Nicolas Sarkozy dévoile ses mesures

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33817
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 18 févr. 2009, 19:37:00

Bonsoir,

Nicolas Sarkozy a présenté, ce mercredi, aux partenaires sociaux les mesures qu'il compte prendre pour répondre aux attentes sociales des Français. Lors du "sommet social", toujours en cours à l'Élysée, le chef de l'État a dévoilé ses quatre priorités : l'emploi, la justice, la protection des plus modestes et la relance du dialogue social en 2009.

Emploi :

- Le Président propose de porter à 75 % du salaire brut l'indemnisation des salariés au chômage partiel, car "l'activité partielle permet d'éviter les licenciements".

- Le chef de l'État, qui estime que "la crise fragilise un certain nombre de salariés précaires, en particulier les jeunes", propose par ailleurs l'instauration d'une prime exceptionnelle de 400 ou 500 euros pour "tous les salariés pouvant justifier entre deux et quatre mois de travail".

- Concernant le contrôle des aides publiques aux entreprises, vivement demandé par les syndicats, Nicolas Sarkozy "propose que lorsqu'une aide directe est attribuée, elle fasse immédiatement l'objet d'une information-consultation du comité d'entreprise". "Ce dernier pourrait ainsi émettre un avis sur cette aide ainsi que les éventuelles conditions qui y sont associées et en assurer le suivi."

- Le chef de l'État a annoncé la création d'un "fonds d'investissement social" doté de 2,5 à 3 milliards d'euros et financé à 50 % par l'État, comme le réclamait la CFDT. Ce fonds, d'après Nicolas Sarkozy, "pourrait permettre de coordonner les efforts en matière d'emploi et de consolider différentes sources de financement, qu'elles viennent de l'État ou des partenaires sociaux."

Justice :

- Nicolas Sarkozy, qui a de nouveau plaidé pour un "capitalisme plus juste", entend "poser les questions du partage de la valeur ajoutée et du profit". Sur ce sujet, le Président n'a formulé aucune proposition concrète, mais a confié à Jean-Philippe Cotis, actuel directeur de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), une "mission d'analyse et de concertation sur le partage de la valeur ajoutée dans notre pays". L'Élysée attend son rapport sous deux mois, et appelle les syndicats à "engager des discussions" sur cette base.

- Mesure symbolique s'il en est, le chef de l'État a ensuite appelé une nouvelle fois les dirigeants des banques qui bénéficient d'aides publiques à "renoncer à leur rémunération variable, c'est-à-dire à leur bonus". Une "mesure d'exemplarité" pour Nicolas Sarkozy, qui n'estime "pas normal qu'en bas de l'échelle, on souffre, et qu'en haut, alors qu'on a des responsabilités éminentes, rien ne change".

Classe moyenne :

- Concernant la protection des plus modestes au sein de la classe moyenne, Nicolas Sarkozy a répété la proposition qu'il avait faite lors de l'émission Face à la crise , le 5 février dernier, en appelant de ses voeux la "suppression d'une partie de l'impôt sur le revenu pour les personnes assujetties à la première tranche d'imposition, c'est-à-dire celle à 5,5 %". Il s'agit de personnes dont les revenus fiscaux sont compris entre 5.850 et 11.670 euros par an. Le Président a posé plusieurs questions aux partenaires sociaux et aux parlementaires qui sont les seuls habilités à statuer sur la politique fiscale. "Limite-t-on la mesure à un seul tiers provisionnel ou aux deux tiers provisionnels restant à payer en 2009 ? Quels sont les ménages bénéficiaires ?" À ce sujet, le chef de l'État propose soit que "les seuls 2 millions de ménages qui payent effectivement un impôt dans la première tranche" soient concernés, soit "également ceux qui sont théoriquement dans la première tranche, mais qui ne payent pas d'impôt". "Cela représenterait alors un total de plus de 4 millions de bénéficiaires."

- Nicolas Sarkozy veut engager une réflexion sur les "effets de seuil pour les ménages dont les revenus dépassent légèrement les limites de la première tranche d'imposition". Selon lui, cet effet pervers pourrait être évité par "un mécanisme de crédit d'impôt".

- Évoquant les familles, le Président a d'emblée rejeté une hausse générale des allocations familiales, une "mesure qui bénéficierait aussi aux plus hauts revenus", selon le chef de l'État, qui a, en revanche, proposé deux pistes : le doublement de la prime de 161 euros actuellement versée aux 900.000 familles nombreuses, "c'est-à-dire de trois enfants et plus", une mesure qui pourrait entrer en vigueur "dès le mois de juin prochain" ; et une autre option qui, de l'aveu même du Président, a sa "préférence", concernerait "trois millions de familles qui ont des enfants scolarisés et qui bénéficient aujourd'hui de l'allocation de rentrée scolaire". Nicolas Sarkozy a évoqué, dans ce cas-là, une prime de 150 euros par famille.

- Le président de la République a réitéré une mesure évoquée lors de l'interview du 5 février dernier : "les bons d'achat de services à la personne".

Dialogue social :

- Le Président a annoncé la création, avec les partenaires sociaux, d'un "comité d'évaluation et de suivi de la crise et des politiques économiques et sociales". Nicolas Sarkozy a d'ores et déjà précisé qu'il en présiderait la première réunion. Mais surtout, le chef de l'État a annoncé qu'il souhaitait s'entretenir avec les partenaires sociaux "des mesures que la France et ses partenaires proposeront au G20 de Londres, le 2 avril prochain".

- Nicolas Sarkozy a brièvement parlé de "l'agenda social 2009", évoquant de futures négociations sur les "retraites complémentaires", sur le "dialogue social dans les très petites entreprises", sur la "gouvernance d'entreprise", mais aussi sur la "modernisation des institutions représentatives du personnel". Le Président a ensuite conclu son propos en abordant des "thèmes qui pourraient donner lieu à concertation et non négociation", comme "l'égalité de rémunérations entre les hommes et les femmes", et "la modernisation des élections prud'homales".

Toutes ces mesures ont été chiffrées par Nicolas Sarkozy entre 1,65 et 2,65 milliards d'euros. (source : Le point)

Concernant le Smic le Président de la République ne le revalorisera pas comme il l'avait sous entendu.

Il devrait présenter toutes ces nouvelles mesures ce soir à 20h depuis l'Elysée.

Qu'en pensez vous ?


A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 18 févr. 2009, 20:27:00

Salut,

J'en pense qu'il n' y a pas pire qu'un capitaliste pur et dur qui fait dans le social ( à part peut etre un communiste)
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 18 févr. 2009, 21:12:00

Bonsoir

Il est vraiment ridicule à l'agiter comme ça à la télé, en plus il surjoue, comme un télévangéliste américain. Et après t'a droit sur toute les chaines aux "explications" (autrement dit la séance de propagande pro sarkozy), parce que les français ils sont trop débiles pour comprendre comment c'est super ce qu'il fait notre Sarkozy! C'est parce qu'ils ont rien compris qu'ils sont dans la rue.... Il suffit d'expliquer. Sauf que quand il explique ils sont encore plus nombreux dans la rue.

Sinon, à part, beaucoup de promesses, elles ne se réaliseront pas mais c'est beau quand même. Ensuite, l dit qu'il va aller voir les patrons pour une meilleure distribution des profits. C'est au moins la centième fois depuis son élection et rien n'a été fait. Demandez aux salariés d'Arcelor Mital (l'usine que Sarkozy devait sauver vient de fermer!).

Et même s'il tient toutes ses promesses ce n'est jamais qu'un dizième de ce qu'il a donné aux banques seules.  C'est pourquoi les syndicats ont bien raison de contnuer la lutte et de repartir en manif interpro nationale le 19 Mars ( il aurait fallu en faire une bien plus tot mais bon...)

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 19 févr. 2009, 00:31:00

Pauvre Bastien, incapable de penser par toi même.
Peux tu me donner le montant de ce que Sarkozy a "donné aux banques"?
Image

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 19 févr. 2009, 03:18:00

Bonsoir,




Il me semble que je suis déjà intervenue sur le respect des opinions de tous. La pensée de chacun dépend un peu des autres, de sa propre expérience aussi qui va s'enrichir au fil du temps, du milieu où l'on a grandit et où on évolue .. mais qu'à un moment donné, un avis donné a autant de valeur qu'un autre avis.  Merci de ne pas l'oublier dans vos posts.   à plus

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 19 févr. 2009, 08:54:00

Un avis, oui, mais le mensonge délibéré et éhonté, je ne le cautionne pas et en l'occurrence, il n'est pas question d'un avis mais bel et bien d'un mensonge X fois dénoncé et corrigé.
Image

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33817
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 19 févr. 2009, 15:06:00

Bonjour,

Pour répondre simplement à la question de Norbert : L'Etat a prêter (pas donner) aux banques à un taux moyen de 4%, 23 milliards pour le titre de l'année 2009, et l'état recevra 1,4 milliards pour les intêrets. cet argent servira à financer les mesures sociales qui sont cités plus haut.

Norbert tu dois être d'accord avec cette explication ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 19 févr. 2009, 15:52:00

Bonjour

Oui mais il a donné en plus pas mal d'argent et c'est sans compter ce qu'il a donné en plus aux constructeur de voiture qui ne faisait , comme les banques, que payer leurs multiples anneries des dernières années. 

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 19 févr. 2009, 15:59:00

politicien a écrit :Bonjour,

Pour répondre simplement à la question de Norbert : L'Etat a prêter (pas donner) aux banques à un taux moyen de 4%, 23 milliards pour le titre de l'année 2009, et l'état recevra 1,4 milliards pour les intêrets. cet argent servira à financer les mesures sociales qui sont cités plus haut.

Norbert tu dois être d'accord avec cette explication ?

A plus tard,
Excellente réponse!
Tu remarqueras que notre ami Bastien le rouge tourne une fois de plus la vérité en mensonge éhonté.
Image

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33817
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 19 févr. 2009, 16:07:00

Bonjour,

Bastien une nouvelle fois je ne suis pas d'accord, l'Etat ne donne pas aux contructeur mais prête 6,5 milliards à un taux 6% ce n'est pas du tout pareil que donner
Mais j'aimerais quand même que l'on parle un peu plus des aides annoncés hier soir.

Qu'en pensez vous de ces annonces ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 19 févr. 2009, 16:12:00

Bonjour

C'est n'importe quoi! 40 milliards de dons pour recapitalisation bancaire plus les prêts que vous avez cités, ainsi que 320 milliards de garanties des opérations bancaires (source Wikipédia). Plus l'argent prêté par la Banque Européenne. Plus les 26 milliards du plan de relance pour les entreprises. Plus l'argent donnés au constructeur.  Total très élevé. D'autre part, 3 milliards sont prévus pour les gens eux mêmes. Il est évident qu'il y a deux poids deux mesures.
Et Norbert si tu pouvais cesser de m'agresser à chacune de mes interventions ça serait cool. D'autant que moi je met sur le tapis des faits avérés!

Je rajouterais que ces milliards ont été de l'argent jetés par les fenêtres puisque la crise n'a fait que s'aggraver depuis et que de toutes façon ce n'est pas les banques, si prompte à se faire plaindre, ni les grandes boites, qui sont dans la mouise, mais les petites entreprises que le plan de relance aide assez peu.

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 19 févr. 2009, 16:45:00

Bastien Vert a écrit :Et Norbert si tu pouvais cesser de m'agresser à chacune de mes interventions ça serait cool.
Cesse donc de m'agresser avec tes mensonges et tes inepties!
Bastien Vert a écrit :D'autant que moi je met sur le tapis des faits avérés!
Tout le monde te dit que tu te trompes, mais comme tu n'es que le relai de la parole des rubiconds de service, tu annihiles totalement ton esprit critique et ta capacité d'analyse.
Ce que tu appelles un don est en réalité un prêt assujetti à un taux d'intérêt relativement coquet.
Il faudrait que tu grandisses un peu et que tu te lance dans l'observation et l'analyse plutôt que de rester dans tes tracts de gauchistes.
Image

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33817
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 19 févr. 2009, 17:07:00

Bonjour,

Il y a déjà eu un message de modération il me semble, chacun ses opinions respectons les. Arrêtez de surrenchérir merci d'avance.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
artragis
Messages : 7646
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 19 févr. 2009, 17:49:00

Bonjour à vous tous, j'ai lu ce que tu as écris politicien, j'ai écouté l'intervention de M.Sarkozy, et hier j'ai même posté un message avant que ma connection ne se coupe et que tout soit perdu, désolé.

M.Sarkozy se refuse catégoriquement à une relance par la consommation alors que les Français demande le diamétralement opposé. Pour moi ces deux extrêmes sont dans l'erreur et c'est bien dommage. Durant sa campagne M.Sarkozy avait prôné l'ouverture et le compromis. Aujourd'hui, devant la crise il ne prend même pas le temps de se modérer.
Les mesures de M.Sarkozy restent cependant trop... je trouve pas le bon mot. ses réformes empêchele tout de s'agraver ou du moins ralentissent l'agravation (la preuve la France est moins touchée par la crise et chaque jour s'enfonse moins vite que les autres). C'est dommage qu'il n'y ait pas de mesure (même si ce ne sont que des mesures temporaires) qui permettent une légère augmentation de la consommation, le tout risquant de revenir par la suite.


Par contre politicien, j'ai remarqué que tu avais oublié une proposition de M.Sarkozy dans ton résumé, et moi je veux revenir sur cette proposition : partager les dividendes sur 3 tiers.
Cette réforme est selon moi à la fois une fausse solution et un faux probleme. Le système capitaliste fait que les actions sont les fonts de sûreté des entreprises. Si les dividendes sont distribuées en masse dans les actions, il y aura plus d'actionnaires et donc l'entreprise florira. Maintenant, si on en reverse 1/3 aux employés, c'est tout benef les premiers mois, mais après ça fait fuire les petits actionnaies vers les entreprises étrangères, les entreprises françaises manquent d'investissement et on s'enlise. Sur ce point, M.Sarkozy a oublié le travail du G.De Gaulle qui visait à faoriser "l'employé actionnaire". Il aurait peut-être dû démocratiser cela. Enfin, ce que j'en dis...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 19 févr. 2009, 19:45:00

bonsoir sarko le manifique a fait son cinema,.
pour ce qui est des ses mesures, sur le chaumage je suis interesser, car il faudrat travailler moin pour le toucher, la je dit bravo..
par contre pour le dialoge sociale, ,il ne sais pas ce que veut dire dialoge
la caravane passe et les chiens aboient

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré