Prêts toxiques : 7 à 8 milliards de dettes pour les HLM

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 14 sept. 2010, 11:03:00

J'ai vu un conseiller faire bloquer de l'argent (plusieurs dizaines de milliers d'euros) à des retraités sur un compte à 3-4% et ensuite leur expliquer que pour payer leur véranda, il fallait qu'ils empruntent (à un taux "intéressant", bien entendu)...  invision:

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 17 sept. 2010, 13:54:00

C'est le rôle du conseiller financier que de répondre au souci de defense des intérêts de l'établissement bancaire qui le rémunère tout en répondant aux attentes de ses clients qui cherchent des produits financiers, des supports pour gérer leurs liquidités ou effectuer des plaçements. Ces derniers sont toujours au detriment du client qui paye les droits de garde, frais, commissions en tout genre.....

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 17 sept. 2010, 13:59:00

Ici, c'est de l'arnaque pure et simple.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 17 sept. 2010, 19:03:00

J'ai vu un conseiller faire bloquer de l'argent (plusieurs dizaines de milliers d'euros) à des retraités sur un compte à 3-4% et ensuite leur expliquer que pour payer leur véranda, il fallait qu'ils empruntent (à un taux "intéressant", bien entendu
T'en as vu des choses, toi ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Aucun conseiller ne peut évidemment faire bloquer aucun compte.

J'imagine que ce compte était à terme, et qu'il a paru plus préjudiciable pour tes retraités de s'en retirer prématurément que de le laisser courir et d'emprunter pour la veranda.

Ce qui implique que le compte était plus important que la dépense envisagée.

Voilacommenton raconte les histoires ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 17 sept. 2010, 19:11:00

L'arnaque, c'est d'avoir fait prendre un compte bloqué pendant 8 ans à des retraités de 62 ans pour ensuite leur faire emprunter de l'argent plutôt qu'ils achètent leur véranda cash. Tu comprends, ou faut que je développe encore plus?

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 17 sept. 2010, 20:33:00

mps a écrit :
J'ai vu un conseiller faire bloquer de l'argent (plusieurs dizaines de milliers d'euros) à des retraités sur un compte à 3-4% et ensuite leur expliquer que pour payer leur véranda, il fallait qu'ils empruntent (à un taux "intéressant", bien entendu

T'en as vu des choses, toi ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin

Aucun conseiller ne peut évidemment faire bloquer aucun compte.

J'imagine que ce compte était à terme, et qu'il a paru plus préjudiciable pour tes retraités de s'en retirer prématurément que de le laisser courir et d'emprunter pour la veranda.

Ce qui implique que le compte était plus important que la dépense envisagée.

Voilacommenton raconte les histoires ...
Oui, effectivement, voila comment on raconte les histoires. Le commercial n'est pas commissionné sur une liquidation de placement, alors il raconte n'importe quoi et de pauvres gens se font avoiner parce qu'ils ont confiance en la personne qui suit leur dossier. Voila la réalité.

Mais en bonne libérale bornée tu me répondras certainement qu'ils ont signés en connaissance de cause et que le contrat librement consenti est la meilleure garantie de liberté. Pourtant tu passes à coté d'un cas  très répandu et qui n'a rien à voir avec la liberté, mais tout avec l'arnaque libérale.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20263
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 17 sept. 2010, 21:17:00

Il n'y a tout simplement pas symétrie de l'information, ce qui empêche tout contrat véritablement libre.
La base du libéralisme économique, c'est que l'information est gratuite et totale, c'est d'ailleurs pour cela qu'on paye des avocats et des conseils des milliers d'euros icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 sept. 2010, 07:31:00

L'arnaque, c'est d'avoir fait prendre un compte bloqué pendant 8 ans à des retraités de 62 ans pour ensuite leur faire emprunter de l'argent plutôt qu'ils achètent leur véranda cash. Tu comprends, ou faut que je développe encore plus?

C'est quoi "prendre un compte bloqué" ? Encore une zouzouterie française ?

N'est-ce pas ainsi que vous appelez la constitution d'un portefeuille de bons de caisse, d'obligations ou de sicav à 8 ans ?

Des valeurs qu'il  est toujours possible de revendre en cours de validité, mais avec une décote. Mais qui ont évidemment été achetées parce qu'elles rapportaient plus que le livret A, ce que le couple aurait privilégié par rapport à la disponibilité de son capital.

Vient alors le moment où il change d'avis et veut financer une veranda (mettons 10.000 euros).

Diverses solutions : vendre une partie du porteteuille (ou tout s'il est constitué d'une  seule valeur), ou le garder parce qu'il rapporte bien, et emprunter (au taux préférentiel des gens solvables) pour leur petite folie (avec déduction fiscale de leur emprunt).

Il est probable que la seconde option soit la plus rentable. N'oublions pas que, pendant qu'ils paieront des intérêts déductibles, ilscontinueront à percevoir ceux, probablement plus importants, de leur portefeuille.

Tiens, Lancelot,je te croyais plus malin, et moins aveuglé par tes "sentiments"  ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 sept. 2010, 10:27:00

mps, tu veux bien me faire une petite démonstration mathématique, en prenant le compte "bloqué" à 4%, une véranda à 10 000 euros (en effet, c'était le prix).

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 18 sept. 2010, 10:28:00

Et depuis quand les intérêts d'emprunts sont déductibles des impôts ? Encore une zouzouterie belge qui explique pourquoi vous dépassez les 100% de PIB de dette publique icon_cheesygrin

Et puis tu oublies un facteur important : l'age. C'est limite criminel de faire bloquer pendant 8 ans des fonds à des personnes de cet age tout en leur faisant souscrire un emprunt. Si monsieur (que je suppose être la source principale de revenus, c.a.d sa pension de retraite) décède, madame va se retrouver avec des revenus amputés et un risque de surendettement puisqu'elle ne pourra pas rembourser l'emprunt avec les fonds bloqués (sauf s'il y a des clauses de déblocage en cas de décès, qui ne s'appliquent pas forcément si c'est un compte joint).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 sept. 2010, 16:35:00

Et puis tu oublies un facteur important : l'age. C'est limite criminel de faire bloquer pendant 8 ans des fonds à des personnes de cet age tout en leur faisant souscrire un emprunt.

Misère,  où suis-jetombée ...

M. et  Mme Dupont ont un petit avoir. Mettons 25.000 euros. Ils n'ont  pas de besoins immédiats (ils possède leur maison) désirent maintenir le capital pour leurs enfants, mais ne crachent pas sur les intérêts.

Ils vont voir leur banquier, qui leur conseille de quitter leur livret  A et son rendement débile, et de se panacher un petit -portefeuille à meilleur rendement, quoique parfaitement défensif. On fouille un peu, et ce portefeuille est constitué  ,  mettons, d'une Sicav obligatoiaire et de quelques emprunts tout aussi obligataires à 8 ans. Taux garanti du portefeuille : 6,5 %/an. Cela leur donnera 1.500 euros/an, juste ce qu'il leur faut pour leurs vacances. Ils sont ravis, leur livret A leur en donnait seulement 4300.

Trois ans plus tard, l'envie les prend de construire une veranda, mettons de 4.000 euros. Ils retournent voir leur banquier. Lequel prend sa calculette :

la question est simple : vendre une partie du patrimoine, avec perte puisque on n'est pas à l'échéance,
ou emprunter.

En empruntant, le couple garde son patrimoine intact, et sa rente de 1.500 euros.
Il devra par contre débourser le remboursement de son prêt, aux environs de 5 % (emprunteurs de Ir choix, puisqu'ils ont du répondant). Cela donne ... 200 euros !

Pour le principal (le remboursement des 4.000 euros, il est décidé qu'il se fera à l'échéance du portefeuille, le couple retouchant simplement 21.000 euros au lieu de 25 ... s'il est encore en vie ! Dansl'autre  hypothèse, les hériteirs auront ça demoins de droits de succession à payer. 

Entretemps, le rendement de leur capital aura produit 1.500 euros - 200 euros, soit 1.300 euros, ... et ils auront leur veranda !

S'ils avaient vendu, ils auraient payé leur veranda cash, et n'auraient plus eu que 21.000 euros - la perte pour vente prématurée - à 1,75 % au livret A. Plus de vacances !

PS. Je ne jongle forcément pas avec les avantages fiscaux français, mais il y a gros à parier qu'ils peuvent en outre avoir une prime pur cette veranda, sans doute en double vitrage, qui économise de l'énergie en protégeant la maison.

Le Conseiller a donc fait un excellent boulot, dans l'avantage optimal de ses clients.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7982
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 18 sept. 2010, 16:40:00

le principe du compte bloqué, ce me semble est qu'on n'a pas accès à l'argent hors cas extrême (dette...) jusqu'à la date de déblocage.
Maintenant, j'avoue que tu t'y connais plus que moi dans ce domaine mps, mais si j'ai raison, je pense que c'est bien ça qui fait réagir nombrilist et lancelot. A 62 ans, tu préfères profiter de ton argent plutôt que de le bloquer pour avoir 1500/an.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 sept. 2010, 16:48:00

Il n'y a pas de "compte bloqué" sauf décision de Justice, notamment à l'occasion d'une succession.
Il s'agit ici de comptes à termes.

Non, Artragis, a 62 ans, ou après, pourquoi voudrais-tu garder liquide et improductif de l'argent dont tu n'as pas besoin ?

A cet age, on préfère thésauriser pour un 4ème age en maison de retraite, par exemple.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 sept. 2010, 17:39:00

"Pour le principal (le remboursement des 4.000 euros, il est décidé qu'il se fera à l'échéance du portefeuille, le couple retouchant simplement 21.000 euros au lieu de 25)"

LOL ! La banque prête 4000 euros sur 6 ans et n'en retouche que 4200 ?

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 sept. 2010, 18:26:00

200 euros/an, soit 5 %. Taux normal pour un bon débiteur.

C'est très loin évidemment du "prêt personnel" à 12 % , spécialement mis au point pour les cretins icon_biggrin

Ici, la banque ne court aucun risque : elle a sans doute un mandat hyptoécaire (gratuit au contraire d'une hypothèque) et le portefeuille en gestion.

NB le chiffe de 5 % est une moyenne, le taux pouvant être plus bas, mais sans doute pas pour un montant aussi menu (le dossier est aussi lourd pour un petit prêt que pour un gros).
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré