Budget 2011

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 nov. 2010, 09:50:00

Un ministre ne devrait pas pouvoir faire revoter les lois jusqu'à ce que le résultat lui convienne. Sinon, autant supprimer le parlement, ça fera des économies.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 nov. 2010, 10:41:00

Bébé ! Mettons qu'une loi soit rejetée par le Parlement. Le Ministre doit-il aller bouder dans son coin, ou remanier le texte pour qu'il soit plus digeste ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26149
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 19 nov. 2010, 10:49:00

On ne parle pas de remanier mais de refaire voter à l'identique, renseigne-toi un peu mémé.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 19 nov. 2010, 13:40:00

mps a écrit :Bébé ! Mettons qu'une loi soit rejetée par le Parlement. Le Ministre doit-il aller bouder dans son coin, ou remanier le texte pour qu'il soit plus digeste ?

Evidemment ! Quand une loi est rejetée, c'est parce que le travail des parlementaires est absurdes, selon toi....Le ministre devrait passer outre. Soit rassurée c'est ce qui se passe, regulièrement et c'est aussi pour cette raison que la majorité prend de plus en plus de distances, avec les conséquences de ces orientations gouvernementales.
En démocratie, surtout la nôtre, il convient de comprendre que personne ne dispose de la vérité absolue !

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 29 déc. 2010, 20:59:00

Bonjour,

Le budget 2011 et le collectif budgétaire 2010 ont passé les fourches du Conseil constitutionnel, hier soir, avec beaucoup moins de dommages que le budget 2010. L'an dernier, les sages avaient censuré la taxe carbone et la taxation des professions libérales, privant l'Etat d'au moins 2,7 milliards d'euros. Rien de tel cette année. Les griefs formulés par le PS ont tous été rejetés. Il pointait le fait que certains avantages fiscaux étaient rabotés et d'autres non (notamment la réduction d'impôt pour les services à la personne). Le gouvernement «  n'a pas appliqué cette réduction pour ne pas affaiblir leur caractère incitatif », notamment en matière d'emploi, a rétorqué le Conseil.

De même, il a jugé que l'instauration d'un forfait annuel de 30 euros à la charge des sans-papiers pour avoir accès aux soins était d'un  «  faible montant » et non contraire à la protection de la santé. Le Conseil a aussi validé la contribution de 175 millions d'euros demandée aux organismes HLM pour financer la rénovation urbaine.

Les sages se sont contentés de censurer des « cavaliers » sans lien avec la loi de Finances (car sans incidence sur les comptes).

La carte bancaire attendra

C'est notamment le cas de l'article visant à encadrer les commissions facturées à l'occasion d'un paiement par carte bancaire. A l'origine, l'amendement proposé par les députés prévoyait d'instaurer un système basé notamment sur la gratuité pour les achats inférieurs à 50 euros. Le gouvernement avait assoupli cette disposition, préférant instaurer un principe selon lequel les prix «  ne s'éloignent pas de façon abusive des coûts réellement supportés » par les banques. La mesure, qui n'est pas contestée sur le fond, pourra être votée une nouvelle fois dans un autre texte, mais c'est autant de temps perdu pour les commerçants. Une mission parlementaire doit par ailleurs déterminer les professions les plus pénalisées (taxis, buralistes, etc.) et définir les modalités d'une réduction des commissions, en particulier sur les petits montants.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20258
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 30 déc. 2010, 09:46:00

préférant instaurer un principe selon lequel les prix « ne s'éloignent pas de façon abusive des coûts réellement supportés » par les banques.
Autant dire que rien ne va changer icon_lol
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 30 déc. 2010, 13:47:00

JE n'ai pas la même lecture de ce budget....Pour l'avoir consulté, j'ai pu mesurer jusqu'à 11 milliards de recettes fiscales nouvelles qui frapperont à nouveau les travailleurs de ce pays. Bref, l'inverse de ce qui nous était promis il y a peine un mois.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré