Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Répondre
Avatar du membre
Hector
Messages : 11502
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Hector » 28 juil. 2019, 20:25:55

Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers
Dans certains secteurs d’activité, le pourcentage de travailleurs de nationalité étrangère oscille entre 7% et 32%.

«Métier recherche désespérément candidats». Ce slogan résume l’un des maux de l’économie française: des emplois sont disponibles mais ne trouvent pas preneurs. Face à cette pénurie de main-d’œuvre, des travailleurs étrangers sont alors recrutés. Illustration cet été: une cinquantaine de Tunisiens ont été embauchés pour travailler dans la restauration en Bretagne. «Il y a eu un accord entre les gouvernements français et tunisien pour offrir des postes en CDI à des Tunisiens», explique au Figaro Hervé Becam, vice-président de l’union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH). Autre exemple: le programme HOPE (Hébergement Orientation Parcours vers l’Emploi). Lancé en 2017 et copiloté par la direction générale des étrangers en France (DGEF) du ministère de l’Intérieur et le ministère du Travail, il sert à l’accompagnement des réfugiés par l’emploi. Son but: recruter 1500 réfugiés par an sur des emplois en manque de candidats en France.


Dans le jargon économique, les métiers en pénurie de main-d’œuvre ont un nom: on les appelle les métiers «en tension». En juin, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, indiquait qu’il y avait 688.000 offres d’emploi non pourvues sur le site de Pôle emploi. Un constat qui peut surprendre, dans un pays qui compte 5,9 millions de chômeurs. Quels sont ces métiers qui peinent à recruter en France? L’enquête «besoins en main-d’œuvre» (BMO) de Pôle emploi permet d’en savoir plus.

Emplois_28072019_Figaro_1.JPG
Emplois_28072019_Figaro_1.JPG (36.2 Kio) Vu 1564 fois
Les travailleurs étrangers en France: que disent les chiffres?
Parmi ces métiers qui connaissent des difficultés de recrutement sur le territoire national, certains embauchent donc des travailleurs étrangers. Contactés par Le Figaro, ni le ministère du Travail ni celui de l’Intérieur n’ont été en mesure de nous communiquer des chiffres officiels sur le nombre de travailleurs de nationalité étrangère en France. Nous avons toutefois pu obtenir des données grâce à certaines fédérations professionnelles.
Emplois_28072019_Figaro_2.JPG
Emplois_28072019_Figaro_2.JPG (22.56 Kio) Vu 1564 fois
• La propreté et le nettoyage

Fort de 520.000 salariés, le secteur de la propreté compte 32% de salariés de nationalité étrangère dans ses effectifs (21% hors-UE et 11% intra-UE). Dans certains établissements de région parisienne, ce chiffre monte jusqu’à 80-90%, comme nous l’indique la fédération des entreprises de propreté (FEP).

• La sécurité privée

Dans le secteur de la sécurité privée (180.000 salariés), le pourcentage de travailleurs de nationalité étrangère s’élève à 20%. La majorité de ces travailleurs viennent du continent africain (notamment du Maghreb), comme nous l’explique le groupement des entreprises de sécurité (GES). «Avec autant de chômeurs en France, il est surprenant de devoir embaucher du personnel en dehors de la France», estime Frédéric Gauthey, président du GES, entité unique représentative de la sécurité privée en France. Il se dit particulièrement inquiet à l’approche des Jeux Olympiques de 2024, qui auront lieu à Paris. «Nous aurons besoin de 20.000 à 30.000 salariés juste pour cet évènement. Pour le moment, nous n’avons pas la solution car nous n’arrivons pas à embaucher», poursuit-il.

• Le bâtiment

Dans le bâtiment, 14,3% des salariés du secteur étaient de nationalité étrangère (une moitié hors-UE, une autre moitié intra-UE) en 2006, selon les chiffres de la fédération française du bâtiment (FFB). C’est la dernière année pour laquelle des données sont disponibles. En juillet 2018, la FFB indiquait dans un communiqué qu’elle porterait «une attention particulière à l’intégration des migrants». Exemple récent dans le département de la Creuse, où une formation de français est proposée aux réfugiés afin qu’ils puissent postuler à des emplois dans le bâtiment, comme le rapporte France 3 Nouvelle-Aquitaine. L’objectif est de remédier au manque de main-d’œuvre.

• L’hôtellerie-restauration

Le secteur de l’hôtellerie-restauration emploie, lui, 1 million d’actifs (parmi lesquels 400.000 saisonniers), dont 13% de nationalité étrangère. «Nous avons des difficultés à trouver des gens formés et disponibles. Nos entreprises s’adressent à Pôle emploi mais ne trouvent pas», déplore Hervé Becam, vice-président de l’union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH). Avant de poursuivre: «De plus en plus de migrants ayant un titre de séjour, répondent aux offres d’emploi et donnent satisfaction. Nos métiers donnent des possibilités de formation très courte». Pour rappel, il y a un an, les représentants de l’hôtellerie-restauration avaient fait pression sur le gouvernement pour qu’il facilite le recrutement de migrants.

(...)

Dernier point: Jean-Christophe Dumont et Cécile Thoreau s’interrogent sur un changement majeur à venir sur le marché du travail. «Avec l’automatisation, 14% des emplois sont amenés à disparaître. Cela concerne 40% de l’emploi immigré avec des tâches pénibles: l’emploi à la chaîne, des activités de caissiers ou de manutentionnaires.... Dans ce contexte, on peut s’interroger sur le rôle de l’immigration de travail et sur la nécessité de faire venir des travailleurs pour combler les besoins de main-d’œuvre dans certains secteurs spécifiques où les besoins de main-d’œuvre persistent», concluent-ils.
Emplois_28072019_Figaro_2.JPG
Emplois_28072019_Figaro_2.JPG (22.56 Kio) Vu 1564 fois
On parle souvent de ce problème, voilà des chiffres. Source Le Figaro.fr, [Edit : on va commencer le débat sereinement...]
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par johanono » 28 juil. 2019, 20:52:53

Toutes ces entreprises qui ne trouvent pas à embaucher n'ont d'autre choix que de se tourner vers des travailleurs étrangers, plus volontaires et moins feignants que les gens de chez nous. Vu tout le mal que je pense de l'immigration de masse, ça me fait mal au cœur de dire ça, mais je crois que c'est nécessaire pour notre pays.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59980
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Nombrilist » 28 juil. 2019, 20:54:08

J'aimerais bien savoir combien sont payés ces immigrés.

Avatar du membre
Hector
Messages : 11502
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Hector » 28 juil. 2019, 21:02:51

Je voyais pas plus tard qu'hier à la télé un reportage sur la Pologne. La Pologne a perdu 500 000 travailleurs partis chercher un monde meilleur en Scandinavie, UK, Allemagne et comme elle affiche une belle croissance supérieure à 5%/an elle manque de main d'oeuvre en général et bien entendu pour les emplois les moins qualifiés.
Le gouvernement polonais est moins stupide que le nôtre, et il n'accepte pas les immigrés musulmans d'Afrique ou d'Asie, qui sont incompatibles avec les catholiques polonais. Il fait venir beaucoup d'ukrainiens et de russes, mais n'aime peut-être pas trop les orthodoxes non plus. Je voyais qu'il y a une filière d'immigration indienne, des indiens tout heureux de bosser pour Delivero.
Mais le gouvernement polonais a une stratégie, montrée du doigt car ce n'est pas bien d'établir des quotas sur bases nationales, ethniques et religieuses: il est en train de passer un accord avec les Philippines. Les philippins sont assez bosseurs, pas trop mal éduqués, et surtout très catholiques, donc tout à fait compatibles. Accessoirement, ce sont de joyeux lurons en terme de fiesta, musique, dance voire plus.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par johanono » 28 juil. 2019, 21:20:23

Il y a deux problématiques différentes :
- Faut-il faire venir de la main-d'œuvre étrangère pour répondre à la pénurie de main-d'œuvre qui touche certains métiers ?
- Faut-il sélectionner les immigrés selon leur origine ?

Pour moi, la réponse à ces deux questions est oui.

Une réserve toutefois. Peut-on trouver, pour ces métiers là, une main d'oeuvre étrangère compatible avec notre culture judéo-chrétienne ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59980
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Nombrilist » 28 juil. 2019, 21:25:20

Si on fait venir des immigrés, il serait a minima logique d'appliquer la préférence Européenne.

En ligne
Avatar du membre
Snark
Messages : 2851
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Snark » 28 juil. 2019, 21:27:57

johanono a écrit :
28 juil. 2019, 21:20:23
Il y a deux problématiques différentes :
- Faut-il faire venir de la main-d'œuvre étrangère pour répondre à la pénurie de main-d'œuvre qui touche certains métiers ?
- Faut-il sélectionner les immigrés selon leur origine ?

Pour moi, la réponse à ces deux questions est oui.

Une réserve toutefois. Peut-on trouver, pour ces métiers là, une main d'oeuvre étrangère compatible avec notre culture judéo-chrétienne ?
Avec des salaires plus décents il y aurait plus de candidats nationaux .
Avec moins de dumping social le recours aux travailleurs détachés seraient moins avantageux .

Les employeurs se fichent de la culture judéo-chrétienne , ils ont plutôt la culture
de la réduction des charges chque fois qu'elle est possible .
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11253
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Nolimits » 28 juil. 2019, 21:38:25

Et avec des "si" , Coluche disait "t'es pas né, t'es pas mort".
On fait avec une situation donnée et on tente de la faire basculer vers du "meilleur". Si tant est qu'on arrive à tomber d'accord sur le "meilleur"...et on le voit à l'échelle de ce fofo...pas facile de trouver un accord.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59980
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Nombrilist » 28 juil. 2019, 21:40:14

Moi j'aimerais vraiment savoir de quels salaires et de quelles conditions de travail on parle. Sinon, c'est compliqué de commenter.

En ligne
Avatar du membre
Snark
Messages : 2851
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Snark » 28 juil. 2019, 21:54:10

Nombrilist a écrit :
28 juil. 2019, 21:40:14
Moi j'aimerais vraiment savoir de quels salaires et de quelles conditions de travail on parle. Sinon, c'est compliqué de commenter.
Il ne manque pas d'agences d'intérim pour vous renseigner .

https://www.asd-int.com/comment-detache ... vendanges/
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
Hector
Messages : 11502
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Hector » 28 juil. 2019, 22:27:45

Je recherche 5 ingénieurs, j'ai zéro candidat.

Profils de postes:
- Français et anglais nickel requis. 50% du temps en déplacement dont une grande partie au grand international.
- Diplômé Grandes Ecoles d'Ingénieurs françaises ou Bsc+MSc étranger ou français. Nous donnons un plus pour les PhD.
- Postes à dominante technique
- Retraite maison. Participation/intéressement attractif.
- 3 expérimentés, la quarantaine. Salaire de base 70-80 k€ + bonus variable 0-20%
- 2 jeunes: 45 à 55 k€ fonction débutant ou 1ère expérience + 0-15% de variable
- évolution de carrière au sein d'un grand groupe
- postes basés à Paris - La Défense
- les islamo-gauchistes, les populistes d'ED et d'EG ne seront pas compatibles avec l'équipe de direction, ce qui n'est pas dit dans les annonces. Mais nous savons interviewer les candidats et nous renseigner ... Nous sommes néanmoins des gens tout à fait sympathiques et affables.

Mes dernières recrues sont des chinois.e.s et un.e maghrebin.e. Je vais passer aux indiens et philippins.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59980
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Nombrilist » 29 juil. 2019, 07:53:24

ça m'étonne un peu ton post. Bon déjà, pour un grand groupe, les salaires proposés n'ont rien d'exceptionnel. Donc, débaucher de vrais talents 40+, à moins de rajouter 20-30 k€ mini, tu peux oublier. Ensuite, je suis très étonné que vous ne trouviez personne en jeune, au vu du nombre d'ingénieurs et de docteurs qui sortent de nos école chaque année.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 3808
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par les orteils » 29 juil. 2019, 09:00:03

Nombrilist a écrit :
28 juil. 2019, 20:54:08
J'aimerais bien savoir combien sont payés ces immigrés.
Au moins au SMIC. ll se trouve qu'une cohorte de migrants a atterri dans ma commune. Je m'en suis occupé avec d'autres : cours de français, mais aussi "éducation" : respect des horaires, le travail d'abord, la religion après, politesse etc.
Tous ceux qui ont eu leurs papiers (l'OFPRA fait très bien son travail, mais c'est long) ont un travail (ça va de l'égorgeur de poulets au peintre, jardinier, menuisier en passant par manoeuvre dans le bâtiment, agent d'entretien). Certains ont eu une formation AFPA. J'ai eu l'occasion de discuter avec de nombreux chefS d'entreprise : les jeunes Français arrivent en retard, la casquette à l'envers, "combien tu me donnes ?", oui mais je voudrais pas travailler telle ou telle demi-journée. Même pour un poste de déménageurs à 1700 €/mois ils ne trouvaient pas.
Tous les patrons sont très satisfaits de leurs recrues immigrées, consciencieuses. Il faudrait aussi que les parents éduquent un peu leurs rejetons français ou assimilés.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Hector
Messages : 11502
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Ces métiers boudés par les Français qui se tournent vers les travailleurs étrangers

Message non lu par Hector » 29 juil. 2019, 21:02:52

Nombrilist a écrit :
29 juil. 2019, 07:53:24
ça m'étonne un peu ton post. Bon déjà, pour un grand groupe, les salaires proposés n'ont rien d'exceptionnel. Donc, débaucher de vrais talents 40+, à moins de rajouter 20-30 k€ mini, tu peux oublier. Ensuite, je suis très étonné que vous ne trouviez personne en jeune, au vu du nombre d'ingénieurs et de docteurs qui sortent de nos école chaque année.
Le salaire peut-être; toutefois 75 k€ pour un gars d'à peine 40 ans avec 12% de bonus (la maille sur une échelle 0-20%) cela fait 84 k€, et je te dis que ce n'est pas si mal. Surtout avec une retraite maison et 4000 € de participation-intéressement.
Nous avons le sentiment que ce sont les 50% du temps en déplacement et les postes techniques qui rebutent les candidats.

Par ailleurs, le phénomène est complètement nouveau. Jusqu'à l'été 2018, j'avais beaucoup de candidats et là c'est la panne.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré