Remaniement ministériel : Qui est dans le viseur ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 20 août 2010, 21:28:00

Bonjour,   Le gouvernement n’est même pas encore rentré de vacances que déjà, les rumeurs bruissent sur le remaniement à venir, annoncé pour fin octobre : Qui à Matignon?Si François Fillon partait, Michèle Alliot-Marie tiendrait la corde pour le remplacer, selon divers médias dont Le Nouvel Observateur. L’actuelle ministre de la Justice deviendrait la deuxième femme de la Ve République à occuper Matignon. Elle a pour elle plusieurs atouts. «Michèle Alliot-Marie est populaire, c'est une femme - c'est bien face à Martine Aubry - elle a un créneau bien à droite, mais d'une droite classique, qui rassure», énumère un ministre. «Elle est capable de tenir les parlementaires», analyse le même, qui met en avant son «gaullisme». En bref, MAM, c’est un gage de sérieux, dans la droite lignée d’un François Fillon, en moins abîmée. «François Fillon est bien placé pour rester», avance toutefois un autre ministre. Et c’est vrai que pour le moment, beaucoup le voit rester en poste, arguant qu’il est trop tôt, à un an et demi de la présidentielle, pour monter un gouvernement resserré, de combat. Du coup, l’hypothèse Jean-Louis Borloo à Matignon, qui revient depuis des années, a du plomb dans l’aile. Le ministre de l'Ecologie est «trop imprévisible», résume un des cadres de l’UMP. Un proche du ministre souligne qu'il a «de l'appétit pour la fonction», mais ne rechignerait pas «à retourner dans le privé».Qui est annoncé partant?Annoncé débarqué par Le Figaro, Dominique Bussereau a pris les devants et déclaré qu’il était «plutôt dans l'idée de partir après le prochain remaniement». D’autres secrétaires d’Etat sont menacés, puisque l’ambition est de resserrer le gouvernement pour… resserrer les dépenses. Fadela Amara, au secrétariat d’Etat à la ville, a beaucoup déçu et ne devrait pas continuer sa mission. Même sanction pour Jean-Marie Bockel, le secrétaire d’Etat à la Justice, qui n’a jamais trouvé sa place auprès de MAM. Bien sûr, Eric Woerth est annoncé partant, puisqu’il aura accompli sa mission: faire passer la réforme des retraites. Patrick Devedjian, ministre de la Relance, voit lui sa mission se finir à la rentrée.Marc-Philippe Daubresse, secrétaire d’Etat à la Jeunesse et Anne-Marie Idrac, au Commerce, pourraient disparaître du gouvernement car leur secrétariat d’Etat n’apparaît pas indispensable et pourrait être rattaché au ministère de tutelle. Même sort pour Valérie Létard à l’Ecologie, Hervé Novelli au commerce et à l’artisanat et Nora Berra chargée des aînés. Bernard Kouchner pourrait quitter le Quai d’Orsay, où les diplomates n’ont pas de mots assez durs pour critiquer le socialiste. Alain Marleix pourrait également quitter le gouvernement puisque son travail au secrétariat d’Etat au Collectivités locales n’a pas été une franche réussite, en témoigne les critiques virulentes de l’opposition et même d’une partie de la majorité sur le dossier. En balance, on trouve également Rama Yade (Sports), qui n’en finit plus d’agacer l’Elysée. Mais, annoncée partante à chaque remaniement, elle s’est toujours maintenue.

Qui devrait rester?Il y a d’abord Michèle Alliot-Marie et Jean-Louis Borloo, les deux potentiels successeurs de François Fillon. Chacun représente une frange de la droite (classique pour MAM, sociale et écolo pour Borloo) pas forcément captée par le chef de l’Etat. Il y a ensuite la garde rapprochée du Président, avec Brice Hortefeux, même s’il ne donne pas entièrement satisfaction à l’Intérieur, Nadine Morano, secrétaire d’Etat à la Famille, Christian Estrosi, ministre délégué à l’Industrie, et Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, de fidèles relais de la parole présidentielle. Le vrai porte-parole du gouvernement et ministre de l’Education, Luc Chatel, ne semble pas menacé puisqu’il a donné satisfaction. Tout comme Roselyne Bachelot à la Santé, Christine Lagarde à l’Economie, François Baroin qui a pris avec succès la suite d’Eric Woerth au Budget. Bruno Le Maire à l’Agriculture et Benoist Apparu, jeune et ambitieux secrétaire d’Etat au Logement, sont également bien notés. 
Il y a ceux dont il est difficile de se séparer, les populaires, qui représentent un visage moderne de la droite, comme les deux jeunes secrétaires d’Etat Chantal Jouanno et Nathalie Kosciusko-Morizet. Et ceux dont on ne sait pas quoi faire, dont le départ sonnerait comme un désaveu, tel Eric Besson qui a trahi sa famille politique pour Nicolas Sarkozy ou Frédéric Mitterrand maintenu contre vent et marée par l’Elysée au plus fort d’une vilaine polémique. Et puis, qui pour le remplacer? Même si son passage à la Défense ne devrait pas rester dans les mémoires, Hervé Morin devrait être reconduit: le chef de l’Etat ne veut pas laisser dans la nature un potentiel adversaire pour 2012, à la parole libre car hors du gouvernement. Pareil pour Georges Tron à la Fonction publique, entré dans le dernier remaniement de mars sur le seul fait d’être un Villepiniste. Valérie Pécresse (Enseignement supérieur), Marie-Luce Penchard (Outre-mer), Henri de Raincourt (Parlement) et Laurent Wauquiez (Emploi) sont dans le ventre mou du classement. Ni menacés, ni pressentis pour être promus. Qui pourrait rentrer?Le départ de Bernard Kouchner du Quai d’Orsay pourrait ouvrir la porte au retour d’Alain Juppé, l’ancien Premier ministre de Jacques Chirac. Le tout neuf député David Douillet n’a pas fait mystère de ses ambitions: il veut le Sport, secrétariat ou ministère. Eric Ciotti, député proche de Christian Estrosi, est à la pointe sur les questions sécuritaires: il espère que cela servira de passeport à une entrée au gouvernement. Enfin, Frédéric Lefebvre est annoncé à chaque remaniement comme entrant. Il semble pourtant bien plus utile, avec sa «liberté de parole» à l’UMP. 







  Qu'en pensez vous ?   A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 20 août 2010, 22:10:00

Virer les nuls pour en mettre du même calibre en somme. Douillet à l'économie et Juppé au Spot ça irait tout aussi bien.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 20 août 2010, 23:38:00

J'ai lu ici que Sarkozy serait sévère envers ceux qui ont dérapé.. cigares ou logements de fonction par exemple. Il est vrai que profiter de sa situation pour s'octroyer des avantages est indigne pour la fonction.
Tout cela me fait penser à cette phrase citée il y a quelques temps : "Que celui qui n’a jamais pêché lui jette la première pierre" Je me demande s'il y a un politique qui soit resté(e) intègre. On est au courant de quelques trucs mais il y en a automatiquement qui restent inconnus.
Je me demande également quelle est leur marge pour se défendre ??

L'article parle de De Villepin qui condamne cette annonce. Pour lui c'est une ""situation inacceptable  sur le plan humain" et, "un ministre, c'est le chef d'une  administration, or un ministre en sursis, qui est désigné comme partant, c'est un ministre qui perd immédiatement tout son crédit auprès de son administration"."

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 21 août 2010, 20:21:00

Le gros morceau c'est de savoir ce qu'il adviendra du zélé soldat Woerth ! Pas certain que la contre-réforme des retraites soit adoptée avant l'échéance de ce remaniement étant donné que la rentrée sera chaude, très chaude...
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 22 août 2010, 13:37:00

A l'approche de la présidentielle il aura sans doute intérêt à se séparer de l'austère premier ministre en l'humiliant, si possible pour impulser une dynamique capable de neutraliser ses adversaires directs (centre Villepin, Bayrou....) et maintenir une dialectique et des discours très droitiers et très national afin de s'assurer le soutien des électeurs les plus déçus.....Ces derniers répondront ils à l'appel et les autres se laisseront ils encore illusionner, pour l'instant, nous n'en savons rien.

Enfin, au niveau des ministres sur sièges éjectables, je pense que l'ouverture à gauche type Amara ou Bockel risque de ne plus se justifier au vu d'une telle campagne stratégique et le deplacement de ministre aujourd'hui en retrait vers les projecteurs genre Hortefeux ou Estrosi me semble complèter le pronostics gagnants.

Cette analyse semblera de la spéculation mais s'inspire de la tonalité du chef de l'Etat, toujours à la recherche d'un "coup" pour en foutre plein la vue

Avatar du membre
johanono
Messages : 32056
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 22 août 2010, 14:31:00

Blanc et Joyandet ont déjà été poussés dehors. Concernant Woerth, d'un côté, ça peut être tentant de profiter du remaniement ministériel pour le dégager, mais en même temps, il a encore besoin de lui pour conduire la réforme des retraites, et s'il le vire maintenant, ce serait une sorte d'aveu de sa culpabilité. Je pense qu'il est obligé de le garder.

Reste le cas Fillon. Perso, je continue de penser que Fillon est le Premier ministre idéal pour Sarkozy : il ne commet aucune gaffe dans les media, il accepte la mainmise de Sarkozy sur les grandes décisions, il ne nuit pas à la popularité de Sarkozy. Pourquoi s'en débarrasser ? N'y a-t-il pas plus d'inconvénients que d'avantages à changer de Premier ministre ? Ca fait trois ans que l'on spécule sur le départ de Fillon, et il est toujours là.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 22 août 2010, 15:44:00

Je suis d'accord avec toi johanono concernant Fillon.
Dis wesker, pourquoi tu parles de le virer en l'humiliant ? tu crois que la dynamique va venir d'un tel départ ? Je pense plutôt qu'un élément stable est un atout.. il reste aussi stable dans les sondages.
La stabilité est un terme qui revient dans pas mal d'aspect dans la vie politique et que le fait que chef du gouvernement reste le même est important.. ceci même si Sarkozy intervient souvent pour n'importe quel sujet. Tu ne penses pas qu'il doit avoir plus de recul que le Président pour pouvoir le conseiller ? ou du moins lui donner un avis..
 

Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 22 août 2010, 18:26:00

Et si dans son mini remaniement il se virait lui même par inadvertance ???....
(soupir)
PAS MORT ?... PLUS FORT !

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 22 août 2010, 21:00:00

On peut toujours rêver Kaliko ! ;)

Bien sûr, sur le fond je suis entièrement d'accord avec Golgoth :
Golgoth a écrit :Virer les nuls pour en mettre du même calibre en somme.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 23 août 2010, 13:48:00

Gis a écrit :Je suis d'accord avec toi johanono concernant Fillon. Dis wesker, pourquoi tu parles de le virer en l'humiliant ? tu crois que la dynamique va venir d'un tel départ ? Je pense plutôt qu'un élément stable est un atout.. il reste aussi stable dans les sondages.
La stabilité est un terme qui revient dans pas mal d'aspect dans la vie politique et que le fait que chef du gouvernement reste le même est important.. ceci même si Sarkozy intervient souvent pour n'importe quel sujet. Tu ne penses pas qu'il doit avoir plus de recul que le Président pour pouvoir le conseiller ? ou du moins lui donner un avis..


Je crois aussi que la stabilité est un atout dans un pays traversé par la crise économique et en proie à de sérieux doutes quant à son avenir....Mais, hélàs, l'impulsion et la volonté du chef de l'Etat d'aparaître comme le meilleur de tous risquent de l'inciter à devaloriser son Premier ministre, si courageux et patient de supporter la responsabilité des decisions annoncées, parfois à sa grande surprise.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 28 août 2010, 23:37:00

Fillon n'est pas si masochiste que ça, s'il est si soumis à son chef c'est qu'il sait pertinemment que cela payera un jour. Sa cote de popularité reste obstinément haute par rapport à celle du président ; sa position passive lui permet de capitaliser auprès de l'opinion alors qu'au fond il n'en pense pas moins.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 29 août 2010, 08:35:00

perso j'aimerais bien qu'ils se re manient de disparaître tous les deux !
PAS MORT ?... PLUS FORT !

Avatar du membre
johanono
Messages : 32056
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 29 août 2010, 12:53:00

wesker a écrit :
Gis a écrit :Je suis d'accord avec toi johanono concernant Fillon. Dis wesker, pourquoi tu parles de le virer en l'humiliant ? tu crois que la dynamique va venir d'un tel départ ? Je pense plutôt qu'un élément stable est un atout.. il reste aussi stable dans les sondages.
La stabilité est un terme qui revient dans pas mal d'aspect dans la vie politique et que le fait que chef du gouvernement reste le même est important.. ceci même si Sarkozy intervient souvent pour n'importe quel sujet. Tu ne penses pas qu'il doit avoir plus de recul que le Président pour pouvoir le conseiller ? ou du moins lui donner un avis..



Je crois aussi que la stabilité est un atout dans un pays traversé par la crise économique et en proie à de sérieux doutes quant à son avenir....Mais, hélàs, l'impulsion et la volonté du chef de l'Etat d'aparaître comme le meilleur de tous risquent de l'inciter à devaloriser son Premier ministre, si courageux et patient de supporter la responsabilité des decisions annoncées, parfois à sa grande surprise.
Les dernières rumeurs semblent indiquer que MAM va devenir Premier ministre. Pourquoi pas... 

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 août 2010, 14:08:00

Cela aurait un avantage stratégique pouyr neutraliser une éventuelle candidature Villepin....Mais très sinèrement, je n'y crois pas beaucoup, MAM ayant fait ses preuves aux ministères qu'elle occupa, je la vois mal être en mission commando en vue d'assurer la réelection de l'excité.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 29 août 2010, 16:10:00

Ah, l'électeur français, toujours avide de spectacle et de pronotics, comme au tiercé !

En fait, changer un Ministre, ça fait peut-être la couverture de Match, mais c'est une grosse perturbation dans le travail.

Le remaniement ne devrait être effectué qu'à dose homéopathique, et seulement s'il y a un problème grave.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré