Sommes nous libre ?

Vous souhaitez parler des problèmes de religion dans notre pays ou parler de philosophie c'est içi
Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 08 mars 2009, 20:41:00

A part la philosophie de comptoir, tu as autre chose à nous servir?

"Pourquoi la débilité des débiles est-elle devenue un fait de culture, alors que le fait bien plus épouvantable de la bêtise ordinaire ne bouleverse personne?"
Jean Baudrillard
Image

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 08 mars 2009, 22:48:00

En en revenant à la liberté, la france est un pays où on est trop libre, à tel point qu'on se croit tout le contraire.

Pour accepter ne serait ce que les propos de lambertini, on peut pas dire qu'on soit en totale repression icon_mrgreen
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 08 mars 2009, 23:02:00

pour etre libre il faut dejas na pas avoirs de prejugé icon_mrgreen
la caravane passe et les chiens aboient

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 08 mars 2009, 23:09:00

GIBET a écrit :

Pour être simpliste, et j'en suis désolé, le déterminisme d'éducation et de culture peut s'imposer comme une acceptation ou comme une tradition. Si on l'accepte comme une tradition sans analyse du pourquoi on l'accepte,et surtout sans analyse de la conséquence que l'acceptation ou le refus peuvent entraîner, alors on est dans le déterminisme complet," comme on se fait une religion". Accepter les influences des autres sur lesquelles nos propres actions peuvent avoir été déterminantes, ce n'est plus poser les règles comme des préalables , c'est poser la réflexion et le raisonnement comme essence de la décision.
Je conserve alors mon libre arbitre.
Mais il est vrai que la liberté n'est pas totale puisqu'elle est contrainte par des règles collectives ou individuelles de l'autre. Ces règles me déterminent en connaissance de cause et ne m'interdisent pas de tenter de les faire évoluer en permanence si je pense que leur évolution apportera une plus value collective. Là encore la limite à la liberté individuelle devient une existence conséquente et non un préalable essentiel.

Bonjour,

Assez d'accord sur le fonctionnement que vous accordez, au déterminisme d'éducation et de culture, effectivement l'homme n'est pas libre si ces deux facteurs entrent en jeu dans ces décisions, un homme vraiment libre doit faire abstraction de ces deux formes de déterminisme, et donc se baser sur son propre raisonnement et son libre arbitre, tout en étant aucunement influençable. Ceci dit, le déterminisme psychique n'est t'il pas le facteur le plus important lors d'une prise de décision? En ce sens où ce dernier est inéluctablement une source d'influence à nos décisions, donc une cause déterminante de nos choix. Comme vous le savez, l'émotionnel (opposé au rationnel) est souvent la source de nos choix...

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 09 mars 2009, 09:59:00

lambertini a écrit :pour etre libre il faut dejas na pas avoirs de prejugé
Je ne suis donc pas libre d'avoir des préjugés?
Image

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 11 mars 2009, 20:26:00

Bonjour,


Voici les réponses de quelques philosophes :
[table cellpadding="0" cellspacing="0" border="1" width="100%"][tr][td valign="middle" width="130"] Zénon
[/td][td valign="middle" width="452"] En tant que stoïcien, Zénon pensait que tous les phénomènes naturels sont assujettis aux lois inviolables de la nature. Selon lui, tout arrive par nécessité et nous sommes impuissants face au destin.
[/td][/tr][tr][td valign="middle" width="130"] Augustin
[/td][td valign="middle" width="452"] Saint Augustin pensait que nous sommes doués d’un libre arbitre dans la mesure où nous sommes entièrement responsables de nos actions, mais pour lui, Dieu prévoit tout ce que nous allons faire. Il croyait aussi que notre salut est dans les mains de Dieu seul et ne dépend pas de nous.
[/td][/tr][tr][td valign="middle" width="130"] Spinoza
[/td][td valign="middle" width="452"] Pour Spinoza, ce que nous faisons et pensons est régi par les lois de la nature. Toute chose faisant partie de la «Nature» ou de «Dieu», la seule chose capable d’agir totalement librement est «Dieu» ou la «Nature». Même si l’homme peut essayer d’être libre, il ne sera jamais doué d’une véritable liberté.
[/td][/tr][tr][td valign="middle" width="130"] Hume
[/td][td valign="middle" width="452"] Si Hume croyait que tous les événements, y compris les actions humaines, ont une cause, il pensait cependant que nous sommes libres. Pour lui, la liberté est un pouvoir d’agir ou de ne pas agir selon les déterminations de la volonté. La liberté consiste à faire ce que l’on veut sans être gêné par autrui.
[/td][/tr][tr][td valign="middle" width="130"] Kant
[/td][td valign="middle" width="452"] Kant pensait qu’en tant que participant au monde sensible, nous sommes assujettis à des lois de cause à effet et que nous ne sommes pas libres. Cependant, en tant qu’êtres moraux, nous appartenons aussi au monde intelligible des choses en soi, et nous sommes libres. Cette liberté ne peut être démontrée et il nous est impossible de connaître le monde intelligible.
[/td][/tr][tr][td valign="middle" width="130"] Sartre
[/td][td valign="middle" width="452"] Sartre insistait sur le fait que nous sommes tous libres de faire nos propres choix dans la vie. Il condamnait toute tentative qui niait notre liberté de décision.
[/td][/tr][/table]

Avatar du membre
Révolte
Messages : 36
Enregistré le : 03 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Marne

Message non lu par Révolte » 12 mars 2009, 21:25:00

Il y'aura une véritable liberté pour les hommes lorsqu'il n'existera plus d'autorité étatique.

Avatar du membre
lucifer
Messages : 4158
Enregistré le : 17 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Naoned

Message non lu par lucifer » 12 mars 2009, 22:27:00

Et qu'on violera ta femme et tes gosses.
Oui, c'est une façon de voir ................. icon_confused
Maintenant que j'habite en province, je suis devenu peace and love. Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ( surtout les descendants d'immigrés des cités que j'adore dorénavant )

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 mars 2009, 22:56:00

Merci de l'avoir dit, Lucifer ! icon_confused

La liberté, ce n'est ni l'anarchie, ni l'apesanteur ...

Elle ne vient pas de l'extérieur, mais est une disposition de la personnalité qui implique une grande force.

C'est seulement dans ces conditions que l'homme sera libre d'évoluer comme il l'entend dans son contxte donné, ou de changer de contexte, mais bien entendu à la condition impérative d'être prêt à payer le prix de ce changement.

Il n'y a donc pas de liberté sans discipline personnelle.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Révolte
Messages : 36
Enregistré le : 03 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Marne

Message non lu par Révolte » 12 mars 2009, 23:04:00

Et qu'on violera ta femme et tes gosses.
Il est vrai que cela n'est jamais le cas dans un système militaro-policier étatique. C'est bien connu :roll:
Dans un système où la liberté serait la base de la société et non la débilité comme aujourd'hui, tout crime envers la liberté d'autrui est puni.
L'expérience montre que plus la société est répressive, plus atroces sont les crimes et moins la liberté est présente plus l'imoralité augemente et vis vers ça.
Ainsi dans une société parfaitement libre, moins nous aurons a nous soucier de ce genre de problème.

Avatar du membre
Révolte
Messages : 36
Enregistré le : 03 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Marne

Message non lu par Révolte » 12 mars 2009, 23:08:00

Merci de l'avoir dit, Lucifer !
Si les membres s'encouragent à sortir des absurdités sans sens, nous ne sommes pas sortis.
Elle ne vient pas de l'extérieur, mais est une disposition de la personnalité qui implique une grande force.
Tu te trompes. La liberté naît de la société et des relations avec autrui qui forme la personnalité. La liberté n'est donc pas fait d'isolement comme tu le sous-entend

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 13 mars 2009, 01:55:00

Bonjour,

Chacun est libre se son opinion, alors restez courtois, de plus vos deux propos sont défendables, en effet l'Etat peut créer des libertés comme il peut en retirer...

Avatar du membre
Révolte
Messages : 36
Enregistré le : 03 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Marne

Message non lu par Révolte » 13 mars 2009, 12:29:00

de plus vos deux propos sont défendables
Désolé mais je ne vois pas en quoi le "on violera ta femme et tes gosses" puissent être défendable, il montre simplement une méconnaissance totale du sujet.
l'Etat peut créer des libertés comme il peut en retirer...
L'Etat, c'est la force, il ne persuade pas, il contraint. Les libertés que peuvent tolérer certains Etats ne sont que superficielles. La Liberté quand a elle, ne peut être compatible avec ces machines militaires.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 13 mars 2009, 15:55:00

Tu te trompes. La liberté naît de la société et des relations avec autrui qui forme la personnalité. La liberté n'est donc pas fait d'isolement comme tu le sous-entend

Désolée, mais ta notion de liberté est aussi minable que celle d'une bonne qui demande un jour de congé.

Ta liberté est une aptitude intérieure à accepter les règles sociales, et à te comporter dans cette fourchette de la manière qui te sied, tout en étant bien entendu conscient du poids de tes décisions.

Tu peux divorcer, mais tu sais que tu auras sans doute de grandes difficultés morales et financières ;
Tu peux insulter ton patron, mais tu sais qu'il n'aura sans douteplus envie de te voir ;
Tu peux te promener peint en vert avec pour seule parure un tutu rose, mais tu dois deviner qu'on te dévisagera ...

Bref, la liberté de chaque individu est totale, mais il ne peut dénier celle des autres, qui est de l'accepter, de l'admirer, de le juger ou de l'exclure.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Révolte
Messages : 36
Enregistré le : 03 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Marne

Message non lu par Révolte » 13 mars 2009, 16:55:00

Ta liberté est une aptitude intérieure à accepter les règles sociales, et à te comporter dans cette fourchette de la manière qui te sied, tout en étant bien entendu conscient du poids de tes décisions.
Tu as un sérieux problème avec le sens des mots. La liberté est l'accomplissement d'un individu sans entrave (à part la liberté de l'autre). Cette liberté existe seulement en société car l'homme sans société est une bête sauvage ou un saint (ce qui est à peu près la même chose). Nous savons que la société est l'association des hommes et que c'est de cette association, de ces relations entre nous que naît la liberté. Elle ne peut donc pas se retrouver dans l'isolement de l'individu.
Tu vois la liberté comme l'acceptation sans esprit critique d'une réglementation, c'est bien là tout le contraire de la liberté.
Bref, la liberté de chaque individu est totale
Il n'existe pas de véritable liberté tant qu'il y'aura un Etat, car qui dit Etat dit machine administrative, policière et militaire et donc autorité. La liberté n'acceptant pas d'entrave mise ) part la liberté de l'autre, elle disaparait sous la répression etatique.

Répondre

Retourner vers « Philo / Religion »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré