Nicolas Sarkozy et la rupture du contrat social

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Avatar du membre
rakosky
Messages : 23
Enregistré le : 28 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : PARIS

Message non lu par rakosky » 06 févr. 2009, 01:46:00

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } H1 { margin-bottom: 0.21cm } H1.western { font-family: "Arial", sans-serif; font-size: 16pt } H1.cjk { font-family: "MS Mincho"; font-size: 16pt } H1.ctl { font-family: "Tahoma"; font-size: 16pt } --> NICOLAS SARKOZY et la rupture du contrat social
Si l'on veut bien analyser le contenu de l'ensemble des déclarations faites par Sarkozy ce 5 Fevrier,je crois que l'on peut dire que jamais le verbe n'avait été à ce point un défi contre l'intelligence,
La parole est mesurée,le ton est compassionnel,mais le contenu du propos annonce la subversion totale de toutes les bases du contrat social sur lequel est construit la vie de millions de français,
Prenons comme premier exemple la formule aujourd'hui fameuse 'travailler plus pour gagner plus'
Sous l'apparence de la simple démagogie,il y a en vérité une remise en cause radicale de tout ce qui fonde l'histoire des sociétés humaines depuis la révolution néolithique,
L' histoire des hommes est bien le combat incessant pour gagner plus,c'est à dire produire plus de richesses,en travaillant moins,
Les progrès dans les techniques agricoles,l'augmentation des rendements de la terre,la productivité croissante du travail ont permis l'émergence des villes,la divisin de plus en plus complexe du travail ,
Dans l'histoire sociale récente,tout le combat du mouvement ouvrier a été celui pour la réduction du temps de travail et l'augmentation des salaires,il n'apparaissait choquant ou absurde à personne que la mesure du progrès social soit la concordance entre ces deux exigences,travailler moins pour gagner plus,
Que signifie la remise en cause de ce principe dans la France d'aujourd'hui sinon le renoncement à toute augmentation des salaires pour un temps de travail égal,
N'importe quel salarié sait bien qu'il gagnera plus en faisant des heures supplementaires,mais la vraie question est de savoir si son salaire moyen lui permet encore de lui assurer une existence décente,
Aux Etats-unis,les salariés constituent la majorité de ceux qui vivent dans la grande pauvreté,des millions de salariés doivent cumuler plusieurs emplois pour parvenir à un revenu décent,voilà le modèle social que nous propose M Sarkozy,
M Sarkozy,dans un grand élan social propose 'le partage des bénéfices de l' entreprise ' entre les salariés et les actionnaires,mais enfin ce ' partage' existe déjà et il se fait par le salaire versé au salarié,tout le reste n'est que du vent,la vieille tarte à la créme de la participation,
Il est un autre lieu où se fait ce partage,ce sont l'ensemble des charges sociales que doivent payer les entreprises et ces charges sociales ne sont rien d'autre qu'une fraction du salaire destinée à financer la protection sociale et les retraites,
L' existence de la Sécurité sociale,des retraites et des pensions reposent totalement sur cette fraction du salaire qui de droit et en totalité appartient à ceux qui vivent de leur travail,
Enfin si l'on considère la répartition de la richesse entre le capital et le travail,entre les revenus du travail et ceux du patrimoine,il apparaît clairement que dans la France de M Sarkozy,ce sont précisement ceux qui ne travaillent pas qui gagnent le plus et ceci avec des écarts qui n'ont rien d' équivalent dans l'histoire des sociétés humaines,,
M Sarkozy annonce comme une réponse à la crise la suppression de la taxe professionnelle,déjà adoptée depuis 2004 mais qu'aucun gouvernement n'a encore osé appliquée,
Ainsi,au simple détour d'une phrase ,comme une mesure ordinaire,est annoncée l'asphixie financière et la mort programmée de nos communes dont la moitié des recettes proviennent de cette taxe,
La taxe professionnelle,l'ancienne patente est un héritage direct de la Révolution française,son principe a été adopté par l' Assemblée Constituante pour précisement donner aux communes les moyens d'exister,
M Sarkozy veut faire le ménage dans le vieux fatras de nos institutions et il s'en prend à celle qui sont issues de la Révolution,celles qui ont fondé notre République,les départements et les communes,n'importe qui peut voir la signature du crime et son mobile,
Dans une formule qu'il a plusieurs fois répétée,M Sarkozy affirme' C'est à moi de proteger les fFrançais ',l'intention est aimable mais n'appartient pas tout à fait à la tradition républicaine,
Ce qui protège les Français c'est avant tout l'existence d'un ensemble complexe de lois sociales,de garanties,d'obligations faites à l' Etat,de garanties,de normes sociales et juridiques qui s'imposent y compris à nos gouvernants,
En un mot,ce qui protège les Français,c'est l'existence d'un contrat social dont chacun des termes est aujourd'hui menacé et remis en cause par ceux qui prétendent nous défendre,,
Preservons nos communes,défendons notre protection sociale,mobilisons-nous comme salariés et comme citoyens,voilà notre programme pour nous défendre,le seul qui nous garantisse un avenir,
Et selon l' antique sagesse des Romains,MALHEUR AUX VAINCUS,
rakosky

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 06 févr. 2009, 08:50:00

Je rejoins ce qui a été écrit.
 

Sarkosy, notre très cher président, a encore sorti le grand jeu, cynique, mais surtout égal à lui-même.
 

Il veut palier à la crise en relançant l’économie (bref, en aidant les patrons). Le calcul est logique dans sa tête de capitaliste.
Baisser la TVA ? Pas question, regardez en Angleterre, nous dit il. Ca ne marche pas……..
Mais voilà, la baisse de TVA aux royaumes unis vient juste d’être mise en place, difficile de connaître exactement les effets. Par contre, pour Sarko, quand il s’agit de ses actions, il faut laisser le temps au temps. Bref, moi, il me faut du temps, mais pour les autres, je juge dans l’immédiat.
 

Le plus amusant dans son discours est le fait qu’il m’a fait penser à Le Luron imitant Marchais, lorsqu’il n’arrêtait pas de tout miser sur sa réunion du 18 avec les partenaire sociaux.
1 : Il vient avec SES idées, donc ses réponses
2 : Si ses idées ne passent pas, l’état devra prendre ses responsabilités (traduction : je passerais en force)
Quelle belle démocratie que voilà ………..
 

J’ai prêté de l’argent aux banques, mais ça ne coûtera rien au contribuable, rajoute t’il. C’est vrai, ça donne envie d’y croire car c’est exact. Vos impôts n’ont pas servit à aider les banques, vu qu’il s’agit d’un crédit (fictif, comme tout ce qui se trouve en fond monétaire).
Mais ce crédit, pour le rembourser, les banques vont aller chercher l’argent où, d’après vous ?
Très simple, sur vos comptes et placements.
Bref, c’est pas le contribuable qui paye, mais le client. En un mot, c’est vous quand même, mais l’adjectif change : très fort, non ?
 

Supprimer la première tranche d’impôt, en voilà une idée qu’elle est bonne, dans un pays qui traverse une crise sans précèdent, et dont les caisses sont vides.
Et comment compenser le manque à gagner.
Là, c’est de la politique Mitterrand, ou je m’y connais pas .Sauf qu’à l’époque, de l’argent, la France en avait.
 

Donc, quand Sarko plonge dans le social, il faut s’attendre au pire. C’est pas son truc, car capitalisme et social n’ont jamais fait bon ménage.
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 06 févr. 2009, 14:54:00

bonjour,.
je suis septique, je ne comprent pas sa politique, pour suprimée des impots il faut d abord faire des economies, et il vont etre faites sur qui :?: et ceux qui ne payes pas d impots ils vont avoir droit a quoi??
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 06 févr. 2009, 17:10:00

Et je n'ai pas parlé de la suppression de la taxe pro, très joli cadeau à Parisots et ses accolytes.
C'est pas grave, on va nous repondre un truc dans le style de la vignette auto pour palier au manque à gagné.
C'est pathétique, tout ça ..........
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31238
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 06 févr. 2009, 17:55:00

Bonjour,

Moi mon impression :

Il n'a pas oublié les classes moyennes pour lesquelles il a proposé des pistes (donc cela sera peut être sous une autre forme) de solutions comme l'augmentation des allocations familiales ou la suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu.

Il a également rappelé la nécessité de mieux répartir les profits au sein des entreprises entre les salariés, les actionnaires et l'investissement, et de mieux contrôler le système financier international.

Sinon ba il a fait du Sarkozy, j'ai trouvé les journalistes assez médiocres à part peut être Lagache ( mais qui était tellement content d'être là qu'il a oublié certaines questions).

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Gis
Messages : 4921
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 07 févr. 2009, 15:43:00

Bonjour,

Amusant, moi aussi, je voulais dire quelques mots sur cette intervention télévisée.
.
Je partirais donc de l'intitulé de ton sujet Rakosky, pour dire que le contrat social existe toujours, même s'il est loin d'être parfait. Pourquoi ? Parce que les individus sont toujours à la base de la société et de l'Etat.. et aujourd'hui, notre président est à l'écoute de leurs inquiétudes. N'a-t-il pas réagit avec son intervention aux manifestations qui ont rassemblé des milliers de personnes inquiets de sa politique ?... Il a prévu de rencontrer les partenaires sociaux le 18 février pour parler des mesures en faveur des classes moyennes, les salariés en chômage partiel, les jeunes, les ménages en difficulté. Il a proposé quelques mesures pour aider, ce que tu appelles "des pistes" Politicien, ceux qui en ont besoin.. Peut-on penser que cela n'est que du vent ? Attendons de voir...


Il n'a pas répondu à toutes les questions que l'on peut se poser suite à ces dires :

comme cette suppression en 2010 de la taxe professionnelle.. Mais, peut-on penser qu'il a  fait cette proposition sans aucune autre réflexion ? N'y aurait-il rien de prévu pour le futur budget des communes et des autres collectivités locales ? Il s'agit quand même de 8 milliards d'euros !

Et cette suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu, n'était-ce pas pour aider les gens qui arrivent juste au-dessus de la limite et qui doivent payer des impôts.

Quant il annonce qu'en contrepartie du soutien au secteur automobile, qu'il refusera les délocalisations, ne "protège-t-il" pas les emplois de ces entreprises ? et au-delà de ces emplois, les sous-traitants, la vie de famille des salariés..

Je finirais par sur le fait que je l'ai trouvé "sobre" dans sa façon de s'exprimer et d'appréhender les problèmes... même s'il n'est pas magicien et qu'il n'arrivera pas à tout résoudre.


à plus.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré