Tous les juges sont-ils rouges?

Venez parler de notre sécurité ( la police, la violence... ) mais aussi venez parler de la sécurité sur le web ( piratage, compte bancaire... )
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 30 nov. 2010, 16:34:00

sarkonaute a écrit :il y a une visible connivence entre ce juge gauchiste ami des délinquants, et cet avocat mafieux également ami des délinquants.
leur point commun : ils sont du coté des délinquants.
comme vous, d'ailleurs.
Si on est contre le tazer, on est complice d'Al Qaeda.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 30 nov. 2010, 16:50:00

amis des délinquants, et des sophismes.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 30 nov. 2010, 20:30:00

je lit que des conneries, les juges apliquent  la loie  point
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 01 déc. 2010, 02:33:00

sarkonaute a écrit : voici leur credo.
en 1974, Oswald Baudot, substitut du procureur de la République de Marseille, encarté au Syndicat de la Magistrature, publiait cette appel à la partialité de la justice:
La harangue de Baudot à des magistrats qui débutent
Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, soyez partiaux ! ...

par Oswald Baudot, substitut du procureur de la République de Marseille, en 1974.

Vous voilà installés et chapitrés. Permettez-moi de vous haranguer à mon tour, afin de corriger quelques-unes des choses qui vous ont été dites et de vous en faire entendre d’inédites.

En entrant dans la magistrature, vous êtes devenus des fonctionnaires d’un rang modeste. Gardez-vous de vous griser de l’honneur, feint ou réel, qu’on vous témoigne. Ne vous haussez pas du col. Ne vous gargarisez pas des mots de " troisième pouvoir "de " peuple français ", de " gardien des libertés publiques ", etc. On vous a dotés d’un pouvoir médiocre : celui de mettre en prison. On ne vous le donne que parce qu’il est généralement inoffensif. Quand vous infligerez cinq ans de prison au voleur de bicyclette, vous ne dérangerez personne. Evitez d’abuser de ce pouvoir.

Ne croyez pas que vous serez d’autant plus considérables que vous serez plus terribles. Ne croyez pas que vous allez, nouveaux saints Georges, vaincre l’hydre de la délinquance par une répression impitoyable. Si la répression était efficace, il y a longtemps qu’elle aurait réussi. Si elle est inutile, comme je crois, n’entreprenez pas de faire carrière en vous payant la tête des autres. Ne comptez pas la prison par années ni par mois, mais par minutes et par secondes, tout comme si vous deviez la subir vous-mêmes.

Il est vrai que vous entrez dans une profession où l’on vous demandera souvent d’avoir du caractère mais où l’on entend seulement par là que vous soyez impitoyables aux misérables. Lâches envers leurs supérieurs, intransigeants envers leurs inférieurs, telle est l’ordinaire conduite des hommes. Tâchez d’éviter cet écueil. On rend la justice impunément : n’en abusez pas.

Dans vos fonctions, ne faites pas un cas exagéré de la loi et méprisez généralement les coutumes, les circulaires, les décrets et la jurisprudence. Il vous appartient d’être plus sages que la Cour de cassation, si l’occasion s’en présente. La justice n’est pas une vérité arrêtée en 1810. C’est une création perpétuelle. Elle sera ce que vous la ferez. N’attendez pas le feu vert du ministre ou du législateur ou des réformes, toujours envisagées. Réformez vous-mêmes. Consultez le bon sens, l’équité, l’amour du prochain plutôt que l’autorité ou la tradition.

La loi s’interprète. Elle dira ce que vous voulez qu’elle dise. Sans y changer un iota, on peut, avec les plus solides " attendus " du monde, donner raison à l’un ou à l’autre, acquitter ou condamner au maximum de la peine. Par conséquent, que la loi ne vous serve pas d’alibi.

D’ailleurs vous constaterez qu’au rebours des principes qu’elle affiche, la justice applique extensivement les lois répressives et restrictivement les lois libérales. Agissez tout au contraire. Respectez la règle du jeu lorsqu’elle vous bride. Soyez beaux joueurs, soyez généreux : ce sera une nouveauté !

Ne vous contentez pas de faire votre métier. Vous verrez vite que pour être un peu utile, vous devez sortir des sentiers battus. Tout ce que vous ferez de bien, vous le ferez en plus. Qu’on le veuille ou non, vous avez un rôle social à jouer. Vous êtes des assistantes sociales. Vous ne décidez pas que sur le papier. Vous tranchez dans le vif. Ne fermez pas vos coeurs à la souffrance ni vos oreilles aux cris.

Ne soyez pas de ces juges soliveaux qui attendent que viennent à eux les petits procès. Ne soyez pas des arbitres indifférents au-dessus de la mêlée. Que votre porte soit ouverte à tous. Il y a des tâches plus utiles que de chasser ce papillon, la vérité, ou que de cultiver cette orchidée, la science juridique.

Ne soyez pas victime de vos préjugés de classe, religieux, politiques ou moraux. Ne croyez pas que la société soit intangible, l’inégalité et l’injustice inévitable, la raison et la volonté humaine incapables d’y rien changer.

Ne croyez pas qu’un homme soit coupable d’être ce qu’il est ni qu’il ne dépende que de lui d’être autrement. Autrement dit, ne le jugez pas. Ne condamnez pas l’alcoolique. L’alcoolisme, que la médecine ne sait pas guérir, n’est pas une excuse légale mais c’est une circonstance atténuante. Parce que vous êtes instruits, ne méprisez pas l’illettré. Ne jetez pas la pierre à la paresse, vous qui ne travaillez pas de vos mains. Soyez indulgents au reste des hommes. N’ajoutez pas à leurs souffrances. Ne soyez pas de ceux qui augmentent la somme des souffrances.

Soyez partiaux. Pour maintenir la balance entre le fort et le faible, le riche et le pauvre, qui ne pèsent pas d’un même poids, il faut que vous la fassiez un peu pencher d’un côté. C’est la tradition capétienne. Examinez toujours où sont le fort et le faible, qui ne se confondent pas nécessairement avec le délinquant et sa victime. Ayez un préjugé favorable pour la femme contre le mari, pour l’enfant contre le père, pour le débiteur contre le créancier, pour l’ouvrier contre le patron, pour l’écrasé contre la compagnie d’assurance de l’écraseur, pour le malade contre la sécurité sociale, pour le voleur contre la police, pour le plaideur contre la justice.

Ayez un dernier mérite : pardonnez ce sermon sur la montagne à votre collègue dévoué.
Oswald Baudot
Cétait du temps de Giscard çà
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 01 déc. 2010, 15:27:00

Oui mais ça continue...
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 01 déc. 2010, 18:42:00

Il est inscrit dans le droit français que le doute doit profiter à l'accusé. Il est donc normal qu'en cas de doute (mot que tu ne connais pas, visiblement) la clémence soit du coté de l'accusé.

C'est le contraire de l'arbitraire (aille ... ça te fait un nouveau mot à apprendre) ...

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 15 févr. 2011, 18:59:00

souhaitons que les juges rouges soient enfin durement châtiés pour leurs crimes contre le Bon Peuple.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 15 févr. 2011, 19:12:00

sarkonaute a écrit : souhaitons que les juges rouges soient enfin durement châtiés pour leurs crimes contre le Bon Peuple.
Pour l'instant à part le Figaro et ses sondages bidons, il semblerait que les juges font finalement pas trop mal leur boulot, et bénéficie du soutien du Bon Peuple

Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 15 févr. 2011, 19:15:00

le sondage du figaro est très fiable (bien entendu, quelques sites gauchistes s'en offusquent, notamment le pathétique Arrêt sur Images).
il est parfaitement représentatif de la population, qui d'ailleurs vote dans les mêmes proportions sur ce forum pourtant gauchiste:
http://actu-politique.xooit.com/t3167-L ... severe.htm
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 15 févr. 2011, 19:32:00

En même temps faire voter des gens sur "Pensez vous que la justice soit assez sévère ? " c'est un peu du niveau du Figaro (le politicien : mille excuses)
Sévère pour qui ? sur quoi ? C'est trop réducteur. Du coup tu as une majorité qui ne correspond à rien

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 15 févr. 2011, 19:56:00

Moi qui me suis planté mis à part, je pense que les membres de gauche du forum n'ont même pas pris la peine de voter.

Burdigala
Messages : 1052
Enregistré le : 16 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Burdigala » 16 févr. 2011, 00:08:00

lancelot a écrit :Les juges appliquent les textes promulgués par ton protégé. Ce sont des exécutants. Remonte donc tes critiques plus haut (enfin même si le mot est mal choisi, je me comprends car nul besoin de monter sur un tabouret pour s'adresser au nain).

Faux, les juges appliquent au minima, par exemple pour un cambriolage avec éffraction, toute personne risque au maximum 5 ans de prison selon l'rticle 311-4 du Code Pénal, hors je n'ai jamais vu un cambrioleur condamné à une peine aussi lourde, tout au plus deux ans quand on rajoute la peine plancher (un an ferme) à sa première sanction pour un récidiviste, sinon c'est un an ou juste quelques mois, en y ajoutant du sursis.

De même pour les agréssions et violences aux personnes qui explosent, les peines encourues sont de 3 ans de prison pour une incapacité de travail inférieure ou égale à huit jours selon l'article 222-13, hors l'actualité le montre au quotidien, ces voyous ne prennent que quelques mois de prison ferme, quand ce n'est pas carrément du sursis ou même relachés sous un simple contrôle judiciaire, alors non les juges n'appliquent pas les lois, l'arsenal est la, il est sévère, encore faut-il l'appliquer!

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 16 févr. 2011, 00:12:00

Et tu les mets où les justiciables Einstein ?

Burdigala
Messages : 1052
Enregistré le : 16 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par Burdigala » 16 févr. 2011, 00:29:00

Je sais pas, aller au hasard... en prison?

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 16 févr. 2011, 00:32:00

Et si elles sont déjà pleines à 120% (avec des pointes à plus de 200% dans certains établissements), on fait comment ?
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Notre sécurité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré