Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par johanono » 07 août 2012, 01:14:42

El Fredo a écrit :
johanono a écrit :Si tu es satisfait de l'urbanisme à Rennes, ça veut dire que tu contentes de peu. En Bretagne, l'urbanisme est une catastrophe, y compris à Rennes. Il suffit de se balader, par exemple, du côté de la Mézière ou de la Chapelle-des-Fougeretz, pour trouver des lotissements à perte de vue, avec des pavillons tous aussi hideux les uns que les autres. La mode est à la construction de pavillons aux formes toutes biscornues.
Oui, enfin ces deux communes sont quand même dans la (très) grande couronne rennaise, totalement déconnectée de l'agglomération, et on ne parle pas d'esthétique architecturale mais d'urbanisme (le phénomène d'étalement urbain serait tout aussi exécrable si les pavillons étaient construits dans le plus pur style traditionnel). Moi je parle de l'unité urbaine rennaise (intrarocade et petite couronne), qui sans être parfaite est plutôt mieux maîtrisée que dans la plupart des grandes villes françaises. L'article parle d'ailleurs essentiellement de la disparition de l'entrée des villes.

Rennes par exemple échappe totalement au phénomène du nuage tentaculaire et interminable qui fait disparaître les frontières des grandes villes dans un brouillard de lotissements et de zones commerciales. A Rennes cette frontière est au contraire parfaitement délimitée par la rocade (dont l'existence a contribué à sa densification et sa mixité urbaine), si bien que la plupart du temps elle matérialise l'interface ville-campagne (phénomène particulièrement flagrant au sud). Au contraire quand je vais à St Brieuc, Nantes ou Laval je suis totalement incapable de te dire où commence la ville, et les vues satellites ne font que confirmer cette impression.
Oui, je comprends ce que tu veux dire par rapport à la délimitation de la ville de Rennes. C'est vrai que du point de vue de l'urbanisation, les limites de la ville de Rennes sont peut-être un peu mieux marquées qu'ailleurs.

Ceci dit, on trouve quand même, à peu près partout aux alentours de Rennes, des lotissements pavillonnaires hideux à perte de vue, certes pas collés à la ville de Rennes, mais quand même pas très loin, et peuplés de gens qui travaillent à Rennes.

Certes, des villes comme la Mézière et la Chapelle-des-Fougeretz ne sont pas collées à la ville de Rennes, tu dis que c'est la très grande banlieue, mais elles sont quand même assez proches de Rennes, à moins de 10 km de la rocade. Et peut-être bien que d'ici quelques années, au rythme où ça va, il y aura une urbanisation continue depuis la rocade jusqu'à la Mézière.

Par ailleurs, j'ai trouvé un article intéressant, concernant la Bretagne :

Comment la Bretagne est devenue moche

Le développement des zones commerciales moches et des lotissements pavillonnaires hideux n'est probablement pas propre à la Bretagne. Mais il prend une importance particulière dans une région jadis connue pour le cachet de ses bâtiments traditionnels et la beauté de ses paysages. :evil:

J'ai également trouvé ceci :

Le pavillon individuel : cancer des villes françaises

Le seul problème, mais je crois qu'on l'a déjà dit, c'est que même si les cités pavillonnaires constituent un non-sens écologique, elles correspondent aux aspirations d'une majorité de Français : les clients qui rêvent de faire construire, les élus qui veulent agrandir leur commune, et les agriculteurs contents de vendre leurs terres à bon prix.

Voici un autre article qui s'interroge sur l'avenir des lotissements péri-urbains et qui qualifie même ces lotissements de "bidonvilles du futur". L'expression est peut-être un peu provocatrice, mais peut-être pas si éloignée de ce que sera la réalité des prochaines décennies...

Et puis c'est bien connu, l'Europe connaît en général les mêmes évolutions sociales que les Etats-Unis, avec 20 ou 30 ans de retard. Voici donc un article sur les cités pavillonnaires américaines :

Des vieillards américains cloués à la maison ? Bien fait pour eux !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par Nombrilist » 07 août 2012, 08:07:25

Ne me dîtes pas que vous préférez les tours HLM aux lotissements ?

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par El Fredo » 07 août 2012, 09:32:44

Les deux sont tout aussi catastrophiques.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par Nombrilist » 07 août 2012, 09:33:50

En tout, si un jour je peux avoir une maison pour être au calme, je prends. La mitoyenneté, c'est une horreur.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26218
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par El Fredo » 07 août 2012, 09:39:41

Un cube de béton coincé entre une bretelle d'autoroute et une zone commerciale à 30 km de ton boulot, je doute que tu y gagnes au change.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par mps » 07 août 2012, 09:43:29

Pour les zones industrielles et de commerces péri-urbaines, on en voit hélas fleurir dans toute l'Europe comme aux USA, et le mal est inévitable.
Les gens travaillent, disposent de peu de temps pour faire toutes leurs courses, doivent nécessairement utiliser leur voiture vu le volume, ce qu nécessite des parkings et du regroupement.
En outre, les petites industries traditionnellement implantées dans les villes s'en sont fait expulser par les habitants se plaignant du bruit, du charroi, etc.

La seule chose qui puisse être faite serait d'harmoniser les batiments dans une certaine mesure, et de masquer ses horreurs par des plantations importantes.

Pour les paradis pavillonnaires, il y a souvent un manque de goût avec des alignements rectilignes et un certain clônage du bâti, découlant sans doute de normes de coûts amenant cette standardisation. Vos merveilleux villages sont antérieurs à l'arrivée des architectes ;) On retrouve également le même phénomène dans toute l'Europe, mais il me semble encore agravé en France par le misérabilisme des matériaux, et spécialement de ces façades en crépis cache-misères ...

Pour oeuvrer à l'Urbanisme, il faut sans doute des diplômes, mais le goût n'est pas nécessaire ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par Nombrilist » 07 août 2012, 09:44:29

Bah c'est sur, j'éviterai d'être à moins de 200 mètres d'un axe routier. Et le lotissement avec des maisons serrées les unes contre les autres, sans façon. J'ai besoin de calme. Je suis encore en immeuble, et je pète un câble, entre des tarés qui font du marteau à 3 heures du matin, mes voisins du dessus qui ne se couchent pas avant 2 heures du mat' et se lèvent à 7, et ma voisine du dessous qui fout son rap à fond (c'est ma direction)...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par mps » 07 août 2012, 09:47:26

Nombrilist a écrit :Bah c'est sur, j'éviterai d'être à moins de 200 mètres d'un axe routier. Et le lotissement avec des maisons serrées les unes contre les autres, sans façon. J'ai besoin de calme. Je suis encore en immeuble, et je pète un câble, entre des tarés qui font du marteau à 3 heures du matin, mes voisins du dessus qui ne se couchent pas avant 2 heures du mat' et se lèvent à 7, et ma voisine du dessous qui fout son rap à fond (c'est ma direction)...
Donc, tu devrais être adepte de ma vision urbaine : des immeubles où un étage sur deux seraient à vocation de bureaux.

Tu n'aurais personne ni au-dessus ni en dessous de chez toi en soirée et la nuit. Et un grand parking vide pour ta bestiole à quatre roues ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par marco » 07 août 2012, 10:16:51

géniale ton idée MPS avec beaucoup d'avantages....
mais je préfère mon petit lotissement à la campagne ou tout le monde se connait et ou nous vivons en toute tranquillité sous bien des aspects......
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par mps » 07 août 2012, 10:45:42

marco a écrit :géniale ton idée MPS avec beaucoup d'avantages....
mais je préfère mon petit lotissement à la campagne ou tout le monde se connait et ou nous vivons en toute tranquillité sous bien des aspects......
Tout le monde préfère cette formule ... mais il est impossible de la proposer à tout le monde ...

On ne peut indéfiniment étaler les villes à la campagne ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par Nombrilist » 07 août 2012, 11:09:42

En France, on a beaucoup de surface, mais c'est vrai que ça aurait pour conséquence de trop réduire la part encore un peu allouée à la nature.

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par marco » 07 août 2012, 11:35:37

mps a écrit :
marco a écrit :géniale ton idée MPS avec beaucoup d'avantages....
mais je préfère mon petit lotissement à la campagne ou tout le monde se connait et ou nous vivons en toute tranquillité sous bien des aspects......
Tout le monde préfère cette formule ... mais il est impossible de la proposer à tout le monde ...

On ne peut indéfiniment étaler les villes à la campagne ...
c'est le problème des sociétés dont le développement démographique est la seule solution envisagée.
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par johanono » 07 août 2012, 12:23:26

Nombrilist a écrit :Ne me dîtes pas que vous préférez les tours HLM aux lotissements ?
Ca se discute.

D'un point de vue esthétique, de nombreux lotissements hideux sont largement aussi moches que les tours HLM.

Pour ce qui est de l'insécurité, je persiste à penser que les tours HLM ne sont pas plus criminogènes que les quartiers pavillonnaires. En réalité, tout dépend de la population qu'on met dedans.

Alors je sais que les tours HLM ont mauvaise réputation. Mais il y a peut-être un juste milieu à trouver entre les tours HLM de quinze étages et les quartiers pavillonnaires à perte de vue, par exemple, de petites résidences de trois ou quatre étages.

Certes, les pavillons individuels correspondent aux aspirations de nombreux Français, le problème, c'est qu'ils constituent un non-sens écologique. En effet, ils empiètent sur la surface agricole. Et du fait de leur éloignement avec les villes-centres, leurs habitants habitent toujours plus loin de leur lieu de travail, ce qui crée des besoins de transports accrus, transports qui ne peuvent se faire qu'en voiture, d'où des problèmes de pollution. On n'oubliera pas non plus le non-sens économique, avec des gens qui préfèrent se ruiner en budget essence pour aller travailler à 40 km de chez eux, mais qui sont contents parce qu'ils ont leur pavillon individuel...

Donc pour toutes ces raisons, je pense en effet que la solution est à une densification des centres-villes, mais je ne me fais aucune illusion, je me doute bien qu'une politique de densification sera impopulaire, et qu'elle ne verra donc jamais le jour. C'est un nouvel exemple de ma théorie selon laquelle les Français, même s'ils se disent soucieux de l'environnement, ne sont en vérité pas écologistes, car la mise en oeuvre d'une vraie politique écologique impliquerait que les Français modifient leurs habitudes de vie, et ils ne sont pas prêts à cela.
Nombrilist a écrit :Bah c'est sur, j'éviterai d'être à moins de 200 mètres d'un axe routier. Et le lotissement avec des maisons serrées les unes contre les autres, sans façon. J'ai besoin de calme. Je suis encore en immeuble, et je pète un câble, entre des tarés qui font du marteau à 3 heures du matin, mes voisins du dessus qui ne se couchent pas avant 2 heures du mat' et se lèvent à 7, et ma voisine du dessous qui fout son rap à fond (c'est ma direction)...
Sauf que la réalité, ce sont des lotissements avec au grand maximum 500 m² de terrain par parcelle, des maisons toutes proches les unes des autres, la fenêtre du voisin à 4 mètres de ta propre fenêtre, un jardin dans lequel tu évites de sortir parce que tu entends et vois ce qui se passe dans le jardin du voisin, qui lui-même entend et vois tout ce qui se passe dans ton jardin, et où tu es réveillé à 3 heures du matin par ton voisin qui, même sans faire de bruit excessif, rentre chez lui en voiture et claque la portière de sa voiture. Dans ces conditions, je me dis que les problèmes de voisinage et de promiscuité sont exactement les mêmes dans les lotissements qu'en appartement, et je ne vois pas bien ce qu'un pavillon individuel apporte de mieux par rapport à un appartement. Mais ce n'est pas grave, les gens sont contents : ils ont quasiment les mêmes nuisances qu'en ville, ils se ruinent en budget essence pour aller travailler à 30 km de chez eux, mais ils sont contents, ils ont leur pavillon individuel avec petit jardinet...

Avatar du membre
johanono
Messages : 32561
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par johanono » 07 août 2012, 12:35:06

marco a écrit :géniale ton idée MPS avec beaucoup d'avantages....
mais je préfère mon petit lotissement à la campagne ou tout le monde se connait et ou nous vivons en toute tranquillité sous bien des aspects......
Mais la réalité n'est pas celle-là. Les promoteurs des lotissements (élus locaux, constructeurs de maisons individuelles, agences immobilières...) vendent aux gens le mythe du lotissement à la campagne, en leur faisant croire qu'ils seront au calme et qu'ils auront depuis leur nouvelle maison une jolie vue sur le champ d'à côté, avec des vaches paisibles, des hirondelles, des arbres, etc... Les dessins sur les plaquettes publicitaires sont souvent très jolis et font vraiment envie, il ne leur manque que la musique du petit cui-cui des oiseaux... Sauf qu'en réalité, même dans les petits bourgs de campagne, on aménage de très grands lotissements, qui comptent au moins une trentaine de lots. En habitant dans de tels lotissements, tu as des maisons en face de chez toi, des maisons derrière chez toi, des maisons à côté de chez toi, avec un vis-à-vis très proche, et du coup, tu te retrouves avec toutes les nuisances de la ville et bien loin du mythe du lotissement à la campagne où tout le monde se connaît. Mais manifestement, les gens aiment quand même ça...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59983
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Urbanisme à la française:Comment la France est devenue moche

Message non lu par Nombrilist » 07 août 2012, 12:39:41

Là dessus, je suis totalement d'accord. Ce genre de lotissement, très peu pour moi. On n'a pas le bruit des pas ou de la machine à laver, ceci dit.

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré