Pénurie d'essence

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
sarkonaute
Messages : 1388
Enregistré le : 14 mars 2010, 00:00:00

Message non lu par sarkonaute » 24 oct. 2010, 21:49:00

nous vous avons entendu et compris.
bon par contre maintenant faudrait retourner bosser.
Tous ensemble pour un nouveau rêve bleu avec Nicolas Sarkozy en 2012

Image

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 24 oct. 2010, 21:56:00

racaille a écrit :Tu peux compter sur eux camarade, il ont perdu des journées de salaires uniquement pour le show business mais maintenant que c'est voté-plié ils vont retourner au turbin en chantant. En fait ils attendaient juste que tu leur donnes le signal :)
icon_biggrin icon_biggrin

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 24 oct. 2010, 22:40:00

El Fredo a écrit : Si je compte bien il y a 33+18=51% qui soutiennent les manifs et les grèves, contre 22+26=48%. Il y a aussi 40+21=61% qui les comprennent, contre 22+17=39%. Bref, il n'y a pas "une majorité de Français qui désapprouve ces grèves à répétition qui font dégringoler l'économie nationale".

Une fois de plus, on constatera que les résultats des sondages sont influencés par la formulation des questions. Si on demande aux gens s'ils sont pour ou contre les blocages de dépôts, une majorité se dira contre les blocages. Si on demande aux gens s'ils sont pour ou contre la réforme des retraites, une majorité se dira contre cette réforme. C'est un fait : une majorité de Français est plutôt contre la réforme. On ne peut le nier. Ce constat traduit malheureusement l'aveuglement des Français, qui ne veulent pas voir la réalité en face.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 24 oct. 2010, 22:54:00

Quelle réalité ? Celle qui est forgée par les médias dominants à coup de propagande, ou celle qui découle de l'analyse économique de la situation ?
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20263
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 25 oct. 2010, 08:12:00

La réalité des patrons du MEDEF et de leurs valets de droite icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 25 oct. 2010, 08:22:00

On constatera que certains recours devant les tribunaux administratifs contre les réquisitions ont été rejetés. Le gouvernement n'a donc peut-être pas si tort que ça quand il décide de telles réquisitions...

 
Recours en référé après de nouvelles réquisitions de salariés au dépôt de Donges
91 réactions

Image
Des salariés de la raffinerie de Donges font le plein gratuitement d'un véhicule le 22 octobre 2010 à Trignac dans l'ouest de la France (AFP Jean-Sebastien Evrard)
  • [/list:u]
    L'avocate de salariés du dépôt de carburant de Donges a déposé dimanche après-midi un recours au tribunal administratif de Nantes après deux nouvelles réquisitions de personnels par le préfet, et devait en déposer un autre dans la soirée.
    Dix salariés du dépôt SFDM (Société française Donges Metz) ont été réquisitionnés samedi matin jusqu'à lundi matin 04h00 par un arrêté préfectoral affirmant que la fermeture du dépôt «concourt à la rupture d'approvisionnement de nombreux transporteurs et distributeurs en Loire-Atlantique».
    Le préfet a par ailleurs réquisitionné quatre autre salariés dès dimanche matin 10h00 et jusqu'à lundi 05h00 pour «assurer les opérations de dépotage» d'un pétrolier «pour la reconstitution partielle des stocks» du dépôt.
    «L'ensemble du personnel» du dépôt est ainsi réquisitionné, a relevé un représentant CFDT de la raffinerie de Donges, Dimitri Guiller. En fin de matinée, une centaine de personnes ont bloqué le départ de quatre remorqueurs qui devaient amener le pétrolier, transportant des produits raffinés, au port de Nantes-Saint-Nazaire.
    «Le pétrolier a fait demi-tour, il se trouve en mer, au large», a expliqué dimanche après-midi un représentant CFDT de la raffinerie de Donges, Dimitri Guiller, en précisant qu'il devait tenter d'appareiller à nouveau en début de soirée. Douze cars de CRS sont sur les lieux, selon lui. La police a confirmé qu'une cinquantaine de CRS étaient présents sur le site, en renfort.
    Le tribunal administratif de Nantes avait rejeté vendredi soir un précédent recours en référé déposé par quatre salariés du dépôt de carburant de Donges contestant leur réquisition par le préfet qui, selon eux, portait atteinte au droit de grève.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 25 oct. 2010, 08:22:00

El Fredo a écrit : Quelle réalité ? Celle qui est forgée par les médias dominants à coup de propagande, ou celle qui découle de l'analyse économique de la situation ?
La réalité démographique, tout simplement.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 25 oct. 2010, 08:29:00

Le problème ne tient pas de la démographie on pourrait vivre jusqu'à 100 ans trés confortablement si on prenait les problèmes à la racine pourri du gros capital.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 20263
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Message non lu par Golgoth » 25 oct. 2010, 08:35:00

La réalité démographique, tout simplement.
C'est d'ailleurs pour cela que cette réforme tape fort sur les mères de famille, histoire que le problème s'accentue icon_mrgreen
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26152
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 25 oct. 2010, 09:43:00

Le fameux argument démographique, en grande partie bidon.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34109
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 25 oct. 2010, 11:49:00

Bonjour,

Sept des 12 raffineries ont voté lundi la poursuite de la grève. Les autres devaient se prononcer par vote dans la journéesur la poursuite du mouvement, selon les syndicats. Les salariés des deux raffineries d'Exxon Mobil à Fos-sur-Mer et Port-Jérôme devraient voter l'arrêt du mouvement, selon la CFDT.
Les représentants CGT ou CFDT des deux raffineries de Petroplus à Reichstett, Petit Couronne et de celle d'Ineos à Lavera restaient prudents sur l'issue des votes. A Feyzin, les salariés de Total se sont prononcés ce week-end en faveur d'une grève illimitée, a précisé la CGT. A Donges, les salariés avaient votévendredi la poursuite du mouvement jusqu'au 29 octobre, soit au-delà de la nouvelle journée d'action nationale prévue le 28. Pendant ce temps, les camions-citernes ont repris leur chargement lundi matin au dépôt de carburants à Grandpuits, mais le mouvement de grève se poursuit à la raffinerie. Une vingtaine de grévistes présents sur le piquet de grève se réchauffaient devant un feu de bois, mais n'ont pas voulu s'exprimer, se contentant de confirmer que "le mouvement continue". Pendant ce temps, les responsables syndicaux locaux tenaient une réunion pour décider des suites à donner au mouvement.  Après dix jours de blocage de cette raffinerie vitale pour l'approvisionnement du bassin parisien, le préfet de Seine-et-Marne, Jean-Michel Drevet, a pris dans la nuit de vendredi à samedi un second arrêté de réquisition des grévistes. Le recours en référé cette réquisition devrait être examiné lundi après-midi par le tribunal administratif de Melun, a annoncé l'avocate des grévistes.

Les dépôts pétroliers: les déblocages se poursuivent. La France en possède 219, stocks militaires inclus, et les forces de l'ordre ont entrepris de débloquer tous ceux dont des grévistes entravaient l'accès. Les forces de police sont intervenues lundi à l'aube pour débloquer l'accès au dépôt de carburant de Tours, région particulièrement touchée. Les premiers camions-citernes ont pu quitter les lieux dans la foulée. Le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer, gardé par des CRS depuis une action de syndicalistes CGT à la mi-octobre, était lui à nouveau bloqué lundi matin par des dockers et agents portuaires. Deux dépôts de carburant de Shell et Total bloqués lundi matin dans la Drôme ont été aussi été libérés par la police, tandis qu'un troisième dépôt, de Total, a été spontanément débloqué en Savoie à l'arrivée des gendarmes mobiles.   A plus tard,   
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 25 oct. 2010, 12:08:00

J'en suis ravie,pour respecter l'humain il faut que l'humain se fasse respecter,c'est malheureux mais ça comme ça ,quant au gars il préfèrerait une guerre civile plutôt que de dire adieu à son prochain mandat.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 25 oct. 2010, 13:03:00

Contrairement aux autres mouvements de grève, cette foi la population approvue les revendications, en particulier sur l'effort qui ne pèse que sur les seuls travailleurs pour assurer le financement des caisses de retraites.

Le Gouvernement, préfère s'entêter et refuser d'explorer d'autres pistes de financement plutôt que rechercher à répondre vraiment à ces difficultés...Cette attitude relève davantage de l'idéologie et de la volonté" de marquer les esprits, par le prétendu courage du Président de la République qui a tant reculé, plutôt qu'à la volonté de resoudre vraiment les problèmes.

Cela est durement vécu par les français, attachés au dialogue et au consensus pour resoudre les conflits....

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 25 oct. 2010, 13:05:00

El Fredo a écrit : Le fameux argument démographique, en grande partie bidon.
4 ou 5 actifs pour un retraité il y a quelques décennies, 1,2 actif pour un retraité à l'avenir. C'est une réalité.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32277
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 25 oct. 2010, 13:06:00

politicien a écrit : Bonjour,

Sept des 12 raffineries ont voté lundi la poursuite de la grève. Les autres devaient se prononcer par vote dans la journéesur la poursuite du mouvement, selon les syndicats. Les salariés des deux raffineries d'Exxon Mobil à Fos-sur-Mer et Port-Jérôme devraient voter l'arrêt du mouvement, selon la CFDT.
Les représentants CGT ou CFDT des deux raffineries de Petroplus à Reichstett, Petit Couronne et de celle d'Ineos à Lavera restaient prudents sur l'issue des votes. A Feyzin, les salariés de Total se sont prononcés ce week-end en faveur d'une grève illimitée, a précisé la CGT. A Donges, les salariés avaient votévendredi la poursuite du mouvement jusqu'au 29 octobre, soit au-delà de la nouvelle journée d'action nationale prévue le 28. Pendant ce temps, les camions-citernes ont repris leur chargement lundi matin au dépôt de carburants à Grandpuits, mais le mouvement de grève se poursuit à la raffinerie. Une vingtaine de grévistes présents sur le piquet de grève se réchauffaient devant un feu de bois, mais n'ont pas voulu s'exprimer, se contentant de confirmer que "le mouvement continue". Pendant ce temps, les responsables syndicaux locaux tenaient une réunion pour décider des suites à donner au mouvement.  Après dix jours de blocage de cette raffinerie vitale pour l'approvisionnement du bassin parisien, le préfet de Seine-et-Marne, Jean-Michel Drevet, a pris dans la nuit de vendredi à samedi un second arrêté de réquisition des grévistes. Le recours en référé cette réquisition devrait être examiné lundi après-midi par le tribunal administratif de Melun, a annoncé l'avocate des grévistes.

Les dépôts pétroliers: les déblocages se poursuivent. La France en possède 219, stocks militaires inclus, et les forces de l'ordre ont entrepris de débloquer tous ceux dont des grévistes entravaient l'accès. Les forces de police sont intervenues lundi à l'aube pour débloquer l'accès au dépôt de carburant de Tours, région particulièrement touchée. Les premiers camions-citernes ont pu quitter les lieux dans la foulée. Le dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer, gardé par des CRS depuis une action de syndicalistes CGT à la mi-octobre, était lui à nouveau bloqué lundi matin par des dockers et agents portuaires. Deux dépôts de carburant de Shell et Total bloqués lundi matin dans la Drôme ont été aussi été libérés par la police, tandis qu'un troisième dépôt, de Total, a été spontanément débloqué en Savoie à l'arrivée des gendarmes mobiles.     A plus tard,     
Le gouvernement fait respecter l'ordre public. C'est bien. ll faut le féliciter, surtout que la situation n'est pas facile pour les forces de l'ordre sur le terrain.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré