Phillipe De Villiers démissionne du conseil général de Vendé

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 02 oct. 2010, 23:06:00

C'est peut-être pour céder la place à leur maman ? icon_question
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 03 oct. 2010, 10:30:00

Villiers n'a jamais voulu s'affranchir veritablement de la pression qu'exerce l'UMP sur sa formation le MPF.

Cette formation, à laquelle j'ai appartenu, est majoritairement composé de partisans d'un rapprochement avec l'UMP que je jugeais inutile et tout rapprochement, autre que par le discours, avec le FN ou tout ce qui est "national" est sévèrement proscrit.

J'en veux pour pruve l'eviction de M. Vincendeau, ex responsable jeune qui decida de participer à un apéro saucisson organisé par des nationaux....

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 01 nov. 2010, 20:56:00

Bonjour,

Philippe de Villiers a quitté officiellement dimanche ses fonctions de président du conseil général de la Vendée. Le président du mouvement souverainiste MPF a symboliquement choisi cette date, vingt-deux ans jour pour jour, après sa première élection. Le département a annoncé qu'aucune cérémonie n'était prévue au conseil général pour le départ de Philippe de Villiers, qui avait, à la surprise générale, annoncé le 30 septembre qu'il mettait fin à cette fonction.


Affaibli personnellement par des problèmes judiciaires familiaux - l'un de ses fils accusant l'autre de viol - Philippe de Villiers souffrait aussi d'un cancer de l'oeil qu'il affirme avoir vaincu. Agé de 61 ans, il reste député européen, mais a indiqué qu'il souhaitait consacrer plus de temps au Puy du Fou dont il n'a jamais cessé de superviser les agrandissements ou les nouveaux spectacles, intervenant en particulier personnellement dans l'écriture des scénarios. Mais pour le secrétaire général du MPF, Patrick Louis, Philippe de Villiers «est plus que jamais dans la course de la politique nationale».

Des élections fin novembre
Personnalité controversée sur le plan national, il était le président emblématique d'un département qu'il a fait connaître notamment grâce au Puy du Fou, 4e parc à thèmes français, dont il a créé le spectacle la Cinescénie en 1978, et au Vendée Globe, tour du monde à la voile en solitaire créé en 1989 avec Philippe Jeantot. Il a également profondément marqué le paysage économique vendéen grâce au développement du réseau autoroutier ou encore au soutien aux entreprises locales.

L'intérim à la tête du département de la Vendée sera assuré par le sénateur de la Vendée Bruno Retailleau, premier vice-président du conseil général et fils spirituel de Philippe de Villiers avant que les deux hommes ne s'affrontent au cours d'une violente guerre de succession ces dernières années. Les scrutins pour le canton de Montaigu de Philippe de Villiers mais aussi celui des Essarts, tenu par son frère Bertrand de Villiers qui quitte aussi son siège, auront lieu les 21 et 28 novembre.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 01 nov. 2010, 21:01:00

El Fredo a écrit :Il doit se mordre les doigts d'avoir fait alliance avec l'UMP qui a dépouillé les collectivités territoriales de leurs financements.

C'est le fond du problème allié à ses problèmes personnels.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 01 nov. 2010, 21:29:00

et surtout à son égo ..., mais au dela ce trait de caractère, et comme sa famille le suit et lache aussi ses mandats, c'est finalement un bon débarras.
Personne n'est propriétaire des régions (départements) qu'il administre ...

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 01 nov. 2010, 21:34:00

lancelot a écrit :et surtout à son égo ..., mais au dela ce trait de caractère, et comme sa famille le suit et lache aussi ses mandats, c'est finalement un bon débarras. Personne n'est propriétaire des régions (départements) qu'il administre ...

Je n'osais pas le dire ,mais bon débarras !

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 02 nov. 2010, 13:37:00

Le rapprochement de villiers auprès de la majorité de Sarkozy s'est soldé par un echec total et a conduit l'UMP a neutralisé au travers Retailleau le bouillonant Président du MPF.

Aujourd'hui reduit au silence et à l'effacement, il devra se resigner à entrer au Gouvernement pour y conduire une politique inverse aux convictions, valeurs que Villiers prétendait vouloir defendre ou à disparaître !

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 02 nov. 2010, 21:16:00

Je me souviens avoir dit que si Devilliers en s'associant espérait faire passer ses idées à l'UMP, il se trompait lourdement et serait manipulé par l'UMP.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 02 nov. 2010, 22:22:00

Tu n'étais pas le seul .... (lol) et wesker (à l'époque Kpmf) était un fervent supporter du fou du puits.   (re lol)

Avatar du membre
johanono
Messages : 32265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 02 nov. 2010, 23:44:00

Georges a écrit : Je me souviens avoir dit que si Devilliers en s'associant espérait faire passer ses idées à l'UMP, il se trompait lourdement et serait manipulé par l'UMP.
Ce n'est pas si simple. L'alliance avec l'UMP était un moyen de sauver ce qui pouvait encore l'être. De Villiers s'est peu à peu coupé du reste de la droite vendéenne quand il a commencé à "droitiser" son discours, à partir de 2006/2007, pour courir après le FN, notamment en dissertant sur l'islamisation de la France. Ce faisant, il s'est isolé politiquement. Et cet isolement politique est probablement une des principales raisons de son départ.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 03 nov. 2010, 13:53:00

Pas du tout. Ayant subi des pressions et ayant recentré son parti pour le rendre plus proche de l'UMP, il a perdu sa crédibilité, son électorat et la structure qui constituait pourtant un solide ancrage pour la droite.
Desormais il ne peut que servir de  bequille à une majorité qui conduit une politique qu'il ne peut raisonnablement approuver....Mais cherche à assurer son existence politique ou à faire un ultime coup d'éclat....Nous le saurons bientôt, avant la présidentielle !

Avatar du membre
johanono
Messages : 32265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 03 nov. 2010, 21:10:00

Il avait perdu son électorat avant. La Vendée, comme tout le Grand Ouest, est une terre de tradition démocrate-chrétienne, c'est-à-dire un centre-droit modéré. Une bonne partie de l'électorat vendéen ne s'est pas reconnu dans la dérive droitière du vicomte. 

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 03 nov. 2010, 23:11:00

Le grand ouest centre modéré ?

Laisse moi rire .... c'était ... mais ce n'est plus, a part les mayennais, les sarthois .... bref, les paysans quoi .... pour les autres c'est le centre gauche et la gauche qui règne désormais ....

Avatar du membre
johanono
Messages : 32265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 03 nov. 2010, 23:21:00

La Vendée, le Morbihan, les trois départements bas-normands, sont encore plutôt de centre-droit. Dans le Grand Ouest, seuls quatre départements semblent vraiment marqués à gauche : Finistère, Côtes-d'Armor, Ille-et-Vilaine et Loire-Atlantique. Ce sont les quatre seuls départements du Grand Ouest à avoir voté Royal en 2007. Dans les autres départements, la gauche semble monter en puissance, mais n'est pas encore clairement majoritaire : il n'est donc pas encore erroné de dire que ce sont des départements de tradition démocrate-chrétienne.

Quoiqu'il en soit, ce qui est certain, c'est que l'électorat populaire et marqué par la religion et qui votait habituellement pour les forces politiques démocrates-chrétiennes de centre-droit semble peu à peu se reporter vers la gauche à mesure que la religion perd de son influence.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 04 nov. 2010, 12:00:00

Ha ben si la religion perd de son influence, c'est déjà une bonne nouvelle .... Quand on en aura fini avec ces pratiques d'un autre age, on aura fait de gros progrès.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré