Pourquoi la loi sur les retraites (le fin mot de l'histoire)

Venez discuter de l'actualité politique.
Invité

Message non lu par Invité » 24 oct. 2010, 18:22:00

Qui entend qu'un son n'entend qu'une cloche paraît il ?


[table cellpadding="0" cellspacing="1" border="0" align="center" width="90%"][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Citation:[/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Le site d'information Médiapart affirme jeudi 14 octobre que la réforme des retraites pourrait favoriser les intérêts du groupe Malakoff Médéric, dont le délégué général n'est autre que Guillaume Sarkozy, le frère du chef de l'Etat.> > Selon Médiapart, la réforme "va conduire à l'asphyxie financière des grands régimes par répartition" et sera donc "propice à l'éclosion de ces grands fonds de pension qui n'étaient pas encore parvenus à s'acclimater en France, à quelques rares exceptions près". Parmi les opérateurs privés d'ores et déjà sur les rangs, figure le groupe Malakoff Médéric.

[/td][/tr][/table]


Je pense que vous avez comme moi voulu en savoir plus sur le groupe Malakoff-Médéric en allant visiter son site sur la Toile ou encore comme moi, avoir la chance de pouvoir prendre langue avec mon épouse qui travaille dans une société multinationale qui propose (et paye) à ses employés une affiliation à ce groupe pour la couverture de certaines prestations.

C'est à ce moment-là dans cette harassante quête de vérité que je découvre que :



[table cellpadding="0" cellspacing="1" border="0" align="center" width="90%"][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Citation:[/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Malakoff Médéric est un Groupe paritaire et mutualiste, non lucratif. Sa gouvernance est assurée par des représentants des employeurs et des 5 grandes confédérations syndicales de salariés (CGT, CGT-FO, CFE-CGC, CFDT et CFTC), avec pour objectif de garantir aux entreprises la meilleure protection pour leurs salariés et leurs familles.[/td][/tr][/table]


Au détour d'un encart nous apprenons que :



[table cellpadding="0" cellspacing="1" border="0" align="center" width="90%"][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Citation:[/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Malakoff Médéric a une grande légitimité dans le domaine de la protection sociale car nous existons depuis 1871 (...)[/td][/tr][/table]


L'historique récent du groupe nous donne des précisions sur une de ses articulations internes :




[table cellpadding="0" cellspacing="1" border="0" align="center" width="90%"][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Citation:[/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]La Mutuelle Malakoff Médéric (MUT2M) est issue de la fusion de trois mutuelles (Médéric Mutualité, SMM, MPOSS 72): (...) [/td][/tr][/table]


Et si le cœur vous en dit vous pouvez faire la visite vous-mêmes pour en savoir plus :
http://www.malakoffmederic.com/groupe/index.jsp

Pour celles et ceux qui ont l'habitude de lire ce genre de plaquettes en retirant l'essentiel de ce qui n'est pas de la pure mercatique, feuilletez le rapport annuel d'activité que pondent à grands frais tous les ans les grosses unités :
http://www.malakoffmederic.com/media/pr ... ederic-rap…

Je vous recommande les pages 18 et 19 pour connaître les gens aux manettes. Aux pages 10 à 13 vous saurez l'essentiel sur les résultats financiers du groupe Malakoff-Médéric.

Les quelques repères que j'ai cités devraient alimenter la circonspection à l'égard de ce que raconte le site d'intoxformation Mediapart.

Je l'ai citée plus haut, mais l'assertion suivante vaudrait un zéro pointé à toute copie de 3ème cycle de Sciences économiques et de droit économique :


[table cellpadding="0" cellspacing="1" border="0" align="center" width="90%"][tr][td colspan="1" rowspan="1"]Citation:[/td][/tr][tr][td colspan="1" rowspan="1"]l'éclosion de ces grands fonds de pension qui n'étaient pas encore parvenus à s'acclimater en France, à quelques rares exceptions près[/td][/tr][/table]


C'est méconnaître que depuis trente ans au bas mot 40% de la capitalisation boursière de la place de Paris est faite par les fonds de pension étrangers, en particuliers étatsuniens et écossais, ce qui veut dire que les pov' nœuds de tricards français du privé financent la retraites des profs étatsuniens et des salariés et indépendants écossais. Du mal à éclore ? Théorie d'un crâne d'œuf ?

Ceci étant écrit, chacun est bien entendu libre de penser ce qu'il voudra des annonces de Médiapart qui font l'objet de ce fil.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 24 oct. 2010, 19:50:00

Il serait intéressant de savoir si guillaume Sarkozy est à la tête de cette boite depuis 1871, ou bien si les objectifs de cet organisme mutualiste sont toujours les mêmes depuis sa création. L'article de Mediapart précise justement que ce groupe s'est "progressivement détaché de son monde d'origine" mutualiste pour se transformer en "ovni financier, contrôlé par personne".

L'article de Mediapart évoque aussi la création d'une nouvelle société dans laquelle se retrouveront certes Malakoff-Mérédic mais aussi la Caisse des dépôts et consignations ainsi que la Caisse nationale de prévoyance. C'est cette nouvelle société que nous devrions passer au crible, et non pas ce que fut Malakoff-Médéric en d'autres temps.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20263
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 24 oct. 2010, 20:35:00

"Malakoff" se me fait quand même beaucoup penser à "Madoff", ça ne donne pas trop envie de placer son argent là.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 24 oct. 2010, 21:40:00

Si j'ai bien compris ça n'est pas Malakoff-Médéric elle-même qui va tirer profit de la réforme des retraites, mais une de ses filiales créée pour l'occasion. Rien n'indique qu'elle sera paritaire et/ou mutualiste. D'ailleurs le groupe AXA est aussi mutualiste à l'origine ce qui ne l'a pas empêché d'accumuler des profits conséquents.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 24 oct. 2010, 21:52:00

J'attends que vous vous exprimiez la dessus ,car l'article (contre médiapart) c'est moi qui l'ai posté.
Il y a là des choses qui échappent à ma compréhension.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 25 oct. 2010, 08:18:00

On peut m'expliquer ce que font les syndicats CGT ,CFDT dans cette escroquerie ?

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 25 oct. 2010, 10:04:00

Tiens, voilà, à l'attention de mps, de Johanono et de quelques autres l'une des raisons de mon hostilité à l'égard de celui n'a aucune parole

http://www.youtube.com/watch?v=UJqkX77U ... r_embedded

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 26 oct. 2010, 22:26:00

Cobalt a écrit :On peut m'expliquer ce que font les syndicats CGT ,CFDT dans cette escroquerie ?
Je n'en sais rien mais j'aimerais bien un petit topo rapide sur qui-fait-quoi dans cette histoire. Escroquerie ma foi je ne crois pas, tout cela est légal.

***

Apparemment le cas du frère du président ne laisse plus les élus indifférents :
Tension à l'Assemblée avant le vote des retraites, Guillaume Sarkozy mis en cause

(AFP) – Il y a 5 heures

PARIS — La séance des questions au gouvernement a été tendue mardi à l'Assemblée, à la veille du vote définitif de la réforme des retraites, avec une mise en cause publique de Guillaume Sarkozy, le frère du président de la République, et le départ des députés Nouveau centre.

"Une retraite peut en cacher une autre. La retraite par répartition cache la retraite par capitalisation", a lancé le député PCF André Gérin en interpellant Georges Tron (Fonction publique).

"Un homme peut en cacher un autre. Tablant sur une baisse de 8% des retraites, Guillaume Sarkozy, le frère du président de la République, veut s'occuper de ce pactole avec le groupe Malakoff Médéric et la Caisse des dépôts et consignations dès le 1er janvier 2011", a-t-il ajouté, relayant des accusations déjà lancées au Sénat par ses collègues communistes.

Malakoff Médéric est un groupe de retraite complémentaire et de prévoyance dont Guillaume Sarkozy est le délégué général.

Pendant la réponse de Georges Tron (Fonction publique), alors qu'André Gérin s'était rassis sur son banc, les huissiers ont cherché à lui retirer la photo qu'il brandissait: un photomontage représentant le président de la République avec son frère Guillaume, assorti du slogan de campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, "Ensemble tout devient possible".

Dans le même temps, ajoutant à la confusion, la vingtaine de députés du Nouveau centre (NC, partenaire de l'UMP) ont quitté l'hémicycle parce que leur président de groupe, François Sauvadet, n'avait pu poser sa question sur la réforme des retraites jusqu'au bout (le temps de parole des députés est limité à deux minutes).

"François Sauvadet posait une question importante. Il relayait une proposition de François Chérèque (le leader de la CFDT) visant à renouer le dialogue social", a déclaré Maurice Leroy (NC) à la presse.

En l'absence de M. Woerth, toujours retenu au Sénat sur les retraites, M. Tron a été assailli de questions.

"Ce n'est pas parce que l'on dit n'importe quoi que l'on a raison", s'est agacé M. Tron en réponse à un député PS qui lui reprochait le manque de concertation.

Dans un communiqué publié mardi soir, le groupe Malakoff Médéric a pour sa part protesté et réaffirmé "avec la plus grande fermeté son attachement et son implication en faveur de la retraite complémentaire par répartition".

"Le groupe exerce cette mission d'intérêt général depuis 1947 au profit aujourd'hui de 2,7 millions de retraités et de 3 millions de salariés cotisants", a affirmé Malakoff Médéric.

Copyright © 2010 AFP. Tous droits réservés.
http://www.google.com/hostednews/afp/ar ... XriSBjuntF…
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 27 oct. 2010, 06:32:00

Quand je dis escroquerie,je ne pensais dans le cadre légal,mais parce que j'ai cru comprendre que la retraite par capitalisation était dangereuse,d'une part parce que c'est gens là joue l'argent,et ensuite parce que seul les gens aisés pourront être garanti , et que cela risque de laisser les autres au bord de la route,mais je n'ai peut être pas bien compris les enjeux du système par capitalisation.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 27 oct. 2010, 13:32:00

En effet, la retraite par capitalisation est dangereuse, d'où la nécessité de sauver le système actuel, ce à quoi s'emploie le gouvernement. 

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 27 oct. 2010, 14:19:00

johanono a écrit :En effet, la retraite par capitalisation est dangereuse, d'où la nécessité de sauver le système actuel, ce à quoi s'emploie le gouvernement. 

C'est totalement faux....Si le Gouvernement avait l'ambition de retablir l'équilibre des comptes, il pourrait prétendre vouloir sauver notre régime de retraite, mais nous savons tous qu'il n'en est rien et que ces mesures ne permettront pas de resorber les deficits et l'endettement....Par conséquent, d'autres voies mériteraient d'être explorées et plutôt que de renvoyer au lendemain de la présidentielle pour imposer alors la capitalisation, il serait plus pertinent et efficace economiquement de preconiser d'autres pistes de recherches d'économies (relance de l'emploi, droits compensatoires, fusion des différentes caisses, etudes d'une retraite complémentaire par points sur le modèle scandinaves, liberté de choix en contrepartie d'une vraie transparence sur le montant des pensions, reservation du minimum vieillesse à l'encontre des travailleurs français ayant cotisé dans leur vie au moins 3 ans....)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 28 oct. 2010, 16:53:00

Je viens de lire un article du Point, il y est dit que le nom temporaire de cette joint-venture entre Malakoff-Médéric et la CNP (50-50) est Sevriena. Il s'agit selon l'un de ses représentant d'une société "à but non lucratif" (no shit !). C'est pourtant pas ce que disent les documents joints à l'enquête de Mediapart cité en première page de ce topic...

Quoi qu'il en soit l'article du très gauchisant magazine Le Point coclut par un très laconique "Une seule chose est sûre : le "gâteau" de l'assurance retraite supplémentaire existe bel est bien." Ce qui laisse bien entendre que la "réforme" des retraites n'est pas le remède, tant vanté par le gouvernement, qui permettra de pérenniser le régime par répartition.

http://www.lepoint.fr/economie/le-frere ... nne-de-tir…
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 28 oct. 2010, 23:18:00

Et  ... on nous annonce une discussion houleuse du budget sécu 2011 ....

Un petit rappel :

La sécu c'est  : On cotise selon ses moyens et on utilise selon ses besoins.

Cest une belle idée .... mais  grace au jeu des mutuelles c'est devenu :

On cotise selon ses moyens et on utilise selon ses cotisations ....

Malakoff medéric est présent sur les 2 terrains (complémentaire retraite et mutuelle classique)

Les 2 gateaux existent bel et bien ....

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 29 oct. 2010, 13:41:00

Si ce genre de fonds de capitalisation se developpe, c'est bien qu'il y a, de la part des assurés une prise de conscience implicite de la volonté du Gouvernement de ne plus assurer la perennité des regimes de securité sociale.

Financé par les seuls revenus du travail français, la Securité Sociale se voit imposé d'assurer la solidarité avec tout ceux qui en font la demande, et de fait, la part solidaire qu'elle est en mesure d'assurer à chacun se réduit. Par conséquent, au lieu de tirer vers le bas, il serait pertinent de revenir aux fondements de la solidarité qui ne peut que se concevoir, pour être excedentaire, que dans le cadre national.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 29 oct. 2010, 20:41:00

Il est clair que le gouvenement et l'UMP font tout pour discréditer et faire peur aux salariés pour les encourager à se tourner vers des caisses de retraites privées, qui ne supportent pas que tous ces milliards leur échappent. C'est exactement la même stratégie pour la poste, la SNCF, les hopitaux... le gouvernement réduit les budgets, et le personnel pour fragiliser ses services afin d'orienté les usagers vers le privé.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré