Le PS divisé sur son projet de retraite ?

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 oct. 2010, 13:16:00

"Quand on est le principal parti d'opposition, on se doit d'avoir un contre-projet crédible. Se présenter à la présidentielle en disant qu'on va réformer les retraites mais qu'on ne sait pas encore comment parce que ça dépendra de la concertation avec les syndicats, voilà qui ne fait pas très sérieux."

C'est la différence entre une personne de droite et une personne de gauche. Une personne de droite réforme sans concertation préalable. Une personne de gauche annonce qu'elle va écouter les revendications syndicales (donc des travailleurs) et donc en tenir compte. C'était ce que Royal voulait faire et on appelle cela la démocratie. Je sais qu'à droite, vous n'êtes pas familiers du concept. Mais bon, c'est votre choix, ça se respecte.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32070
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 21 oct. 2010, 13:33:00

La démocratie implique de se présenter aux élections avec un projet clair. Je ne dis pas que le candidat à la présidentielle doit tout annoncer dans les moindres détails, simplement que les électeurs sont en droit de savoir au moins les grandes orientations de chaque candidat. Les syndicats doivent rester à leur place. Sinon, Bernard Thibault ou François Chérèque n'ont qu'à de se présenter à la présidentielle. Donc en effet, nous n'avons pas la même conception de la démocratie.

En vérité, ces histoires de concertation avec les syndicats sont simplement destinées à masquer les divisions du PS. Les socialistes ne sont pas d'accord entre eux, ils sont infoutus de proposer le moindre contre-projet, alors quand on leur demande leur programme pour 2012, comme ils ne savent quoi dire, ils renvoient à une concertation avec les syndicats...

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 21 oct. 2010, 13:40:00

Taxer les transactions financières à hauteur de 0,05%. C’est la proposition d’une coalition internationale d’associations et de syndicats. Une telle taxe pourrait rapporter entre 500 et 1000 milliards par an,AN !

C'est une taxation mondiale à redistribuer ensuite,ce qui est proposé là ,n'est pas pour renflouer les déficits de l'état , mais pour la faim dans le monde et autre problème.

Taxons les 0,10% je pense que ça devrait régler tous nos problèmes , non ?

Avatar du membre
johanono
Messages : 32070
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 21 oct. 2010, 13:45:00

Taxer, toujours taxer... La gauche dans toute sa splendeur. La taxe sur les transactions financières est séduisante sur le pays, mais la France ne peut pas la mettre en oeuvre de façon isolée, sinon, il y aura une fuite de capitaux. Cette taxe ne peut être mise en oeuvre que par tous les pays du monde en même temps. Utopique. 

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 21 oct. 2010, 13:50:00

Seule l'utopie est raisonnable icon_biggrin

Disons tous simplement que c'est la finance qui gouverne le monde et n'en parlons plus alors je vais pas voter pour la finance ! donc ce sera blanc pour moi.

Avatar du membre
wesker
Messages : 32008
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 21 oct. 2010, 14:01:00

Au vu des différences fortes de sensibilités qui s'expriment au sein du PS, je crois qu'ils auront effectivement à trouver des points d'accords hormis leur refus de posture de la reforme actuelle.

Je rappelle, tout de même, qu'ils approuvèrent le Traité de Lisbonne qui prévoyait la soumission au dogme ultra libéraux et de telles orientations.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 21 oct. 2010, 14:12:00

Pour moi c'est bonnet blanc et blanc bonnet à quelque variante prés pour attirer les votants vers eux,il va falloir pour moi en tous cas qu'il change de dicours sur des points stratégiques,pour me convaincre.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 21 oct. 2010, 14:23:00

 
johanno a dit : La démocratie implique de se présenter aux élections avec un projet clair.
On est bien d'accord ... mais alors quand ns annonce en 2007 lors du débat SR / ns : pas question de toucher à l'age de départ à la retraite, ce système est financé jusqu'en 2020 .... ça veut dire quoi au juste, parce que niveau clarté, pour moi cela veut dire : pas de réforme des retraites pendant mon 5quennat ....

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59287
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 21 oct. 2010, 14:25:00

"La démocratie implique de se présenter aux élections avec un projet clair."

Non, pour moi, la démocratie implique de consulter le peuple plus souvent qu'une fois tous les 5 ans. La démocratie implique que l'on fasse ce qui est souhaité par une majorité, pas ce qui est souhaité par une poignée de technocrates et une minorité d'électeurs.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 21 oct. 2010, 14:45:00

Nombrilist a écrit :"La démocratie implique de se présenter aux élections avec un projet clair."
Non, pour moi, la démocratie implique de consulter le peuple plus souvent qu'une fois tous les 5 ans. La démocratie implique que l'on fasse ce qui est souhaité par une majorité, pas ce qui est souhaité par une poignée de technocrates et une minorité d'électeurs.

Aussi,mais quand même cette réforme des retraites il faut la faire ?non ?
Car ce qu'il se passe là , ce n'est pas uniquement pour la réforme des retraites ,en tous cas pas du point de vue de la popularité que le mouvement à pour l'instant encore et pourvu que les gens comprennent qu'il faut un désordre pour un bon ordre.A n'importe quel prix au moins on saura pourquoi on paie là !

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26122
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 21 oct. 2010, 15:05:00

johanono a écrit :Concernant le vague truc trouvé sur le site du PS, j'ai démontré que l'augmentation de 0,1 % par an rapporterait beaucoup moins qu'annoncé par le PS. Idem pour la pseudo taxation du capital. J'ai même appris à El Fredo que les besoins de financement étaient de 40 milliard par an.
Et bien on n'a pas fini d'en entendre parler de celle-là. Mais tu vois, la différence entre toi et moi, c'est que je reconnais et j'apprends de mes erreurs. Pour ta gouverne l'augmentation des cotisations proposée par le PS est de 0,1 point (salariale+patronale) par an et pas 0,1%. Ensuite tu n'as toujours pas répondu sur le fond de ma question, à savoir que la critique que tu adresses au PS (le sous-financement de sa réforme que tu aurais soi-disant démontré), tu l'épargnes au gouvernement dont tu soutiens la réforme alors que le sous-financement est nettement plus important (*). Bref tu balaies d'un revers de main une proposition de réforme selon un critère donné, tout en soutenant une autre réforme pourtant inférieure selon ce même critère, ce qui correspond parfaitement à la définition de la mauvaise foi idéologique.

(*) http://investigationfin.canalblog.com/a ... 13769.html
La contribution de l'Etat est stabilisée à 15,6 milliards d'euros. Ces 15 deviennent 24 dans le COR au fur et à mesure du temps. C'est à la fois un besoin et une source de financement selon Eric Woerth. La remarque du journaliste de Libé est pertinente, cela revient à ce que le déficit du système, s'il est en apparence équilibré, est en fait déficitaire en 2018 de 15,6 milliards d'euros.
Traduction : le gouvernement prend 15,6 Md€ de sa poche gauche, qu'il place dans sa poche droite, et appelle ça une recette.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32070
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 21 oct. 2010, 20:12:00

Je ne conteste nullement que la réforme proposée par le gouvernement soit sous-financée. J'objecte néanmoins deux choses :

- De toutes les propositions plus ou moins vagues formulées ça et là, le projet gouvernemental demeure financièrement le plus efficace. Le COR lui-même a indiqué que la mesure d'âge était la mesure la plus efficace pour combler les déficits.

- Si le gouvernement avait dû mettre en place une réforme encore plus efficace financièrement, cela aurait impliqué encore plus d'efforts pour les Français (par exemple âge légal à 65 ans et non 62 ans, passage à 45 ans de cotisation, etc.), et la réforme aurait alors été perçue comme encore plus injuste. Le gouvernement n'a pas eu le courage d'aller aussi loin, c'est bien dommage. Il y a donc une contradiction entre, d'un côté reprocher au gouvernement de faire une réforme injuste et anti-sociale, et de l'autre, lui reprocher de faire une réforme insuffisamment efficace.

Avatar du membre
johanono
Messages : 32070
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 21 oct. 2010, 20:16:00

lancelot a écrit :  
johanno a dit : La démocratie implique de se présenter aux élections avec un projet clair.
On est bien d'accord ... mais alors quand ns annonce en 2007 lors du débat SR / ns : pas question de toucher à l'age de départ à la retraite, ce système est financé jusqu'en 2020 .... ça veut dire quoi au juste, parce que niveau clarté, pour moi cela veut dire : pas de réforme des retraites pendant mon 5quennat ....
En 2007, avant la crise, on pouvait dire que le système était financé jusqu'en 2020. Mais la crise est passée par là, ce qui a modifié les prévisions. Cependant, Nicolas Sarkozy avait clairement laissé entendre qu'il augmenterait la durée de cotisation si besoin. D'ailleurs, pendant le débat, il moquait Ségolène Royal, qui se contentait de renvoyer à une hypothétique concertation avec les syndicats. Pendant la campagne, il martelait cette idée de devoir travailler plus. De ce point de vue, il est plutôt fidèle à son engagement de campagne.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 21 oct. 2010, 20:19:00

 
- Si le gouvernement avait dû mettre en place une réforme encore plus efficace financièrement, cela aurait impliqué encore plus d'efforts pour les Français (par exemple âge légal à 65 ans et non 62 ans, passage à 45 ans de cotisation, etc.), et la réforme aurait alors été perçue comme encore plus injuste. Le gouvernement n'a pas eu le courage d'aller aussi loin, c'est bien dommage. Il y a donc une contradiction entre, d'un côté reprocher au gouvernement de faire une réforme injuste et anti-sociale, et de l'autre, lui reprocher de faire une réforme insuffisamment efficace.
Une réforme plus efficace et plus juste, c'est possible, mais il semble qu'a droite on n'a pas les épaules pour.élaborer cela. Normal, cela a toujours été comme ça .... la réflexion n'est pas le point fort de la droite.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 21 oct. 2010, 20:24:00

johanono a écrit :
lancelot a écrit :  

johanno a dit : La démocratie implique de se présenter aux élections avec un projet clair.

On est bien d'accord ... mais alors quand ns annonce en 2007 lors du débat SR / ns : pas question de toucher à l'age de départ à la retraite, ce système est financé jusqu'en 2020 .... ça veut dire quoi au juste, parce que niveau clarté, pour moi cela veut dire : pas de réforme des retraites pendant mon 5quennat ....
En 2007, avant la crise, on pouvait dire que le système était financé jusqu'en 2020. Mais la crise est passée par là, ce qui a modifié les prévisions. Cependant, Nicolas Sarkozy avait clairement laissé entendre qu'il augmenterait la durée de cotisation si besoin. D'ailleurs, pendant le débat, il moquait Ségolène Royal, qui se contentait de renvoyer à une hypothétique concertation avec les syndicats. Pendant la campagne, il martelait cette idée de devoir travailler plus. De ce point de vue, il est plutôt fidèle à son engagement de campagne.
Et c'est aux français de payer les délires de la finance .... bien sur, voila bien encore un raisonnement de droitiste.

Ha oui, le travailler plus pour gagner plus .... slogan a 2 balles, totalement contredit par les faits. Vous avez raison les droitistes, gardez la tête sous l'eau.

Par ailleurs ... c'est très amusant de se remémorer les sorties théatrales du petit lors de la crise .... "rien ne sera plus comme avant", etc ..., etc ... ben si , et c'est ça qui est chouette avec la droite, c'est toujours le contraire de ce qui est annoncé qui se passe. On veut paraitre moderne, mais en fait l'ump est encore plus réac que le fn.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré