L'arnaque des tests salivaires de dépistage des drogues

Venez parler de notre sécurité ( la police, la violence... ) mais aussi venez parler de la sécurité sur le web ( piratage, compte bancaire... )
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 26 sept. 2010, 11:33:00

Hum ... non, s'il y a 50 drogués, lamarge d'erreur étant de 11 %, tu trouveras 45 drogués.

Le test ne signale pas des non-drogués comme drogués, mais en "rate" une pincée.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 26 sept. 2010, 11:35:00

LOL, mps qui va nous enseigner les stats maintenant. Pose-toi la question de savoir ce que signifient "faux positif" et "faux négatif", dans ce topic, respectivement 10 et 20% (pour simplifier les calculs).

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20268
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 26 sept. 2010, 20:59:00

A mon avis c'est 10 % de faux positif sur les seuls cas positifs, et non 10 % de faux positif sur l'ensemble des tests, ce qui serait énorme. Mais il faudrait lire un article précis.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 26 sept. 2010, 21:06:00

Oui, c'est comme ça que je l'ai interprété moi aussi. C'est clair qu'avec des termes comme "taux de fiabilité" qui ne veulent rien dire, ce genre d'article ne respire pas la rigueur scientifique.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 26 sept. 2010, 23:53:00

Oui tu as raison Golgoth, autant pour moi alors: http://www.romandie.com/infos/news2/100 ... c5l7vi.asp

En ce cas, le test est ultra-fiable. Reprenons mon exemple: 4000 personnes dont 50 droguées. Le test va en trouver 55, dont 5 fausses (10%). 5/4000 automobilistes vont donc se retrouver accusées à tort. Soit une fiabilité de 99.875%.

mps a donc raison.

Bon, d'habitude, quand on signale un taux de fiabilité, c'est sur l'ensemble des échantillons testés (cf. le paradoxe des faux-positifs dans le cas de maladies rares). Ici, le 10% annoncé est donc une escroquerie intellectuelle.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 27 sept. 2010, 16:37:00

Désolé de ne pas pouvoir aider sur ces calculs de pourcentages, j'ai toujours été nul avec ça. Heureux de savoir qu'il y aura finalement moins d'injustice que prévu par l'article d'europe 1 que j'ai posté plus haut !

Par contre je trouve que le gros problème de ces tests c'est que ça condamne des gens qui ne sont plus sous l'emprise de la drogue illégale qu'ils ont pu consommer la veille.
Enfin, d'après de nombreux membres de fora cannabiques, il suffit de bien se rincer la bouche à l'Hextril ou tout autre bain de bouche alcoolisé et/ou de manger un peu de Nutella ou tout autre produit très gras avant de prendre le volant (le THC étant très soluble dans l'alcool et dans les graisses). A confirmer quand même.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 27 sept. 2010, 16:57:00

@Nombrilist : Par contre les proportions 50/4000 que tu utilises dans ton calcul ne correspondent pas à la réalité du terrain, de mémoire les tests salivaires pratiqués donnent un résultat positif dans 30 à 40% des cas. Et les chiffres donnés ne sont pas très clairs :

L'article original dit "sur 740 échantillons, 10,1% se sont révélés être des faux positifs" et "19% des tests se révèlent être de faux négatifs". Sur les 740 on a donc 74 faux positifs et 140 faux négatifs. Imaginons (vu qu'on n'a pas les chiffres) que le test donne 250 résultats positifs sur 740 (soit 33%), histoire de coller à peu près avec la réalité du terrain. On a donc 250-74+140 = 316 sales junkies contre 424 honnêtes citoyens. Le taux de détection est donc de 250/314 = 80%, et le taux de faux positifs est de 74/424 = 17%. Plutôt minable.

Mais ton article, citant la même étude, dit "10% des tests salivaires positifs au cannabis se révèlent en fait négatifs au moment de la prise de sang" et également "10,8% de résultats faussement négatifs". Ce qui nous donne des chiffres un peu différents : on a d'un côté 250*10% = 25 faux positifs, et 490*10,8% = 53 faux négatifs. Soit 250-25+53 = 278 assassins irresponsables contre 462 bons pères de familles qui paient leurs impôts, soit un taux de détection de 250/278 = 90% (tiens tiens !).

Donc si on part de l'hypothèse crédible que l'article original est peu rigoureux dans les termes et que ton article est plus juste, et que la fameuse fiabilité de 89% du test belge correspond au taux de détection (car la police ne peut statistiquement comptabiliser que les faux positifs, les faux négatifs échappant au contrôle sanguin) on arrive à peu près au même résultat entre le test français et le test belge (et pour cause puisque ce sont certainement les mêmes qui sont utilisés de chaque côté de Quiévrain)

@Racaille : ou alors, manger des Space Cakes au chocolat ;)
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 sept. 2010, 18:21:00

Non, Fredo, le taux de fiabilité ne vient pas de la Police belge, puisque ces tests n'entreront en action qu'au Ir octobre
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26162
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 27 sept. 2010, 19:30:00

Ca ne me dit toujours pas à quoi correspond ce taux de fiabilité.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59582
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 27 sept. 2010, 20:15:00

Oui El Fredo, j'ai pris des chiffres au hasard pour mon calcul. En prenant les tiens, on trouve un taux de faux positifs de = 25 / 462 innocents, soit une fiabilité d'environ 95%, ce qui est en limite de l'acceptable (mais acceptable tout de même). Dommage qu'on n'ait pas l'étude sous la main.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20268
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 27 sept. 2010, 21:11:00

C'est acceptable sauf si tu fais partie des 5% icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 sept. 2010, 09:10:00

Hier, la TV belge faisait allusion à ces bruits de "non fiabilité". Réponse : les tests ont été fait par plusieurs grands laboratoires indépendants, sur des échantillons importants.

Ils donnent un taux de fiabilité de 89 % pour le canabis, et très supérieur pour les autres drogues.

Tout test positif  sera doublé d'une prise de sang et d'une analyse différente. Donc, aucun risque de vor une condamnation injuste.

Tout au plus, une pincée de camés passeront entre les mailles du filet.

Autre constat : nombre de jeunes automobilistes déclarent prendre du canabis tous les jours !!! Désormais, en cas d'accident, les analyses seront systématiques, et les assurances indemniseront les victimes, mais se retourneront contre le drogué, bien évidemment.

Conseil identique à celui aux addicts de l'alcool : rester dormir sur place, ou avoir un Bob.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 28 sept. 2010, 15:27:00

mps a écrit :Autre constat : nombre de jeunes automobilistes déclarent prendre du canabis tous les jours !!! Désormais, en cas d'accident, les analyses seront systématiques, et les assurances indemniseront les victimes, mais se retourneront contre le drogué, bien évidemment.

Conseil identique à celui aux addicts de l'alcool : rester dormir sur place, ou avoir un Bob.
MPS je l'ai déjà dit à plusieurs reprises dans ce post, ces tests salivaires sont en mesure de trouver des traces de THC plus de 12 à 15 heures après consommation (en théorie jusqu'à 24 heures) alors que l'interpellé n'est manifestement plus en état d'ébriété cannabique. Imagine que tu boives quelques vers de vin à un cocktail mondain un samedi soir et que tu te fasses contrôler positif le dimanche dans l'après-midi, perdant des points sur ton permis et payant une amende qu'on ne peut considérer que comme injuste. Qu'en penserais-tu ? Je rappelle que ces tests salivaires n'ont pour fonction que de prévenir les accidents de la route et non pas de régenter la vie des gens en-dehors de leur activité d'automobiliste.

Je précise que je ne cherche pas à inciter qui que ce soit à consommer de la drogue - légale ou illégale - avant de prendre le volant. C'est évident mais ça va toujours mieux en le disant :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 sept. 2010, 15:58:00

Les tests  salivaire, on l'a dit, seront une "alarme" déclenchant un test plus approfondi.

Donc, aucune crainte.

Mais tu sembles ignorer que, selon le dynamisme du foie de chacun, une grosse cuite de la veille peut persister cliniquement, même après 8 heures de sommeil.

C'est peut-être le cas avec les drogues (?). En tout cas, je sais que la prise de certaines drogues met le type KO pour 3 jours au moins  ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 28 sept. 2010, 16:16:00

Le test sanguin qui suivra le test salivaire ne fera que détecter les mêmes résidus cannabiques. Même topo pour le test urinaire.

http://www.depistage-drogue.com/duree-d ... -dans-sang

Connaissant parfaitement l'ivresse cannabique je peux te garantir que tu n'es plus sous l'emprise des effets quelques heures après la prise (pour être "large", je dirais de 1h30 à 3-4 heures maxi). Ce n'est pas parce qu'il reste quelques résidus détectables que ces résidus sont effectifs pour autant. C'est une chose que les consommateurs réguliers savent pertinemment, par empirisme. Demande autour de toi.

En fait il n'y a aucune justification possible à cet état de fait, c'est la nature même de ces tests qui empêche d'être plus précis sur le temps de détection. Il semble - à ma connaissance - qu'il soit pour l'instant techniquement impossible de fabriquer massivement des tests se limitant à la recherche de molécules encore actives dans l'organisme. L'Etat ne s'est évidemment pas embarrassé avec ces quelques objections de mauvais coucheurs tels que moi :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Notre sécurité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré