A propos des roms

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 25 août 2010, 07:56:00

Bah... non ! Les roms sont des Européens... ils peuvent aller où ils l'entendent sur tout le territoire européen et ce en toute légalité... Sauf à tomber sur des roms américains, coréens, brésiliens etc.
PAS MORT ?... PLUS FORT !

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 25 août 2010, 08:55:00

KALIKO a écrit : Bah... non ! Les roms sont des Européens... ils peuvent aller où ils l'entendent sur tout le territoire européen et ce en toute légalité... Sauf à tomber sur des roms américains, coréens, brésiliens etc.
Ils ont le droit de circuler librement, mais pas de s'installer ! Donc au bout de 3 mois, ils doivent repartir!

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 25 août 2010, 08:57:00

http://www.questionsdetrangers.com/droi ... fs-des-rou…


[*]Pour les 3 premiers mois de leur séjour en France, le droit de circulation et de séjour des Roumains et des Bulgares ne peut être limité que si les personnes enfreignent la législation sur le droit du travail, constituent une menace pour l’ordre public ou présentent « une charge déraisonnable pour le système d’assistance sociale français » (notamment l’assurance maladie et l’aide sociale). [*]Au-delà de trois mois de présence, le droit au séjour est subordonné à la condition de détenir un emploi (donc de détenir une autorisation de travail adaptée), d’être étudiant ou encore de disposer d’une assurance maladie et de ressources suffisantes.  

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 25 août 2010, 09:26:00

A noter que ce régime dérogatoire prendra fin en 2014.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

les rooms

Message non lu par lambertini » 25 août 2010, 20:18:00

bonjour
je me permet de dire le point de vue des voyageurs sur le probleme des rooms, qui sont nos freres de roumanie, a ne pas confondre (comme certains journalistes, qui parlent de tziganes) un autre peuple de l est.
les rooms ne sont pas des voyageurs, plus maintenent, ils sont sedentaires depuis plus de 50 ans (sedentarisée par le dictateur roumain).
et qui leurs a souvent avantager, a une certainne epoque,(monopole de la ferraille, emploie communaux, indicateurs payer de la police politique, des poste de gardiens de prison, voir méme de police).
a la chute du dictateur le peuple roumain le lui a fait payer chere..
maintenant le probleme des rooms, et un probleme roumain,et pas francais.
la roumanie redistriburait equitablement l argent que leurope lui donne, il ni aurrait pas de probleme.
simplement l etat roumain,et corompue.
virer les rooms a la mode sarko,c est du vent electoraliste, sa ne sert a rien, ils touchent leurs pecules, et vont revenirs.
mais je rappele qu ils sont catoliques.et ne represente pas le méme danger pour notre culture que l islame
j aimerais que sarko face preuve d autand de determination, a virer les clandestins arabe, et noirs islamique qui represente dix fois plus d imigrants clandestins que les rooms.
maintenant les rooms doivent avoir dans leurs pays les memes droits est avantages que les autres, que leurs cultures soie respecter
ils fonctionnent comme nous, en mode pyramidale,(ils ont un roi)qui regie les chefs de familles, qui eux geres les clans.
leurs place est chez eux , la faute est européenne, que l europe et la france surveille l argent quelle donne..
sarko na pas tord,il y a assez de pauvres en france.
mais il a laisser pourrir la situation, pour en faire un probleme politique, alors quil y a plus de 20 ans que la france aurrait du prendre des mesures.
ils ont bien fait les rooms de venir en france, car la ils sont a la vue de tous,et mediatisés
cars s ils seraient rester chez eux, ils pourraient mourires de faim, personne ne bougeraient
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
artragis
Messages : 7982
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 25 août 2010, 20:26:00

ils ont bien fait les rooms de venir en france, car la ils sont a la vue de tous,et mediatisés
cars s ils seraient rester chez eux, ils pourraient mourires de faim, personne ne bougeraient
pour une fois que la presse française fait son boulot EN PLUS de faire ses simagrées habituelles. Tout comme toi je pense qu'on ne peut leur souhaiter qu'une chose : bon courage. Et il faut faire pression pour que la roumanie (puisque les "roms" sont roumains les acceptent.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 26 août 2010, 05:29:00

@Lambertini...Les Roumains ne sont pas catholiques !!!! (ce n'est pas une stigmatisation de ma part... !) : Orthodoxes oui... et surtout.
http://www.colisee.org/article.php?id_article=1531
maintenant, les roms de France ?...
PAS MORT ?... PLUS FORT !

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 26 août 2010, 10:05:00

non les roumains prient jesus, et la vierge marie, maintenant ils sont aussi(comme chez nous)accrocher par des evangelistes..protestants
pour en revenir a sarko,( que jen aime pas)
il a agit, et la reaction c est retournée contre lui,
.mais c est benefique pour les rooms, car au lieu de les laisser pourrires, dans les camps de fortunes.
l europe vas devoir trouver des solutions, et la roumanie devrat prendre ses responsabilitées
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 26 août 2010, 13:50:00

El Fredo a écrit : A noter que ce régime dérogatoire prendra fin en 2014.
Avec cette histoire de Roms, la gauche comme la droite campent sur des principes opposés. La droite se veut ferme, la gauche se veut tolérante. Mais tout ça, ce ne sont que des postures. La gauche comme la droite, quand elles sont au pouvoir, mènent à peu près la même politique : quand elle était au pouvoir, la gauche faisait comme la droite, c'est-à-dire qu'elle pratiquait aussi des expulsions, mais de telles expulsions, qu'elles soient pratiquées par la gauche ou la droite, sont vaines, car le principe de libre circulation des personnes dans l'UE permettra à de nombreux expulsés de revenir.

La question à poser est donc celle de la libre circulation des personnes au sein de l'UE : toutes ces expulsions ne servent à rien, car le principe de libre circulation des personnes dans l'UE, principe fondamental de la construction européenne, permet aux expulsés de revenir. Lorsque l'UE, comptait 15 membres, ce principe de libre circulation ne posait pas trop de problèmes. Mais à 25 puis à 27, ce n'est plus pareil. L'UMP, qui se veut ferme aujourd'hui, a pourtant voté pour l'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie. La gauche et la droite ont également ratifié les accords de Shengen...

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 26 août 2010, 14:35:00

Ce qui pose problème, ce ne sont pas les expulsions ou les destructions de campements illégaux en tant que tels, mais les conditions dans lesquelles elles se déroulent. D'ailleurs il faut savoir lire entre les lignes des sondages qui soi-disant approuvent la politique actuelle. Les Français quoi qu'on en dise sont un peuple attaché à la légalité (*), donc quand on leur pose la question "faut-il détruire des campements illégaux", la réponse est dans la question : s'ils sont illégaux, il faut les détruire. De même s'il s'agit d'expulser des individus qui n'ont pas de titre de séjour ou de droit de résidence. Mais ensuite, quels moyens faut-il employer pour faire respecter la loi ?

J'ai vu un reportage ce midi au sujet de familles Roms avec des enfants en bas âge, dont beaucoup sont scolarisés et nés en France, qui ont vu leur campement investi au petit matin par des bataillons impressionnants de policiers armés, les hommes séparés des femmes et embarqués en garde à vue (sous quel motif légal ???), les baraquements détruits avec leurs effets personnels, les caravanes envoyées à la fourrière (où elles resteront certainement jusqu'à leur destruction vu que ces familles sans ressources n'ont pas les moyens de payer les frais), les familles désormais contraintes de dormir dans la rue ou dans des situations précaires à quelques jours de la rentrée des classes. Donc je pose la question : jusqu'à quel point l'usage de la violence (dont l'Etat a le monopole régalien) est-il légitime pour faire respecter le droit ? Et jusqu'à quel point peut-on violer les droits fondamentaux et inaliénables des individus dans un but électoraliste ? Et puisqu'on parle de justice, j'aimerais souligner le fait que de nombreux magistrats sont furieux à propos de ces démantèlements et expulsions qui dans certains cas ont concerné des camps et des individus faisant l'objet d'enquêtes en cours, qui une fois évaporés dans la nature aboutiront à des classements sans suites. On voit bien où sont les priorités.

(*) je sais bien qu'il y a de la fraude comme partout, mais faisons une comparaison pertinente avec un pays culturellement très proche de nous, à savoir l'Italie, et comparons le nombre de constructions illégales dans chaque pays : ce phénomène est marginal en France (et très souvent réservé à une élite s'estimant au-dessus des lois), alors qu'il est très répandu en Italie dans toutes les couches de la population.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 26 août 2010, 16:47:00

remarquons que pour les campements illégaux, le traitement nabotléonien n'a rien a voir avec celui réservé aux micros campements corses comme les paillottes par exemple ....

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 26 août 2010, 17:35:00

Ou avec les constructions illégales de vedettes de la télé dans des secteurs protégés (Drucker dans les Alpilles), ou encore l'empiètement sur le domaine public maritime comme au Cap Nègre icon_cheesygrin
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 26 août 2010, 22:21:00

A propos d'empiètement sur le domaine public maritime, la Bretagne est également concernée. A Pléneuf-Val-André, par exemple, ce sont les époux Fixot qui bravent la loi...

http://www.liberennes.fr/libe/2010/01/u ... C3%A9.html

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 26 août 2010, 22:27:00

El Fredo a écrit : Ce qui pose problème, ce ne sont pas les expulsions ou les destructions de campements illégaux en tant que tels, mais les conditions dans lesquelles elles se déroulent. D'ailleurs il faut savoir lire entre les lignes des sondages qui soi-disant approuvent la politique actuelle. Les Français quoi qu'on en dise sont un peuple attaché à la légalité (*), donc quand on leur pose la question "faut-il détruire des campements illégaux", la réponse est dans la question : s'ils sont illégaux, il faut les détruire. De même s'il s'agit d'expulser des individus qui n'ont pas de titre de séjour ou de droit de résidence. Mais ensuite, quels moyens faut-il employer pour faire respecter la loi ?

J'ai vu un reportage ce midi au sujet de familles Roms avec des enfants en bas âge, dont beaucoup sont scolarisés et nés en France, qui ont vu leur campement investi au petit matin par des bataillons impressionnants de policiers armés, les hommes séparés des femmes et embarqués en garde à vue (sous quel motif légal ???), les baraquements détruits avec leurs effets personnels, les caravanes envoyées à la fourrière (où elles resteront certainement jusqu'à leur destruction vu que ces familles sans ressources n'ont pas les moyens de payer les frais), les familles désormais contraintes de dormir dans la rue ou dans des situations précaires à quelques jours de la rentrée des classes. Donc je pose la question : jusqu'à quel point l'usage de la violence (dont l'Etat a le monopole régalien) est-il légitime pour faire respecter le droit ? Et jusqu'à quel point peut-on violer les droits fondamentaux et inaliénables des individus dans un but électoraliste ? Et puisqu'on parle de justice, j'aimerais souligner le fait que de nombreux magistrats sont furieux à propos de ces démantèlements et expulsions qui dans certains cas ont concerné des camps et des individus faisant l'objet d'enquêtes en cours, qui une fois évaporés dans la nature aboutiront à des classements sans suites. On voit bien où sont les priorités.

(*) je sais bien qu'il y a de la fraude comme partout, mais faisons une comparaison pertinente avec un pays culturellement très proche de nous, à savoir l'Italie, et comparons le nombre de constructions illégales dans chaque pays : ce phénomène est marginal en France (et très souvent réservé à une élite s'estimant au-dessus des lois), alors qu'il est très répandu en Italie dans toutes les couches de la population.
Qu'il y ait des manoeuvres électoralistes de la part du gouvernement, personne n'en doute.

En revanche, il y a un côté outrancier chez ceux reprochent au gouvernement de "violer les valeurs républicaines" ou de "rappeler les heures les plus sombres de notre histoires". Que je sache, les interventions policières dans les camps de Roms n'ont donné lieu à aucun bain de sang.

Et puis cette façon de mettre les enfants en avant est assez déplaisante. "Regardez, j'ai des enfants, pensez à eux, ne me virez pas"... Ca ressemble quand même beaucoup à du chantage affectif. Si des enfants sont là, c'est parce que leurs parents les y ont emmenés.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 27 août 2010, 09:48:00

A tous ceux qui les aiment, et qui ont un jardin, qu'attendez vous pour les heberger ?
Car n'oublions pas que leurs campement sont sur des domaines privés, exactement comme si ils s'installaient dans vos jardins.
Mais non, on va critiquer ceux qui les virent, mais hors de question qu'on les prennent chez nous, n'est ce pas ?

Il faut assumer ses idées. Invitez ces pauvres bougres chez vous, si vous les plaignez tant. Mais non, il vaut mieux critiquer, c'est plus lucratif.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré