Prêts toxiques : 7 à 8 milliards de dettes pour les HLM

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 26 sept. 2010, 22:02:00

Exemple ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 27 sept. 2010, 08:11:00

Relis toi, tu les verras.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 27 sept. 2010, 13:58:00

mps...Le chiffre des 340 millions d'euros n'est pas evalué par moi mais par l'association des propriétaires bailleurs !

Encore une fois, reflechis avant d'être hautaine et personne ne te croira si tu expliques qu'en France les loyers baissent pour "liquider" les actifs immobiliers.

L'idolatrie peut se comprendre mais n'efface pas les réalités.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 sept. 2010, 18:07:00

et bien voilà, tu as cité ta source ! Bravo !

En quoi suis-je '"hautaine" en prévoyant que si les propriétaires sont découragés, ils vont vendre ? Et que l'afflux de biens fera baissr les prix ?

Et quand tu parles d'idolatrie, tu penses je suppose à mon appréciation globalement positive du travail du gouvrnement, même si certains points me semblent incompréhensibles.

Moi, je ne te parle pas de ta psychose icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 27 sept. 2010, 20:05:00

mps a écrit : et bien voilà, tu as cité ta source ! Bravo !

En quoi suis-je '"hautaine" en prévoyant que si les propriétaires sont découragés, ils vont vendre ? Et que l'afflux de biens fera baissr les prix ?

Et quand tu parles d'idolatrie, tu penses je suppose à mon appréciation globalement positive du travail du gouvrnement, même si certains points me semblent incompréhensibles.

Moi, je ne te parle pas de ta psychose icon_biggrin
Hé bien tant mieux si tous les propriétaires veulent vendre, l'afflux massif de biens fera s'écrouler le marché et les moins favorisés pourront peut être acheter à bas prix.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 sept. 2010, 22:35:00

Non. Si le marché se tasse, l'emploi le fera aussi.

De même que les rentrées de l'Etat.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 27 sept. 2010, 22:39:00

Les droits de mutation, les frais en tous genre augmenteront de façon exponentielle et l'emploi se portera sur la rénov, pas de soucis de ce coté.
Les seuls perdant seront les vendeurs et je vais pas les plaindre.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26149
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 28 sept. 2010, 00:00:00

mps a écrit :Non. Si le marché se tasse, l'emploi le fera aussi.
Rien n'indique qu'une chute du marché sera accompagné d'une hausse du chômage. Ces deux indicateurs n'ont jamais eu de corrélation directe. En revanche il existe dans les pays développés une forte corrélation entre taux de chômage et proportion de propriétaires (indépendamment du niveau des prix).

http://economistes.blogs.liberation.fr/ ... _propri.ht…
Lorsqu'on cherche à expliquer le chômage, on voit souvent évoquer des facteurs comme le niveau de protection de l'emploi, de l'indemnisation du chômage, l'influence des syndicats... Et pourtant, il y a un facteur qui est beaucoup plus important : la propriété immobilière. L'économiste Andrew Oswald, comme le rappelait récemment le Financial Times, a constaté qu'il y avait une forte corrélation au sein des pays développés, et à l'intérieur de ceux-ci (on retrouve ce phénomène entre les Etats américains), entre fort taux de chômage et forte proportion de propriétaires de leurs logements.
En d'autres termes, les pays à fort taux de chômage ont aussi une forte proportion de propriétaires de leur logement; à l'inverse, les pays à faible chômage comprennent beaucoup de locataires. La France se situe dans la catégorie des pays à forte proportion de propriétaires et fort taux de chômage. Oswald a constaté également que les propriétaires de leur logement avaient une moins grande satisfaction au travail que les locataires.
(...)
Et en la matière, la France ne manque pas de dispositifs fiscaux incitant à l'accession à la propriété immobilière. Il n'est guère de ministre du Logement qui n'ait voulu donner son nom à une niche fiscale en matière immobilière (au hasard, Robien, Perissol, Borloo...). La proposition visant à réduire les intérêts d'emprunt n'est qu'une bûche de plus à un marché immobilier dans lequel les gouvernements successifs ont largement encouragé la flambée. Mais ce que montrent les travaux d'économistes sur ce sujet, c'est qu'entre revaloriser le travail et augmenter l'emploi d'une part, et soutenir la propriété immobilière à grands coups de niches fiscales d'autre part, il faut choisir.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 28 sept. 2010, 07:52:00

Intéressant !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 sept. 2010, 08:53:00

Non, pas intéressant, simplement faux !

http://www.touteleurope.eu/fr/actions/s ... ciale/pres…

Voyez la carte : des pays comme la Belgique, qui détient un record de propriétaires, sont moins touchés que ceux come la France ou la Grèce, qui en ont peu.

En plus, venir dire que la France a un haut taux de propriétaires, c'est de la désinformation

http://www.lavieimmo.com/divers-immobil ... es-plus-fa…

Malhonnête, cette fiction !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26149
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 28 sept. 2010, 09:39:00

Tu as un petit problème avec la notion de corrélation on dirait. L'étude n'affirme pas qu'il y a proportionnalité directe entre taux de chômage et taux de propriétaires, mais que les deux sont corrélées positivement. De plus la France a certes un taux de propriétaires inférieur à celui d'autres pays mais en valeur absolu il est élevé (et situé dans la moyenne), par comparaison la Suisse (pays du tiers-monde ravagé par les chômage de masse) a un taux de 37%. Bref, tu extrapoles (et tu ignores sciemment les cas de l'Espagne et de l'Irlande qui associent hauts taux de chômage et de propriétaires).
The economist Andrew Oswald has shown that across European countries, and across US states, high levels of home ownership are correlated with high levels of unemployment. More conventional factors such as generous welfare benefits or high levels of trade unionisation don’t explain unemployment nearly as well as the tendency to own houses.
http://www2.warwick.ac.uk/fac/soc/econo ... /unempap.p…
The paper conjectures that the high unemployment of the Western economies has been produced by the decline of the private house-rental market and the rise of home-ownership. Evidence is provided for the developed nations, the states of the USA, and the regions of the UK, Italy, France and Sweden. Although its calculations should be viewed as tentative, the paper's results imply that a 10 percentage point rise in the owner-occupation rate is associated with an increase of approximately 2 percentage points in the unemployment rate. This would be sufficient to explain a significant part of the rise in joblessness in the industrialized countries.
http://www2.warwick.ac.uk/fac/soc/econo ... /homesnt.p…
The underlying argument in the paper is that an economy's 'natural rate' of unemployment depends on the ease with which its citizens can move around to find jobs. Fluid societies have efficient economies. Although Milton Friedman pointed this out in his famous American Economic Association address of 1967, few European economists have thought hard about labour mobility and different forms of accommodation. Yet we know the housing market is likely to have an influence on the degree of labour mobility.

By making it expensive to change location, high levels of home-ownership foster spatial mis-match between workers' skills and the available jobs. Friedman does not mention the housing market in his Address. However, the data in Figure 1 for 1960, suggesting a remarkable correlation between ownership and unemployment levels, were available when he was preparing his lecture. If Milton Friedman had stumbled upon the graph, and published it in his AEA address paper, it is possible European history would have been different.

With the exception of Switzerland (which has had lower unemployment than almost all other Western countries), the nations of Europe have, by conscious design, seen strong growth in home-ownership since the 1950s. Spain is a good example: it now has a home ownership rate of 80% compared to less than 40% after the Second World War. European governments today continue to offer subsidies to try to persuade their people to give up rental housing and become owner-occupiers. The evidence in this paper, however, raises doubts about the wisdom of providing tax breaks to those who own homes.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 sept. 2010, 12:27:00

Suisse, 3,7 %.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 28 sept. 2010, 12:32:00

En suisse, en 2000, 34,6% des propriétaires habitaient leur bien.
Si l'on suit ton raisonnement ils ont tous vendus (ou presque) ?

Si l'on suit toujours ton raisonnement, la suisse devrait donc être plongée dans le marasme, voire la guerre civile, non ?

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/i ... y/bewohner…

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 28 sept. 2010, 13:35:00

Il st certain qu'un pays de propriétaires est plus solide financière, économiquement qu'un pays de locataires...Accèder à la propriété comporte des vertus à la fois pour les citoyens, debarassés à terme de la charge de loyer, comme pour l'Etat qui voit ses charges d'entretien diminuée et les recettes fiscales augmenter au travers les droits d'enregistrement et les taxes qui s'applique sur le foncier.

Le problème étant qu'avec la politique actuelle, la précarisation du monde du travail et l'absence d'incitation fiscale qui pouvait relancer le pouvoir d'achat des propriétaires, il ne faut pas se suprendre de voir les français se desinteresser de cette urgence.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26149
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 28 sept. 2010, 14:11:00

mps a écrit :Suisse, 3,7 %.
Tu parles du taux de chômage ? Dans ce cas ça abonde dans le sens d'Oswald puisque la Suisse a l'un des plus faibles taux de propriétaires avec 37%. D'ailleurs si on regarde les graphiques des deux articles que j'ai postés ci-dessus on constate que la corrélation taux de chômage-taux de propriétaires (de la résidence principale) est flagrant.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré