Hausse de TVA à 5,5% ? Bercy n'a pas encore tranché

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 17 août 2010, 10:26:00

Bonjour,  «Pour le chef de l’Etat, il est hors de question d’augmenter la TVA. » Voilà ce que déclarait l’Elysée ce week-end dans « le Journal du dimanche » (« le JDD »), mettant ainsi un terme, croyait-on, à quelques semaines d’inquiétude. Notamment dans deux secteurs économiques : la restauration et l’artisanat spécialisé dans la rénovation de l’habitat, deux secteurs qui bénéficient de la TVA réduite à 5,5%.   
Pourtant, interrogé hier par nos soins, l’entourage de la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, s’est montré beaucoup moins affirmatif. « Rien n’est joué. Il y a encore des arbitrages budgétaires à faire. Il faudra attendre le mois de septembre et le débat sur le projet de loi de finances pour que la question soit tranchée », assurait-on hier à Bercy. Du coup, regain d’inquiétude chez les restaurateurs et les artisans qui voient ressurgir la perspective d’un relèvement de TVA à un niveau intermédiaire qui pourrait se situer entre 8 et 12%.
C’est qu’à Bercy on n’a pas oublié l’engagement fait à Bruxelles de réduire les déficits publics. François Baroin, le ministre du Budget, avait prévenu au début de l’été qu’il faudra trouver d’ici à 2012 de 8 à 10 milliards d’économies supplémentaires pour boucler les budgets et respecter les seuils de déficit. Parmi les solutions, la commission des Finances du Sénat avait suggéré courant juillet de raboter la « niche fiscale » dont bénéficient les artisans et, depuis l’an dernier, les restaurateurs. Il est vrai que dans le seul secteur de la restauration, la TVA à 5,5% représente pour le fisc 3 milliards d’euros de manque à gagner.
Mais les bons chiffres de la croissance française au deuxième trimestre, publiés jeudi par l’Insee, ont relancé le débat.
Le porte-parole de l’UMP, Dominique Paillé, a même déclaré vendredi sur RTL que revenir sur la TVA à 5,5% « n’est pas aujourd’hui nécessaire ». Dimanche, l’Elysée enfonçait le clou. 
Mais hier, marche arrière toute à Bercy où l’on retravaille à boucler un budget 2011 contraint de limiter les déficits publics à 6% du produit intérieur brut sans trop raboter les niches fiscales.
Car l’Elysée, le répète : il ne veut pas de mesures qui viendraient contrarier la croissance, ce que ne manquerait pas de faire un relèvement de TVA. Un vrai casse-tête pour Christine Lagarde et François Baroin. Et en annonçant ce week-end que, grâce à la baisse de TVA, les prix de la restauration ont augmenté moins vite que l’inflation pour la première fois depuis dix ans, les professionnels du secteur ne leur ont pas simplifié la tâche.  Qu'en pensez vous ?   A plus tard, 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 17 août 2010, 11:58:00

Ça va faire marcher le travail au noir !

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 32057
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 17 août 2010, 12:45:00

Vive la TVA sociale ! 

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 août 2010, 16:21:00

Tout est "social" ! En Wallonie, pour continuer à entretenir ses créatures, le PS va majorer soudain le prix du gaz de 10 %, sans aucune raison autre que sa rapacité.
Ni Bruxelles ni la Flandre ne suivent.

Bah, en socialand, les pauvres n'ont qu'à ne pas se chauffer trois jours par mois icon_evil
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 17 août 2010, 18:20:00

Je suis aussi pour la TVA sociale, mais c'est un autre débat.

La TVA réduite, il est inévitable qu'on la fasse remonter pour quelques secteurs. Je pense personnellement que 5,5 % c'est un taux très réduit, et peut-être trop.
Il faudrait peut-être passer tous les produits du taux réduit à 7 %. Ils resteraient favorisés, mais moins.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 août 2010, 22:59:00

Tu as mal compris ! Je ne parle pas de "TVA sociale", mais bien d'une hausse du gaz de 10 % qui touchera tous les foyers, y compris les  plus pauvres, pour fnancer les conneries du PS !

Mais si tu parles de TVA sociale (je suppose que c'est cette thèse foldingue qui voudrait jouer à la redistribution des revenus lors des achats, c'est évidemment humiliant et impraticable.

a la boulangerie :

- une baguette, s'il vous plait.
- copie de votre déclaration fiscale ou certificat d'indigence.
- le client (le rouge au front- : euh, voila
- la boulangère : un instant, je vais photocpier vos documents comme justificatifs pour ma caisse. Dans votre cas, la TVA sur la baguette sera de 2;86 % !

Tu vois le foutoir ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7962
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 18 août 2010, 08:22:00

pas ça la TVA sociale MPS, la tva sociale est une augmentation de x% de la TVA qui sera ensuite redistribuée par l'état.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 août 2010, 08:40:00

Excuse-moi, mais j'ai déjà lu tant de conneries ... icon_confused

Bon, comme  tu l'expliques, il ne s'agit que d'une hausse TVA quelconque, qu'on appelle "sociale" pour faire passer la pillule.

Ce tonneau des Danaïdes du "social" exaspère de plus en plus de gens, et je crains que le terme ne fasse plus recette.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 18 août 2010, 08:44:00

mps a écrit : Excuse-moi, mais j'ai déjà écrit lu tant de conneries ... icon_confused

Bon, comme  tu l'expliques, il ne s'agit que d'une hausse TVA quelconque, qu'on appelle "sociale" pour faire passer la pillule.

Ce tonneau des Danaïdes du "social" exaspère de plus en plus de gens, et je crains que le terme ne fasse plus recette.
Si c'est une prélèvement de plus, cela suffit comme cela. Commençons pas supprimer le BF.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 32057
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 18 août 2010, 13:44:00

mps a écrit : Excuse-moi, mais j'ai déjà lu tant de conneries ... icon_confused

Bon, comme  tu l'expliques, il ne s'agit que d'une hausse TVA quelconque, qu'on appelle "sociale" pour faire passer la pillule.

Ce tonneau des Danaïdes du "social" exaspère de plus en plus de gens, et je crains que le terme ne fasse plus recette.
La TVA sociale consiste en effet à augmenter la TVA pour financer la protection sociale, en contrepartie d'une baisse des charges sociales. Il s'agit de transférer au moins une partie du financement de la protection sociale des charges sociales vers la consommation. C'est un moyen de mettre à contribution les produits importés, donc de rendre nos entreprises un peu plus compétitives par rapport à la concurrence étrangère, donc de protéger nos emplois.

Conscience

Message non lu par Conscience » 18 août 2010, 16:00:00

johanono a écrit :
mps a écrit :Excuse-moi, mais j'ai déjà lu tant de conneries ... icon_confused

Bon, comme  tu l'expliques, il ne s'agit que d'une hausse TVA quelconque, qu'on appelle "sociale" pour faire passer la pillule.

Ce tonneau des Danaïdes du "social" exaspère de plus en plus de gens, et je crains que le terme ne fasse plus recette.

La TVA sociale consiste en effet à augmenter la TVA pour financer la protection sociale, en contrepartie d'une baisse des charges sociales. Il s'agit de transférer au moins une partie du financement de la protection sociale des charges sociales vers la consommation. C'est un moyen de mettre à contribution les produits importés, donc de rendre nos entreprises un peu plus compétitives par rapport à la concurrence étrangère, donc de protéger nos emplois.

.

Dans le texte  icon_biggrin  c est tout !

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 23 août 2010, 14:14:00

Les restaurateurs ont besoion de stabilité fiscale et ne peuvent se satisfaire d'un changement d'avis tout les 4 matins....Avant de songer à rehausser la TVA sur les restaurants, pourquoi ne la relèverait on pas d'abord sur les palaces ou les hôtels 4 etoiles qui jouissent d'une TVA reduite alors que leur clientèle ont largement les moyens de payer leur prestations un peu plus cher ?

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 23 août 2010, 14:32:00

wesker a écrit : Les restaurateurs ont besoion de stabilité fiscale et ne peuvent se satisfaire d'un changement d'avis tout les 4 matins....Avant de songer à rehausser la TVA sur les restaurants, pourquoi ne la relèverait on pas d'abord sur les palaces ou les hôtels 4 etoiles qui jouissent d'une TVA reduite alors que leur clientèle ont largement les moyens de payer leur prestations un peu plus cher ?
Elle existait bien cette stabilité fiscale mais à 19.6 % et ce, pendant des années puisque il s'agissait d'une promesse mainte fois reconduite de Chirac. Vu le succès sur le pouvoir d'achat et sur l'emploi dans ce secteur il serait préférable que les restaurateurs retrouvent rapidement leur ancienne stabilité.
Et tant qu'à faire, mettons un peu de stabilité à 19.6 % pour les palaces et autres hotals de luxe.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 23 août 2010, 14:35:00

J'entend bien, mais que se passe t-il alors pour les restaurateurs qui ont joué le jeu et ont négocié des augmentations de salaires, des primes ou des mutuelles pour leurs salariés ?

Que se passe t-il pour ceux qui, profitant de cette fiscalité ont lancé des investissements sur une durée de 10 ans et qui voient aujourd'hui, ce qui a motivé leur volonté, être potentiellement remis en cause ?


C'est vrai que cette TVA sur les restaurateurs a été prise sans reflexion, ni analyse à priori, comme d'habitude mais sa remise en cause risque de poser un certain nombre de problèmes, en particulier sur les emplois qu'il serait bon que le Gouvernement prenne en consideration avant de se precipiter.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 23 août 2010, 15:26:00

ils sont tellement marginaux que c'est négligeable. Puis qu'ils s'en prennent à leurs représentants de syndicats professionnels qui ont demandé cette réduction à grands renforts de promesses qu'ils savaient  ne pas pouvoir tenir

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré