Le budget de l'Etat va mieux ?

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 14 août 2010, 08:02:00


Non, je ne vais pas ressasser à l'infini les mêmes évidences.

La France excède depuis longtemps de taux de divergence admis par l'euro, et n'a évité son expulsion du système que grâce à l'indulgence de ses partenaires.

Ele a un délai pour rentrer dans les clous.

Déjà, il est clair qu'elle n'y parviendra pas, mais aussi qu'elle ne pourra demander un prolongement que si elle a sérieusement réduit son retard.

Alors, la consommation, oui, mais accessoirement.
sauf que :
seuls deux pays sont sur les critères de convergence
la France est un pays moteur de l'UE autant par la consommation (cf les Duster de Daccia qui ont donné bien de l'emploi en roumanie et qui sont à la base de modèles français, imaginés en France et très consommés en France) que par sa production, agricole et vinicole notamment.
Elle n'a pas été gardée "par indulgence" mais par nécessité, surtout vis à vis de l'Allemagne qui voit avec plaisir ses produits exporté vers la France.
Alors, la consommation, oui, mais accessoirement.
sachant que :
->La France est centrée sur son marché intérieur (cf les exportations qui ont du mal à reprendre, malgré la hausse du blé)
->Le pouvoir d'achat des français est la seule chose à ne pas avoir souffert de la crise
->Le taux du livret A est très bas
->On prend des mesures du type "renforcement du prêt à taux 0"
Comment peux-tu dire que la consommation est "accessoire"?
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 août 2010, 12:09:00

seuls deux pays sont sur les critères de convergence
Ponctuellement, suite à la crise, c'est exact. Mais pour la France, c'est endémique.

Pour vos exportations, c'est 25 % du PIB : faible, mais pas négligeable. Mais ceci n'a rien à voir.

Quand je dis "accessoire" (avec un oui, remarque), c'est de manière plus générale.

Vos 25 % d'exportations et vos 27% d'importations, cela représente plus de 50 % de votre PIB directement lié à votre monnaie.

Il ne faut pas croire qu'une monnaie dévaluée (qui pénaliserait vos importations, serait prodigieusement intéressantes pour vos exportations : les marchés aiment la stabilité monétaire, et vos contrats devraient être libellés en dollars ou en euros.

Bref, je confirme : la consommation,  oui, mais il faut voir d'abord l'essentiel : l'allègement de la dette.

Qui ne se fera pas au détriment de laconsommation, d'ailleurs.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 14 août 2010, 12:25:00

mais il faut voir d'abord l'essentiel : l'allègement de la dette.
Ce n'est pas l'essentiel ! L'essentiel c'est de repartir sur une stabilité économique, de réduire les dépenses dues à cette instabilité (chômage, pré retraites)... Or quoi de mieux que de créer, pour cela de la demande? Oui, la demande crée de l'emploi, donc réduit les dépenses et donc le déficit, sans compter que ça augmente les recettes (TVA + cottisations + impôts sur le revenu) et donc fait baisser la dette. La consommation est loin d'être accessoire, elle est même prioritaire dans un pays comme le notre, comme tu l'as dit, notre consommation intérieure représente 102% (puisque 25% exporté mais 27% importé...)du PIB, c'est pas rien !
Qui ne se fera pas au détriment de laconsommation, d'ailleurs.
tout dépend de comment tu réduis la dette... et puis tout dépend car si on aumente le PIB, la dette, en % du PIB aura tendance à baisser alors qu'on peut continuer à avoir un déficit absolu très grand !
De plus, même avant la crise peu de pays avaient les critères de convergence. Et parmis eux, il y avait l'Espagne, le portugal et l'angleterre, pays qui souffrent plus que la France !
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26106
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 14 août 2010, 12:41:00

mps a écrit :Vos 25 % d'exportations et vos 27% d'importations, cela représente plus de 50 % de votre PIB directement lié à votre monnaie.
Tehehe. C'est la balance commerciale qui compte dans le PIB, les exportations auxquelles on soustrait les importations. Donc ça fait -2%.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59200
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 14 août 2010, 12:54:00

"Il ne faut pas croire qu'une monnaie dévaluée (qui pénaliserait vos importations, serait prodigieusement intéressantes pour vos exportations : les marchés aiment la stabilité monétaire, et vos contrats devraient être libellés en dollars ou en euros."

D'après les infos du Canard Enchaîné, les exportations de produits de luxe ont bondi de 150% grâce à la dévaluation de l'Euro.

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 14 août 2010, 16:00:00

mps a écrit : [table cellpadding="0" cellspacing="0" border="0" width="100%"][tr][td colspan="1" rowspan="1" width="100%"][/td][td colspan="1" rowspan="1" valign="top"]Image Image[/td][/tr][tr][td colspan="2" rowspan="1"]Tu retombes dans tes premiers travers mps, argumente ou alors ne dis rien.
[/td][/tr][/table]

Non, je ne vais pas ressasser à l'infini les mêmes évidences.

La France excède depuis longtemps de taux de divergence admis par l'euro, et n'a évité son expulsion du système que grâce à l'indulgence de ses partenaires.

Ele a un délai pour rentrer dans les clous.

Déjà, il est clair qu'elle n'y parviendra pas, mais aussi qu'elle ne pourra demander un prolongement que si elle a sérieusement réduit son retard.

Alors, la consommation, oui, mais accessoirement.
La consommation est UN des moteurs de la croissance. On oublie souvent les deux autres : Les investissements directs et les exportations.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 14 août 2010, 16:05:00

artragis a écrit :
mais il faut voir d'abord l'essentiel : l'allègement de la dette.
Ce n'est pas l'essentiel ! L'essentiel c'est de repartir sur une stabilité économique, de réduire les dépenses dues à cette instabilité (chômage, pré retraites)... Or quoi de mieux que de créer, pour cela de la demande? Oui, la demande crée de l'emploi, donc réduit les dépenses et donc le déficit, sans compter que ça augmente les recettes (TVA + cottisations + impôts sur le revenu) et donc fait baisser la dette. La consommation est loin d'être accessoire, elle est même prioritaire dans un pays comme le notre, comme tu l'as dit, notre consommation intérieure représente 102% (puisque 25% exporté mais 27% importé...)du PIB, c'est pas rien !

Qui ne se fera pas au détriment de laconsommation, d'ailleurs.
tout dépend de comment tu réduis la dette... et puis tout dépend car si on aumente le PIB, la dette, en % du PIB aura tendance à baisser alors qu'on peut continuer à avoir un déficit absolu très grand !
De plus, même avant la crise peu de pays avaient les critères de convergence. Et parmis eux, il y avait l'Espagne, le portugal et l'angleterre, pays qui souffrent plus que la France !
La relance par la demande, c'est l'unique réponse de certains à tous les problèmes.
Au point de s'aveugler et de ne pas voir que les recettes apportées par cette relance ne sont que le retour d'une partie de l'argent investi par l'Etat. Résultat, l'Etat investit 100 pour soutenir la consommation, et il récupère 80 ou 90 parce que cet argent peut servir à épargner ou à acheter des produits importés.  Au final, - 10 ou - 20 pour l'Etat.
Bravo le désendettement !
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 14 août 2010, 16:14:00

La relance par la demande, c'est l'unique réponse de certains à tous les problèmes.
Oui, de certains... La demande est un outil non négligeable, je ne fais que dire qu'il est important en France et donc qu'il n'est pas "accessoire".
Au point de s'aveugler et de ne pas voir que les recettes apportées par cette relance ne sont que le retour d'une partie de l'argent investi par l'Etat.
tout dépend de comment l'Etat investit, comment il équilibre ses financements.
Sur les 100 investit, il y a une partie incompressible : 20% dû à la TVA, TIPP etc.
Ensuite il y a une partie volante : les emplois créés, entre 60 et 75 via l'impôt sur le revenu, et une nouvelle fois la TVA et autre taxe de consommation.
On est donc sur 80-95... Oui, mais. Comme je l'ai dit si on laisse l'industrie se refaire, si on force les délocaliseur à relocaliser, si on dévalue la monnaie, alors on passera entre 95 et 110 et là tout change.
Enfin, il faut rappeler quelque chose : l'inflation est une arme pour le désendettement, il faut donc compter avec elle si on veut parler des dépenses totales de l'Etat. Sur le long terme-10 est soutenable donc, -20 ça commence à devenir difficile.

PS, comme pour toi, les chiffres sont à la louche.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 14 août 2010, 16:25:00

Résultat, l'Etat investit 100 pour soutenir la consommation, et il récupère 80 ou 90 parce que cet argent peut servir à épargner ou à acheter des produits importés. Au final, - 10 ou - 20 pour l'Etat.
Bravo le désendettement !
Un euro investi, qu'il soit public ou privé, peut au final rapporter beaucoup plus au circuit économique. Cela s'appelle la croissance. Parfois l'argent par en fumée, parfois non, cela dépend où on le met.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 14 août 2010, 16:26:00

Golgoth a écrit :
Résultat, l'Etat investit 100 pour soutenir la consommation, et il récupère 80 ou 90 parce que cet argent peut servir à épargner ou à acheter des produits importés. Au final, - 10 ou - 20 pour l'Etat.
Bravo le désendettement !
Un euro investi, qu'il soit public ou privé, peut au final rapporter beaucoup plus au circuit économique. Cela s'appelle la croissance. Parfois l'argent par en fumée, parfois non, cela dépend où on le met.
L'économie, c'est magique !
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 août 2010, 16:27:00

Ce n'est pas l'essentiel ! L'essentiel c'est de repartir sur une stabilité économique, de réduire les dépenses dues à cette instabilité (chômage, pré retraites)... Or quoi de mieux que de créer, pour cela de la demande? Oui, la demande crée de l'emploi

En fait, tu prends le problème à l'envers, me semble-t-il.

Tant qu'une bonne partie des recttes de l'Etat servent à payer les intérêts de la  dette, il est contraint de maintenir une taxation et des charges trop élevées.

Il fauut donc au plous tôt que les impôts payés servent au pays, et non à apurer de vieux comptes.

A partir de là, il y aura moyen de réduire des charges sur les entreprises et les travailleurs.

Et c'est là qu'il y aura un véritable essor.

Privilégier la consommation comme tu crois devoir le préconiser, consisite à ponctionner tout ce qui est économiquement rentable, pour jeter des piécettes au bon peuple, lequel se rue pour les dépenser à n'importe quoi, avec un petit return TVA.

Mais, bien entendu, plus on ponctionne, moins il y a de disponible réel dans l'économie, la consommation chacelle ou se isérabilise, et là où il y avait production et emplois, il n'y a plus que des bureaux de distribution de gadgets asiatiques. Emploi ? Un peu de logistique et de distribution. C'est avec celaz que tu vas dumper l'économie française ?

Crois-moi, des finances saines, c'est basique.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26106
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 14 août 2010, 16:28:00

PatJol a écrit :La consommation est UN des moteurs de la croissance. On oublie souvent les deux autres : Les investissements directs et les exportations.
Et tu oublies le 4e : les dépenses publiques.
Golgoth a écrit :Un euro investi, qu'il soit public ou privé, peut au final rapporter beaucoup plus au circuit économique. Cela s'appelle la croissance.

Tout à fait. En macroéconomie, on appelle ça l'effet multiplicateur (ou multiplicateur keynésien)
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 14 août 2010, 16:51:00

Privilégier la consommation comme tu crois devoir le préconiser, consisite à ponctionner tout ce qui est économiquement rentable, pour jeter des piécettes au bon peuple, lequel se rue pour les dépenser à n'importe quoi, avec un petit return TVA.
c'est là que tu te trompes MPS, que la consommation ne soit pas accessoire ne signifie pas qu'elle doit être la seule, ou même la principale mesure de relance. Elle est un outil, et c'est ce que je me tue à dire.
Crois-moi, des finances saines, c'est basique.
les finances n'étaient pas saines (à part en Allemagne) déjà avant. Aujourd'hui on doit relancer. M.sarkozy a fait une double relance : premier point : investissements, prêts, subventions. Deuxièmes point consommation. Comme l'a dit PatJol (avec nombrilist), il y a pourtant 4 moyens de relancer. On peut donc reprocher deux choses à M.Sarkozy d'avoir fait deux plans distinct (un par outil) et de ne pas avoir assez boosté les exportations et les dépenses publiques (hors investissement, en effet les grands travaux ne sont toujours pas à la moitié de leur réalisation, en fait seuls la moitiés sont débutés), par contre on ne peut pas lui reprocher de n'avoir fait que de la consommation. Mais bon.
Tant qu'une bonne partie des recttes de l'Etat servent à payer les intérêts de la dette, il est contraint de maintenir une taxation et des charges trop élevées.
C'est quoi les charges trop élevées? celles qui ne cessent de baisser?
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 14 août 2010, 17:17:00

L'économie, c'est magique !
Et oui, tes ancètres se chauffaient dans une grotte humide et sombre, et toi tu as internet !
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 14 août 2010, 21:01:00

artragis a écrit :

Tant qu'une bonne partie des recttes de l'Etat servent à payer les intérêts de la dette, il est contraint de maintenir une taxation et des charges trop élevées.
C'est quoi les charges trop élevées? celles qui ne cessent de baisser?
Les charges et taxes ne baissent pas. Depuis 2007 ça reste stable, et je prévois une augmentation prochaine.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot]