DES ECONOMISTES EN ROGNE...

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 sept. 2010, 09:45:00

1° tu as oublié la spéculation immobilière qui s'auto-entretient grâce à des taux d'intérêt maintenus bas artificiellement par une banque centrale.
N'oublie pas l'amont, avant de parler de spéculation immobilière. Construire une maison coûte deux fois plus cher qu'il y a 20 ans : normes, prix des matériaux, salaires ...  Les prix doivent en tenir compte. Puis vient la loi del'offre et de la demande. Un pays qui n'encourage pas la construction est en manque chronique de logements corrects, et donc voit automatiquement leurs prix monter. Les intérêts bas profitent à tout le monde, y compris aux acquéreurs.


2° chacun fait ce qui lui plaît. De plus, je ne parlais pas des ados mais des jeunes couples qui, s'ils n'achètent pas avant que les enfants leur pompent tous leurs revenus, auront de plus en plus de mal à la faire.
L'acquéreur contracte une charge de financement pour 20 ans ou plus. Il aura donc mathématiquement ses efants (en nombre inconnu, ce qui rend difficile d'apprécier d'avance la surface écessaire) pendant tout la période où il aura ses enfants à charge. Il a donc intérêt à rester locataire jusque vers 35 ou 40 ans, pour voir clair dans sa composition familiale, et avoir épargné un maximum de fonds propres pour alléger son emprunt.

3° tu as raison. Ce que je conteste, c'est la frénésie qui fait monter les prix. Cela n'a d'intérêt que pour celui qui place de l'argent dans l'immobilier comme il le ferait à la bourse. Pour la personne qui veut simplement se loger (la majorité conviens-en), c'est un handicap majeur. En gros ça aide les gens qui ont de l'argent au détriment des autres. C'est ce qu'on appelle la spéculation et ses effets négatifs : la spoliation des gens qui produisent au bénéfice des joueurs de casino.
En fait, ce n'est pas tout à fait vrai ! Quand j'ai acheté ma première maison, elle valait 3 fois moins que son prix actuel. Mais les salaires étaient à diviser par deux, et j'ai eu un prêt super discount à ... 9 %..

Jamais les logements n'ont été aussi bon marché qu'actuellement, quoi qu'on en dise ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

pierre30
Messages : 9166
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 11 sept. 2010, 10:10:00

En 10 ans, les prix avaient plus que doublé avant 2009. Rien à voir avec le cout des matériaux. Ces prix ont entrainé à la hausse les loyers : où est l'avantage ?
L'acquéreur contracte une charge de financement pour 20 ans ou plus. Il aura donc mathématiquement ses efants (en nombre inconnu, ce qui rend difficile d'apprécier d'avance la surface écessaire) pendant tout la période où il aura ses enfants à charge. Il a donc intérêt à rester locataire jusque vers 35 ou 40 ans, pour voir clair dans sa composition familiale, et avoir épargné un maximum de fonds propres pour alléger son emprunt.

 
Les enfants coûtent de plus en plus cher au fil de leurs études. Acheter un logement, c'est aussi pouvoir le revendre et acheter plus grand. Rester locataire est un choix.


Il y a 20 ans, les gens empruntaient sur 10 ans et 15 ans si ils étaient un peu limités. En 2008, des gens s'engageaient sur 25 ans ! Tu trouves que les prix n'ont pas augmenté ?

Ceux là ont vu l'effondrement de la bulle comme une catastrophe : ils ne peuvent plus revendre et ont intérêt à éviter de divorcer.

Le casino, au moins, redistribue l'argent des joueurs.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré