Les merveilles sur service public.

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
logan
Messages : 1868
Enregistré le : 02 avr. 2009, 00:00:00

Message non lu par logan » 02 sept. 2010, 17:55:00

la pression syndicale n'a rien pu faire pour éviter la privatisation et elle n'a rien pu faire non plus pour éviter les changements de mode de gestion de l'entreprise qui ont conduit à ces suicides

alors arrête ton char ben-hur

pierre30
Messages : 9262
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 02 sept. 2010, 17:58:00

J'y ai travaillé comme consultant avant la privatisation. Les personnes que j'y ai cotoyées étaient très motivées et compétentes. Juste un brin fonctionnaires (souvent issus de familles de fonctionnaires). En tout cas rien à voir avec la caricature qu'on en fait.

Le principal défaut de cette boite, c'était sa richesse. Le service avait besoin d'un équipement de tests à 100.000€ ? Pas de problème ! Deplus, les fournisseurs étaient prêts à se déculotter pour signe un marché avec FT.
Cela était dû certainement à la situation de monopole.

Lorsqu'ils ont été confrontés à la concurrence, il a fallu changer ces habitudes et cela n'a certainement pas été facile.

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 02 sept. 2010, 18:02:00

mps : c'est comme ça tu n'y peux rien le taux de suicide chez FT est plus élevé que la moyenne.
Mais sont concernées également  des entreprises du privé tout comme d'autres ministères .
La pression qui est mise actuellement est trop forte. Chez nous on a même trouvé le moyen d'avoir l'un des taux de productivité les plus élevé. Comment peut-on l'obtenir selon toi ?

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 02 sept. 2010, 18:02:00

mps a écrit :icon_question  Tu rigoles ? Tu n'as aucune idée de la pression syndicale dans ce genre d'organisme pour éviter les "ceusses qui viennent de l'extérieur" et pousser leurs clients méthodiquement jusqu'à leur niveau d'incompétence absolue !

A FT les ordres émanent en droite ligne des directeurs régionaux (*) et pas des petits cheffaillons. Toute la hiérarchie applique avec d'autant plus de sérieux les consignes de leurs supérieurs qu'ils sont eux-mêmes et à tous les niveaux soumis à une pression terrible pour accomplir leurs objectifs, notamment de dégraissage. Et la hiérarchie est établie façon top-down, les syndicats n'ont aucune prise là-dessus (sinon sur les niveaux inférieurs qui n'ont aucun pouvoir de décision sur la politique RH).

(*) preuves à l'appui, le Canard Enchainé avait publié il y a quelques années les courriers incendiaires du directeur de la Région Est (ça fait du monde) adressé à ses subordonnés et notamment aux directeurs d'agence. Ces pratiques sont généralisées et découlent d'une politique sciemment mise en place de management par la pression.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 sept. 2010, 18:10:00

Ne confonds pas.

Le taux de productivité n'a rien à voir avec la cadence de travail des gens, mais bien avec l'équipement dont ils disposent. Une secrétaire française sera plus "productive" qu'une hongroise, par exemple, parce que l'un tape un texte puis doit le multiplier à la photocopieuse, tands que l'autre dispose d'un matériel qui lui permet de dupliquer son travail en 500 exemplaires d'un seul clic.

Bien entendu, plus le salaire est élevé, plus le managment préfère limiter le personnel et investir.

J'ai vu en Chine des réfugiés tresser à la main du treillis de poules ! Ils turbinent 10 heures par jour, et ne font évidemment que quelques mètres. Chez nous, c'est un type qui surveille lamachine en buvant son café :-)

Donc, oublie cette notion de "productivité". Vient celle de "pression". Les gens n'ont jamais travaillé si peu,  et ne se sont jamais tant plaints. Je vois comme raison pricipale l'éducation baba-cool qu'ils reçoivent, et qui ne les prépare pas suffisamment à la moindre contrainte.  Pourquoi, par exemple, un français s'écroule-t-il après 7 heures de travail, quand un polonais, après 10 heures, est fringuant et ne pense qu'à s'amuser ? Question d'entraînement, tout simplement. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 02 sept. 2010, 19:52:00

 
mps : c'est comme ça tu n'y peux rien le taux de suicide chez FT est plus élevé que la moyenne.
Affirmation gratuite qui ne repose sur rien, le contraire ayant été démontré. 

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 02 sept. 2010, 19:57:00

 

Deuxièmement, si les 23 suicides enregistrés sur 20 mois correspondent à un taux de 14 pour 100.000 (15 si on prend le chiffre de 24 sur 19 mois cité plus haut, mais peu importe), ce taux est en revanche nettement plus important si on rapporte à la catégorie âge+sexe+csp, car le nombre d'employés de cette catégorie n'est plus 100.000 mais beaucoup moins :

C'est curieux, cette façon de trafiquer les chiffres ! Pourquoi vouloir réduire la comparaison à la question âge+sexe+csp ? Si tu veux, on peut aller encore plus loin. Regardons l'adresse et la date de naissance des suicidés de FT, et ainsi pourra-t-on affirmer que 100 % des personnes qui habitent à telle et telle adresse, qui sont nés tel et tel jour et qui travaillent chez FT se sont suicidés ! Et ainsi auras-tu démontré que le taux de suicide chez FT est de 100 %. Un peu facile.

Tu avais déjà fait le coup avec ma statistique sur l'origine ethnique des bandes.

Quand les statistiques ne te plaisent pas, tu dis qu'elles ne valent rien, mais ce n'est pas si simple.

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 02 sept. 2010, 20:26:00

Toutes tes remarques montrent que tu ne sais pas ce qu'est une statistique. Explications :
johanono a écrit : C'est curieux, cette façon de trafiquer les chiffres !
Je ne trafique rien du tout, ce sont ceux qui sortent les statistiques de leur contexte qui trafiquent les faits (c'est d'ailleurs à ça que servent les statistiques dans la plupart des cas), entre autres en s'obstinant à parler de valeurs moyennes sur des populations montrant de très grandes variabilités selon certains critères.
Pourquoi vouloir réduire la comparaison à la question âge+sexe+csp ?
Parce que ce sont ces critères qui montrent la plus grande variabilité (cf mes liens), ce que tu as d'ailleurs toi-même reconnu en mentionnant ces mêmes critères.
Si tu veux, on peut aller encore plus loin. Regardons l'adresse et la date de naissance des suicidés de FT, et ainsi pourra-t-on affirmer que 100 % des personnes qui habitent à telle et telle adresse, qui sont nés tel et tel jour et qui travaillent chez FT se sont suicidés ! Et ainsi auras-tu démontré que le taux de suicide chez FT est de 100 %. Un peu facile.
Faire des statistiques implique d'avoir un échantillon suffisamment grand, sinon ça n'est plus une statistique mais une donnée. Or une population de 1 individu ne pourra jamais servir à établir une statistique, bien évidemment. Essaie de trouver une centaine d'autres personnes correspondant à tes critères et on en reparlera.

Maintenant que tu t'es bien ridiculisé, tu vas pouvoir essayer de te rattraper en trouvant les éventuelles failles dans ma démonstration, et avec des arguments recevables STP, faute de quoi on pourra décréter ta défaite en rase campagne.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 02 sept. 2010, 20:28:00

Johanono, tu devrais te renseigner sur la méthode des quotats. C'est cela qu'El Fredo essaie de t'expliquer.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 02 sept. 2010, 21:03:00

El Fredo a écrit : Toutes tes remarques montrent que tu ne sais pas ce qu'est une statistique. Explications :
johanono a écrit :
 C'est curieux, cette façon de trafiquer les chiffres !
Je ne trafique rien du tout, ce sont ceux qui sortent les statistiques de leur contexte qui trafiquent les faits (c'est d'ailleurs à ça que servent les statistiques dans la plupart des cas), entre autres en s'obstinant à parler de valeurs moyennes sur des populations montrant de très grandes variabilités selon certains critères.

Pourquoi vouloir réduire la comparaison à la question âge+sexe+csp ?
Parce que ce sont ces critères qui montrent la plus grande variabilité (cf mes liens), ce que tu as d'ailleurs toi-même reconnu en mentionnant ces mêmes critères.

Si tu veux, on peut aller encore plus loin. Regardons l'adresse et la date de naissance des suicidés de FT, et ainsi pourra-t-on affirmer que 100 % des personnes qui habitent à telle et telle adresse, qui sont nés tel et tel jour et qui travaillent chez FT se sont suicidés ! Et ainsi auras-tu démontré que le taux de suicide chez FT est de 100 %. Un peu facile.
Faire des statistiques implique d'avoir un échantillon suffisamment grand, sinon ça n'est plus une statistique mais une donnée. Or une population de 1 individu ne pourra jamais servir à établir une statistique, bien évidemment. Essaie de trouver une centaine d'autres personnes correspondant à tes critères et on en reparlera.

Maintenant que tu t'es bien ridiculisé, tu vas pouvoir essayer de te rattraper en trouvant les éventuelles failles dans ma démonstration, et avec des arguments recevables STP, faute de quoi on pourra décréter ta défaite en rase campagne.
Mon argument est simple : si on compare le taux de suicide chez FT à la moyenne nationale, alors il n'y a pas plus de suicides chez FT qu'ailleurs. Et si on affine en comparant le taux de suicide chez FT au taux de suicide national chez les 20/60 ans, là encore, il n'y a pas plus de suicides chez FT qu'ailleurs.

L'échantillon ne te plait pas, à toi de citer d'autres statistiques tendant à prouver qu'il y a plus de suicides à FT qu'ailleurs. Jusqu'à présent, tu n'as rien montré.

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 02 sept. 2010, 21:16:00

Désespérant. Je ne sais pas si c'est de la paresse ou de la malhonnêteté, mais tu sembles ne jamais vouloir lire les commentaires des autres. Donc je réitère : prouve-moi que ma démonstration est fausse.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 02 sept. 2010, 22:31:00

Johanono, j'insiste, renseigne-toi sur la méthode des quotats (méthode utilisée par les instituts de sondages).

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 02 sept. 2010, 23:25:00

Ben oui, c'est un minimum ..... 

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 03 sept. 2010, 08:06:00

Nombrilist a écrit : Johanono, j'insiste, renseigne-toi sur la méthode des quotats (méthode utilisée par les instituts de sondages).
Justement, on nous dit souvent que, pour tel ou tel sondage, l'échantillon sélectionné est un échantillon représentatif de la population, suivant la méthode des quotas. Se référer au taux de suicide général dans la population française est donc ce qu'il y a de plus pertinent. Je ne vois pas l'intérêt de bidouiller les échantillons, comme le suggère Fredo.

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 03 sept. 2010, 09:34:00

johanono a écrit :Se référer au taux de suicide général dans la population française est donc ce qu'il y a de plus pertinent.
Sauf si ce taux de suicide varie énormément d'une catégorie à l'autre, ce qui est le cas. L'usage d'une valeur moyenne n'est pertinent que si la distribution est relativement uniforme, ce qui est rarement le cas dans une population à l'échelle d'un pays. Les enfants se suicident très peu, les hommes plus que les femmes, les chômeurs et les précaires plus que ceux ayant un emploi stable, les inactifs (retraités essentiellement) plus que les actifs, les pauvres plus que les riches, les agriculteurs (surtout eux) et les ouvriers plus que les techniciens et les cadres, etc. On est donc loin d'une distribution uniforme.

Ce que j'ai montré avec mon calcul c'est que le taux de suicide chez FT, s'il est proche de la moyenne nationale, est supérieur dans la catégorie principalement représentée (ce qui conséquemment montre que ce taux est inférieur à la moyenne toutes autres catégories confondues, ce qui n'a rien d'étonnant sociologiquement parlant). Autrement dit les membres de la catégorie "technicien hommes de plus de 50 ans" se suicident plus chez FT que dans le reste de la population. Cette réalité statistique peut ensuite permettre d'effectuer une analyse sociologique ou de définir une politique de prévention. Il ne s'agit pas de "bidouillage d'échantillons" mais d'analyse de la variance, qui est entre autres utilisées par les instituts de sondage pour la méthode des quotas, mais pas seulement. Et pour le cas qui nous intéresse on a la chance de disposer d'un échantillon de population très large (plusieurs dizaines de milliers d'individus), ce qui améliore d'autant la fiabilité des chiffres sans avoir à utiliser de méthodes de redressement comme pour les sondages (ce qui peut aboutir à des échecs spectaculaires, cf. la présidentielle de 2002).

Un peu de théorie :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Analyse_de_la_variance
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré