Chirac et "ses affaires"

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Re: Chirac et

Message non lu par racaille » 06 sept. 2011, 21:13:54

L'article du Parisien cité par Politicien le dit clairement, Chirac a attendu le dernier moment pour renoncer à son indemnité. Et il est même écrit qu'il y renonce "pendant cette période" (le procès). Cela sous-entend qu'il pourrait toucher cette indemnité à nouveau lorsque les choses se seront un peu tassées.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Cobalt

Re: Chirac et

Message non lu par Cobalt » 06 sept. 2011, 22:47:06

Faudra suivre ça de près car ça va bien là !

Cobalt

Re: Chirac et

Message non lu par Cobalt » 14 sept. 2011, 09:49:54

14 septembre 2011
Au procès Chirac, patronymes célèbres et missions obscures

Marc Blondel, ancien secrétaire général de Force ouvrière ne comprend pas, mais alors vraiment pas, ce qu’il fait là, debout face au tribunal et il le dit vertement:

- Je n’ai pas le sentiment que mon affaire entre dans le cadre de ce dossier. Pour tout vous dire, je me demande ce que je fais là. Je suis scandalisé que l’on puisse laisser entendre que j’ai mis les doigts dans la confiture.

Le fait d’avoir bénéficié pendant des années d’un chauffeur garde du corps personnel rémunéré par la Ville de Paris, lui vaut en effet d’être renvoyé sous l’accusation de recel d'abus de confiance et recel de détournement de fonds publics, aux côtés de neuf autres prévenus, dont Jacques Chirac.

Pour l’ancien syndicaliste, dont l’organisation a remboursé « au centime près », le montant des salaires et charges déboursées par la mairie de Paris, les choses sont simples :

- Le président Jacques Chirac a voulu être agréable à mon organisation, c’est vrai. A ma demande, c’est vrai ! Avec le président Chirac, ça a été « tope là !

(Il fait le geste, sa main claque dans l’air)

Marc Blondel explique qu'il comptait à l'époque parmi les personnes jugées «sensibles» qui devaient, à ce titre, bénéficier d’une sécurité rapprochée mais qu’il n’avait pas du tout envie d’être accompagné partout par un policier, dont la curiosité aurait pu nuire à ses activités. C'est ainsi, dit-il, que l’idée lui était venue de solliciter le maire de Paris.

(...)

Vous me contraignez à violer quelque chose de très intime. Eh bien, je n’ai jamais voté Chirac! Mais quand je dis qu’il est un homme respectable, c’est parce que je le pense et que je suis libre !

Jean de Gaulle lui succède à la barre.

Le petit-fils du général, qui fut député des Deux-Sèvres, puis député de Paris, a bénéficié de quatre emplois de chargés de mission, dont deux seulement ont été retenus contre lui.

Le président Dominique Pauthe voudrait en savoir un peu plus sur le contenu réel de son activité de « conseiller pour les affaires africaines » de Jacques Chirac.

- Quelle était la pertinence de votre mission ? lui demande-t-il.

- Chacun sait que la Ville de Paris, capitale de la France, joue un rôle important dans les relations entre la France et l’Afrique, explique doctement Jean de Gaulle.

(...)

Un autre patronyme célèbre se présente devant le tribunal. François Debré, fils de Michel, l'ancien premier ministre et frère de Jean-Louis, l'actuel président du Conseil constitutionnel.

Est-ce juste une impression? La voix du président Pauthe s'adoucit pour s'adresser à ce vieux jeune homme aux cheveux blancs, dont la maigreur se devine sous le costume gris sombre. Ancien grand reporter, notamment en Asie, écrivain, François Debré est embauché comme chargé de mission en 1993 à la mairie de Paris, à la demande personnelle de Jacques Chirac qui sollicite son directeur de cabinet de l'époque, Rémi Chardon.

François Debré essaie alors de se sortir de la toxicomanie dans laquelle il est tombé quelques années plus tôt. Son contrat précise qu'il est notamment chargé de "faire connaître aux Parisiens les différentes composantes de la population de la ville". Il rédige un rapport sur les communautés asiatiques de la capitale, dont un exemplaire a été versé un dossier.

(...)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Chirac et

Message non lu par politicien » 20 sept. 2011, 17:56:06

Bonjour,
Procès Chirac : le parquet requiert la relaxe dans les deux volets de l'affaire
Le parquet a requis mardi la relaxe de Jacques Chirac et des neuf autres prévenus dans les deux volets de l'affaire des emplois présumés fictifs de la Ville de Paris. Dans leur réquisitoire, les représentants du ministère public ont vivement contesté que les procédures de recrutement des chargés de mission reprochées à Jacques Chirac et ses coprévenus aient été "occultes" ou "frauduleuses".

"Les procédures péchaient par un manque de rigueur administrative" et une possible "dilution des responsabilités", a concédé une représentante du ministère public. Mais, "en tous cas, il n'y a pas de système frauduleux", "encore moins mafieux", a affirmé Chantal de Leiris.

(...)

Politique
En septembre 2009 et octobre 2010, au terme de l'instruction des deux volets de l'affaire, le ministère public avait requis un non-lieu général. Le parquet devrait donc en toute logique se prononcer pour la relaxe de Jacques Chirac et de ses neuf coprévenus. Les deux vice-procureurs ont pris la parole à tour de rôle à partir de 13 h 40 et s'employaient à démontrer que les 28 emplois litigieux, rémunérés par la mairie de Paris au début des années 90, avaient bien une utilité pour la municipalité ou, dans le cas contraire, que Jacques Chirac n'avait pas connaissance de leur caractère fictif.

Les faits remontent à l'époque où Jacques Chirac était maire de Paris et président du RPR, et préparait l'élection présidentielle de 1995, qu'il a remportée après deux échecs successifs.

(...)

Concernant ses directeurs de cabinet, elle a estimé qu'ils n'étaient "qu'un maillon de la chaîne de recrutement" et ne pouvaient être considérés comme "complices". Leur signature, a-t-elle ajouté, "n'était qu'un acte formel".
Retrouvez l'intégralité de cet article sur Le Point.fr
Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Chirac et

Message non lu par mps » 20 sept. 2011, 22:34:20

Que le Parquet a bien fait son boulot, n'en déplaisent à ceux qui font profession de réclamer des têtes.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Re: Chirac et

Message non lu par racaille » 20 sept. 2011, 22:42:37

Le parquet n'a pas été assez clément, il aurait du proposer qu'on fasse tous un pipe gratuite à Jacques Chirac.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Re: Chirac et

Message non lu par PatJol » 20 sept. 2011, 22:56:07

Qu'au bout de tant d'années et avec des avocats aussi compétents c'est presque impossible d'avoir une affaire qui tienne encore la route juridiquement.
J'avais prévenu que la plupart des accusations avaient été minées.

Je suis pour la suppression de l'immunité présidentielle. Reste à voir comment il faut le faire.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

Cobalt

Re: Chirac et

Message non lu par Cobalt » 21 sept. 2011, 06:45:14

Sans surprise et je suis aussi pour la suppression de l'immunité de tous y compris le président.On sentirait comme un trou d'air et ça ferait de la place...

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26149
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Chirac et

Message non lu par El Fredo » 21 sept. 2011, 09:48:05

Avec des procureurs comme ça, pas besoin d'avocats de la défense.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Re: Chirac et

Message non lu par Garance » 21 sept. 2011, 10:45:48

Thierry Lévêque, journaliste et auteur de "Intouchable ? Chirac face aux juges" : très instructif ! 8-)


[BBvideo 425,350]http://www.dailymotion.com/video/xh4t2z ... hable_news[/BBvideo]

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Chirac et

Message non lu par politicien » 21 sept. 2011, 18:03:18

Bonjour,

Procès Chirac : Les procureurs en accusation
Le procureur général à la rescousse. Voilà de quoi verrouiller les critiques qui pleuvent depuis mardi sur l'attitude du parquet au procès Clearstream. Jean-Claude Marin en personne, le parquetier en chef près la Cour de cassation, a défendu mercredi les procureurs qui ont requis la relaxe de Jacques Chirac.

La veille, après le réquisitoire des parties civiles, Michel Maes et Chantal de Leiris ont demandé la relaxe de l'ancien président dispensé d'audiences et de ses neuf co-prévenus dans l'affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Tout juste ont-ils concédé « un manque de rigueur administrative » dans le recrutement des 28 emplois polémiques.

(...)

Les procureurs "libres de leurs réquisitions"
Arguments contestés par Jean-Claude Marin. L'ex-procureur de la République de Paris, qui avait lui-même requis un non-lieu pour Jacques Chirac au terme de l'instruction à Paris et Nanterre, a défendu au micro d'Europe 1 les procureurs, qui « sont totalement libres de leurs réquisitions » à l'audience.

(...)

Le syndicat de la magistrature (classé à gauche), s'est quand à lui fendu d'un communiqué au vitriol, dénonçant le statut des procureurs nommés par le pouvoir exécutif. « Tel qu'il est aujourd'hui conçu, le ministère public est tout entier dans la main du pouvoir exécutif, et ce vice originel se manifeste avant tout dans les affaires dites sensibles », y est-il écrit. Côté politiques, le candidat à la primaire Arnaud Montebourg a flingué une « République corrompue où la justice est aux ordres d'intérêts particuliers » tandis que Eva Joly, la candidate écolo à la présidentielle, a jugé la demande de relaxe « incohérente ».
Retrouvez l'intégralité de cet article sur France Soir.fr
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Re: Chirac et

Message non lu par lambertini » 21 sept. 2011, 21:05:42

je trouve normal que chirac soi innocenté, a son age, et comme ancien president il ne faut pas le trainé dans la boue.
en plus il est malin, ils leurs a mis bien profond(comme en dit chez nous).
moi je dit bravo chichi
la caravane passe et les chiens aboient

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Re: Chirac et

Message non lu par Garance » 22 sept. 2011, 17:38:23

Ce sont les contribuables parisiens qui ont payé ces emplois fictifs, et, suite à l'accord entre la Mairie de Paris (PS) et l'UMP et Chirac, au terme d’un protocole datant de septembre 2010, ces derniers ont remboursé à la Ville de Paris une somme de 2,2 millions d’euros.

Conclusion: l'UMP, donc Sarko aurait remboursé les errements gestionnaires de Chichi ! 8-)

Mais qui a effectivement remboursé cette somme ?

Réponse : via ses impôts, le contribuable français ! icon_yeah
La nouveauté apportée par les lois sur le financement des partis est le financement public des partis. Si, depuis longtemps, les dépenses électorales sont remboursées aux candidats ayant atteint un certain seuil (5 %), il n’en allait pas de même des dépenses permanentes des partis.

Désormais, la loi prévoit un financement public accordé aux différents partis, en fonction de deux critères cumulatifs : les résultats aux élections législatives, pour ceux qui ont présenté des candidats ayant ontenu au moins 1% dans au moins 50 circonscriptions, et le nombre de parlementaires. Ainsi, en 2004, le montant global versé aux partis et formations politiques s’est élevé à 73 235 264 euros dont 33 073 341 pour l’UMP, 19 660 452 pour le PS, 4 580 229 pour le FN, 4 544 246 pour l’UDF, 3 717 106 pour le PCF [...] (Source Vie-publique)


Ceci étant, pour demeurer logique, puisque le roi Chichi 1er a été relaxé, donc innocenté, peut-être la Ville de Paris devra-t-elle rembourser cet inique dédommagement versé par l'UMP ? :mrgreen:

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Re: Chirac et

Message non lu par lambertini » 22 sept. 2011, 21:40:14

le millieu de la politique n est pas l affaire des enfants de coeurs.
chichi a fait comme tout le mondes, avant lui, et apret lui
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Re: Chirac et

Message non lu par racaille » 22 sept. 2011, 21:57:45

lambertini a écrit :en plus il est malin, ils leurs a mis bien profond(comme en dit chez nous).
Ca c'est clair ! Par contre c'est pas "il leur a mis bien profond" qu'il faut dire mais "il nous l'a mis bien profond" :D
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré