Remaniement ministériel : Qui est dans le viseur ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
johanono
Messages : 32582
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 24 oct. 2010, 18:08:00

De toute façon, Hervé Morin peut difficile prétendre incarner l'alternative face à Sarkozy et en même temps continuer à faire partie de son gouvernement. Il est donc logique qu'il quitte le gouvernement.

Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 25 oct. 2010, 05:46:00

Morin... où qu'il y aille qu'il y reste et que ce ne soit pas lié à la politique !
PAS MORT ?... PLUS FORT !

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 25 oct. 2010, 11:24:00

Un ministre qui a autant cautionné sans mot dire la politique du Gouvernement auquel il appartient qui n'aurait aujourd'hui, comme objectif que de faire entendre une ambition personnelle n'aurait que peu de crédibilité.

Encore que il s'est toujours refusé, contrairement à d'autres centristes à rejoindre directement l'UMP et a su preserver un groupe qui, bien que membre de la majorité a su faire entendre ses différences....En revanche, je ne crois pas que le Président de la République soit prêt à accepter un tel pluralisme à droite....Mais nous sommes encore en démocratie et il ne tient qu'au ministre de la defense de choisir entre le courage et le couchage.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34138
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 08 nov. 2010, 20:59:00

Bonjour,

Le compte à rebours est lancé. Nicolas Sarkozy consulte. Son confident et ami Nicolas Bazire, son mentor Edouard Balladur, son complice Brice Hortefeux… S’il n’a pas définitivement tranché le choix de son Premier ministre, le Président a beaucoup avancé cette semaine. François Fillon a manifesté spectaculairement son envie de rester. Du coup, il a peut-être ôté une épine du pied du chef de l’Etat, qui commençait à douter de Jean-Louis Borloo. Prisonnier d’un calendrier trop long, Sarkozy sait qu’il doit abroger une séquence médiatique qui se retourne contre lui. Deux cent cinquante jours de spéculations, cela devient long! Le remaniement devrait intervenir au retour de son voyage en Corée du Sud. Vraisemblablement entre le 15 et le 17 novembre.

"C’est fait pour Fillon." A l’Elysée, les mêmes conseillers qui annonçaient la probable arrivée de Jean-Louis Borloo à Matignon sont désormais formels. Pour la plupart des ministres, les jeux sont faits. Leur long tête-à-tête, avant le dernier Conseil des ministres, signifie pour beaucoup qu’ils discutent des conditions de leur "nouveau pacte", confie un proche des deux hommes. Jeudi soir, après le dîner en l’honneur du président chinois, Sarkozy a convié ses ministres à un pot dans un salon de l’Elysée. "Fillon rayonnait. Borloo a passé une tête et s’est rapidement éclipsé", raconte un témoin. "Tout n’est pas vissé", avance-t-on prudemment chez Fillon. Borloo, lui, a confié à Hortefeux: "Si je ne suis pas nommé à Matignon, je partirai."

En attendant, Sarkozy peaufine aussi la réorganisation de son cabinet à l’Elysée. Le départ le plus spectaculaire pourrait être celui de Claude Guéant, secrétaire général et véritable vice-Premier ministre. Soucieux de renouveler son entourage, le Président songe à le nommer ministre et à le remplacer par son plus vieil ami Brice Hortefeux. "Notre aventure dure depuis trente-deux ans. Je ferai ce qu’il souhaite", confie le ministre de l’Intérieur. Une chose est certaine, le prochain gouvernement comptera nettement moins de ministres. Affichage médiatique oblige. Surtout en cette période de rigueur budgétaire. Sarkozy va revenir à sa promesse de campagne et ne pas nommer plus de 15 ministres.

Les partants seront nombreux: Bernard Kouchner, Hervé Morin, Patrick Devedjian, Eric Woerth voire Michèle Alliot-Marie. Des ministères vont fermer leurs portes (la Relance). D’autres vont être regroupés (Economie et Budget). Un moment envisagé, le rapprochement de l’Immigration avec l’Intérieur semble techniquement plus difficile à réaliser. La purge devrait être plus brutale chez les secrétaires d’Etat: Dominique Bussereau, Valérie Létard, Hervé Novelli, Fadela Amara, Alain Marleix, Anne-Marie Idrac et Nora Berra devraient quitter leurs bureaux ministériels. Quelques jeunes sarkozystes (Nadine Morano, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez) devraient être promus ou d’autres sauvés grâce à leur popularité (Rama Yade) ou leur positionnement politique (le villepiniste Georges Tron).

Qui dit équipe resserrée, dit peu d’entrants. Les nouvelles têtes seront peu nombreuses. De fait, Sarkozy a jusqu’à présent cherché des poids lourds pour former son gouvernement de combat. Alain Juppé est de ceux-là. Son retour semble acquis. Le maire de Bordeaux, qui a beaucoup hésité, semble décidé "à ne pas laisser passer le dernier train", selon son expression. L’ancien ministre Gérard Longuet en rêve aussi. Xavier Bertrand va laisser sa place de secrétaire général de l’UMP à Jean- François Copé. Il attend son affectation. Le centriste Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy, en Seine-Saint-Denis, est poussé par Jean Sarkozy, le fils du Président. Cardiologue et député-maire d’Antibes, pistonné par Copé, Jean Léonetti est bien placé pour remplacer Roselyne Bachelot. Le judoka David Douillet a fait une offre de service pour les sports. Reste un problème récurrent à droite: où sont les femmes? "Il y a très peu de stock", admet-on à l’Elysée. Une chance pour celles qui sont en place.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 08 nov. 2010, 21:17:00

La "séquence politique" la plus inintéressante du moment. Si ça se trouve Sarko va finir par garder Fillon...
Quatre mois d'un suspense qui ne passionne personne prendront bientôt fin dans l'indifférence la plus totale.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
johanono
Messages : 32582
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 08 nov. 2010, 21:22:00

Perso, je persiste à penser que Fillon est le meilleur Premier ministre possible pour Sarkozy : fiable, populaire, et qui ne fait pas d'ombre à Sarkozy. Que demander de plus ? Tout le monde glose sur un changement de Premier ministre, mais le maintien en poste de Fillon est une solution à ne pas écarter.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20367
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 08 nov. 2010, 21:32:00

Et pourquoi pas Claude Allègre PM ?



icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 08 nov. 2010, 21:33:00

avec Jack lang à l'économie .... icon_cheesygrin

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20367
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 08 nov. 2010, 21:35:00

De toute façon, on sait bien que le vrai ministre de l'économie c'est DSK et son FMI, et le vrai PM les agences de notations icon_cheesygrin
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 09 nov. 2010, 12:06:00

Changer Fillon tout en gardant Guéant comme réel premier ministre ça n'a de sens que pour le show médiatique mais ça n'aura aucune incidence sur la politique menée par l'Elysée et défendue à la télé par le gouvernement. Sarko voulait jouir à fond du régime présidentiel quinquennal mais ça lui est revenu dans la face comme un boomerang. L'hypothèse du remaniement dans le contexte de l'hyper-présidence a déjà été discuté en long en large et en travers depuis trois ans par tous les chroniqueurs de la place et tout le monde était déjà arrivé à cette conclusion depuis longtemps. Il voulait le pouvoir pour lui tout seul, il en assume désormais les conséquences.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 nov. 2010, 12:24:00

Toutes ces supputations me font songer à la conversation de rombières, au foyer du théâtre pendant l'entr'acte icon_biggrin

Attendez et vous verrez.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 09 nov. 2010, 12:34:00

Je suis d'accord ces pronostics sont inintéressants au possible, je n'arrête pas de voir des débats oisifs sur ce sujet à la télé et je me dis qu'il y a mieux à faire pour perdre son temps. L'important c'est de se dire qu'en régime hyper-présidentiel un tel remaniement ne sert à rien.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 nov. 2010, 12:36:00

Le régime ultra-présidentiel est une erreur majeure de De Gaule.

Vive une bonne monarchie parlementaire icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 09 nov. 2010, 12:46:00

Ca c'est renforcé avec le quinquennat et Sarko est le premier à en jouir de manière totale - dixit Zemmour sur I Télé. Chirac donnait encore du leste à ses ministres mais cette façon de faire a pris fin en 2007 avec la nouvelle présidence où tout ce qui est important est non seulement décidé au Château, mais aussi planifié et mis en pratique par les conseillers spéciaux du président, chargés notamment de court-circuiter les ministères. Sarko décide unilatéralement, Guéant met en forme, Louvrier rédige les éléments de langage et Fillon sert de cache-sexe pour les médias.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 09 nov. 2010, 13:05:00

"Toutes ces supputations me font songer à la conversation de rombières, au foyer du théâtre pendant l'entr'acte"

T'as l'air de t'y connaitre icon_biggrin .

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré