Remaniement ministériel : Qui est dans le viseur ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 12 nov. 2010, 10:26:00

Moi j'y verrais bien Mélenchon, Duflot, Aubry et Hamon. Et Bové au développement durable.

Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 12 nov. 2010, 10:27:00

Les mêmes que ceux qui y sont déjà... pour n'avoir pas à payer d'autres ahuris sarkozystes. Passsque ces gugusses finissent par nous coûter cher à changer pour un oui, pour un non, et s'octroyer des pensions à vie !
Marre de ces pratiques débiles et dispendieuses.
PAS MORT ?... PLUS FORT !

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 12 nov. 2010, 10:52:00

KALIKO a écrit :Les mêmes que ceux qui y sont déjà... pour n'avoir pas à payer d'autres ahuris sarkozystes. Passsque ces gugusses finissent par nous coûter cher à changer pour un oui, pour un non, et s'octroyer des pensions à vie ! Marre de ces pratiques débiles et dispendieuses.

+1000

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 12 nov. 2010, 11:08:00

Pour répondre à politicien

Personnellement, compte tenu du comportement du President, je pense que le choix du Premier Ministre et des ministres n'a pas vraiment d'importance, seule comptera la feuille de route qui leur sera fixé.

Mais si tu veux mes pronostics personnels, je te les livre en considerant qu'il cherchera non pas un Gouvernement mais une équipe de campagne, donc très clanique. A ce titre je parierais sur des sarkozystes de chocs tels que Chatel, Nadine Morano, Hortefeux et Estrosi dans le quatuor des "gros portefeuilles". Ensuite il voudra sans doute envoyer des signaux à des électorats différentes d'où probablement l'entrée de Villiers et Raffarin pour élargir sa majorité tout en ayant un gouvernement resserré necessaire pour affronter une campagne électorale qui s'annonce !

Enfin, au titre de la diversité, je pense qu'il peut conserver Rama Yade et Besson pour s'être converti. Bertrand sera lui aussi certainement convié à faire partie du Gouvernement au titre de la stabilité et parce que Sarkozy a besoin d'un coordonnateur, rôle qui sied à Bertrand !

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 12 nov. 2010, 11:36:00

Merci de cette réponse wesker, tu penses vraiment que P. De Villiers va rentrer dans le gouvernement ? Il ne me semble pas avoir entendu son nom circuler.

Et Raffarin cela serait une surprise, car certaines de ses prises de positions sont critiques vis à vis du Président.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
johanono
Messages : 32012
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 12 nov. 2010, 13:44:00

Le nom de Juppé est fréquemment cité. En tout cas, je suis plutôt d'accord Wesker : il semble que la priorité ne soit pas de séduire les électeurs du centre, mais bien de rassembler les électeurs de droite, notamment les gaullistes, chiraquiens, villepinistes, et ceux qui seraient tentés de voter FN. 

Avatar du membre
johanono
Messages : 32012
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 12 nov. 2010, 13:52:00

 L'aboyeur Lefebvre se musèle avant les remaniements

Le porte-parole de l'UMP se met en réserve médiatique pour devenir ministre de la République. Portrait.

Ce n'est pas qu'il nous manque, mais on peut légitimement se demander où est passé Frédéric Lefebvre. Député remuant aujourd'hui déchu, porte-parole hyperactif réduit au silence, le « porte-flingue » de l'UMP ne tire plus tous azimuts. Le désormais discret conseiller régional d'Ile-de-France se terre… pour mieux réapparaître dans un ministère.

Où veut-il atterrir ? Selon Le Parisien de ce jeudi, « c'est le poste de secrétaire d'Etat au Tourisme qu'il viserait ». Et le quotidien de citer « un haut cadre du tourisme » :

« Depuis des semaines, il passe des coups de fil pour se renseigner et a déjà fait plusieurs apparitions dans nos administrations. »


« Un permanent de l'UMP » confirme au Parisien la stratégie de ce communicant hors-pair pour parvenir à ses fins :

« Il veut prendre de la distance et se refaire une virginité pour tenter d'entrer au gouvernement. L'idée, c'est de corriger son image pour offrir un profil plus ministrable. »

Survivre à Cécilia, concurrencer Copé

Si son ambition n'est pas nouvelle, sa stratégie non plus. Début 2008, quelques mois après le second divorce du président de la République, il va renaître des cendres auxquelles l'avait réduit Cécilia Sarkozy, qui le tenait en horreur.

Député suppléant, il débarque à l'Assemblée nationale grâce à l'entrée au gouvernement du titulaire du mandat, André Santini, le 19 juin 2007. Il s'emploie alors à se démarquer au sein de la commission des Finances. L'opinion publique découvre un fort en gouaille aux cheveux longs.

Sa proximité avec le chef de l'Etat, avec qui il collabore depuis 1993, lui permet audaces et positions iconoclastes. Il se saisit de la question du pouvoir d'achat. Et n'hésite pas à bousculer sa majorité, comme en novembre 2008 lorsqu'il fait adopter un amendement pourtant contesté au budget, relevant le plafond de réduction d'impôt de 12 000 à 15 000 euros pour les (riches) employeurs à domicile.

Il cherche aussi à compter du côté des médias. Cette année-là, il copréside le Club parlementaire sur l'avenir de l'audiovisuel, lieu de rencontre privilégié avec nombre de responsables de la télé privée. Pas du tout gêné d'empiéter sur les plates-bandes de ses camarades UMP, il concurrence la Commission Copé chargée de travailler sur la réforme de l'audiovisuel public. Il rejette l'étiquette de « libéral », mais cela ne se ressent pas dans son travail.
« Royal a besoin d'une aide psychologique »

C'est en tant que porte-parole de l'UMP qu'il va atteindre son apogée. Sa spécialité : étriller ceux qui ne pensent pas comme lui. Ségolène Royal ? « Elle a besoin d'une aide psychologique. » L'AFP qui ne reprend pas toujours sa rafale de communiqués ? Il dénonce, dans une lettre au président de l'Agence France-Presse, « une obstruction volontaire ».

Le Web, qu'il accuse également de tous les maux, le lui rend bien et s'en donne à cœur joie. Le site BienBienBien.net met en place en avril 2009 un « Observatoire de Frédéric Lefebvre » reprenant chacune de ses sorties ; 20Minutes.fr les compile en vidéo. (Voir la vidéo)


http://www.rue89.com/2010/11/11/laboyeu ... -les-reman…

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59203
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 12 nov. 2010, 15:26:00

J'ai regardé la vidéo, ce type est complètement à côté de ses pompes. Il n'a pas le niveau intellectuel pour être ministre.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 12 nov. 2010, 18:12:00

Je n'ai aucune idée de qui le "guide des français" choisira pour son remaniement spectaculaire mais on peut se douter de quelques éléments :

1. Comme l'a dit Wesker, il prépare 2012 et il inclura forcément des zélateurs fidèles type Estrosi, Morano et consorts.
2. Il a certainement des ascenseurs à renvoyer et donc quelques postes à pourvoir en ce sens.
3. Il ne peut faire ce remaniement sans un minimum d'éléments de surprise, afin de bien montrer au français que c'est lui-tout-seul qui décide de tout et tout le temps, et pour prendre tout le monde à contrepieds. On parle par exemple d'un "troisième homme" en guise de premier ministre et comme alternative au choix cornélien entre Fillon et Borloo.

Niveau pronostics je n'ai pas trop d'idées de noms mais je suis intimement convaincu que sa stratégie fera place à ces trois éléments (les fidèles pour 2012, les renvois d'ascenseurs et l'élément de surprise).
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
johanono
Messages : 32012
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 12 nov. 2010, 18:28:00

Je ne crois pas trop en Borloo Premier ministre : il semble d'ailleurs que cette piste ait refroidi ces dernières jours. Je persiste à penser que conserver Fillon reste la meilleure solution. S'il devait y avoir malgré tout un changement de Premier ministre, on peut envisager une surprise du genre Bruno Le Maire ou François Baroin, voire MAM : ça permettrait de rassembler l'électorat gaulliste/villepiniste, et c'est probablement plus important qu'une hypothétique main tendue au centre. 

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 12 nov. 2010, 18:37:00

Johanono quand tu dis que nommer MAM permettrait de rassembler l'électorat gaulliste/villepinniste, est-ce que tu penses sincèrement que cet électorat sera dupe de cette manoeuvre aux gros sabots ? Question naïve et sans arrière pensée je précise ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 12 nov. 2010, 20:11:00

Quelque soit la manœuvre elle ne permettra plus au petit que d'espérer rassembler un dernier carré . ça sent la fin de règne. Seuls les déjà convaincus, ceux qui ne voteront jamais ailleurs qu'a l'ump ou a l'extrème droite seront séduits par cette mascarade et c'est tant mieux. Le vrai visage du petit va bientôt apparaitre pour ce qu'il a toujours été. Un politicien de bas étage à l'égo surdimensionné.

Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 13 nov. 2010, 04:16:00

Biiiiin... l'ennui c'est que le dernier sondage le crédite quand même de 49 % des votes...
C'est ébouriffant que ce désastre sur pattes permette à la moitié de la France d'etre de droite !!!
PAS MORT ?... PLUS FORT !

Avatar du membre
johanono
Messages : 32012
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 13 nov. 2010, 09:10:00

racaille a écrit : Johanono quand tu dis que nommer MAM permettrait de rassembler l'électorat gaulliste/villepinniste, est-ce que tu penses sincèrement que cet électorat sera dupe de cette manoeuvre aux gros sabots ? Question naïve et sans arrière pensée je précise ;)
Difficile de répondre. Perso, en tant que gaulliste, je ne me laisserai pas avoir par cette manoeuvre. Permettre que certaines personnes moins sures de leurs convictions peuvent se laisser séduire. Après, tout va dépendre ce qui va se passer d'ici à 2012, du comportement de Sarkozy, de ses annonces, etc. 

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 13 nov. 2010, 17:28:00

Je demandais ça parce qu'on sait bien que peu importe le ministre, tout est décidé à l'Elysée. On a bien vu que le détournement de certains anciens cadres du PS n'a pas gauchi le gouvernement alors je doute que MAM en premier ministre donne une couleur gaullienne à l'action gouvernementale. Mais tu as sans aucun doute raison sur le fait que des électeurs un peu demeurés se laisseront sûrement avoir comme des bleus (hélas).
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré