Afrique : Capitaux en fuite

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 11 oct. 2010, 17:01:00

Bonjour,
 Selon le dernier rapport de Global Financial Integrity, un think tank américain, les flux financiers illicites sortant d'Afrique ont représenté au moins 29 milliards de dollars par an entre 1970 et 2008 (hors inflation), tandis que l'aide extérieure à l'ensemble du continent ne se montait qu'à 18 milliards. Pire, avec la forte croissance économique des années 2001-2008 (5% à 7% par an), tirée par la hausse des matières premières, le mouvement a pris des proportions inédites: l'Afrique aurait perdu près de 54 milliards de dollars par an en moyenne durant cette période, et même 90 milliards en 2007 et 2008. Le cumul de ces montants depuis 2001 représente deux fois la dette extérieure du continent.  Les pays les plus riches, et pas seulement de leur pétrole, sont ceux où l'évasion de capitaux est la plus massive: au Nigeria, en Angola, mais aussi en Afrique du Sud, Egypte ou Tunisie, elle dépasse les 100 dollars par habitant et par an en moyenne. De quoi faire notablement reculer la pauvreté. Et encore, ne s'agit-il là que d'estimations conservatrices. Elles sont fondées sur l'analyse des chiffres transmis au Fonds monétaire international et à la Banque mondiale par les pays en développement à propos de leur balance des paiements et de leur commerce extérieur de marchandises. Or ces informations, quand elles sont fournies, restent très partielles. Elles ne permettent pas notamment d'appréhender le volume de la fraude liée au recours aux paradis fiscaux, tant par les entreprises locales que par les multinationales. Global Financial Integrity estime qu'il faudrait probablement multiplier ces chiffres par deux pour approcher la vérité. Une évasion massive de capitaux qui plombe le développement de l'Afrique. Image

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 oct. 2010, 17:15:00

La carte pense pour nous icon_confused

Pour prendre racine, l'argent a besoin de stabilité à long terme.

On n'installe pas son épargne sur une poudrière...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 11 oct. 2010, 17:39:00

Les bienfaits des paradis fiscaux, alliés aux dictatures et autres régimes bananiers installés et entretenus par le système montrent bien la leur fort pouvoir de nuisance.

Ajoutons a cela l'argent sale ....

Et quelques placements européens (immobilier) ou ailleurs ...

Et nous obtenons la condamnation de ce continent à rester le sous continent économique qu'ils sont , ce qui arrange tout le monde.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 oct. 2010, 21:44:00

Il y a certainement des fuites vers des paradis fiscaux, des prévarications, etc.

Mais aussi, et probablement majoritairement, un réflexe de "mise à l'abri" tout à fait légitime.

Et pas seulement en Afrique. Tu vas voir, d'ici un an, ce qui va se passer en France si la gauche menace de revenir aux affaires. ..

 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 11 oct. 2010, 22:17:00

Oui, ça on connait  .... c'est du déjà vu, en 81 c'était même l'argument N°1 de la droite. L'histoire a montré le contraire .... seuls les esprits chagrins prétendent le contraire, mais peu importe.

Comme je l'ai déjà dit à maintes reprises, l'évasion des capitaux et des fortunes en tous genres, c'est un faux problème. Que les Kons foutent le camp, ils laisseront la place aux autres et iront polluer d'autres pays, comme la belgique, ou ils pèseront pour toujours plus pour eux et moins pour les autres en se basant sur l'offre fiscale du moment. Cette compétition n'intéresse pas les français et on te laisse gérer ça sans problême, ni arrière pensée.

Bon débarras.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 oct. 2010, 09:43:00

Pity.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 12 oct. 2010, 10:06:00

Bonjour,

L'article parle du continent Africain pas de la France, sinon j'aurais fait un sujet sur la France icon_mrgreen .

Alors merci de revenir à l'afrique.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 oct. 2010, 10:58:00

L'Afrique est une énorme marmite bouillonnante, dont personne ne peut dire avec  certitude ce que sera chaque état demain.

Chaque entreprise qui s'y installe (et elles sont nombreuses) négocie en préalable à tout la liberté de ressortir ses bénéfices. Quelques nationalisations les ont rendues prudentes.

Idem pour nombre de particuliers qui viennent y travailler. Leurs contrats prévoient généralement que leur salaire, ou une bonne  partie, sera directement payé dans leur pays d'origine.

Donc, au stade actuel, il entre juste assez de capitaux pour développer des activités, créer de l'emploi et payer les taxes, mais l'Afrique ne se capitalise pas.

Ajoutons à cela le système tribal, qui fait que quand un type gagne de l'argent, il se doit  d'entretenir toute une famille jusqu'au nième degré. On trouve donc essentiellement deux catégories de "gagneurs" en Afrique : ceux qui claquent tout au fur et à mesure, et ceux qui cachent leurs revenus et les planquent à l'étranger. 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7980
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 12 oct. 2010, 13:08:00

mps a écrit :Pity.
Rapidement : peux-tu nier que lorsque la gauche a été au pouvoir (81, 97...) les capitaux sont restés?
Ensuite, pour l'Afrique, le mois dernier Alternatives Economiques publiait déjà cette carte et la commentait longuement expliquant en quoi la crise fut un mal, en quoi les états de l'ONU était fautifs, en quoi le climat était fautif. Une belle prose qui n'est pas faite de supposition, samedi, je vous la donnerait.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 oct. 2010, 16:37:00

Rapidement : peux-tu nier que lorsque la gauche a été au pouvoir (81, 97...) les capitaux sont restés?

Sauf preuve du contraire, les capitaux ne sont jamais restés, et ce n'est pas un gouvernement  français qui y a jamais changé  quelque chose ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré