Plan Alzheimer, deux ans après

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 21 sept. 2010, 21:35:00

Bonjour,
 "J'ai décidé de faire de la lutte contre ce fléau une priorité de mon mandat", déclarait Nicolas Sarkozy, en 2008, lors d'une conférence européenne sur la lutte contre la maladie d'Alzheimer. Une annonce suivie quelques mois plus tard d'un troisième plan gouvernemental, sur la période 2008-2012, accompagné d'une enveloppe d'1,6 milliard d'euros. Les 44 mesures contenues dans ce plan gouvernemental affichaient trois priorités, à savoir développer la recherche médicale, favoriser un diagnostic plus précoce et mieux prendre en charge les malades et leurs aidants. Car, aujourd'hui, la maladie d'Alzheimer touche un grand nombre de Français: environ 860.000 personnes sont atteintes et 225.000 nouveaux cas sont détectés chaque année. Parmi eux, 73% des patients ont plus de 80 ans et 72% sont des femmes.   Alors, à mi-chemin, l'heure est au constat. "Ce plan a notamment permis de créer des centres de consultations-mémoire, des services dédiés à Alzheimer dans les hôpitaux, d'améliorer la qualité de l'aide à domicile pour ceux qui peuvent encore rester chez eux et de soutenir les proches des malades en les aidant à souffler un peu", a estimé, mardi dans Le Parisien , la secrétaire d'Etat chargé aux Aînés, Nora Berra. Déjà, la semaine dernière, Nicolas Sarkozy avait salué les progrès réalisés concernant la mise en œuvre des 44 mesures du plan, lors d'une réunion de suivi. Le président avait également annoncé la généralisation à l'ensemble du territoire, à compter de 2011, des expérimentations de Maisons pour l'accueil et l'intégration des malades d'Alzheimer (Maia).   Mais le chemin à parcourir est encore long. "Dans les établissements de soins français, on ne parle en moyenne à un patient atteint d'Alzheimer qu'une quinzaine de minutes par jour. A ce rythme là, on sort très vite de l'humanité", explique, dans Le Parisien, la directrice d'une structure pilote installée dans l'Essonne. Le rythme de création d'hébergements temporaires, ou structures de répit, "est insuffisant au regard des objectifs annoncés", déplore, quant à elle dans Le Figaro , la présidente de l'association France Alzheimer, Marie-Odile Desana. Cette dernière se félicite toutefois de la multiplication des formations pour les aidants familiaux: "Ce n'est qu'un début, mais c'est très positif. Au-delà de l'enseignement, c'est pour les proches une occasion de rencontrer d'autres personnes dans la même situation qu'eux, d'échanger leurs expériences et même de mettre en place des entraides."  Pourtant, tous ne sont pas aussi positifs. La Fédération nationale des associations de directeurs d’établissements et services pour personnes âgées (Fnadepa) dénonce le manque de moyens accordés aux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). "Nous voulons que les pouvoirs publics disent clairement les choses, c’est-à-dire, qu’avec la crise, les personnes âgées dépendantes ne sont pas leur priorité", a estimé dans un communiqué la directrice de la fédération, Françoise Toursière. Et d'ajouter: "Il faut qu’ils arrêtent de communiquer sur les bonnes pratiques et la lutte contre la maltraitance alors qu’ils ne nous en donnent pas les moyens". Pour la Fnadepa, les engagements pris, notamment dans le cadre du plan Alzheimer, doivent être respectés et les crédits accordés "à la hauteur des promesses faites".  Surtout que le nombre de malades va considérablement augmenter dans les prochaines années. Selon un rapport de l'association Alzheimer's Disease International (ADI), publié mardi, le nombre de cas devrait tripler d'ici 2050, atteignant ainsi 115, 4 millions de personnes dans le monde. Et la maladie inquiète. Les Français la placent en troisième position – derrière le cancer et les accidents de la route – concernant leurs craintes en matière de problème de santé, d'après une enquête d'opinion menée par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes). Une information confirmée par un autre sondage, mené par Harris interactive et publié vendredi dernier, dans lequel huit Français sur dix (79%) affirmaient avoir peur d'Alzheimer.  qu'en pensez vous ?   A plus tard,  
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 21 sept. 2010, 21:37:00

Que la maladie d'Alzheimer est toujours incurable.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20353
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 21 sept. 2010, 21:38:00

Sarko a tout intérêt à ralentir ce plan, si les plus de 65 ans ont l'Alzheimer ils ont une chance de revoter pour lui.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 21 sept. 2010, 21:54:00

Qu'est ce que tu dis ? c'est qui sarko ?

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26215
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 21 sept. 2010, 22:29:00

Il y a quelques mois j'avais eu une idée géniale pour soigner Alzheimer, malheureusement je l'ai oubliée.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 21 sept. 2010, 22:34:00

Bon sang mais c'est bien sûr : il a oublié le pouvoir d'achat,  les retraites (qu'il devait pas touche)r,une France libérée du fléau de l'insécurité... après j'ai un trou ... 

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 21 sept. 2010, 22:38:00

Celui de la sécu, sans doute .... icon_cheesygrin

bonbout
Messages : 94
Enregistré le : 24 sept. 2010, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par bonbout » 24 sept. 2010, 09:48:00

Je voudrais me placer au dessus des parties politiques pour parler de ce sujet.
Mais chaque Président a voulu marquer son quinquennat pour la défense d'une cause de santé majeure.
Chirac c'était le plan cancer.
Sarko c'est le plan Alzheimer.

Maintenant, sont-ils arrivés à soulager les malades et la famille ?
Y a t-il assez de places pour recevoir les malades?
Y a t-il de soignants ?
Et a t-on assez d'argent pour ce plan ? Et si ce n'est pas le cas, inutile de s'abriter derrière ces bons sentiments.

Avatar du membre
artragis
Messages : 8005
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 24 sept. 2010, 12:59:00

Golgoth a écrit :Sarko a tout intérêt à ralentir ce plan, si les plus de 65 ans ont l'Alzheimer ils ont une chance de revoter pour lui.
j'ai eu deux réactions en voyant cette phrase : au début, rire jaune car un peu d'humour noir ne fait pas de mal. Ensuite un peu d'écoeurment quand même, mais c'est dû au fait que j'ai effroyablement peur d'Alzeimer (j'ai vu des gens qui l'avait autre part qu'à la télé, c'est franchement horrible à voir), mais bon.

Côté politique, c'est aussi difficile car les soins apportés dépendent de la science en elle même et comme ça rapporte peu de "soigner" alzeimer et coûte beaucoup à développer des soins, tout comme les maladies orphelines, c'est pas évident. On crée des structures d'accueil, mais ça ne sera jamais assez à mon avis, pour ma part j'apprécie l'existence simplement de ce plan.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

bonbout
Messages : 94
Enregistré le : 24 sept. 2010, 00:00:00
Localisation : France

Message non lu par bonbout » 24 sept. 2010, 14:04:00

artragis a écrit :
Golgoth a écrit :Sarko a tout intérêt à ralentir ce plan, si les plus de 65 ans ont l'Alzheimer ils ont une chance de revoter pour lui.
j'ai eu deux réactions en voyant cette phrase : au début, rire jaune car un peu d'humour noir ne fait pas de mal. Ensuite un peu d'écoeurment quand même, mais c'est dû au fait que j'ai effroyablement peur d'Alzeimer (j'ai vu des gens qui l'avait autre part qu'à la télé, c'est franchement horrible à voir), mais bon.

Côté politique, c'est aussi difficile car les soins apportés dépendent de la science en elle même et comme ça rapporte peu de "soigner" alzeimer et coûte beaucoup à développer des soins, tout comme les maladies orphelines, c'est pas évident. On crée des structures d'accueil, mais ça ne sera jamais assez à mon avis, pour ma part j'apprécie l'existence simplement de ce plan.

C'est aussi un peu ma réaction. Je connais la mère de ma cousine qui est atteinte de cette maladie.

Pas assez de scrutures pour la recevoir.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59982
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 24 sept. 2010, 15:26:00

Si on donne des moyens à la recherche maintenant, il faut bien comprendre que les résultats ne seront visibles que 15 à 25 ans plus tard (e.g. la lutte contre le SIDA ou certains cancers).

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20353
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 24 sept. 2010, 20:00:00

Ca tombe mal tout ça, car les chercheurs sont des fonctionnaires, les soignants sont des fonctionnaires, les profs qui forment les futurs chercheurs sont des fonctionnaires... Et on sait bien qu'il faut en virer un sur 2 au fur et à mesure icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 24 sept. 2010, 20:23:00

Tu as raison mon cher Golgoth.. le souci est bien le manque de personnel, déjà dans les établissements existants.. pour les nouveaux, qu'en est-il ?
Politicien, j'ai retenu une chose dans ton texte : ""Il faut qu’ils arrêtent de communiquer sur les bonnes pratiques et la lutte contre la maltraitance alors qu’ils ne nous en donnent pas les moyens".

C'est une maladie assez "horrible", la personne ne se souvient plus, vous imaginez ne plus vous souvenir de vos enfants et petits enfants.. des choses que vous avez partagées avec eux ? Selon le degré de la maladie, les souvenirs s'arrrêtent à une certaine période.. sinon la personne vit dans son monde avec parfois des obsessions sans importance pour quelqu'un de "normal", ne pouvant s'exprimer normalement par exemple ou troublée pour un rien..
Si la recherche pouvait permettre de soigner les gens et leur permettre de pouvoir vieillir avec leurs souvenirs, faire qu'il soit capable d'apprécier lecture, jardinage ou autres, de pouvoir encore rire et partager avec leurs proches.. ce plan est donc important.
 

Nico37
Messages : 18634
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Plan Alzheimer, deux ans après

Message non lu par Nico37 » 18 nov. 2014, 20:08:56

Un traitement miraculeux à Nantes ? 18/11

A Nantes, une clinique a acquis une machine innovante conçue par une start-up israélienne, qui permet de ralentir l'évolution de la maladie.

Un espoir pour traiter efficacement les 850.000 personnes touchées par Alzhiemer en France? Pour 120.000 euros, la clinique nantaise Brétéché (groupe Vedici), a acquis au mois de septembre la machine NeuroAD, créée par la startup israélienne Neuronix, et l'a mise en service au début du mois d'octobre. Il s'agit d'une technologie destinée à combattre la progression de la maladie dégénérative.

(...)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Plan Alzheimer, deux ans après

Message non lu par politicien » 21 sept. 2015, 12:01:27

Bonjour,
La création dans les Landes d'un village destiné à 150 personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer a été officialisée aujourd'hui à Mont-de-Marsan par la secrétaire d'Etat chargée des Personnes âgées et de l'Autonomie, Laurence Rossignol. Ce projet unique en France, qui devrait voir le jour en 2017, s'inspire de la maison de retraite de Hogewey à Weesp, près d'Amsterdam, village à l'architecture et à l'ambiance rappelant la vie et les centres d'intérêts des résidents.

Laurence Rossignol a annoncé une participation financière de l'Etat de 3 millions d'euros sur un budget total estimé à 23 millions d'euros par le Conseil départemental des Landes avec un coût de fonctionnement de 10 millions d'euros par an. «Trois millions d'euros, c'est ce que l'Etat peut apporter pour réaliser ce village Alzheimer.

(...)

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/ ... heimer.php
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré