C'est quoi être de gauche aujourd'hui ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 14 sept. 2010, 23:52:00

Depuis les années 1980 et les débuts de la mondialisation, la liste des changements radicaux que les dirigeants de gauche n'ont pas compris donne véritablement le tournis. Beaucoup d'entre eux ont résisté à l'idée de l'unification européenne – un grand projet pourtant né de leurs rangs –, puis critiqué la réunification allemande après la chute du Mur. Ils se sont opposés longtemps, avec force, à la critique écologique du productivisme sans frein, qui aurait pu les ressourcer. Ils ont dénié l'apparition d'un facteur ethnique dans la sphère politique. Jusque récemment, ils ont refusé de discuter de l'immigration de masse et des clandestins, se montrant laxistes sur ces questions.
Eux, les défenseurs de la laïcité, n'ont pas été clairs dans leur critique de l'islam radical, sur les questions du port du voile et de la visibilité des signes religieux. Ils ont montré le même aveuglement face aux violences urbaines et à l'insécurité, ne considérant que leurs causes et pas leurs effets.
Ils s'obstinent à ne pas voir le vieillissement de la population et, comme en France, à ne pas évoluer sur les retraites. Ils ont abandonné la défense des ouvriers et des salariés aux syndicats et n'ont plus rien de partis populaires. Ils n'ont pas compris la montée en puissance des pays émergents, la Chine, l'Inde, le Brésil, qui s'apprêtent à dominer le monde.[...]

http://www.lemonde.fr/politique/article ... ope-s-enra…

si j'ai bien compris etre de gauche c'est avoir 30 ans de retard.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 32057
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 15 sept. 2010, 08:08:00

C'est qui est évident, c'est qu'aujourd'hui, nous vivons dans un contexte de libre-échangisme mondialisé : libre circulation quasi-absolue des capitaux, des personnes, des marchandises... Dans un tel contexte, il devient plus difficile de défendre certaines normes ou valeurs sociales. Les Etats sont en concurrence entre eux pour attirer les investisseurs. Dès qu'un de ces Etats s'avise, par exemple, de modifier son droit du travail pour protéger davantage les salariés, d'augmenter l'imposition des plus riches, de contrôler davantage la circulation des capitaux, il s'expose à une fuite des investisseurs vers des pays un peu moins regardants. Il y a donc, en effet, une incompatibilité fondamentale entre le libre-échangisme mondialisé actuel et le souci de préserver un certain modèle social. Les socialistes, bien sûr, nagent en pleine contradiction, car ils prétendent défendre un modèle social, mais ils ont voté tous les traités européens et internationaux qui font qu'on est dans cette situation aujourd'hui. 

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 sept. 2010, 08:38:00

Etre de gauche, aujourd'hui, c'est se moquer du monde pour les plus intelligents, et mélanger niaiserie romantique et jalousie pour les moins doués icon_confused

C'est s'imaginer, par un principe idéologique de vases communiquants, qu'une pincée de riches vont faire vivre une masse de glandeurs.

C'est refuser de voir tout ce que le capitalisme, et lui seul, apporte, et faire croire qu'en le supprimant "tout ira mieux".

Ces expériences  ont pourtant déjà été tentées, et ont sacrifié des générations entières. Mais le gauchiste n'a qu'une mémoire très sélective icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20233
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 15 sept. 2010, 12:00:00

Je pense que Mme Simone parle avant tout de la gauche italienne.
Merci en tout cas pour le lien, l'article intégral devient tout de suite plus intéressant.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 16 sept. 2010, 13:29:00

C'est vrai que la definition de la gauche et de la droite reste assez flou...La preuve de la aprt d'un homme...de gauche ?

http://videos.tf1.fr/infos/2010/freche- ... d-extreme-…

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 18 sept. 2010, 14:52:00

La gauche en 2010 c'est l'anarchie !!! icon_cool
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 19 sept. 2010, 13:06:00

Je crois plutôt qu'il serait interessant que les différents partisans de la gauche, dans son ensemble encore quil faut distinguer les différentes formations politiques, nous donne une définition de ce que signifie "être de gauche".

En revanche, à droite cela peut aussi constituer un exercice difficile car être de droite se traduit par l'attachement aux valeurs travail, identité, indépendance, liberté...Bref, l'inverse de la politique actuelle menée par Sarkozy, prétendument de droite

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59249
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 sept. 2010, 13:46:00

Mes convictions sont l'humanisme, le respect des autres, la liberté, la solidarité et la justice sociale et économique. Ce dernier point m'est prioritaire lorsqu'il s'agit de glisser mon bulletin dans l'urne. Donc --> à gauche.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 19 sept. 2010, 14:08:00

Et en quoi la gauche est elle plus juste socialement et économiquement que les nationaux qui mettent en avant clairement le progrès social dans leur programme ?

Je rappelle que c'est, sous les Gouvernements de gauche que la pauvreté (dont elle se nourrit électoralement) a le plus progressé.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59249
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 sept. 2010, 14:10:00

"Je rappelle que c'est, sous les Gouvernements de gauche que la pauvreté (dont elle se nourrit électoralement) a le plus progressé."

Des preuves ?

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 19 sept. 2010, 14:19:00

Nombre de rmistes multiplié par 4 depuis sa création
Accroissement de la dete en dépit d'une croissance élevé qui a dilapidé sous forme de saupoudrage
Creusement du chômage en dépit des emplois aidés financés par les travailleurs

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59249
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 sept. 2010, 14:36:00

Tout cela ne démontre rien du tout.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 19 sept. 2010, 14:36:00

Nombrilist a écrit :Mes convictions sont l'humanisme, le respect des autres, la liberté, la solidarité et la justice sociale et économique. Ce dernier point m'est prioritaire lorsqu'il s'agit de glisser mon bulletin dans l'urne. Donc --> à gauche.
Comme quoi la notion de gauche est très élastique. Je me considère aussi "de gauche" mais je ne suis pas humaniste et je ne respecte que ceux que j'estime respectable. Je ne peux pas concevoir la solidarité autrement que consentie. Quant à la justice sociale, je me méfie de la manière dont cette idée peut se traduire dans la pratique politique ; si c'est pour régenter nos vies par l'entremise d'un Etat omnipotent dressé au-dessus de nos têtes, non merci !

Pour répondre (sans répondre) à Wesker, il n'est pas aisé de dire ce que doit être le plus petit dénominateur commun à toutes les gauches.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59249
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 sept. 2010, 14:41:00

Pour moi, la justice sociale fait évidemment intervenir un Etat fort (au niveau de la régulation financière et économique), car on voit bien ce que ça donne quand il lâche la bride.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26120
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 19 sept. 2010, 22:00:00

Je suis moi-même partisan de la définition donnée par Gilles Deleuze dans son interview posthume, que j'estime particulièrement lumineuse voire définitive, et qui a l'immense avantage de définir gauche et droite de façon symétrique :

http://www.rue89.com/mon-oeil/deleuze-e ... ir-le-mond…
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré