l'éventualité d'un "no deal".

(...)

https://www.zonebourse.com/actualite-bo ... -29112552/
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Camille