AZF le procès

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33930
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 24 févr. 2009, 11:12:00

Bonjour,

Le procès de l'explosion de l'usine AZF, qui fit 30 morts et 2.242 blessés le 21 septembre 2001 à Toulouse, s'ouvre lundi devant le tribunal correctionnel de Toulouse. Ce procès au long cours se tiendra dans la grande salle municipale Jean-Mermoz et devrait durer entre 12 et 18 semaines, le délibéré pouvant être rendu dans le courant de la deuxième semaine de novembre.

Pas moins de 2.949 plaignants et 1.399 parties civiles, assistées de 50 avocats, participeront à ce procès "exceptionnel", selon Bruno Steinmann, président du tribunal de grande instance de Toulouse. Près de 200 témoins seront appelés à comparaître lors des débats. Mille places assises seront disponibles au public dans la salle Jean-Mermoz, prêtée par la ville de Toulouse et spécialement aménagée pour ce procès.

Sur le banc des prévenus, Serge Biechlin, ancien directeur d'AZF mis en examen en juin 2002, et la société Grande Paroisse (propriétaire de l'usine et filiale du groupe Total), en qualité de personne morale, mise en examen en mai 2006, comparaîtront pour "homicides et blessures involontaires", "destructions de biens et dégradations involontaires par l'effet d'une explosion ou d'un incendie" et "infractions au code du travail".

L'onde de choc de l'explosion avait soufflé ou endommagé de nombreux bâtiments à des kilomètres à la ronde. Un bilan de la préfecture de la Haute-Garonne avait fait état de 30.000 logements endommagés ou sinistrés, ainsi que 82 écoles primaires, 18 crèches et haltes garderies, 11 lycées, 18 collèges, quatre établissements d'enseignement supérieur et 77 équipements municipaux touchés à divers degrés.

Au terme de cinq années d'investigations, les experts judiciaires ont conclu dans leur rapport final, remis le 16 mai 2006, à un accident chimique provoqué par la mise en contact, vingt minutes avant l'explosion, de DCCNa, un produit chloré, avec une demi-tonne de nitrate d'ammonium, déversés sur un tas de nitrate. Selon ces mêmes experts, une série de "négligences" et de "dysfonctionnements" avait rendu possible le mélange accidentel de ces produits.

"Les familles des victimes attendent du procès que Total rende enfin des comptes sur cette gigantesque catastrophe industrielle, que cette multinationale arrête de camoufler la vérité", a confié à l'Associated Press Gérard Ratier, président de l'Association des familles endeuillées. "Nous attendons que l'on tue définitivement toutes les soi-disant pistes qui ne visent qu'à opacifier et semer le trouble", a-t-il ajouté. "Notre but n'est pas de chasser des têtes mais la mauvaise foi".

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 24 févr. 2009, 16:51:00

Bonjour,

D'après les experts l'explosion serait du à une erreur chimique, la thèse de l'attentat est écarté, cependant certains éléments ne sont pas très claire...

Lors de ce procès, la vérité devra être rendu, il faudra prouver les fautes du directeur et de la personne morale d'AZF, donc l'apport de preuve est plus que nécessaire, ainsi on évitera le non lieu.

A plus tard

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 09 mars 2009, 08:50:00

Bonjour

Dans ce procès comme dans tout les autres, Total a fait preuve d'une très grande mauvaise fois, a longtemps refusé d'admettre des responsabilités évidentes (c'est leur usine qui a  explosé quand même) et a refusé d'indemniser certaines personnes qui avaient été victimes de l'explosion (par exemple les patients de l'hôpital psychiatrique  qui se trouvait juste en face et dont l'explosion (évidemment) n'a pas du améliorer l'état (surtout qu'ils ont du être dispersés d'un bout à l'autre du département pendant les travaux.)

Sinon, je pense comme Libre Penseur, la thèse de l'explosion chimique privilégié par les enquêteurs est sans doute la bonne (surtout dans une filiale de Total car on sait ben que Total fait ses marges en rognant partiellement ou "totalement" sur la sécurité). La thèse terroriste c'est surtout des rumeurs (encore qu'ils reste comme pour le 11 Septembre qui a eu lieu une semaine avant des faits inexpliqués).

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 09 mars 2009, 09:13:00

On est déjà parti dans la confusion juridique icon_biggrin


Un procès comme celui là a deux volets, l'un civil, l'autre pénal.

Au niveau civil, le groupe de nie évidemment pas les dég$ats survenus à partir d'un incident qui s'est produit chez lui, et est bien entendu assuré.

Au niveau pénal, il est normal que Total et les mpangagers nient leur responsabilité, et c'est à l'accusation de prouver qu'il y aurait eu des directives dangereuses ou une absence flagrante de précautions élémentaires de la part de la direction.

L'acharnement du bon peuple à voir condamner des gens déjà éprouvés lourdement pas un accident revient à dire que l'accident n'existe pas. C'est stupide.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 09 mars 2009, 18:14:00

bonjour . un accident est toujours possible, mais quand il survient, les responsables doivent prendre leurs responsabilités.. total en a les moyens icon_mrgreen .., et question toutes les mesures de securité on telle etés prises??
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 15 mars 2009, 18:59:00

Laissez une usine chimique classé seveso en pleine ville, c'est pas une absence manifeste de précautions? 

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 15 mars 2009, 22:03:00

Ca, c'est une question à poser à la Municipalité, qui a accordé le commodo-incommodo.
Pas à Total.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 27 mars 2009, 20:05:00

Les deux sont responsables et sans doute (le procès le dira) coupables!

Avatar du membre
mareaction
Messages : 453
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : partout

Message non lu par mareaction » 12 avr. 2009, 08:06:00

Bastien Vert a écrit :Laissez une usine chimique classé seveso en pleine ville, c'est pas une absence manifeste de précautions? 



Souvent les usines au départ sont éloignées des villes, puis petit à petit, les Maires accordent des permis de construire, de plus en plus prêt, donc ce ne sont pas les usines en ville, mais la ville vers les usines. de l'inconscience de tous.

[table cellpadding="3" cellspacing="1" border="0" align="center" width="90%"][tr][td]Bastien Vert a écrit:[/td][/tr][tr][td]Les deux sont responsables et sans doute (le procès le dira) coupables!
[/td][/tr][/table]
Il faut surtout savoir, que si c'était un ATTENTAT (ce dont je suis assez convaincu,) c'est à l'Etat d'indemniser. Par contre, si c'est un accident, ce sont les ASSUREURS. lorsque l'on sait ceci, nous comprenons beaucoup mieux que certains ne veulent pas entendre parler du fameux immigré aux couches multiples de calçons qui pour eux à une signification. Image

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33930
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 12 avr. 2009, 13:05:00

Bonjour,

Mareaction tu dis que tu es assez convaincu d'un attentat, quels éléments pourraient te faire croire cela ? Et si c'était un attentat pourquoi on nous le cacherait ? Car la thèse officièle est un accident quand même.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Invité

Message non lu par Invité » 12 avr. 2009, 13:58:00

politicien a écrit :Bonjour,
Mareaction tu dis que tu es assez convaincu d'un attentat, quels éléments pourraient te faire croire cela ? Et si c'était un attentat pourquoi on nous le cacherait ? Car la thèse officièle est un accident quand même.

A plus tard,
Reprenez la lecture, des expertises et contres expertises. Déjà pourquoi, aucune trace des produits mélangés sur les lieux ? pourquoi en plus un démenti sur la réaction de ses deux produits ? et surtout, pourquoi ne plus avoir parlé du Tunisien intérimaire aux multis calçons tenue des kamicases ? et surtout, l'histoire des indemnisations, là c'est AZF avec ses assureurs qui vont tout supporter, alors qu'en cas d'attentat, il faut savoir que c'est uniquement l'état. les faits n'étant pas couverts par les compagnies d'assurances, là aussi renseignez vous. Mais en finale, au jugement, AZF sera certainement entièrement responsable. Les seuls, qui n'étaient pas responsables et qui ont payé chèrement, ce sont les victimes, corporelles, ou matérielles, malgré que le matériel s'arrange toujours.Image

Avatar du membre
Bastien Vert
Messages : 752
Enregistré le : 01 déc. 2008, 00:00:00
Localisation : Toulouse

Message non lu par Bastien Vert » 13 avr. 2009, 12:41:00

Il y a encore certains élements inexpliqués, c'est vrai. Moi même à l'époque j'étais certain que c'était un attentat (10 jour après celui du World Trade Center). Aujourd'hui j'en suis beaucoup moins sur, après réflexion, surtout qu'on sait bien que Total et la sécurité c'est antinomique (voir pour preuve les multiples marées noires du à des vieux rafios de chez Total). 

Avatar du membre
mareaction
Messages : 453
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : partout

Message non lu par mareaction » 15 avr. 2009, 19:05:00

Bastien Vert a écrit :Il y a encore certains élements inexpliqués, c'est vrai. Moi même à l'époque j'étais certain que c'était un attentat (10 jour après celui du World Trade Center). Aujourd'hui j'en suis beaucoup moins sur, après réflexion, surtout qu'on sait bien que Total et la sécurité c'est antinomique (voir pour preuve les multiples marées noires du à des vieux rafios de chez Total). 
C'est drôle, certainement que si derrière, il n'y avait pas total, vous continueriez certainement à penser que c'était un attentat. La sécurité dans les usines, est controlée en permanence, par des entreprises extérieures, en rien liées à Total. Alors que les bateaux poubelles, même les chargeurs, se font berner avec des attestations bidons, et malheureusement, ce n'est pas terminé. et il n'y a pas que Total, qui les utilisent, nous en parlons moins, mais les P.C., en mauvais état, qui sèment leurs caisses qui peuvent aussi bien contenir des fruits que des produits chimiques, là n'étant pas Total, en France personne n'en parle.Image

Avatar du membre
keserasera
Messages : 1582
Enregistré le : 11 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : Carpentras
Contact :

Message non lu par keserasera » 15 avr. 2009, 19:17:00

Anonymous a écrit :
politicien a écrit :Bonjour, Mareaction tu dis que tu es assez convaincu d'un attentat, quels éléments pourraient te faire croire cela ? Et si c'était un attentat pourquoi on nous le cacherait ? Car la thèse officièle est un accident quand même.

A plus tard,


Reprenez la lecture, des expertises et contres expertises. Déjà pourquoi, aucune trace des produits mélangés sur les lieux ? pourquoi en plus un démenti sur la réaction de ses deux produits ? et surtout, pourquoi ne plus avoir parlé du Tunisien intérimaire aux multis calçons tenue des kamicases ? et surtout, l'histoire des indemnisations, là c'est AZF avec ses assureurs qui vont tout supporter, alors qu'en cas d'attentat, il faut savoir que c'est uniquement l'état. les faits n'étant pas couverts par les compagnies d'assurances, là aussi renseignez vous. Mais en finale, au jugement, AZF sera certainement entièrement responsable. Les seuls, qui n'étaient pas responsables et qui ont payé chèrement, ce sont les victimes, corporelles, ou matérielles, malgré que le matériel s'arrange toujours.Image

Sachons raison garder. Cet "interimaire", comme son nom l'indique, a trés bien pu aller déposer des produits X sur des produits Y, sans penser une seule seconde que ça allait faire "BOUM", non ?

Et puis si on admet l'hypothèse d'un attentat de kamikaze du style de Londres ou de Madrid, pourquoi aller "cibler" cette usine ?
Si la France avait du être visée, ce serait sa capitale, ou l'une de ses plus grandes villes qui auraient été touchées.
Et puis, pourquoi ne pas le dire: je crois que les réseaux du terrorisme islamique considéraient (considèrent?) la France comme une zone refuge, donc à préserver...
Mais on peut se tromper, hein ?
"je me suis souvent demandé et me le demande souvent encore, ce qui peut bien différencier une mauvaise bronchite d'une bonne" Pierre Dac

Avatar du membre
mareaction
Messages : 453
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : partout

Message non lu par mareaction » 16 avr. 2009, 10:20:00

Image

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré