Il ne faut pas sauver le soldat Ryan (air).

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 22 oct. 2010, 08:38:00

"Les belges, avec  flexibilité, ont pesé le pour et le contre, et en retirent un immense profit."

D'ailleurs, j'ai entendu dire que Ryan Air avait redressé l'économie belge à lui tout seul.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7980
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 22 oct. 2010, 08:47:00

Ryan Air ne transgresse aucune loi, bien entendu.
il a pourtant été mis en examen et a dit "si on n'abandonne pas les poursuite, je pars", c'est pas pour rien...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 22 oct. 2010, 09:31:00

Bonjour,

Mps comment expliques tu que L'Allemagne est dans le même cas que nous vis à vie de Ryan Air ?

S'il ne respecte pas le droit européen il ne doit pas être jugé ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59504
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 22 oct. 2010, 09:40:00

Une compagnie privée a tous les droits.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 22 oct. 2010, 11:36:00

principe de base de la mafia ....  icon_cheesygrin

Avatar du membre
johanono
Messages : 32265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 22 oct. 2010, 13:06:00

Le problème vient surtout des élus locaux qui veulent tous avoir leur aéroport de proximité, même si cet aéroport n'est pas rentable, faute d'un trafic suffisant. Pour faire fonctionner un aéroport, il faut faire venir des compagnies aériennes qui acceptent d'y exploiter des lignes régulières. Or les compagnies ont plutôt intérêt à s'installer dans les aéroports importants, ceux où il y a le plus de passagers. Elles n'ont aucun intérêt à venir dans des petits aéroports sous-fréquentés, sauf si les élus locaux y mettent les arguments financiers (subventions directes, suppression des taxes d'aéroports, etc.).

Et comme tous les élus locaux veulent avoir leur aéroport et veulent faire venir des compagnies aériennes chez eux, ces compagnies aériennes se retrouvent en position de supériorité et peuvent aisément faire jouer la concurrence entre les différents aéroports pour obtenir les conditions financières les plus avantageuses. Les compagnies low-coast ont ainsi trouvé un bon filon : en prenant l'habitude de fréquenter les petits aéroports, elles savent qu'elles peuvent obtenir de bonnes conditions financières de la part des élus locaux, ce qui leur permet de réduire leurs coûts de production par rapport aux compagnies traditionnelles qui fréquentent les gros aéroports.

Tant que les élus locaux persisteront dans cette volonté d'avoir des aéroports de proximité, les compagnies "low-coast" auront beau jeu de faire jouer la concurrence. Et elles auraient tort de se gêner.  

Avatar du membre
johanono
Messages : 32265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 22 oct. 2010, 13:12:00

El Fredo a écrit : Ryan Air, c'est pas la compagnie qui a récemment annoncé qu'elle se passerait de copilote sur ses vols ?

http://www.france-info.com/chroniques-c ... 11-le-patr…
« Un seul suffit, l’informatique de bord fait le reste, affirme O’Leary dans les colonnes du Financial Times. Et sans se démonter, il ajoute, « Si le pilote est victime d’un malaise ou d’une crise cardiaque, c’est une hôtesse de l’air, préalablement formée qui atterrit. Il conclut. En 25 ans, et 10 millions de vols, nous n’avons eu qu’un seul cas de crise cardiaque, et de toute façon, le pilote avait réussi à poser l’appareil.
Non, nous ne sommes pas le 1er avril. Prochaine étape, l'avion piloté par ses passagers.
Faire travailler le consommateur est une stratégie très en vogue dans la grande distribution pour réduire les coûts de production. Ainsi le consommateur est-il incité à mettre son essence lui-même (plus de pompiste), à peser ses fruits et légumes lui-même (plus de serveur), et maintenant à compter lui-même sa facture (plus de caissière).

Avatar du membre
johanono
Messages : 32265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 22 oct. 2010, 13:16:00

Nombrilist a écrit : mps, employer des gens sur le sol français en appliquant les droits du travail d'un pays étranger, c'est légal ou pas ?
Il me semble que la directives services, en cours de négociation depuis de nombreuses années, rendra bientôt ces pratiques légales...

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 22 oct. 2010, 13:18:00

johanono a écrit : Le problème vient surtout des élus locaux qui veulent tous avoir leur aéroport de proximité, même si cet aéroport n'est pas rentable, faute d'un trafic suffisant. Pour faire fonctionner un aéroport, il faut faire venir des compagnies aériennes qui acceptent d'y exploiter des lignes régulières. Or les compagnies ont plutôt intérêt à s'installer dans les aéroports importants, ceux où il y a le plus de passagers. Elles n'ont aucun intérêt à venir dans des petits aéroports sous-fréquentés, sauf si les élus locaux y mettent les arguments financiers (subventions directes, suppression des taxes d'aéroports, etc.).

Et comme tous les élus locaux veulent avoir leur aéroport et veulent faire venir des compagnies aériennes chez eux, ces compagnies aériennes se retrouvent en position de supériorité et peuvent aisément faire jouer la concurrence entre les différents aéroports pour obtenir les conditions financières les plus avantageuses. Les compagnies low-coast ont ainsi trouvé un bon filon : en prenant l'habitude de fréquenter les petits aéroports, elles savent qu'elles peuvent obtenir de bonnes conditions financières de la part des élus locaux, ce qui leur permet de réduire leurs coûts de production par rapport aux compagnies traditionnelles qui fréquentent les gros aéroports.

Tant que les élus locaux persisteront dans cette volonté d'avoir des aéroports de proximité, les compagnies "low-coast" auront beau jeu de faire jouer la concurrence. Et elles auraient tort de se gêner.  
Cela n'a rien a voir avec le cas de ryanair. On leur reproche de ne pas payer les charges sociales, et personne ne peut négocier cela. On ne négocie pas le non respect du droit.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 22 oct. 2010, 13:23:00

lancelot a écrit :
johanono a écrit :
Le problème vient surtout des élus locaux qui veulent tous avoir leur aéroport de proximité, même si cet aéroport n'est pas rentable, faute d'un trafic suffisant. Pour faire fonctionner un aéroport, il faut faire venir des compagnies aériennes qui acceptent d'y exploiter des lignes régulières. Or les compagnies ont plutôt intérêt à s'installer dans les aéroports importants, ceux où il y a le plus de passagers. Elles n'ont aucun intérêt à venir dans des petits aéroports sous-fréquentés, sauf si les élus locaux y mettent les arguments financiers (subventions directes, suppression des taxes d'aéroports, etc.).

Et comme tous les élus locaux veulent avoir leur aéroport et veulent faire venir des compagnies aériennes chez eux, ces compagnies aériennes se retrouvent en position de supériorité et peuvent aisément faire jouer la concurrence entre les différents aéroports pour obtenir les conditions financières les plus avantageuses. Les compagnies low-coast ont ainsi trouvé un bon filon : en prenant l'habitude de fréquenter les petits aéroports, elles savent qu'elles peuvent obtenir de bonnes conditions financières de la part des élus locaux, ce qui leur permet de réduire leurs coûts de production par rapport aux compagnies traditionnelles qui fréquentent les gros aéroports.

Tant que les élus locaux persisteront dans cette volonté d'avoir des aéroports de proximité, les compagnies "low-coast" auront beau jeu de faire jouer la concurrence. Et elles auraient tort de se gêner.  


Cela n'a rien a voir avec le cas de ryanair. On leur reproche de ne pas payer les charges sociales, et personne ne peut négocier cela. On ne négocie pas le non respect du droit.
Il n'y a pas que ça. Les compagnies comme Ryanair gagnent beaucoup de fric en négociant une suppression des taxes d'aéroport, voire des subventions plus ou moins déguisées.

Dans le premier post, il était aussi question de ces taxes d'aéroport et des subventions. Le non-paiement des charges sociales n'est qu'un aspect du problème.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 22 oct. 2010, 13:26:00

johanono a écrit :
Nombrilist a écrit :

mps, employer des gens sur le sol français en appliquant les droits du travail d'un pays étranger, c'est légal ou pas ?


Il me semble que la directives services, en cours de négociation depuis de nombreuses années, rendra bientôt ces pratiques légales...

Non, cette directive a été intégrée dans le code du travail et prévoit donc :

- le détachement pour 12 mois maxi, reconductible une fois.

- il est précisé également, afin d'ôter tout ambiguité, qu'en dehors du cadre du détachement, tout salarié résidant en france et embauchant en france et débauchant en france est soumis au droit français quelquesoit la nationalité de l'entreprise qui l'emploie.


Déjà que le détachement est scandaleux et ne devrait être réservé qu'a des cas très ponctuels envisager une généralisation est criminel. Vous voulez la guerre civile ou quoi ?

Ps : le 1er post, je n'ai lu puisque c'est moi qui l'ai écrit (lol), mais si il est loisible de négocier des taxes d'aéroport, et d'obtenir des subventions, ce n'est aucunement cela qui fonde les poursuites en justice. C'est totalement marginal.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 22 oct. 2010, 13:30:00

lancelot a écrit :
johanono a écrit :
Nombrilist a écrit :

mps, employer des gens sur le sol français en appliquant les droits du travail d'un pays étranger, c'est légal ou pas ?


Il me semble que la directives services, en cours de négociation depuis de nombreuses années, rendra bientôt ces pratiques légales...

Non, cette directive a été intégrée dans le code du travail et prévoit donc :

- le détachement pour 12 mois maxi, reconductible une fois.

- il est précisé également, afin d'ôter tout ambiguité, qu'en dehors du cadre du détachement, tout salarié résidant en france et embauchant en france et débauchant en france est soumis au droit français quelquesoit la nationalité de l'entreprise qui l'emploie.


Déjà que le détachement est scandaleux et ne devrait être réservé qu'a des cas très ponctuels envisager une généralisation est criminel. Vous voulez la guerre civile ou quoi ?
Perso, je suis un souverainiste, précisément parce que cette Europe-là nous interdit de mener une politique économiquement et socialement protectrice de nos intérêts, de nos entreprises, de nos travailleurs. La contradiction réside surtout chez tous ces socialistes qui veulent l'Europe sociale mais qui ont voté tous les traités d'inspiration libre-échangiste. icon_mrgreen

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 22 oct. 2010, 13:33:00

Il me semble que le ps via fabius a appellé a voter contre le tce non ? icon_cheesygrin

Avatar du membre
johanono
Messages : 32265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 22 oct. 2010, 13:48:00

Fabius était en dissidence. La position officielle du PS était d'appeler à voter pour le TCE. Rappelons que les socialistes (dont Fabius) ont également voté pour Maastricht, pour l'Acte unique, pour Schengen, pour le traité de Nice, pour le traité d'Amsterdam, pour les accords du GATT, etc. 

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 22 oct. 2010, 13:52:00

Oui il était en dissidence, mais il a appellé à voter non. A l'ump ... tout le monde a appellé a voter oui, sauf dupont gnan gnan, mais il était exclu de l'ump, pas fabius.

Les accords précédents, n'ont pas donné lieu a référendum, hélas et le ps s'est fait berner. La droite elle s'est engouffrée dans l'europe sans doute en espérant que celle ci ne finisse par démolir notre système.

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré