Quand les profs d'histoire évitent les sujets qui fâchent

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 15 août 2010, 16:46:00

Touche pas à l'Histoire de France ?

Après le général de Gaulle, Napoléon Ier est le personnage historique préféré des Français. Demain, au collège, l'étude de ses victoires et défaites ne sera plus obligatoire et restera à l'appréciation des professeurs.

Plus qu'une question c'est le SOS que lance l'historien Dimitri Casili. Il condamne en effet les nouveaux programmes scolaires appliqués au collège, qui s'ouvriraient aux civilisations étrangères au détriment de l'histoire franco-française. « En septembre, les manuels de 5e consacreront 20 pages à l'Afrique sous le Moyen âge (empires Songhaï et du Monomotapa) ce qui ne laissera plus que 8 pages dédiées à Louis XIV. C'est un pur scandale. »

L'écrivain ne rejette pas le principe d'ouverture aux civilisations étrangères, « mais trop c'est trop. L'an prochain, en 5e, Clovis, Saint-Louis et François Ier passent à la trappe. Pire encore : Louis XIV ne sera plus abordé en 4e mais en fin de 5e. On sait que les profs ont toujours du mal à terminer le programme, et les enfants risquent ainsi de zapper complètement Versailles, la cour du Roi Soleil, etc., bref un pan essentiel de notre Histoire de France ».

Autre personnage en souffrance, Napoléon Ier : « La période 1804-1815 disparaît du programme de 4e. » Adieu Austerlitz, Iena, Wagram : c'est la Bérézina…

« Voilà un mauvais procès », s'insurge Laurent Wirth, doyen du groupe histoire-géographie de l'inspection générale de l'Education nationale. Pour le ministère, « l'Histoire de France n'est pas sacrifiée, mais nous adaptons les programmes pour éviter la course aux événements. Le déroulé chronologique complet était devenu impossible ». Au contraire, les nouveaux programmes « s'ouvrent aux autres civilisations et laissent aux professeurs le choix d'insister sur telle ou telle période ».

Selon l'administration, le contenu des cours d'histoire était trop lourd en 4e, d'où le redéploiement de Louis XIV sur la 5e, pour consacrer davantage de temps l'année suivante aux XVIIIe et XIXe siècles, donc à la Révolution et à l'Empire. Napoléon garderait donc toute sa place, mais dans des thèmes précis, le ministère se retranchant à nouveau derrière « la liberté pédagogique » octroyée aux profs.

Un risque persiste : celui d'une Histoire de France à la carte, différente d'une classe à l'autre, avec ou sans François Ier. Adieu 1515 et Marignan : prière de s'adresser désormais à Annie Cordy…

« Il n'y aura pas de perte de repères. Les compétences nécessaires à l'obtention du brevet des collèges resteront le même », martèle Paris. Pas de quoi rassurer les profs et parents d'élèves qui, depuis des années, accusent l'Education nationale de lâcher prise sur l'Histoire de France.

Une matière jadis sacralisée par l'école de la République et aujourd'hui marginalisée. La preuve ? Nos anciens se souviennent encore des grandes dates et des rois de France. Et ils peuvent de mémoire donner des leçons aux ados d'aujourd'hui…
http://www.ladepeche.fr/article/2010/07 ... Histoire-d…

icon_cry

En ligne
Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20358
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 15 août 2010, 19:05:00

En quoi évite-t-on les "sujets qui fâchent"
Cet article a un relent de vieux conservatisme réac. C'est quoi les "grandes dates" ? Nos batailles gagnées ?
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 15 août 2010, 19:09:00

Bien sûr, on est pas bête nous ! On parle les rues et avenue d'austerlitz, iena ou autre. On va pas, comme les anglais faire une place trafalgar ! Sont bêtes ces anglais quand même, mettre le nom d'une défaite sur une place...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 août 2010, 22:18:00

Mes pauvres amis, venez voir les cours d'Histoire revus par le Big Brother PS de la pien-pensance en Belgique francophone !

Babylone : pas de Code Hamourabi, par d'écriture cunéiforme, par desdestruction du royaume de David par Nabuchodonor. Juste un "ils avaient des esclabes et les traitaient mal". N'est-ce pas l'essentiel ?

Egypte ; ni Hittites ni Hyksos, cesinvasionsayant été des périodes de très basses conjonctures. Des pharaons sans visage  ni noms, qui étaient juste des tyrans.
Donnée capitale : les égyptiens avaient des barques en roseau"

Rome : 5ème d'Humanités. moi, "tu connais Tibère, Calligula, Néton, César, Marc-Aurèle ?" Lui, concentré "ah, César, oui j'ai déjà entendu parler" (sic).
Sa soeur, deux ans pous jeune "Cesar a envahi les Gaules pour nous voler notre sor" (re-sic !)

Ce ne sont que des exemples. On aurait les mêmes en littérature française, ou tout ce qui, de près ou de loin est culturel. Parce que cela fait "sale bourgeois", la culture ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 16 août 2010, 03:05:00

L'histoire est une matière éminemment politique. Nous n'arriverons jamais au consensus, il faut se faire une raison. Chaque prof a ses priorités, malgré le programme, et c'est parfaitement normal puisque personne ne peut mettre complètement sa subjectivité au placard.

Là dans cette affaire on dirait que ce qui gène le plus c'est qu'on inclut dans le programme des évènements historiques qui n'y étaient pas présent jusqu'ici et que, forcément, il faut faire un peu de place pour les caser au détriment d'autres évènements plus "franco-français". Personnellement je n'en pense pas grand chose, je n'ai pas vraiment d'idée arrêtée sur la question. en lisant le texte je me suis fait la même réflexion que Golgoth, on dirait que la question est surtout instrumentalisée à des fins réactionnaires et éventuellement xénophobes :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 28 août 2010, 01:13:00


Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 28 août 2010, 14:19:00

artragis a écrit :Bien sûr, on est pas bête nous ! On parle les rues et avenue d'austerlitz, iena ou autre. On va pas, comme les anglais faire une place trafalgar ! Sont bêtes ces anglais quand même, mettre le nom d'une défaite sur une place...

On fait bien des places du "19 mars 1962, fin de la guerre d'Algérie"...
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 09 sept. 2010, 22:59:00

Le problème n'est pas tant les programmes que la réduction du nombre d'heures avec la suppression de l'histoire en terminale S et le manque de formation des futurs profs à cause des contre réforme qui supprime l'IUFM et contre lesquelles les profs, les élèves et leurs parents se battent depuis très longtemps. Sur qu'avec moi d'heures, on parlera moins de certains sujets. 


Sinon, je suis très content qu'on parle enfin de l'Afrique parce que y'a pas longtemps Sarkozy a osé dire qu'elle avait pas d'histoire, apprendre son histoire au gamins (la France était un des seuls pays au monde à ne faire presque que de l'histoire nationale) peut leur éviter de se laisser prendre à de tels mensonges. 

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 09 sept. 2010, 23:44:00

keserasera a écrit :
artragis a écrit :Bien sûr, on est pas bête nous ! On parle les rues et avenue d'austerlitz, iena ou autre. On va pas, comme les anglais faire une place trafalgar ! Sont bêtes ces anglais quand même, mettre le nom d'une défaite sur une place...

On fait bien des places du "19 mars 1962, fin de la guerre d'Algérie"...
Mais la fin de la guerre d'Algérie n'est nullement synonyme de défaite militaire pour la France.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 sept. 2010, 09:22:00

Je vois que vous êtes dans la même situation d'inculture que chez nous.

Il y a 30 ans, par exemple, l'examen d'entrée à l'université portait, en Histoire, sur une époque allant de la préhistoire à nos jours, et courait tout le monde occidental.

Aujourd'hui, le même examen se résume à l'Histoire contemporaine. Super icon_evil

Une période qui ne bénéficie pas de l'indispensable recul historique, et qui n'est à ce stade qu'un ramassis de manipulations militantes.

Pour Bastien et son Histoire d'Afrique, elle n'existe pas en tant que telle en effet. Elle se résume à l'histoire de l'esclavagisme arabe, au commerce occidental de ces esclaves revendus à des"comptoirs", et à la colonisation. L'Histoire afro-africaine ne commence réellement que vers 1960.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26215
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 10 sept. 2010, 09:43:00

Et l'Empire du Mali ? Et l'Ethiopie ? Et le Grand Zimbabwe ? On dirait bien que la femme belge n'est pas assez rentrée dans l'Histoire.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 sept. 2010, 12:27:00

Ne rigolons pas ! Il s'agit de vestiges préhistoriques, puisqu'aucune écriture n'existe (sauf au Mali, à partir du XVIème) mais de sont des  écritures d'importation.

a part quelques ruines plus ou moins imposantes, et des manifestations artisanales, rien !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26215
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 10 sept. 2010, 14:14:00

La France aussi dispose d'une écriture d'importation. Et les celtes ne disposaient pas non plus d'une écriture propre (tradition orale oblige) ce qui leur permettait de choisir indifféremment entre les alphabets grecs, latins ou hébreux, ils ont pourtant constitué une civilisation majeure. Il existe également les alphabets tifinagh (datant au moins du IIe siècle av. JC) et éthiopiens (au moins aussi vieux) entre autres. Bref tes arguments sont touristiques.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 sept. 2010, 16:09:00

Si tu veux appeller des signes probablement religieux "écriture", libre à toi. En fait, la première tentative de faire du Tifinagh une écriture lisible par tous les berbères date de ... 1960 )

Quoi qu'il  en soit, tout cela ne répond pas aux critère  de "culture". Il s'agit  de peuplades de tradition orales, sans aucune structure autre que tribale, sans lois écirtes, sansEtat organisé.

Rien de comparable, par exemple, avec la Mésopotamie, l'Egypte ou le pays Incas.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26215
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 10 sept. 2010, 16:14:00

N'importe quoi.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré