DSK et la fabrique du consentement

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 11 oct. 2010, 21:17:00

Voici un article que j'ai publié sur mon blog et sur Le Post il y a quelques jours.

http://elfredo.posterous.com/dsk-et-la- ... nsentement
http://www.lepost.fr/article/2010/10/07 ... e-du-conse…

DSK et la fabrique du consentement

Tout d'abord, une petite mise au point à usage préventif : je n'ai rien contre DSK. Je ne veux pas qu'on m'accuse de vouloir torpiller sa candidature éventuelle : s'il est finalement désigné candidat, je voterai pour lui avec plaisir et je pense qu'il battra tous ses adversaires, Sarkozy compris. Je pense que c'est un homme de gauche, qu'il est compétent, crédible, respecté et ferait un très bon président. En revanche je lui fais moins confiance qu'à Ségolène Royal pour tenir ses engagements à gauche (notamment sur le droit à la retraite à 60 ans, point sur lequel il cultive une certaine ambiguité par procuration).

Voilà, ça c'est fait. Maintenant on va pouvoir attaquer le fond du problème, à savoir la dernière livraison sondagière "La Pravda-OhPisNonMouais". Car ici on est en pleine fabrique du consentement pro-DSK, à tel point qu'on peut se demander si celle-ci n'est pas assortie d'arrières-pensées (allons allons, qu'allons-nous chercher des poux dans la tête d'un quotidien appartenant à un marchand de canon-sénateur UMP, associé à une officine pro-UMP spécialisée dans les sondages foireux). Commençons par le graphique suivant : 

Image

Qu'y voit-on ? DSK semble écraser la concurrence Aubry/Royal/Hollande (on notera l'irruption récente de ce dernier comme candidat crédible), ce qui n'étonnera personne tant elle confirme l'offensive sondagière de ces derniers mois (la fabrique du consentement, vous vous rappelez ?). Regardons d'un peu plus près : en réalité DSK n'arrive largement en tête des 4 candidats socialistes que sur les deux premiers points, à savoir "Le rôle de la France dans le monde" et "La croissance économique", ce qu'on peut facilement attribuer à son poste de directeur général du FMI. Il reste en tête sur la question du pouvoir d'achat, qu'on peut associer aux questions économiques. En revanche il pointe en 3e position sur tous les points qui sont associés à des thématiques de gauche, comme "La protection sociale""L'éducation et la formation""Les inégalités sociales""L'environnement".

Reste la question de la sécurité. Ici il ne faut pas regarder les scores individuels des différents candidats mais plutôt la colonne de droite : une majorité de 30% des sondés (à égalité avec DSK) estime en effet qu'aucun des candidats n'est crédible sur cette question. Le plus étonnant est le score de Royal : un misérable 16%, incompréhensible quand on sait qu'elle et ses troupes ont beaucoup oeuvré pour réhabiliter cette question au sein de la gauche. De même, et plus étonnant, pour l'environnement. Ici encore les "Aucun" arrivent largement en tête avec 32%.

Le premier enseignement qu'on peut tirer de ce sondage, c'est que DSK doit sa première place à son poste au FMI et à sa réputation passée dans ses fonctions ministérielles (l'une étant la conséquence de l'autre), mais qu'il est en revanche jugé peu crédible sur les thématiques de gauche. La seconde est que les socialistes sont jugés à la ramasse par leur propre électorat sur des thèmes pourtant cruciaux comme la sécurité et l'environnement.

Ce sondage serait sur ces seuls points suffisamment riche d'enseignements pour constituer matière à réflexion. C'est pourtant selon un autre angle d'attaque que Le Figaroprésente ses résultats : "DSK, meilleur socialiste pour battre Sarkozy". Et c'est là qu'oeuvre la fabrique du consentement. En effet, pour la plupart des médias, 2012 ne sera pas une élection présidentielle mais un sondage pour ou contre Nicolas Sarkozy. Fi des programmes, des idées, des débats, ici règne la pensée binaire.

On peut déjà y déceler un double paradoxe. Le premier tient à la construction médiatique de la candidature DSK. On a beaucoup reproché à Ségolène Royal d'avoir été une créature sondagière bâtie sur sa seule capacité théorique à faire battre Sarkozy ; cette image continue d'ailleurs à lui coller à la peau au point d'entretenir un certain révisionnisme au sujet de son score aux primaires de 2006 ( (image fausse selon moi, sinon comment expliquer ses performances au congrès de Reims en 2008 ?). Or que constate-t-on encore aujourd'hui à propos de DSK : que sa principale qualité tiendrait à sa capacité théorique à faire battre Sarkozy, de l'aveu même de l'organe de presse dominant à droite. Or ici personne dans la médiacratie pour dénoncer une éventuelle bulle sondagière chez DSK. Pourquoi une telle différence de traitement ? Et DSK n'était-il pas déjà crédible sur ce point en 2006 ? Si oui, comment expliquer sa déculottée devant Royal à cette époque ? Cette capacité théorique à faire battre Sarkozy est-elle le seul critère pertinent ?

Le second paradoxe tient à la focalisation médiatique sur la personnalité de Sarkozy, et partant, de la bipolarisation et de l'appauvrissement généralisé du débat politique en France. Peu importent vos idées, vos propositions, vos actes, ce qui compte est de savoir si vous êtes avec ou contre Sarkozy, et dans ce dernier cas si vous pouvez le battre. Or, corollaire de cette situation, le principal reproche adressé à l'opposition serait de se murer dans un "antisarkozysme primaire". Mais l'un ne serait-il pas la conséquence de l'autre ? Comment prendre au sérieux une telle critique quand ceux qui la formulent sont les mêmes qui l'entretiennent en permanence par construction médiatique ?

Mais que veut l'électorat de gauche exactement ? Tout d'abord, "battre Sarkozy", c'est une évidence. Mais cet objectif n'est pas satisfaisant en soi. Un électeur de gauche vote avant tout pour des idées et un programme, et ensuite et de préférence pour le meilleur candidat capable de porter ce programme (on l'a bien vu en 2002 avec Jospin et son programme"pas socialiste"). Faire battre un candidat n'est pas un objectif suffisant pour assurer la victoire (cf. 2007).

Or on le voit ici, DSK est certes perçu comme le candidat le mieux placé pour "battre Sarkozy" (près de 2 ans avant l'échéance !), mais il est loin d'être le meilleur candidat pour porter le programme de la gauche. Or si les militants socialistes ont approuvé dans leur grande majorité le principe des primaires pour désigner leur candidat, c'est justement pour que celui-ci porte un programme, pas pour se mettre d'accord sur le simple objectif de"battre Sarkozy". Se focaliser sur ce seul objectif, comme le font Le Figaro et bien d'autres confrères, c'est acter le principe de "primaires de confirmation" (autrement dit, un plébiscite) cher aux tireurs de ficelles et autres malfaisants de l'ombre qui gangrènent Solférino. C'est non seulement une démission mais une trahison des militants et des sympathisants dont je suis. On comprend parfaitement pourquoi Le Figaro se livre à ce petit jeu : jouer la division alimente le sentiment abstentionniste chez l'électeur désabusé, et l'abstention à gauche sera la meilleure alliée du président sortant en 2012. En instillant la résignation et le découragement, la fabrique du consentement fonctionne à plein régime.

Et sinon, le PS, ça avance bien ce programme ?
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

pierre30
Messages : 9193
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Message non lu par pierre30 » 11 oct. 2010, 21:39:00

C'est pas faux. Mais au 2eme tour, si on votait demain, DSK ramasse la mise et enfume les socialistes, mais aussi les UMP.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 11 oct. 2010, 22:28:00

Bis répétita ....

Le coup du mieux placé est une aberration dès lors que l'on focalise les sondages sur un personnage et non sur un programme. SR en a bénéficié certainement et on a vu la suite.

Réduire 2012 à une partie médiatico-politique est une escroquerie, mais malheureusement c'est dans l'air du temps, un peu comme la télé réalité que ce soit sur la méthode ou la qualité. Il faudra donc faire avec.

Je ne voterais pas pour DSK au 1er tour, c'est sur. Mais je voterais pour lui au 2eme tour, sauf si il y a 2 candidats de gauche, ce qui n'est pas à exclure.

En revanche, si il y a un autre candidat, ou plutot un programme qui tient la route et qui soit simple, afin de pouvoir tenir les engagements pris, le PS aura peut être ma voix.

A Pierre30 : je ne pense pas que Dsk ait pour but d'enfumer les socialistes. Il s'agit plutot de créditer les médias et  ceux qui commandent ces sondages de cette volonter d'enfumer a la fois le ps et les électeurs. Faut pas se tromper ..... et si une majorité d'intervenants sur ce forum, toutes sensibilités confondues, sont d'accord pour dire que les médias deviennent trop commerciaux (voire a la solde des actionnaires majoritaires et des alliances ou du copinage avec le pouvoir), cela ne fait que renforcer cette conviction.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 12 oct. 2010, 21:42:00

Au deuxiéme tour si DSK est présent, et évidemment si c'est le seul à gauche, j'irai à la pêche, surtout depuis que DSK à laissé entendre que la loi sur la retraite de Sako n'était pas si mal.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 13 oct. 2010, 13:19:00

Je dois dire que je me marrerais vraiment, si les socialistes, pour la gagne choisissait DSK comme champion car cela contraindrait nombre d'électeurs à se porter sur la candidature de cet ultra libéral qui approuve, cautionne voire encourage les mesures prises par l'actuelle majorité de droite....Je crois même pouvoiur affrimer qu'il irait plus loin, au regard des mesures preconisés par l'institution qu'il préside.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 13 oct. 2010, 16:06:00

Je suis assez d'accord avec wesker, et pour mois si le PS revient au pouvoir, à part quelques broutilles, ils ne changeront rien sur cette loi, trop content que la droite ait fait le travail avant eux. D'ailleurs on le voit dans les manifs où les membres du PS n'osent plus manifester avec leurs drapeaux et se font tout petit et discrét.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 13 oct. 2010, 17:23:00

La vérité étant que le PS est totalement incohérent sur cette question puisque s'il approuve le maintien de l'âge legal à 60 ans, il n'explique pas comment il parviendra à fournir une retraite à taux plein alors qu'il approuve aussi l'allongement de la durée de cotisation...Mais le drame sera de voir les personnes à gauche qui réprouvent ces orientations, voter pour un DSK qui veut faire encore pire !

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 13 oct. 2010, 22:17:00

 
Voilà, ça c'est fait. Maintenant on va pouvoir attaquer le fond du problème, à savoir la dernière livraison sondagière "La Pravda-OhPisNonMouais". Car ici on est en pleine fabrique du consentement pro-DSK, à tel point qu'on peut se demander si celle-ci n'est pas assortie d'arrières-pensées (allons allons, qu'allons-nous chercher des poux dans la tête d'un quotidien appartenant à un marchand de canon-sénateur UMP, associé à une officine pro-UMP spécialisée dans les sondages foireux). Commençons par le graphique suivant :

DSK reste théoriquement l'adversaire le plus dangereux pour Sarkozy. L'UMP n'a pas forcément intérêt à faire monter sa candidature.

Avatar du membre
KALIKO
Messages : 498
Enregistré le : 20 juil. 2010, 00:00:00
Localisation : 69100
Contact :

Message non lu par KALIKO » 14 oct. 2010, 07:16:00

sarko a aidé à l'accession de DSK au FMI... ces deux là sont des potes. L'UMP ne craint rien de DSK.
PAS MORT ?... PLUS FORT !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59567
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 14 oct. 2010, 10:37:00

DSK n'est pas forcément dangereux pour Sarkozy, car il est surtout plébiscité par les électeurs de droite... qui voteront Sarkozy. Si DSK est au premier tour, je prédis un score mémorable pour Besancenot et Mélenchon.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 14 oct. 2010, 13:30:00

Si le PS fait des primaire ouverte, j'irai voté pour DSK.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 14 oct. 2010, 14:03:00

Je crois effectivement que Sarkozy n'a pas d'intérêt, hormis idéologique à voir DSK être le candidat PS, mais bon, je crois aussi que les français n'adhèrent plus aux propositions et analyses des ultralibéraux mondialistes et ce, quelquesoit la couleur politique et l'étiquette qu'ils presentent.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 14 oct. 2010, 14:08:00

Georges a écrit :Si le PS fait des primaire ouverte, j'irai voté pour DSK.
Participer aux primaires implique de s'engager sur l'honneur à soutenir le vainqueur lors du scrutin officiel...
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 14 oct. 2010, 21:34:00

El Fredo a écrit :
Georges a écrit :Si le PS fait des primaire ouverte, j'irai voté pour DSK.
Participer aux primaires implique de s'engager sur l'honneur à soutenir le vainqueur lors du scrutin officiel...
Nous verrons, pour le moment on ne connait pas les conditions de ce vote.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 15 oct. 2010, 13:37:00

Je partage l'avis de El Fredo...Accepter de participer à un tel mode de designation revient à accepter le principe du rassemblement en cas de defaite....D'une part, au vu des différences, bien marqués entre les différentes lignes politiques qui s'expriment au PS et d'autre part, la visibilité des ambitions, risquent de compliquer sérieusement les choses.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré