La lassitude de Daniel Cohn-Bendit

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 12 sept. 2010, 13:39:00

Racaille, tu ne feras pas croire au vu des liens amicaux que DCB partage avec Sarkozy qu'il ne s'est pas converti à cette idéologie nouvelle qu'est le totalitarisme mondialiste.

Il preconise l'abandon des protections nationales et une régulation mondiale des difficultés. Il reste conformiste et croit aux vertus du libre echange internationaliste, sans contester les dumpings que pratiquent certains pays proches de ses anciennes convictions.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 12 sept. 2010, 13:47:00

Les liens amicaux ne font pas nécessairement les liens idéologiques. Et même si DCB et Sarko baisaient ensemble ce n'est pas une raison de conclure que leur conception de la mondialisation est la même. Pour être honnête avec toi je ne sais pas ce qu'il propose exactement donc je ne peux pas en faire l'analyse point par point. J'avais cru comprendre qu'il désirait une régulation internationale - mais démocratique - du capitalisme mais j'ai très bien pu me tromper. Enfin si c'est le cas, ça n'est pas du tout un angle d'approche néo-libéral qui prône plutôt une dérégulation plus ou moins complète.

D'autre part je suis intimement convaincu que Sarkozy n'est pas un idéologue. Faire de lui un chantre du libéralisme, alors qu'il ne fait que suivre le mouvement, est un poil radical. Sarko va où va le pognon, il ne s'embarrasse pas de la lecture de fastidieux traités théoriques.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 12 sept. 2010, 14:57:00

La plupart des responsables d'Europe Ecologie se sont prononcés pour un marché libre et régulé, donc on est quand même très loin du néolibéralisme. Et puis sinon, Sarkozy n'est effectivement ni libéral ni étatiste ni quoi que ce soit, il est tout simplement sarkoziste.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 13 sept. 2010, 13:42:00

Je partage ton avis racaille....Sarko n'a pas le niveau pour lire des théories et se contente de suivre et de soutenir financièrement ses amis.

Mais DCB est un agitateur public, lui aussi mondialiste et quelquesoit les différences de sensibilité qui existe entre eux, je ne peux me resoudre à cautionner la regression, la concurrence deloyale, les dumpings, le fiscalisme que cette idéologie engendre.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 18 sept. 2010, 14:23:00

Il n'y a pas de mal à être "mondialiste" Wesker. Encore faut-il se mettre d'accord pour savoir ce que ce mot recouvre. Est-ce que c'est l'internationalisme qui dépasse les nations ? Ou est-ce que ça implique nécessairement qu'on soit en faveur d'un capitalisme financier opaque et oppresseur ? Pour moi tout cela se discute.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 19 sept. 2010, 13:27:00

Je crois au contraire que l'idéologie mondialiste est la veritable cause de la regression puisqu'elle mets en concurrence les travailleurs et entreprises de pays qui n'ont pas du tout les même normes sociales, fiscales, environnementales...En revanche, quand vous ouvrez les frontières avec des pays qui ont des niveaux de vie nettement inférieur aux nôtres, il est évident que ce spopulations envisagent de se précipiter pour venir bénéficier de nos systèmes sociaux.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 19 sept. 2010, 14:07:00

L'internationalisme des travailleurs est aussi un mondialisme et pourtant il ne cherche pas à mettre les travailleurs en concurrence. De même que la globalisation de l'information. Preuve par l'exemple que ta définition du terme est réductrice et/ou caricaturale ; elle est elle-même très idéologique.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 19 sept. 2010, 14:23:00

Certes, mais l'histoire a montré sur quoi aboutissait l'internationalisme des travailleurs. Certes ils ne sont plus en concurrence mais finissent comme esclaves dans des camps de travaux forcés.

Permets à d'autres alternatives de pouvoir s'exprimer et essayer d'apporter un modèle de société plus juste et plus réaliste que ne le fut le communisme.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 19 sept. 2010, 14:43:00

L'internationalisme des travailleurs n'a pas spécialement abouti, il est encore en chemin ; il faut dire que les résistances sont nombreuses et variées. Il est nettement plus difficile de faire coïncider les intérêts de milliards de prolos que de concilier ceux d'une poignée de multi-milliardaires dont la machine de guerre est puissante et affutée.

Cela ne change rien au fait que le mondialisme ce n'est pas que la financiarisation du capitalisme et le dumping social. On peut très bien se moquer des frontières nationales sans pour autant réclamer la mise en esclavage de 99% de la planète au profit d'une minorité dirigeante. Les stoïciens déjà se revendiquaient "citoyens du monde", or je ne crois pas avoir entendu dire qu'ils étaient "ultra-libéraux".
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 20 sept. 2010, 13:49:00

Je vois....Le souci etant que les différences de niveau économique, sociaux, culturels...existent et que certains peuples restent attachés à leur modèle.

Je crois qu'on peut et qu'on se doit de respecter cela. Ce repsect implique l'irréalisme d'un égalitarisme internationaliste qui serait alors en mesure de réussir là où le communisme echoua.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré