Le "made in France" se cherche un nouveau souffle

Venez discuter et débattre de l'actualité économique
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 avr. 2011, 13:08:00

Je ne vois pas pourquoi. Les produits régionaux, c'est peanuts dans le panier de l'acheteur. En tout cas dans le mien. Moi quand je parle de "made in France", je parle de tous les produits, pas que l'alimentaire.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 19 avr. 2011, 13:27:00

Dans mon acivité c'était mon principal atout pour l'export,mais j'aurai facilement pu détourner la loi en le faisant quand même croire à mes clients qui n'y aurait vu que du feu,et pourtant c'était leur principale préoccupation,je crois à cette mesure dans certain cas,si je m'en réfère à mon expérience,pour tous les produits de luxe en tous cas,qui margent grave et vivraient très bien avec des marges moindre.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 19 avr. 2011, 13:31:00

Je me réjouis de voir que ce que les nationaux proposent, depuis un certain temps déjà, commencent à trouver un echo, une crédibilité auprès des gouvernants....qui jusqu'alors rejetaient ce principe prétextant les vertus du libre échange sur le pouvoir d'achat...

Les hausses énergétiques, le chômage et la chute des recettes fiscales auront eu raisons de ces lubbies !

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 avr. 2011, 14:59:00

Méconnaissance du secteur.

L'approvisionnement des magasins, sauf quelques épiceries de villages, se fait par de grands fournisseurs centralisés, où affluent les produits de toutes les régions, avant d'être redistribués en étoile.

Il est logistiquement crétin de re-trier les asperges par provenance et par localisation des distributeurs.
Et bien compliqué pour un commerçant (et son comptable) d'acheter les salades au voisin, les oeufs dans une ferme à 30 kms, et de tout de même devoir se faire livrr pour le reste.

Baba cool inepte.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 19 avr. 2011, 15:44:00

Quand aux vêtements de luxe je ne porte que ça MPS donc il y en a en effet qui sont bien coupés et pas trop mal fait mais cela tient du patron que l'on donne au fabricant,si ils fabriquent en France il paieront d'avantage pour la fabrication mais leurs marges sont telle,qu'ils gagneront encore beaucoup d'argent,ensuiste ce n'est pas vrai pour tous les produits de (luxe) je prends l'exemple de  Ralph Lauren à qui j'ai acheté à San Francisco un blaser inmettable tant il était mal coupé et de mauvaise qualité en tout et pour tout,je m'étais laissé séduire aprés avoir vu le même à Paris qui valait plus du double,j'ai dû regardé un jour pour savoir comment le lavé et là je me suis aperçue qu'il venait de Chine je parle de 15 en arrière,je n'ai plus jamais rien acheté  chez eux,et si les gens faisaient comme moi,ils ne marcheraient pas aussi fort.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 avr. 2011, 16:26:00

Bon, tu parles de Ralf Laureen : c'est une "marque", pas un grand couturier. 

La haute couture a un coût tel, et une rentabilité si basse qu'elle ne survit que grâce à ses produits dérivés, genre parfums ..; quand elle survit.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 19 avr. 2011, 17:16:00

Grand couturier de prêt à porter c'est une marque que les gens achètent il n'y a rien de haute couture dans le prêt à porter de luxe,les tailleurs Chanel,Dior,Mugler,D&C etc...ce qui se vend dans les boutiques c'est quoi ? Ralph Lauren est dans une tranche inférieure du luxe mais ça vaut que dalle...et il font une marge invraisemblable en fabriquant en France ils en feraient aussi,mais un peu moins,quoiqu'il en soit qu'ils mettent Chine sur leurs étiquettes et tu vas voir,la descente... ce n'est pas prestigieux pour les snob et ça ne le fera plus.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34138
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 19 mai 2011, 21:11:00

Bonjour,
Origine France garantie... C'est sous ce label que les industriels français vont pouvoir mettre en avant leur production auprès des consommateurs. A condition néanmoins que le produit concerné respecte deux conditions ainsi définies : "au moins 50%" de sa valeur devra avoir "été acquis sur le territoire national" et "le(s) lieu(x) où il a pris ses caractéristiques essentielles est situé en France".  C'est Yves Jégo qui est à l'origine de ce nouveau label. Le député radical s'était vu confié une mission sur le sujet en 2009 par Nicolas Sarkozy. Après plusieurs mois de consultations, Yves Jego avait remis l'année suivante un rapport dans lequel il concluait notamment que, pour défendre la marque France, il convenait de créer un label volontaire permettant aux entreprises le souhaitant d'apporter une information non sujette à caution sur l'origine française de leurs produits.  Ce label "Origine France garantie" qui concernera l'ensemble des secteurs d'activités sera certifié par Bureau Veritas Certification. L'opticien Atol sera apparemment le premier à "tester" l'efficacité de ce nouveau label, qui apparaîtra dès la fin de cette semaine sur certaines de leurs lunettes et dans les spots publicitaires diffusés à compter de ce vendredi.
 La tribune.fr   
Qu'en pensez vous ?   A plus tard,  
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 mai 2011, 21:26:00

Très bien, ce n'est pas parfait, mais l'idée est là. Enfin un truc constructif.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 19 mai 2011, 21:30:00

Au moins 50%" de sa valeur devra avoir "été acquis sur le territoire national" et "le(s) lieu(x) où il a pris ses caractéristiques essentielles est situé en France".
Est-ce que ça veut dire qu'un objet assemblé en France avec 100% des pièces fabriquées à l'étranger répond à ces deux critères ? Ma question caricaturale peut paraitre idiote mais je n'arrive pas à me représenter les limites de cette disposition.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 mai 2011, 22:06:00

Je dirais oui. En effet, c'est très vague.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 19 mai 2011, 22:16:00

Super le label qualité ! :D
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60005
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 19 mai 2011, 22:17:00

Bah, c'est un label qui est fait pour indiquer que l'objet a fait bosser des français (enfin en principe). C'est pas si mal.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 19 mai 2011, 22:40:00

Je pense que c'est très révélateur de la déchéance de notre secteur industriel. En fin de compte la seule chose que garantit ce machin c'est que les produits estampillés seront assemblés sur le territoire français. Tu as raison c'est toujours mieux que rien mais bon...

Je ne suis pas une flèche en économie mais je crois qu'il y a un truc qui cloche. Je repense aux scooters Vespa... A l'époque non seulement c'était fabriqué en Italie mais en plus les gens pouvaient se les payer au point où cet engin est devenu un vrai phénomène de société. Maintenant c'est assemblé en partie en Europe avec des pièces quasi-exclusivement extra-européennes, le moindre 50cc coute plus de 2500 euros et les ouvriers qui fabriquent les pièces sont payés une misère en extrême-orient ou je ne sais où. Le mieux dans tout ça c'est que la marque de scooter en question passe pour être philanthrope puisque elle garantit qu'une partie du scooter est assemblé en Italie, ce qui est quand même franchement mieux que rien...
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 19 mai 2011, 22:46:00

C'est le mêmeproblème que la 2 CV : ces merveilleuses machines étaient basiques, géniales et bon marché.

Ce sont les normes sans cesse plus féroces qui en ont ridiculement plombé les prix. Note que même le Solex devient impayable ...

Bientôt, il faudra des phares anti-brouillard, des limitateurs de vitesse et des ceintures de sécurité sur les vélos icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Economie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré